Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 70 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Germain
    Église paroissiale Saint-Germain Fiefs - Simon (rue) ; Nédonchel (rue de) - en ville - Cadastre : 2010 A4 898
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Communauté de communes du Pays d'Heuchin
    Historique :
    emplacement grâce aux dommages de guerre. Le curé Dupuis et le maire O. Tailly ont choisi les architectes Jean Bureau et Henri Frey, qui ont travaillé avec l'entrepreneur Wathelet de Doullens. Le mobilier a été dessiné par Jean Bureau, les statues sont l’œuvre de Jean Lambert-Rucky et les vitraux de Gabriel Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église est élevée en béton armé et pierre des carrières de Baincthun (Boulonnais), et couverte de tuile de Beauvais. Elle est implantée au centre du village et précédée d'un large parvis surélevé par rapport à la route. Le vaisseau est de plan trapézoïdal. La façade occidentale, traitée en pignon, est de fins piliers. De la façade se détache le clocher en béton armé, de trente mètres de haut, formé de colorés en dalle de verre éclaté et cloisonné au ciment, contrastant fortement avec le chœur, plus élevé et baigné de lumière grâce à un éclairage zénithal formé par une large baie percée sur le mur ouest , au-dessus du niveau de la voûte de la nef, qui s'ajoute aux deux baies latérales fermées de vitraux colorés. Une statue de la Vierge en bas-relief orne le mur nord. D'autres statues disposées sur le mur oriental, dont un crucifix, proviennent de l'ancienne église. Le chœur est entouré par le baptistère de plan carré, également accessible de l'extérieur, la sacristie et d'autres annexes. Dans le baptistère
    Localisation :
    Fiefs - Simon (rue) ; Nédonchel (rue de) - en ville - Cadastre : 2010 A4 898
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Vue de la façade. IVR31_20106200696NUCA
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Gommegnies - 89 rue de la Cavée - en village - Cadastre : 1897 B3 790, 791 2008 OB 500, 503, 504
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    activité de cultivateur et d'arboriculteur. Mais la production de fruits (pommes, poires) n'a pas su être Cette ancienne ferme a été reconstruite à partir de 1832 (date portée sur le logis). En effet, sur le cadastre de 1826, elle adopte un plan complètement différent et l'on retrouve plusieurs pierres de remploi datées (1761 sur le pignon du logis et 1781 ou 1784 sur une ouverture de la grange). L'analyse stylistique du logis (en particulier l'emploi du calcaire marbrier en bandeau) confirme la date portée de 1832 oral). Sur le cadastre de 1897, la ferme présente un plan très proche de celui qu'elle a aujourd'hui concurrentielle face à celles du Midi et de la Normandie.
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Description :
    est accessible depuis la cour mais ne présente pas de porte sur la rue. Sur la cour, le haut Cette ancienne exploitation agricole est située au début de la rue de la Cavée, face à une ancienne brasserie (cf. IA59003599). Elle s'organise autour d'une cour pavée en grès au centre de laquelle se trouvait la fosse à fumier.£Le logis est implanté le long de la voie et suit la légère pente du terrain. Il soubassement en moellons de grès monte jusqu'aux appuis des fenêtres. Il comporte jusqu'à mi-hauteur une chaîne d'angle épanneulée (à angle abattu) en calcaire marbrier, permettant aux charrettes de tourner dans la cour. Les linteaux et les appuis de fenêtres en calcaire marbrier sont prolongés d'un bandeau du même matériau.£Des adjonctions de moindre profondeur ont été rajoutées sur son pignon sud : deux chambres et une pièce abritant le chauffage central. Sur l'élévation de ce volume a également été rajouté un poulailler mitoyen du vaste bâtiment de grange traversant situé à l'opposé de l'entrée. A l'arrière de ce dernier a
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Gommegnies - 89 rue de la Cavée - en village - Cadastre : 1897 B3 790, 791 2008 OB 500, 503, 504
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale B3. Plan de situation en 1897. IVR31_20095902597NUCA Vue générale de la ferme depuis la voie : le garage et le logis. IVR31_20095903257NUCA Vue de la maisonnette située à l'entrée. IVR31_20095903252NUCA Vue de générale de l'écurie-grenier à grain et de la laiterie. IVR31_20095903164NUCA Vue du revers de la grange. IVR31_20095903208NUCA Vue des pignons de l'étable et de la grange. IVR31_20095903251NUCA Vue intérieure de la grange. IVR31_20095903250NUCA
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Beaufort - 6 Grand Rue - en village - Cadastre : 2001 D1 44
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Cette ferme ne figure pas sur le cadastre établi en 1845. De construction homogène, elle peut être datée de la seconde moitié du 19e siècle.
