Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 342 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation de l'étude de la commune de Saint-Amand-les-Eaux
    Présentation de l'étude de la commune de Saint-Amand-les-Eaux Saint-Amand-les-Eaux
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Titre courant :
    Présentation de l'étude de la commune de Saint-Amand-les-Eaux
    Aires d'études :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Texte libre :
    L’inventaire et l’étude du patrimoine architectural de la ville de Saint-Amand-les-Eaux est réalisé en d’étude L’opération se porte sur l’ensemble de la commune de Saint-Amand-les-Eaux, considérant ainsi . Bibliographie * GRENIER Lise (sous la direction de) Villes d’eaux en France. IFA, 1985. * RENAUD Benédicte. Les la ville intra-muros et les faubourgs. La prise en compte de l’ensemble de la commune a pour but de comprendre l’évolution et les relations entre l’ancienne ville abbatiale et ses faubourgs industriels et . * Un habitat urbain, bourgeois et de villégiature apparaît dans les nouvelles rues et avenues créées à -delà des bains, quelles structures sont mises en place pour les curistes ? hôtels ? auberges ? Y a-t-il un tourisme thermal ? * Retracer les grandes étapes de l'histoire de la ville industrielle . * Comprendre le lien avec la forêt. * Quelle architecture se met en place à la fin du XIXe siècle ? Où sont les territoire communal. Les édifices publics (église, échevinage, théâtre, piscine, collège, lycée…) font
    Illustration :
    des archives, Vincennes. Saint-Amand-les-Eaux : GR 1 VH 2241). IVR31_20005902149X
  • Maisons, immeubles
    Maisons, immeubles Saint-Amand-les-Eaux -
    Description :
    Les plans et vues cavalières représentant la ville de Saint-Amand-les-Eaux ont été réalisés en montrant les élévations des maisons de Saint-Amand. Aucun plan, ni autorisation à bâtir ou relevé ne semble être conservé permettant d’identifier des maisons anciennes. Seul le règlement sur les bâtiments de maisons sur l'ensemble du territoire, sans distinction entre le centre ville et les faubourgs. Sans repérage systématique pour les faubourgs, il est difficile de mettre en rapport les chiffres du repérage et -jardins, fermes et commerces complètent le corpus de typologies. Les périodes de construction des
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux -
    Annexe :
    approfondit l'approche urbaine et le dépouillement des archives. Les dossiers sont réalisés par l'Inventaire général du Patrimoine Culturel. La méthodologie Le centre-ville et les faubourgs ont fait l’objet de réalisé de manière systématique, selon les critères et méthode de l’Inventaire général. Chaque parcelle plus récente, etc.). Les faubourgs ont été abordés différemment ; le bâti agricole a été repéré de manière systématique, les ensembles d'habitat issus de l'architecture industrielle ont été repérés selon
    Aires d'études :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Texte libre :
    Saint-Amand-les-Eaux, une ville établie autour de l’abbatiale. Quelques vestiges de peu présents sur la commune de Saint-Amand-les-eaux ; ils sont localisés dans le centre, sur la fin du XVIIIe ou du début du XIXe siècle, constitue un unicum sur la ville de saint-Amand par la mise rurale L’architecture rurale est peu présente dans le centre bourg de Saint-Amand, et souvent assez . Néanmoins, par comparaison avec les plans du XVIIIe siècle, il est possible d’affirmer que l’habitat y est concentré dans les îlots situés au sud et face à l’entrée de l’abbaye, approximativement depuis l’actuelle perpendiculairement aux premiers. Les maisons y sont en rez-de-chaussée, couvertes d’une toiture en tuile (? toit bordait et clôturait cet espace, qui le fut jusqu’au début du XXe siècle, comme en témoignent les cartes constater que la disposition intérieure ainsi que les certains percements sont le résultat d'aménagements . Non loin de cet édifice, deux autres ensembles (fig. 2, 3) présentent la même disposition et les mêmes
    Illustration :
    siècle (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908057NUC XXe siècle carte postale (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908058NUC Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908059NUC (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908060NUC La maison dite château d'Azillemont, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux Ancienne maison patronale, actuellement propriété de l'hôpital de Saint-Amand-les-Eaux, rue Louise (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908061NUC , carte postale 1er quart XXe siècle (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908063NUC mondiale, carte postale après 1918 (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908064NUC Les magasins de la rue d'Orchies, carte postale début du XXe siècle (Médiathèque Saint-Amand-les
  • Ville
    Ville Saint-Amand-les-Eaux
    Historique :
