Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 45 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Garage Willerval
    Garage Willerval Arras - 25 rue Pasteur - en ville - Cadastre : 2008 AH 46
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    , Arras : Imprimerie du Courrier et du Pas-de-Calais, 31 vol., coll : Annuaire guide 1888). Le garage fut construit en 1929. Il portait le nom de Garage Schlosser qu'il conserva jusque dans les années 1950 (cf. Indicateur de la ville d'Arras et de ses faubourgs, 1924-1925, 1927-1934, 1936
    Référence documentaire :
    -1902, 1904-1914, 1924-1925, 1927-1934, 1936. Arras : Imprimerie du Courrier et du Pas-de-Calais, 31 vol Indicateur de la ville d'Arras et de ses faubourgs : 1889, 1891-1897, 1900-1902, 1904-1914, 1924 -1925, 1927-1934, 1936. Indicateur de la ville d'Arras et de ses faubourgs : 1889, 1891-1897, 1900
    Dénominations :
    garage de réparation automobile
    Description :
    Ce garage est composé de béton peint en blanc ; les pilastres à faible saillie encadrant la travée se caractérise par sa symétrie et par l'aspect géométrique de son fronton à pans coupés ainsi que de l'ensemble des éléments de modénature. Ces éléments sont rythmés par un ensemble de quatre pilastres cannelés encadrant les trois travées de l'édifice. Les cannelures, surmontées de chapiteaux géométriques, sont répétées sur l'encadrement des baies du premier étage. Cet édifice, dont la date de construction (1929) est : le béton s'effrite et elle semble avoir été amputée de certains éléments comme en témoignent les
  • École maternelle Séverine
    École maternelle Séverine Arras - 30 rue Paul-Doumer - en ville - Cadastre : 2008 AC 3
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    détruite en partie au cours de la Première Guerre mondiale. Elle fit l'objet d'une demande de permis de construire dès 1919 mais les indicateurs de la ville n'atteste de son existence qu'à partir de 1926. Elle Caroline Séverine (cf. Indicateur de la ville d'Arras et de ses faubourgs, 1924-1925, 1927-1934, 1936 ; Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Référence documentaire :
    -1902, 1904-1914, 1924-1925, 1927-1934, 1936. Arras : Imprimerie du Courrier et du Pas-de-Calais, 31 vol Indicateur de la ville d'Arras et de ses faubourgs : 1889, 1891-1897, 1900-1902, 1904-1914, 1924 -1925, 1927-1934, 1936. Indicateur de la ville d'Arras et de ses faubourgs : 1889, 1891-1897, 1900
    Description :
    L'édifice forme l'angle de la rue Paul-Doumer et de la rue des Teinturiers. Il est formé d'un corps central disposé sur l'angle et de deux ailes latérales en saillie. Il est construit en béton et en pierre constituant chaînes d'angles et chaînes verticales à bossage. L'entrée de l'école est desservie par un deux colonnes monolithes. La base de l'escalier est marquée par des caractères scripturaux : école maternelle désignant la fonction du bâtiment. Grilles et porte en fer forgé ornent le pourtour de l'édifice style Art déco : grilles en fer forgé à motifs géométriques, forme tubulaire des supports de la tourelle et écriture géométrique. L'agencement des différentes parties de l'édifice témoigne également d'une
    Étages :
    étage de comble rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Détail de la tourelle soutenue par deux colonnes monolithes. IVR31_20096200256NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 46 bis rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 63
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    style Art déco (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé ; Service d'urbanisme de L'immeuble précédant l'actuel bâtiment fut détruit par les bombardements au cours de la Première la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Description :
    Cet immeuble de quatre étages, construit en béton peint en blanc, se distingue dans la rue Saint -Aubert par sa hauteur. Sa façade est rythmée par trois travées de baies ; la travée centrale est caractéristique du style : le pan coupé règne sur les bow-windows, les encadrements de la large baie vitrée du saillie dont la base est constituée de formes tubulaires également présentes sur les parties latérales de géométriques qui somme la façade. Les ferronneries constituées de vagues s'intègrent dans la géométrie
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Détail de la base des pilastres aux motifs tubulaires. IVR31_20096200243NUCA Détail du balcon de fer forgé à motifs en spirales et de vagues. IVR31_20096200242NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 43 rue Désiré-Delansorne - en ville - Cadastre : 2008 AB 1015
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    pour la reconstruction de cet immeuble (cf. A.D. Pas-de-Calais, série 10R9, sous-série 4025 ; service L'immeuble de commerce précédant l'actuel immeuble fut endommagé par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Une demande d'avance en espèces, effectuée par le propriétaire de 1920 dans l'objectif d'obtenir une part de la somme due au titre des dommages de guerre, atteste que l'immeuble fit l'objet de réparations très rapidement après la fin de la guerre. Frappé d'alignement en 1923 , l'immeuble aurait été exproprié par la ville puis démoli. Un permis de construire indique la date de 1931 d'urbanisme de la mairie d'Arras, logiciel cadastral CadamapX).