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Description :
    bâtiments est en moellons équarris, hormis le soubassement en pierre de taille, le pignon ouest du logis
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue de l'élévation postérieure du logis. IVR31_20055900628X Vue générale de la grange et d'une partie du logis, depuis la cour. IVR31_20055900654V Vue de l'élévation postérieure de la grange et des étables. IVR31_20055900619X
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Beaufort - 52 rue Pasteur - en village - Cadastre : 2001 D1 4
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Cette ferme ne figure pas sur le cadastre de 1845. Par analyse stylistique, elle peut être datée de
    Description :
    : le soubassement est en pierre de taille, l'élévation du logis en moellons équarris, la grange et l'étable en moellon. Seuls le tympan surmontant la porte de la grange et la corniche sont en brique. Les jambages sont monolithes et les appuis de fenêtres sont moulurés.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
  • Ferme Denis
    Ferme Denis Salesches - 40 Grand Rue - en village - Cadastre : 1804 AB 102, 103 1804 AB 102, 103 1931 A 218, 219 1931 A 218, 219 2009 ZA 24, 44 2009 ZA 24, 44
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    ne permet cependant pas de les dater de cette époque. Construite en brique et calcaire blanc, une Sur le cadastre de 1804, la ferme est composée de deux bâtiments en L, positionnés symétriquement autour de la cour, ainsi que d'un jardin. L'analyse stylistique des édifices conservés à cet emplacement logements d'ouvriers agricoles) peuvent être datés par analyse stylistique de la seconde moitié du 19e Saint-Joseph, située devant la ferme, a dû être érigée à la suite de la proclamation par le pape Pie IX du saint comme patron de l’église universelle en 1870. D'après les indications portées sur les toujours connue sous l'appellation de ferme Denis (dont témoignent les initiales DD portées sur le portail).
    Référence documentaire :
    en 5 feuilles, 5ème feuille, par le géomètre de 1ère classe R. Lemette, le 5 décembre 1924. Archives départementales du Nord. Série P ; P 30/330/000001. Salesches : Plan de la commune de Salesches. Archives départementales du Nord. Série P ; P 30/330/000001. Salesches : Plan de la commune de Salesches levé en exécution de l'arrêté du gouvernement du 12 Brumaire an II, par le citoyen Robin, géomètre
    Description :
    Il s'agit d'une ferme à cour fermée, partiellement pavée de grès, située sur une légère éminence la cour. Les volumes donnant sur la Grand'Rue ne comportent pratiquement pas d'ouvertures. La ferme se compose au sud d'un vaste volume de grange et d'étables présentant une élévation ordonnancée ; en effet, deux portes cintrées encadrées de calcaire blanc sont placées symétriquement de part et d'autre d'un fronton surmontant une plate-bande appareillée et de pilastres à bossages en calcaire blanc , situés au centre de l'élévation sur cour. Aucun décor de ce type n'a été repéré pour l'instant dans une ferme de ce secteur de l'Avesnois. Il reflète peut-être une influence du Cambrésis voisin. La grange , un petit volume de brique assure la liaison avec le pigeonnier-porche. Dans le prolongement de celui -ci, sont placés deux volumes successifs d'écuries, surmontées de fenils. Leur toiture est en tuile -circulaire en calcaire marbrier, il comporte des pignons découverts et un toit d'ardoise surmonté de tuiles
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale A et B. Plan de situation en 1804. IVR31_20095902586NUCA Extrait de la feuille cadastrale A. Plan de situation en 1831. IVR31_20095902587NUCA Extrait de la feuille cadastrale (section unique). Plan de situation en 1925. IVR31_20095902588NUCA Vue de l'élévation sur cour du logis. IVR31_20095902699NUCA Vue de la grange-étable située au sud. IVR31_20095902697NUCA Vue du fronton et des pilastres sur la façade de la grange-étable. IVR31_20095902698NUCA Détail du fronton sur la façade de la grange-étable. IVR31_20095902701NUCA Vue de la chapelle Saint-Joseph située à l'éxtérieur de la ferme, le long du pigeonnier-porche et Détail de la chapelle Saint-Joseph. IVR31_20095902706NUCA Vue d'un pignon de la grange. IVR31_20095902309NUCA
  • Ferme
    Ferme Beaufort - Sur le Bois - 63 rue d' Hautmont - en écart - Cadastre : 2004 ZN 59
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Cette ferme ne figure pas sur le cadastre établi en 1845. Par analyse stylistique, elle peut être datée de la seconde moitié du 19e siècle.