    qui s’étendait vers le sud jusqu’à Saint-Amand, était une châtellenie flamande, tenue en fief par le comte de Flandre. Annexée par le roi Philippe le Bel, la ville de Saint-Amand releva directement du roi Les fouilles réalisées à l'occasion du projet d'implantation du centre commercial en 2007 à l'est politiques. Les abbés de l'abbaye entreprennent à partir de 1673 les travaux de modification du cours de la de Tournai, de la châtellenie de Mortagne (avec Maulde-sur-Escaut) et la terre abbatiale de Saint -Amand (avec Lecelles, Rumegies, Saméon, Rosult et Sars-et-Rosières). Le bailliage franchit alors la
    Référence documentaire :
    Isabelle, dit Atlas Lepoivre, 1585-1622. Planche de Saint-Amand-les-Eaux, 1579. Bibliothèque Royale de Saint-Amand-les-Eaux par Sanderus en 1645. Original conservé à la Bibliothèque Royale de Belgique DENIS Ch. (Docteur). Saint-Amand, son histoire, ses monuments, sa station thermale. [Brochure
    Description :
    compagnie de dessinateurs géomètres et a réalisé la vue de la ville de Saint-Amand-les-Eaux vers 1645. Ses siège de Saint-Amand et les mouvements de troupes militaires par Mansfeld en 1579 lors de la Guerre des -Amand-les-Eaux connaît un premier développement proto-industriel avec l'apparition au début du XVIIIe -Amand, intégrant les actuelles communes voisines, ainsi que de la nouvelle abbaye, reconstruction Saint-Amand au XVIIIe siècle. Au début du XVIIIe siècle, plusieurs projets de fortifications sont Les plans et vues cavalières de la ville, conservés dans les différentes bibliothèques historiques prend appui sur le château Malpaix et les portes de la ville. Ces remparts sont en partie visibles sur îlots de l’actuel centre ville enserrées par la rivière de la Scarpe (au sud-est) et les cours d’eau du de l’enceinte, protégée par un bastion. Les remparts sont réparés en 1634, puis démantelés sur ordre de Louis XIV, après sa conquête des villes. La vue de Sanderus1 rend compte du territoire de Saint
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Aires d'études :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Illustration :
    Plan terrier de la ville de Saint-Amand-les-Eaux, 1645 - 1663, Carte A (Médiathèque Saint-Amand-les Plan terrier de la ville de Saint-Amand-les-Eaux, 1645 - 1663, Carte D, montrant la partie entre la la Défense, Centre historique des archives, Vincennes. Saint-Amand-les-Eaux : GR 1 VH 2241 de la Défense, Centre historique des archives, Vincennes. Saint-Amand-les-Eaux : GR 1 VH 2241 (Service historique de la Défense, Centre historique des archives, Vincennes. Saint-Amand-les-Eaux : GR 1 des archives, Vincennes. Saint-Amand-les-Eaux : GR 1 VH 2241). IVR31_20005902149X , Léon Raux architecte (AH, centre hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135900139NUCA Vue générale de la rue de Condé, carte postale sans date (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux La rue de Condé, carte postale sans date (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908040NUC
  • Abattoir
    Abattoir Saint-Amand-les-Eaux - Cadastre :
    Historique :
    abattoir et de connaître les composantes de ce type de construction. Le projet de concession pour un
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    l'on ébouillante/échaude les animaux après abattage), des bruloirs, des latrines, un acqueduc et un constituait l'accès à l'abattoir. A l'arrière de cette maison, trois ensembles situés les uns derrière les tuile, implantés côte à côte autour d'une cour, abritant les échaudoirs. Derrière ces premiers bâtiments , deux autres édifices semblables, mais sans cour abritaient les étables à veaux, la bergerie et les porcheries autour des brûleries situées au centre. Le plan indique en bleu deux édicules situés dans les
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - Cadastre :
    Illustration :
    (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908092NUCA
  • Grand'Place
    Grand'Place Saint-Amand-les-Eaux - Grand'Place - Cadastre : 2013 BO non cadastré
    Référence documentaire :
    DRAC Nord-Pas-de-Calais, dossier MH Ville saint-Amand-les-Eaux. Bulletin de la Commission
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - Grand'Place - Cadastre : 2013 BO non cadastré
    Texte libre :
    duquel la croix et les arbres indiquaient le pouvoir de juridiction de l'abbaye. Après la reconstruction cours d'eau Marquet formait les limites de la place à l'ouest et au nord, où un verger et le vivier jouxtaient l'abbaye. Les douves sont asséchées à une date inconnue. Les religieux agrandissent la place marché au XVIIIe siècle. Une fontaine y abreuvait les chevaux. Des fouilles furent menés en 1849 à l'occasion du nivellement et le repavage de la place. On découvrit les fondations et vestiges d'un aqueduc et abrite aujourd'hui le musée de la ville et conserve les vestiges patrimoniaux de la ville. L'alignement occidental lui faisant face conserve les maisons datant de la fin du XVIIIe siècle et les édifices néo -flamands construits au cours du premier quart du XXe siècle pour accueillir les nouveaux commerces.