    Description :
    Cet immeuble est positionné sur l'angle de la rue Désiré-Delansorne et de la rue Ernestale. Il est constitué de deux travées de baies situées sur chaque pan de la façade. La travée située rue Désiré -Delansorne présente une légère saillie ; ses contours sont moulurés. Cet ensemble de béton est de la corniche, les cartouches de céramique constitués de motifs losangiques sur les allèges et le fronton sont représentatifs de ce style. Les balcons des baies et des portes-fenêtres situées rue Désiré
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 7 rue Neuve-du-Rietz - en ville - Cadastre : 2008 AK 688
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'immeuble fut construit vers 1933, comme l'atteste le permis de construire délivré en mairie (cf . Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Description :
    d'une peinture de ton ocre. Les baies en polychlorure de vinyle ne sont pas contemporaines de la encadrements des baies et la frise située sur la partie gauche en avant-corps de l'immeuble sont recouverts construction. L'ensemble est sobre, épuré, seuls les motifs décoratifs semi-circulaires de la frise apportent
  • Maison
    Maison Arras - 6 place Saint-Etienne - en ville - Cadastre : 2008 AC 294
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison fut construite vers 1766 comme l'indique le permis de construire conservé au sein du Service d'urbanisme de la mairie d'Arras. Endommagée par les bombardements lors de la Première Guerre décalage entre la partie haute de la façade et l'arête de la toiture à deux pans semble indiquer un remaniement de la façade à l'époque de sa reconstruction (cf. Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Description :
    s'harmonise pas avec le profil à deux pans de la toiture, semble avoir été remaniée. Une inscription Cette maison est située sur un angle de la place Saint-Etienne. Elle est en béton peint en blanc sur les encadrements des baies et le bandeau séparant le rez-de-chaussée du premier étage. Le reste de la façade est recouvert d'un crépi. Elle est percée de baies positionnées sur les parties latérales de la façade. Son accès s'effectue par une large porte cochère. La partie haute de la façade, qui ne (Lourdelle-Devillers) , en relief, située en haut de la façade au-dessus d'une chaussure en fonte, signale la présence d'un commerce de chaussures. Des paniers de fleurs ornent la partie centrale de la façade ainsi
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
  • Garage dit Les Ateliers Pièces détachées
    Garage dit Les Ateliers Pièces détachées Arras - 7 rue Roger-Salengro - en ville - Cadastre : 2008 BE 589
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'absence de source sur cette construction ne permet pas une datation précise. Toutefois, son
    Dénominations :
    garage de réparation automobile
    Description :
    Cet édifice de béton se caractérise par sa verticalité qui s'oppose à l'horizontalité des baies hors norme qui le détache du reste des constructions de la rue. Toutefois, l'auvent d'entrée ainsi que le linteau de la baie du premier étage viennent s'aligner parfaitement sur les constructions voisines . La façade particulièrement épurée de l'édifice caractérise le style international qui émerge à la fin s'harmonisent avec la verticalité de l'édifice témoigne d'une mouvance épurée de l'Art déco dont les
  • Immeuble à logements dit habitation à bon marché (H.B.M)
    Immeuble à logements dit habitation à bon marché (H.B.M) Arras - 35 boulevard Faidherbe - en ville - Cadastre : 2008 AB 1052
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La création de cette H.B.M. (habitation à bon marché) découle directement de la loi Loucheur du 13 sa date de construction ; toutefois, au regard de son style géométrique qui rappelle certaines H.B.M promulgation de la loi. (cf. TARICAT Jean, VILLARS Martine. Le logement à bon marché : chronique, 1982).