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Description :
    Ferme isolée, implantée sur un secteur de défrichement tardif, au nord de Beaufort. Accessible par fronton triangulaire. Les bâtiments occupent les quatre côtés de la cour, sans être mitoyens. Le logis , dont la façade a été cimentée, s'inscrit face au porche. Il a été prolongé de part et d'autre par de petites dépendances. A l'est se trouve un volume abritant une série de deux étables, surmontées de fenils , en mauvais état. En face, à l'ouest se situe une grande grange, traversante dans sa longueur. De part
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue de la grange. IVR31_20055900651V
  • Maisons, fermes
    Maisons, fermes Salesches
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'habitat repéré de Salesches est composé à 64% de fermes et à 22% de maisons. Il date à 78% du 19e siècle (de 1800 à 1914) , à 14% du 18e siècle et à 8% du 20e siècle (de 1915 à 1940) £Les enquêteurs n'ont pas été autorisés à visiter l'ancienne ferme-brasserie du Mesnil, appartenant à l'origine à l'abbaye de Vicoigne.
    Description :
    Les fermes et les maisons comportent des toitures à deux pans et le matériau de couverture le plus , matériau synthétique, ardoise et tôle. 57% de l'habitat repéré est en rez-de-chaussée pour 43% à un étage . Parmi les types de fermes identifiés, 63% sont des fermes organisées autour d'une cour pour 37% de
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue de l'entrée de la Grand'Rue au début du 20e siècle. Carte postale (coll. part Vue de la rue Jonas (actuelle rue Georges-Caffiaux) au début du 20e siècle. Carte postale (coll Vue générale de la ferme-brasserie du Mesnil, au début du 20e siècle. Carte postale (coll. part Vue de l'implantation des fermes dans la Grand'Rue. IVR31_20095902690NUCA Détail de la blocure murée en façade sur cour du logis d'une ferme située 7 Grand'Place Vue de la cave où était placé le métier à tisser (ferme située 7 Grand'Place Détail des initiales et de la date portées sur la maison située 20 Grand'Rue. IVR31_20095902684NUCA Détail de la porte d'une maison située 1 rue du Quesnoy. IVR31_20095902727NUCA Détail de la descente dans la cave par la blocure située sur une maison (6 rue du Marais Vue de la porte de la grange de la ferme située rue de Viterland à Salesches. IVR31_20095902398NUCA
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Gommegnies - 769 rue du Cheval blanc - en village - Cadastre : 1897 D 351 à 354 1897 D 351 à 354 2008 OD 242, 243 2008 OD 242, 243
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Cette ferme n'apparaît pas sur le cadastre établi en 1826 ; en revanche sur celui de 1897 elle adopte un plan très proche de celui d’aujourd’hui. L'analyse stylistique (forme des ouvertures et emploi généralisé de la brique) confirme une datation dans la seconde moitié du 19e siècle. La toiture a été refaite en 2009 : cette ancienne ferme est en cours de rénovation.
    Description :
    Comme la majorité des fermes située hors du noyau de Gommegnies, le long des voies qui mènent à la forêt de Mormal, celle-ci est implantée perpendiculairement à la chaussée. En revanche, elle est plus en niveau d'élévation. La trace de la gouttière est visible sur le pignon. La grange, traversante, adopte un ruine se situe près de la voie.
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale D2. Plan de situation en 1897. IVR31_20095902619NUCA Vue de l'élévation est et de la grange située au sud. IVR31_20095903239NUCA Détail de l'élévation est (le logis et les étables) et de la grange située au sud
  • Maison de maître dite Villa Les Sorbiers
    Maison de maître dite Villa Les Sorbiers Beaufort - 66 rue Pasteur - en village - Cadastre : 2004 ZL 72
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Maison de style néo-Louis XIII, construite par la famille Renaux, puis vendue à la famille Carret
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Description :
    Cette maison, implantée en milieu de parcelle, est située dans un parc. De style néo-Louis XIII , brique et pierre, elle n'utilise pas le calcaire marbrier local gris bleuté, mais un calcaire blanc, pour les encadrements des ouvertures et les chaînes d'angle harpées. De plan carré, cette maison comprend alternance d'oeils de boeuf et de lucarnes à fronton. La travée centrale est en saillie et l'encadrement des
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de maître
    Titre courant :
    Maison de maître dite Villa Les Sorbiers
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue frontale de la façade. IVR31_20055904314V Vue de la façade et du pignon est. IVR31_20055904315V
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Gommegnies - 690 rue du Cheval blanc - en village - Cadastre : 1897 D2 258 2008 OD 72
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    corroborer cette datation. En revanche, les écuries ne sont pas présentes sur le cadastre de 1897 et ont été Le pignon du logis porte la date de 1833. L'analyse stylistique (emploi de linteaux droits, usage
    Description :
    Comme la majorité des fermes situées sur les voies menant du noyau de Gommegnies à la forêt de
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale D2. Plan de situation en 1897. IVR31_20095902617NUCA Vue générale du logis et de la grange. IVR31_20085900668NUCA Vue de l'arrière du corps de logis. IVR31_20085900950NUCA
  • Presbytère, actuellement maison
    Presbytère, actuellement maison Gommegnies - le Carnoy - 19 rue d' En-Haut - en village - Cadastre : 1897 E1 48, 49 1897 E1 48, 49 2008 OE 42
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Malgré l'hostilité de la commune, les habitants du hameau du Carnoy financent seuls la construction d'une église pour la somme de 35 000 francs (AD Nord, 2O-261-53). Elle est achevée en 1881 par l'architecte d'Avesnes Félix Guillemin, assisté de l'entrepreneur de la même ville, Omer Lenain. Un presbytère et une salle de classe sont construits sur le flanc sud de l'église. Sans doute également financée par des fonds privés, leur construction n'est pas documentée. Par analyse stylistique, le presbytère
    Référence documentaire :
    dite de Carnoy, 1ère feuille, dessin, 1897.