    Illustration :
    Plan terrier, carte A, la ville intra-muros, 1663 (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux, fonds ancien Cadastre de 1821, 3e feuille, le centre (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux, fonds ancien ), début du 20e siècle, carte postale (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908071NUCA Vue générale de la place, début du 20e siècle, carte postale (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux la maison Blauwaert (pignon néo-flamand), carte postale (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux postale, début du 20e siècle (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908075NUCA postale, début du 20e siècle (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908077NUCA -Amand-les-Eaux). IVR31_20135908073NUCA Première guerre) abritant la banque générale, carte postale, vers 1920 (Musée municipal Saint-Amand-les Abbaye de Saint-Amand, planche de Sanderus (1645) (Biblio Royale Bruxelles), copie AD Nord 57 FI 19
  • Hôpital, hospice, puis maternité, pouponnière et crèche, actuellement centre hospitalier
    Hôpital, hospice, puis maternité, pouponnière et crèche, actuellement centre hospitalier Saint-Amand-les-Eaux - centre - rue des Anciens d'Afn - Cadastre : 2013 BV 317, 35
    Historique :
    établissements charitables de Saint-Amand. [sans date] (Archives Privées Hôpital Saint-Amand-les-Eaux) hospitaliers de Saint-Amand depuis le Moyen-Age.1 Au début du XIXe siècle un inventaire des biens aliénés des qui permet l'ouverture en 1840 du nouvel hospice. Les Soeurs de la Congrégation de sainte Thérèse Condé (parcelle 3664), appartient aux Pauvres de Saint-Amand avant de devenir la propriété de la société construction d'un établissement réunissant toutes les fonctions. L'édifice abritant le collège est propriété trouver un édifice pouvant abriter le collège afin de laisser les hospices occuper leur bien, décide les hospices à restaurer les édifices leur appartenant et à envisagera la construction d'un nouvel édifice afin d'y établir les orphelins. L'architecte Deleau propose un projet en 1825 qui n'a pas été retenu. C'est 1887 et les matrices témoignent de l'éparpillement des fonctions et des propriétés avant un démolis. L'architecte Léon Raux réalise les pavillons d'entrée abritant les bureaux et logements deux
    Référence documentaire :
    AD Nord. Série J 1438 Q9. Hospices de Saint-Amand-les-Eaux. AD Nord. Série J 1438 Q1. Hôpital de Saint-Amand-les-Eaux. Archives Hospitalières, centre hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux. Différentes boîtes sans côte.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    par les bâtiments contemporains formant les nouveaux "pavillons" du centre hospitalier, occupant la partie sud de la propriété. Les pavillons de l'ancien hôpital des hommes et des femmes, actuellement résidence Saint-Martin, accessible par l'actuelle rue du 11 Novembre et forme la limite ouest de la parcelle.
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - centre - rue des Anciens d'Afn - Cadastre : 2013 BV 317, 35
    Illustration :
    , centre hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135900129NUCA hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135900128NUCA hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135900083NUCA hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135900085NUCA de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135900084NUCA hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135900132NUCA (AH, centre hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135900133NUCA , centre hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135900114NUCA édifices publics, 1925, Léon Raux architecte (AH, centre hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135900115NUCA
  • Gare
    Gare Saint-Amand-les-Eaux - Cadastre : 2013 BO 348
    Historique :
    de chemin de fer Denain-Saint-Amand-les-Eaux. La construction de l'actuelle gare a été réalisée vers absorbée par la Compagnie du Nord dès 1876. Sur cette ligne, une première gare est construite à Saint-Amand -les-Eaux vers 1880. Un agrandissement est envisagé en 1891, qui est liée à la construction de la ligne 1926. Les peintures ont été réalisées par le peintre Spinoza Cello-Séaillès.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    La gare de Saint-Amand-les-Eaux est située sur une place. Elle reprend la disposition bâtiment long et bas et de l'autre par un édifice à étage. Les pignons à redent des murs gouttereaux des
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - Cadastre : 2013 BO 348
    Illustration :
    Voies de chemin de fer, quais et gare, carte postale (Médiathèque de saint-Amand-les-Eaux La gare de 1926, carte postale sans date (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux Les commerces de la place de la gare, carte postale sans date (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux Un des café de la gare, carte postale sans date (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux La façade sur la place de la première gare, carte postale sans date (Médiathèque de Saint-Amand-les -Eaux). IVR31_20135908132NUCA
  • Faubourgs dit La Croisette et Thermal
    Faubourgs dit La Croisette et Thermal Saint-Amand-les-Eaux - Croisette - bâti dense
    Historique :
    auberges prennent les noms de "palais royal", "petit Versailles", aux "Eaux", "Chasse Royal", chez la veuve à Saint-Jean-Baptiste et conservant une relique de ce dernier - située au lieu-dit Fontaine Bouillon , où furent découvertes les sources thermales au XVIIe siècle puis construit l'établissement thermal . Les archives mentionnent l'hébergement des curistes à la fin du XVIIIe siècle chez l'habitant ; les
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    Ces deux faubourgs à l'est du centre bourg de Saint-Amand-les-Eaux et accessibles par le pont nord thermal et la forêt domaniale de Saint-Amand-les-Eaux, incluant les lieux-dits La Croisette et La Fontaine -Bouillon. Près de la chapelle Saint-Jean-Baptiste, la rue est plus large et conserve l'emplacement d'une ancienne place. Les autres édifices majeurs sont l'(ancien) presbytère, l'école et l'établissement thermal
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - Croisette - bâti dense
    Illustration :
    Cadastre du Consulat, 1808, la ville de Saint-Amand et ses quartiers et faubourgs, le faubourg de
  • Collège communal, actuellement maison
    Collège communal, actuellement maison Saint-Amand-les-Eaux - 43 (?) rue de Valenciennes
    Historique :
    Avant le 19e siècle, la ville de Saint-Amand-les-Eaux ne possédait pas d'établissement secondaire imposant la création d'une école primaire dans les villes de plus de 6000 habitants. Un étage est ajouté , géomètre conducteur de travaux. Suite à la création d'un enseignement secondaire ouvrant les carrières de , remplace le collège communal et reprend les différentes disciplines enseignées.