    Description :
    présente des lucarnes à croupes. Le calcaire marbrier est utilisé pour le soubassement (en pierre de taille ), les linteaux, appuis et dés encadrant les fenêtres, l'encadrement de la porte et l'emmarchement. A l'arrière de la parcelle, implantée perpendiculairement au volume du presbytère, se trouve l'ancienne maison
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale E1. Plan de situation en 1897 (AD Nord ; série P : P 31 / 712 Vue du revers du presbytère et de la maison d'école. IVR31_20095900032NUCA Détail de la maison d'école. IVR31_20095903201NUCA
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Beaufort - 24 rue d' Avesnes - en village - Cadastre : 1810 D 199 1845 D1 340 2001 D1 566
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    La forme des ouvertures du logis, ainsi que leur mise en œuvre, alternant dés de calcaire et brique , permet de dater cette ferme, globalement homogène, du 18e siècle. Le logis a été surélevé dans un deuxième temps. L'ensemble apparaît sur les cadastres de 1810 et de 1845, avec la même disposition. Dès étables, disparu. L'étable dispose aujourd'hui d'un volume ajouté en façade arrière, qui n'apparaît pas sur les cadastres de 1845 et de 1810.
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    Ferme de plan en U, implantée à l'angle de la rue d'Avesnes et de la ruelle Joyeuse. Le logis rue d'Avesnes. Une remise en brique a été accolée au pignon de la grange. Un mur de clôture en calcaire délimite la propriété. Sur les cadastres de 1810 et 1845, un petit volume se trouvait sur la rue , au-delà du mur de clôture, mais il a disparu. La maçonnerie de tous les bâtiments est en calcaire marbrier, hormis une partie du pignon sur rue de la grange. Le logis a été surélevé (traces visibles au niveau des chaînes d'angle et forme des ouvertures différentes) , passant d'un rez-de-chaussée surmonté
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale D. Plan de situation en 1810. IVR31_20045905226NUCA Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845. IVR31_20045905225NUCA Vue de la grange. IVR31_20055904656V Vue de l'élévation postérieure du logis. IVR31_20055900590V
  • Demeure dite Château du Carnoy
    Demeure dite Château du Carnoy Gommegnies - le Carnoy - 324 rue Célestin Hennion - en village - Cadastre : 1897 E2 178 2008 OE 109, 110 2008 OE 109, 110
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    -1850 (il ne figure pas sur le cadastre de 1826) et un étage carré est rajouté dans les années 1890 Le château du Carnoy est la maison natale de Célestin Hennion (1862-1915), directeur de la Sûreté générale, nommé par Clemenceau. Préfet de police, il créa en 1905 la police judiciaire et la mutuelle des cadres de la police. Il est connu comme le père des Brigades du Tigre. Des cartes postales de la fin du 19e siècle, l'examen du cadastre de 1897, ainsi que l'analyse stylistique du bâtiment, permettent de comprendre les travaux d'agrandissement et d'embellissement effectués à l'instigation de C. Hennion. Le cadastre de 1897 présente le plan d'un bâtiment très proche de celui visible aujourd'hui ; les transformations ont donc eu lieu avant cette date. Le rez-de-chaussée du bâtiment sur rue date des années 1840 , ainsi que le corps de bâtiment accolé au premier, situé dans son prolongement. Les propriétaires original de Moreau-Vauthier représentant un buste de Célestin Hennion. Il servit à l'exécution d'un
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    dite de Carnoy, 2ème feuille, dessin, 1897. Gommegnies (Nord). Habitation de Monsieur Hennion, carte postale, L. Lancelot éditeur, Gommegnies Gommegnies (Nord). Maison de campagne de Monsieur Hennion, carte postale, Léon Lancelot imprimeur
    Description :
    Implantée perpendiculairement à la voie, l'ancienne demeure était en rez-de-chaussée avec un étage de combles et des lucarnes passantes, et un retour sur la cour. Lors de l'agrandissement des années 1890, suivant l'ascension de la carrière de Célestin Hennion, le bâtiment a été surélevé d'un étage à de deux échauguettes, dont l'une permet la communication à l'étage entre les deux logis.