    Référence documentaire :
    Centre de documentation, DRAC Nord-Pas de Calais, Lille : Dossier MH Saint-Amand-les-Eaux : Article
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - 43 (?) rue de Valenciennes
    Illustration :
    Vue générale du collège depuis la rue, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux Vue de la cour du collège, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux
  • Jardin public
    Jardin public Saint-Amand-les-Eaux - Grand'Place - en ville - Cadastre : 2013 BO 133
    Historique :
    par emprunt du terrain. L'architecte - paysagiste lillois Léopold Delannoy orchestre les travaux de terrassement, de fondations, et de plantations sur les 8727 m² du terrain. La réception définitive des travaux
    Référence documentaire :
    Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux : collection de cartes postales.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - Grand'Place - en ville - Cadastre : 2013 BO 133
    Illustration :
    Vision romantique des ruines de l'abbaye, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908039NUCA Saint-amand-les-Eaux). IVR31_20135908034NUCA -Amand-les-Eaux). IVR31_20125908040NUCA Grilles de l'accès au jardin depuis la Grand'Place, carte postale sans date (Médiathèque Saint
  • Abbaye, aujourd'hui musée de la Tour abbatiale
    Abbaye, aujourd'hui musée de la Tour abbatiale Saint-Amand-les-Eaux - Cadastre : 2013 BO 132
    Historique :
    , sous le patronat de saint Etienne. L'élévation des reliques d’Amand a conduit à mettre l'abbaye sous le Les travaux historiques relatent la construction d'une première église au 7e siècle par l’abbé Jean patronage d’Amand. Suite aux ravages (dont l'importance est inconnue) des Normands en 881, l'édifice est Guillaume de Hainaut puis en 1477. Les reconstructions semblent faites à l’identique, ou du moins sur le crypte (placée en arrière du chevet) non touchée par les dommages. Le martyria voûté sur 12 arcs était surmonté d’une chapelle dédiée à Saint-Michel et possédait une salle haute formant tour qui rappelle la crypte de Saint-Pierre-le-Vif, à Sens. La crypte était indépendante de l’église, construite à de l'abbaye entre 1628 et 1673. Les historiens ayant étudié l'abbaye constatent qu'une reconstitution de cette reconstruction de l’abbaye se heurte aux sources. En effet, parmi les plus célèbres . L'iconographie ne permet pas non plus une véritable connaissance de l'édifice au moment de son achèvement ; les
    Référence documentaire :
    Isabelle, dit Atlas Lepoivre, 1585-1622. Planche de Saint-Amand-les-Eaux, 1579. Bibliothèque Royale de Saint-Amand-les-Eaux par Sanderus en 1645. Original conservé à la Bibliothèque Royale de Belgique PLATELLE Henri. Le temporel de l'abbaye de Saint-Amand des origines à 1340.ParisBibliothèque
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    de la ville de Saint-Amand. Les descriptions de l'abbaye avant sa reconstruction par l'abbé Dubois ne manquent pas - le dessin de Lepoivre (1579), deux vues dans les Albums de Croy (début XVIIe), la vue en perspective de Deventer (1645) - mais ne se concordent pas entre elles comme le soulignent les historiens. Les l'extérieur de l'enceinte et du parvis de l’église et était encore visible sur le plan de 1808 figurant les au centre, les dépendances et ateliers, et l'aile est, transversale, formant l'entrée du quartier abbatial. La troisième cour distribuait les grands communs au nord. Les historiens successifs ont noté des certaines églises (aujourd'hui toutes détruites) de la région : Notre-Dame la Grande de Valenciennes, les
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - Cadastre : 2013 BO 132
    Illustration :
    , extrait d'Histoire des Flandres (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908051NUCA Vue en perspective de l'abbaye, gravure 1769 (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux Plan de l'abbaye, vers 1796, par PL Legros (Musée municipal de Saint-Amand-les-Eaux Valenciennes), gravure, 1842 (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908056NUCA Coupe de l’aile est du cloître de l’abbaye, vers 1700 (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux Coupe de l’aile nord du cloître de l’abbaye, vers 1700 (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux Elévation nord de l'aile sud de l'abbaye, vers 1700 (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux Façade aile ouest du cloitre, vers 1700 (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux Façade sud de l'aile sud du cloître, 1700 (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux Plan aile ouest du cloitre, vers 1700 (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908057NUCA