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale E2. Plan de situation en 1897. IVR31_20095902607NUCA Vue du pignon de la demeure, avant les transformations des années 1890. IVR31_20105900026NUCA Vue générale de la propriété, depuis la voie. IVR31_20095903215NUCA Vue de l'élévation sur rue. IVR31_20095903214NUCA
  • Village
    Village Gommegnies - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Référence documentaire :
    Gommegnies (Nord). Intérieur de l’Église, carte postale, B.F. éditeur, Paris, vers 1900 (AD Nord, 5 Gommegnies (Nord). Place de la Gare, carte postale, B.F éditeur, Paris, vers 1900 (AD Nord, 5 Fi Gommegnies (Nord). Le bureau de la poste, carte postale, B.F. éditeur (AD Nord, 5 Fi Gommegnies, n Gommegnies (Nord). Rue de la Gare, carte postale, B.F. éditeur, Paris, vers 1900 (AD Nord, 5 Fi Gommegnies (Nord). Intérieur de l"Église, photographie (Photothèque Boutique-Grard, Douai, n° INV
    Description :
    effet, pas moins de six chemins parallèles reliaient le centre à la forêt, formant des hameaux Situé entre Bavay et Le Quesnoy, le village de Gommegnies est adossé à l'est à la forêt de Mormal . Le noyau est implanté sur le versant de l'Aunelle, ses deux rues principales, la rue du Centre et la très important, constitué d'une série de voies parallèles reliant le noyau à la forêt de Mormal. En extrêmement étirés. Comme leur nom l'indique (Sarloton, le Grand Sart, les Haies de Bailleul...), il s'agit de territoires défrichés progressivement. M. Payen a mis en évidence le formidable accroissement démographique de ces hameaux, en particulier entre 1727 et 1737 (de 25% sur la période étudiée), dû au développement de ouvriers employés à la construction du chemin de fer (la première gare de Gommegnies est ouverte en 1885 1880 que la commune connaît son taux de population la plus élevée avec 3 500 habitants, répartis en habitants (en hausse depuis le recensement de 2007 avec 2 240 habitants). Certains chemins menant à la forêt
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue intérieure de l'église (AD Nord, 5 Fi Gommegnies). IVR31_20085900094NUCB Vue de l'église de Carnoy (AD Nord, 5 Fi gommegnies, n°1). IVR31_20085900106NUCB Vue extérieure des bas côtés de la nef de l'église et du cimetière, entre 1894 et 1914 (Photothèque Vue de l'intérieur de l'église, entre 1894 et 1914 (Photothèque Boutique-Grard, Douai, n° INV 1392 Vue de la mairie (AD Nord, 5 Fi Gommegnies, n°11). IVR31_20085900095NUCB Vue de la poste (AD Nord, 5 Fi Gommegnies, n°5). IVR31_20085900100NUCB Vue de la Place de la Gare (AD Nord, 5 Fi Gommegnies, n°14). IVR31_20085900104NUCB Vue de la rue de la Gare (AD Nord, 5 Fi Gommegnies, n°22). IVR31_20085900103NUCB Vue de la rue du Centre (AD Nord, 5 Fi Gommegnies, n°21). IVR31_20085900097NUCB Vue de la place du village avec la mairie, l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption, le
  • Présentation de la commune de Salesches
    Présentation de la commune de Salesches Salesches
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    propriétés de ces deux abbayes entraîne la création d'une multitude de fermes. Le village ne disposant pas Vers 1900, au Mesnil, au lieu-dit Les Six, la découverte de vases et de trois statuettes représentant Mars, Hercule et une divinité féminine, indique peut-être une occupation ancienne du territoire de Salesches. En 1131, l'abbaye de Maroilles y est confortée dans ses possessions : l'église et ses dépendances, les principales terres, le moulin et la brasserie. Sous l'Ancien Régime, l'abbé de Maroilles est le seigneur haut justicier de Salesches où sont gérés jusqu'au XVIe siècle les biens de l'abbaye situés au nord de la Sambre. L'abbaye de Vicoigne possède également une grande exploitation agricole, Le Mesnil, et paye la menue dîme à l'abbaye de Maroilles. Lors de la Révolution, le démembrement des grandes d'un château, les habitant édifièrent, afin de se protéger, une église et un cimetière fortifiés. Bien être reconstitués grâce à la gouache des albums de Croy (vers 1600).£Dans les années 1860-1890, la
    Référence documentaire :
    p. 190, plache 65 DUVOSQUEL Jean-Marie (sous la direction de). Albums de Croy IX, Comté de Hainaut VI. Bruxelles : Éditions du Crédit Communal de Belgique, 1989. Archives départementales du Nord. Série P ; P 30/330/000001. Salesches : Plan de la commune de Salesches. Archives départementales du Nord. Série P ; P 30/330/000001. Salesches : Plan de la commune de Salesches levé en exécution de l'arrêté du gouvernement du 12 Brumaire an II, par le citoyen Robin, géomètre cadastral parcellaire de la commune. Archives départementales du Nord. Série P ; P 31/776. Salesches : tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune, par M. Lombois, géomètre 1ère classe. feuilles, 1ère feuille, par le géomètre de 1ère classe R. Lemette, le 5 décembre 1924. feuilles, 2ème feuille, par le géomètre de 1ère classe R. Lemette, le 5 décembre 1924. feuilles, 3ème feuille, par le géomètre de 1ère classe R. Lemette, le 5 décembre 1924.