  • Eglise paroissiale Saint-Martin
    Eglise paroissiale Saint-Martin Saint-Amand-les-Eaux - rue de l'Eglise place du 11 novembre 1918 - en ville - Cadastre : 2013 BP 272
    Historique :
    analysent les chroniques des moines et abbés ne s'accordent pas sur son constructeur ; il s'agirait de Saint -Amand peu de temps après son arrivée en Pévèle ou de l'abbé André, le troisième abbé successeur de saint Une première église est construite au VIIe siècle sur le Mont des Cornets. Les historiens qui -Amand. Une hypothèse défendue par l'historien allemand Bethmann propose la construction par Amand et Saint-Empire Germanique. Une deuxième église fut construite au XIe siècle. Elle subsista jusqu'en 1778 l'église ne permettant plus de tenir l'office et l'autorisation accordée par les abbés de célébrer l'office valenciennois Léon Raux, qui a également en charge la restauration de plusieurs édifices communaux après les ville des troupes. les archives mentionnent que pour la restauration des vitraux, toutes les entreprises de vitraux actives à cette époque sont contactées, seuls les maitres-verriers Charles les vitraux du choeur où deux panneaux entiers ont disparu. Des grisailles riches de médaillons et
    Référence documentaire :
    LEBACQZ Raymond. L'église Saint-Martin de Saint-Amand-les-Eaux. Son histoire, ses richesses. Saint Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux : collection de cartes postales. -Amand, Imprimerie Debienne, 1939 (?). Journal de la Voix du Nord : articles datés de novembre 1981 (conservés dans les dossiers Monuments
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    . J. et daté 1890, les Derniers moments de la vie de Saint-Amand, la Donation de la Charte à Saint Amand par Dagobert et Saint Amand mettant en fuite un serpent de l’Île d’Yeu. Les nombreux objets Christ Roi, Saint Amand et l'Oméga, représenté par la tour abbatiale. Le mobilier est contemporain de la ouest. Le choeur conserve des stalles et un ensemble de grands tableaux consacrés à Saint-Amand ; l'Apparition de Saint-Pierre à Saint-Amand, Amand nommé évêque de Maastricht en 646, tableau signé Deconinck P décoration peinte originelle a disparu. Les collatéraux sont éclairées par de larges baies dont les vitraux depuis le choeur jusqu'au porche dans le collatéral ouest : l'Alpha, Saint-Martin, l'Annonciation, la chaire du XVIIIe siècle est installée entre la nef et le collatéral est. Les autels latéraux conservent des tableaux, une Adoration des Mages sur l'autel du transept est, Sainte Famille sur l'autel latéral
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - rue de l'Eglise place du 11 novembre 1918 - en ville - Cadastre : 2013 BP
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Martin
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    Plan terrier de la ville de Saint-Amand-les-Eaux, 1645 - 1663, Carte D, montrant la partie entre la Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908036NUC Vue générale depuis l'abside, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux Vue générale vers le choeur, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux postale (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908039NUC Lucien Jonas, 1940 (Musée de la Tour abbatiale, Ville de saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908034NUCA Historiques, aujourd'hui conservé au Musée de la Tour abbatiale (Ville de Saint-Amand-les-Eaux -Amand-les-Eaux, fonds ancien) IVR31_20125901854NUCA -Amand-les-Eaux). IVR31_20155908050NUC Le maître-autel et le tableau les Derniers moments de la vie de Saint-Amand. IVR31_20155901418NUCA
  • Faubourg dit Le Mont-des-Bruyères
    Faubourg dit Le Mont-des-Bruyères Saint-Amand-les-Eaux - Mont des Bruyères - en écart
    Historique :
    Les hameaux ne figurent pas sur les premiers plans connus de la ville abbatiale de Saint-Amand. Ils
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    , année de l'aménagement du contournement de la ville de Saint-Amand. Un rond-point est aménagé en bordure construites autour de la place. Le développement du hameau est stable, comme en témoigne les plans et