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Salesches
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue du tableau d'assemblage de la commune en 1804 (AD Nord. Série P ; P 30/330 Vue du tableau d'assemblage de la commune en 1831 (AD Nord. Série P ; P 31/776 Vue générale de la feuille cadastrale de la section A dite du Nord en 1831 (AD Nord. Série P ; P 31 Vue générale de la feuille cadastrale de la section B dite du midi en 1831 (AD Nord. Série P ; P 31 Vue du tableau d'assemblage de la commune en 1925 (AD Nord. Série P ; P 31/776 Vue générale de la feuille cadastrale. Salesches : section unique en 5 feuilles, 1ère feuille (AD Vue générale de la feuille cadastrale. Salesches : section unique en 5 feuilles, 2ème feuille (AD Vue générale de la feuille cadastrale. Salesches : section unique en 5 feuilles, 3ème feuille (AD Vue générale de la feuille cadastrale. Salesches : section unique en 5 feuilles, 4ème feuille (AD Vue générale de la feuille cadastrale. Salesches : section unique en 5 feuilles, 5ème feuille (AD
  • Ferme, café, actuellement deux maisons
    Ferme, café, actuellement deux maisons Gommegnies - 306, 308 rue du Centre - en village - Cadastre : 1803 F 153 1826 B1 440 1897 B3 657, 658 1897 B3 657, 658 2008 OB 542
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Une pierre située au-dessus de la porte du logis indique la date de 1738. Celle-ci correspond à la construction du rez-de-chaussée, qui comporte des ouvertures cintrées, alternant briques et dés de calcaire marbrier. Il s'agit du plus ancien logis de ferme daté, repéré à Gommegnies. Sur le cadastre de 1803, la ferme se présente comme un long rectangle. Sur celui de 1826, elle adopte un plan en L, avec sans doute qu'aujourd'hui : un passage vers l'arrière de la parcelle est ménagé entre la grange et l'étable contigüe au logis. Cependant, la grange ne semble pas avoir été entièrement reconstruite entre 1826 et 1897, mais amputée de la partie attenante à l'étable (à l'est) et prolongée à l'ouest, avec l'adjonction d'une seconde étable en retour, malgré l'étroitesse de la parcelle située au coeur du village. Cette amputation explique que le pignon soit formé de silex et de torchis, car il s'agissait à l'origine d'un mur intérieur . D'après les propriétaires actuels, la ferme a également eu un usage de café, comme en témoigne une pierre
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Description :
    sans doute d'étables et de fenil, et qui est aujourd'hui transformé en logement. Laissant un passage libre vers l'arrière de la parcelle et la rue Neuve, la grange est implantée perpendiculairement au logis. Très transformée, elle présente une maçonnerie composée de brique, associée à du bois, mais également de silex et de torchis. En retour, a été construit un volume abritant également une étable
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale C, D, F. Plan de situation en 1803. IVR31_20095902604NUCA Extrait de la feuille cadastrale B1. Plan de situation en 1826. IVR31_20095902605NUCA Extrait de la feuille cadastrale B3. Plan de situation en 1897. IVR31_20095902606NUCA Vue de l'ancienne étable-fenil, transformée en logement. IVR31_20095903273NUCA Vue de l'ancienne étable-fenil, transformée en logement. IVR31_20095903272NUCA Détail de la porte du logis. IVR31_20095903271NUCA Détail de la date portée au-dessus de la porte du logis. IVR31_20095903270NUCA Vue générale de la grange et de la seconde étable-fenil. IVR31_20095903281NUCA Vue de la seconde étable-fenil. IVR31_20095903274NUCA Vue du revers de la grange. IVR31_20095903275NUCA
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Gommegnies - 169 rue Célestin Hennion - en village - Cadastre : 1897 E2 322, 323, 327, 328 1897 E2 322, 323, 327, 328 2008 OE 187, 188 2008 OE 187, 188
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Cette ancienne ferme est présente avec le même plan sur le cadastre de 1897. En raison de sa monumentalité, de l'utilisation du calcaire marbrier uniquement en linteaux et en appuis de fenêtres (non poursuivis par un bandeau), ainsi que de l'emploi de linteaux droits, elle peut être datée de la seconde
    Référence documentaire :
    dite de Carnoy, 2ème feuille, dessin, 1897.