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - Mont des Bruyères - en écart
    Illustration :
    des Bruyères au-dessus de la forêt à droite (en vignette superposée) (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux ?) (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20125908055NUCA ?) (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908147NUCA ?) (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20125908056NUCA ?) (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20125908057NUCA siècle ?) (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20125908058NUCA Cadastre du Consulat, 1808, la ville de Saint-Amand et ses quartiers et faubourgs, le quartier Mont Hameau du Mont des Bruyères ; la rue de Saint-Amand, carte postale sans date (début du 20e siècle
  • Porterie de l'abbaye, échevinage, puis maison commune et bibliothèque, actuellement annexe de la mairie
    Porterie de l'abbaye, échevinage, puis maison commune et bibliothèque, actuellement annexe de la mairie Saint-Amand-les-Eaux - Grand'Place - Cadastre : 2013 BO 1
    Historique :
    essentielle dans la carrière de Louis Watteau, dont néanmoins les modalités sont inconnues, les archives de vestige de l'abbaye démolie suite à la Révolution française. Les deux éléments se retrouvent isolés , l'enceinte les reliant ayant été détruite. L'échevinage est épargné et aménagé pour servir de "maison commune complète entre 1890 et 1898 et propose de combler le passage entre les deux pavillons et l'aménagement d'un escalier d'honneur. Il réalise les plans des différents niveaux existants et projetés, qui constituent de
    Référence documentaire :
    Gaëtane Maës Les Watteau de Lille. Louis Watteau (1731- 1798). François Watteau (1758 - 1823
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Représentations :
    Dans l'ordre de lecture : un Christ en Croix, une Allégorie de la Justice qui présente les armes de l'abbé et les symboles de la justice, trois scènes représentent des scènes de jugement (La charité amandinoise, Le Christ et la femme adultère, Le jugement de Salomon), Daniel confondant les accusateurs de
    Description :
    économiques de la ville de Saint-Amand-les-Eaux, une représentation symbolique du pouvoir de l'abbé. , démolie lors de la Révolution française. Il abrite les salles où l'abbé exerçait son pouvoir temporel et rectangulaire et reliés par un passage couvert. Les pavillons sont élevés sur deux niveaux ; un étage de soubassement éclairé de simples meurtrières et un entresol percé d'ouvertures rectangulaires. Les deux niveaux l'entresol, un appareil en bossage pour les encadrements de baies, et des bandeaux décorés d'entrelacs séparant les différents niveaux. L'étage noble, évoquant la forme du tambour, est en pierre calcaire de toiture à longs pans relie les différentes toitures. Le passage couvert, au centre de ce niveau de soubassement, rappelle le châtelet ; les colonnes baguées sur gros socle à bossage et entablement évoquent les pavillon surmonté d'un lanternon évoque un beffroi. Un décor exubérant et baroque couvre les façades. Le sont encastrées dans les écoinçons de la voûte de la salle de l'étage où l'on rendait la justice. Les
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - Grand'Place - Cadastre : 2013 BO 1
    Illustration :
    (Musée Saint-amand-les-Eaux). IVR31_20155908056NUCA Pierre de façade datée 1613 sculptée aux armes de l’abbaye (Musée Saint-Amand-les-Eaux) pouvant municipal Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908046NUCA municipal Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908048NUCA Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908049NUCA Plan de l'abbaye (l'échevinage en A), vers 1796, par PL Legros (Musée municipal de Saint-Amand-les Abbaye de Saint-Amand, l'échevinage au centre, planche de Sanderus (1645) (original conservé à la Vue de l'abbaye de Saint-Amand, l'échevinage à gauche, d'après un tableau de Jean-François Neyts Pierre de façade sculptée aux armes de Nicolas Dubois, 76ème abbé de Saint-Amand, et traversées -Eaux). IVR31_20135908047NUCA
  • Etablissement thermal
    Etablissement thermal Saint-Amand-les-Eaux - 1303 route de la Fontaine Bouillon - Cadastre : 2013 AN 31, 33, 48, 49, 50
    Référence documentaire :
    Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux : collection de cartes postales.