    Description :
    porche. Le calcaire marbrier est utilisé en pierre de taille pour le soubassement, l'encadrement de la . L'emmarchement qui permet d'accéder à un trottoir de grès est également en calcaire marbrier. Le porche bâtiment principal, se situe un petit volume dont la fonction n'a pas pu être déterminée, peut-être un
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale E2. Plan de situation en 1897. IVR31_20095902599NUCA Vue de l'atelier (?). IVR31_20095903207NUCA
  • Ferme de l'Hôpital
    Ferme de l'Hôpital Beaufort - 15 rue de l' Hôpital - en village - Cadastre : 1810 C2 697 à 699 1845 D1 477, 478 2004 ZE 15
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'origine du nom de cette ferme n'est pas connue avec certitude. Selon Horlait, sans qu'il le justifie, cette appellation serait tirée de la fondation de la ferme par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem au Moyen Âge, comme à Ecuélin, ou de l'implantation d'un hôpital russe en 1815. La forme des ouvertures du logis, cintrée, et la mise en œuvre des matériaux, dés de calcaire alternant avec de la brique , permettent de dater le logis de la seconde moitié du 18e siècle. Sur le cadastre de 1810 figurent le logis logis. Celui-ci a disparu sur le cadastre de 1845. La ferme s'organise donc autour d'une cour, alors ouverte sur la rue. Sur le cadastre de 1845, la cour est fermée sur trois côtés et prend la forme qu'elle les volumes au nord de la cour ont été remplacés partiellement par un hangar en tôle.
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    Implantée de le long du ruisseau de la Fontaine Taviaux, cette ferme est organisée autour d'une , p. 16) et aujourd'hui disparu. Au fonds de la cour se trouve le logis, en rez-de-chaussée surélevé surmontées de fenils, qui était relié par le porche à un autre volume abritant une grange, des étables et un fenil. Au nord, du côté du ruisseau, se trouve un autre volume servant également de grange, d'étables et de fenil. Une remise ruinée contribuait à fermer encore la cour. De plus, le ruisseau assure une fermeture naturelle au nord, qui était renforcée par un mur de clôture, visible sur une carte postale du
    Étages :
    étage de comble en rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Beaufort - 15 rue de l' Hôpital - en village - Cadastre : 1810 C2 697 à 699 1845 D1 477, 478 2004
    Titre courant :
    Ferme de l'Hôpital
    Appellations :
    Ferme de l'Hôpital
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale C2. Plan de situation en 1810. IVR31_20045905239NUCA Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845. IVR31_20045905238NUCA Vue du mur d'enceinte depuis le chemin de Wattignies. IVR31_20055900579V Vue de l'entrée de la cour. IVR31_20055900587V Vue du logis et de l'ouverture de la grange. IVR31_20055900584V
  • Demeure dite du baron de l'Epine
    Demeure dite du baron de l'Epine Gommegnies - 268 rue Neuve - en village - Cadastre : 1803 F 125 à 127 1803 F 125 à 127 1826 B1 662 à 664 1897 B2 285 à 291 2008 OB 227, 1067, 1068 2008 OB 227, 1067, 1068
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Delegove ne résidât pas à Gommegnies, son nom est néanmoins mentionné sur le rôle de capitation de ce Dans son mémoire sur les villages de Gommegnies et de Frasnoy de 1724 à 1737, Michel Payen a utilisé un livret intitulé Le nombre des familles et Communians de la Paroisse de Gommegnies colligé par Claude Joseph Deropsie curé de laditte Paroisse, L'An du Verbe Incarné Mil Sept cens vingt quattre. Dans lequel fait valloir son bien par ses mains consistant en cent dix mencaudées de terre, un droit de terrage, quarante huit mencaudées de vergers ou prairies, huit chevaux, sept bestes à cornes et cent quattre veuingt moutons. En 1724, la demeure de Delegove était habitée par le bailli Jean-François Duwooz . Du 18e siècle, il ne reste cependant que quelques éléments de maçonnerie (sans doute une partie du soubassement du logis situé à l'est). Selon la tradition orale, cette demeure appartenait au baron de l’Épine , également propriétaire au milieu du 19e siècle du château de Wargnies-le-Petit (cf. IA59002848). C'est sans
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Description :
    un bâtiment qui s'étend le long de la rue Neuve. Celui-ci comprend un étage carré à quatre travées sur la rue et cinq sur la cour. Son élévation est aveugle en rez-de-chaussée du côté de la rue (une encadrements des ouvertures sont constituées principalement de calcaire marbrier avec appuis saillants pour les dans sa partie ouest, une étable, une laiterie et une chaufferie. A l'étage, le couloir de distribution court le long de la façade sur cour. Dans le prolongement se trouve un bâtiment dont le rez-de-chaussée avait usage d'écuries. L'escalier est abrité dans une tourelle hors-oeuvre, teintée de néogothique. La le logis, avec un léger décrochage, est implanté le long de la cache Pottier un vaste volume en rez -de-chaussée, terminé par une rotonde. Il abrite les salons de la demeure. La rotonde est surmontée d'un garde-corps en brique ajouré. Elle présente un décor composé de natures mortes peintes inserrées dans des boiseries. Un escalier permettant d'accéder à l'étage de combles est situé entre la rotonde et
    Étages :
    en rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Demeure dite du baron de l'Epine
    Appellations :
    demeure du baron de l'Epine
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale B1. Plan de situation en 1826. IVR31_20095902602NUCA Extrait de la feuille cadastrale B2. Plan de situation en 1897. IVR31_20095902603NUCA Vue de l'élévation sur rue du logis. IVR31_20095903168NUCA Vue de l'élévation sur rue des écuries. IVR31_20095903167NUCA Vue de l'élévation sur rue du bâtiment abritant les pièces de réception. IVR31_20095903331NUCA Vue du porche depuis la cour et de la liaison entre le logis et le bâtiment abritant les pièces de Vue de l'élévation sur cour du logis. IVR31_20095903325NUCA Détail de la porte d'entrée du logis. IVR31_20095903328NUCA Détail de la porte de la tourelle d'escalier. IVR31_20095903314NUCA Détail de la porte de la tourelle et du départ de l'escalier. IVR31_20095903315NUCA
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Salesches - 7 Grand Rue - en village - Cadastre : 1804 A 52 1831 A 533 1925 SU 827, 828 2009 OA 770
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    La date de 1706 est sculptée sur une pierre située au-dessus de l'entrée du pigeonnier-porche . Toute l'élévation constituée de moellons de grès paraît dater de cette époque : la façade sur rue de l'étable située à l'est, le porche, des éléments de mur du logis et son soubassement. En revanche, une partie de l'élévation et les ouvertures sur rue du logis ont été refaites à la fin du 19e siècle. Sur le cadastre de 1804, cette ferme est pratiquement à cour fermée : seul le pigeonnier-porche et un passage entre les bâtiments, au sud-est, permettaient l'accès à la cour. Sur le cadastre de 1831, plus précis . En 1925, le plan de la ferme est très proche de celui d'aujourd'hui : seule une partie de l'étable torchis) et a été prolongée par une petite grange. Une trace du bâtiment d'origine (une partie de
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    Archives départementales du Nord. Série P ; P 30/330/000001. Salesches : Plan de la commune de Salesches. Archives départementales du Nord. Série P ; P 30/330/000001. Salesches : Plan de la commune de Salesches levé en exécution de l'arrêté du gouvernement du 12 Brumaire an II, par le citoyen Robin, géomètre en 5 feuilles, 4ème feuille, par le géomètre de 1ère classe R. Lemette, le 5 décembre 1924.
    Description :
    Cette ancienne ferme est composée de plusieurs volumes formant un U : à l'est des étables prolongées par une petite grange sous un même faîtage de tuiles ; mitoyens et implantés perpendiculairement le pigeonnier-porche. La maçonnerie est en grès (éléments de mur du logis, soubassement, encadrement le pigeonnier). La maçonnerie de grès se prolonge dans l'élévation extérieure des étables-fenil sur la rue ; en revanche, toute la maçonnerie sur cour de ces volumes est en brique. La toiture est composée de tôle et, à son extrémité, de matériau synthétique. Le pignon sur cour est découvert. Ces une remise indépendante dont le volume a été abaissé. Sa maçonnerie est composée de grès et de brique . Au sud, parallèle au logis, a été édifié un vaste hangar réutilisant le pignon (avec des jambes de raidissement) de l'ancienne grange. Un mur de clôture en brique ferme partiellement la propriété.
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale A et B. Plan de situation en 1804. IVR31_20095902592NUCA Extrait de la feuille cadastrale A. Plan de situation en 1831. IVR31_20095902593NUCA Extrait de la feuille cadastrale (section unique). Plan de situation en 1925. IVR31_20095902594NUCA Vue générale de l'élévation sur rue depuis le nord-ouest. IVR31_20095902676NUCA Vue générale de l'élévation sur rue depuis le sud-est. IVR31_20095902671NUCA Vue de l'élévation sur cour du logis et du pigeonnier-porche. IVR31_20095902710NUCA Vue de la ferme depuis la cour. IVR31_20095902679NUCA Vue de l'élévation sur cour des étables-fenil situées au nord-ouest. IVR31_20095902709NUCA Détail des étables-fenil situées au nord-ouest : deux campagnes de construction sont visibles Détail de la date portée à l'entrée du porche. IVR31_20095902674NUCA
1 2 3 4 Suivant