    Dossier :
    Affiche publicitaire pour l'établissement thermal, sans date (vers 1900 ?) (Médiathèque Saint-Amand -les-Eaux). Etablissement thermal
  • Maison, puis pensionnat Jeanne d'Arc, actuellement école maternelle Notre-Dame des Anges
    Maison, puis pensionnat Jeanne d'Arc, actuellement école maternelle Notre-Dame des Anges Saint-Amand-les-Eaux - rue des Fèves - Cadastre : 2013 BM 113
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - rue des Fèves - Cadastre : 2013 BM 113
    Illustration :
    Vue générale du pensionnat, carte postale, sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux La cour, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908021NUCA Une des classes du pensionnat, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux La chapelle, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908023NUCA date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux) IVR31_20135908024NUCA Le jardin, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908025NUCA Le pavillon du pensionnat Jeanne d'Arc, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux Le réfectoire du pensionnat Jeanne d'Arc, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux Un dortoir du pensionnat Jeanne d'Arc, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux Elévation antérieure de la maison du XVIIIe siècle abritant actuellement les bureaux de l'école
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Saint-Amand-les-Eaux - - Cadastre : 2013 BO (?) 166
    Historique :
    conçu par l'architecte de la commune Kurpowicz qui replace les sculptures d'Albert Patrisse et ajoute
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - - Cadastre : 2013 BO (?) 166
    Illustration :
    (Médiathèque saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908078NUCA modelée, hauteur 22 cm) (Musée municipal Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908079NUCA Esquisse du groupe sculpté du soldat protégeant les femmes, Albert Patrisse sculpteur (terre cuite La plaque commémorative d'Emile Gressier, réalisée par Albert Patrisse et fondue par les fonderies La plaque commémorative de Louise de Bettignies, réalisée par Albert Patrisse et fondue par les
  • Salle des fêtes, théâtre
    Salle des fêtes, théâtre Saint-Amand-les-Eaux - Cadastre : 2013 BO 133
    Historique :
    d'adjudication des travaux date de 1903 et la réception définitive des travaux a lieu en 1906. Les travaux de
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    Savonnière), par une utilisation variée des arcs (linteau et arc cintré) et un riche décor. Les trois sobres portes à linteau droit du rez-de-chaussée surélevé contrastent avec les arcs en plein cintre des grandes baies de l'étage qui retombent sur des pilastres. Ceux-ci jouxtent les pilastres à faux bossages séparant les travées. Une balustrade forme garde corps du petit balcon sur consoles de la travée médiane et se prolonge sur les baies de part et d'autre. L'animation de la façade se poursuit par le jeu des bombée abritant les toilettes. L'avant-corps est couvert d'une toiture en pavillon en ardoise. Un important décor orne les écoinçons des arcs et le fronton ; les armes de la ville, cartouches, mascaron
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - Cadastre : 2013 BO 133
    Illustration :
    Le théâtre en construction, carte postale sans date (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20135908034NUCA La façade du théâtre, carte postale sans date (Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux Vue générale après rénovation du théâtre en 2012 ; la scène, l'orchestre et les tribunes
  • Institution, Collège et Ecole de mécanique Agricole Notre Dame des Anges actuellement école maternelle, collège et lycée Notre-Dame des Anges
    Institution, Collège et Ecole de mécanique Agricole Notre Dame des Anges actuellement école maternelle, collège et lycée Notre-Dame des Anges Saint-Amand-les-Eaux - 4 rue du Bruille - en ville - Cadastre : 2013 BM 157
    Historique :
    vraisemblablement été construit pendant la seconde moitié, voire le troisième quart du XIXe siècle. Les vitraux de
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - 4 rue du Bruille - en ville - Cadastre : 2013 BM 157
    Illustration :
    -Amand-les-Eaux). IVR31_20135908019NUCA -Amand-les-Eaux). IVR31_20125902256NUCA Vue générale de l'institution Notre Dame des Anges, carte postale sans date (Médiathèque Saint Vue générale de l'institution Notre-Dame des Anges, carte postale sans date (Médiathèque Saint Deuxième étage, une ancienne classe, vue vers les fenêtres en plein cintre donnant sur la rue Etage de combles ayant abrité les dortoirs, le voûtement en béton. IVR31_20135900150NUCA Les combles et la charpente du collège Notre Dame des Anges rue du Bruille. IVR31_20135900151NUCA
  • Piscine ; bains douches
    Piscine ; bains douches Saint-Amand-les-Eaux - 50 avenue du Clos angle rue Delestraint - Cadastre : 2013 AH 407, 408
    Historique :
    L'établissement des bains douches est construit entre 1925 et 1934 d'après les plans de industrielle et minière du Nord et des Alpes, anciens établissements Métallurgiques de St Amand à Selvais
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    formant vraisemblablement le logement du concierge. Les cabines d'habillage sont placées sur les côtés jouxtent les cabines qui communiquent par un escalier de forme d'arc surbaissé, rappelant la forme d'abside
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - 50 avenue du Clos angle rue Delestraint - Cadastre : 2013 AH 407, 408
    Illustration :
    Vue générale de la piscine, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux Plan de la charpente, Ancienne Compagnie des Mines de Saint-Amand, sans date (AD Nord, 2O525/660
1 2 3 4 18 Suivant