    Description :
    Faidherbe, l'autre au sud donnant sur la rue du Saumon. De part et d'autre de l'immeuble a été construit un ensemble de quatre garages situés sur les quatre coins de la parcelle. L'immeuble, sur un rez-de-chaussée de grès, est construit en béton enduit partiellement apparent, à parement de brique. Son style est à la fois Art déco et fonctionnaliste, caractéristique des années 1925-1930 où les décors de façade Art la composition de la façade qui apparaît zigzagante, dans les bow-windows et dans la grille d'entrée en fer forgé. Le bas-relief du premier étage est constitué de motifs floraux caractéristiques du style. D'autre part, l'ensemble de la ferronnerie constituant la grille d'entrée, les portes et les garde-corps offrent un large panel du vocabulaire ornemental de l'Art déco présentant à la fois motifs à spirales, motifs géométriques, épis de maïs renversés et fleurs stylisées. L'aspect fonctionnel du lieu baies qui laissent abondamment passer la lumière et dans les bow-windows qui éclairent les séjours.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Vue sur cour de l'iimeuble. IVR31_20096200280NUCA Partie latérale gauche de l'immeuble, à pans coupés. IVR31_20096200178NUCA Bas-reliefs aux motifs floraux encadrant des baies aux garde-corps ornés d'épis de maïs renversés Porte en fer forgé ornée de spirales et de fleurs stylisées. IVR31_20096200176NUCA
  • Hôtel de la Basecque
    Hôtel de la Basecque Arras - 12 rue Emile-Legrelle - en ville - Cadastre : 2008 AB 941
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cet hôtel particulier fut construit sur l'initiative d'Albert-Marie-Josephe-Imbert, comte de la de l'évêque d'Arras Monseigneur de la Tour d'Auvergne. Puis, l'hôtel fut acheté par la famille Le Caron de Canettemont en 1825 ; elle y demeura jusqu'en 1901. Au 20e siècle, le bâtiment fut firent l'objet d'un arrêté de protection le 3 mars 1976. La structure et l'organisation de l'hôtel n'ont pas été modifiées depuis le 18e siècle. Seul le portail donnant sur la rue des Portes-Cochères fut remplacé au 20e siècle ; un plan du 19e siècle témoigne d'un ancien portail en bois de style classique (cf
    Observation :
    Le classement au titre des Monuments Historiques met l'accent sur la représentativité de cet hôtel classicisme imprégna fortement l'architecture de la ville, il constitue un témoignage rare, dans cette typologie d'édifice, (de nombreux hôtels particuliers ayant été détruits) de ce style architectural. La empreinte d'Art déco et mériterait une procédure de classement au même titre que le reste de l'édifice. La protection permettrait ainsi de mettre en avant l'habile association de deux styles architecturaux qui ont
    Référence documentaire :
    faubourg Saint-Germain" à Arras au XVIIIe siècle. In Mémoire de l'Académie des Sciences, lettres et Arts
    Description :
    où se situe son entrée secondaire. L'édifice comprend un corps de logis principal constitué par le bâtiment de droite et des communs situés sur la partie gauche de l'ensemble. Cet hôtel de style classique est construit en pierre de taille de calcaire local blanc sur un soubassement en grès gris. Les porte cochère donnant sur la cour carrée de l'hôtel ; elle est constituée de pilastres à pierres de refends tout comme les angles de l'édifice ; le couvrement est cintré, orné en son centre d'un médaillon . La grille de la porte est le seul élément qui se détache de l'ensemble classique. Ornée d'une frise grecque et de quatre médaillons géométriques, elle est caractéristique de la ferronnerie de style Art déco.
    Étages :
    étage de comble
    Auteur :
    [commanditaire] Albert-Marie-Joseph Imbert, dit : comte de la Basecque
    Titre courant :
    Hôtel de la Basecque
  • Maison dite Villa Le Nid
    Maison dite Villa Le Nid Arras - 17 bis rue Alexis-Halette - en ville - Cadastre : 2008 BE 630
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison a été construite vers 1932, comme l'atteste le permis de construire délivré en mairie matériaux modernes comme le béton, des éléments caractéristiques des styles régionaux qui permettent de les authentifier (cf. Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral
    Description :
    endroits et à parement de brique, évoque à la fois les villas anglo-normandes et néo-basques par le recours bordé d'un muret en pierre. Elle est percée de deux baies rectangulaires au rez-de-chaussée surmontées de lambrequins en acier. L'étage de comble est marqué par une travée centrale composée de deux baies jumelées ; le linteau de ces baies est orné d'un bas-relief représentant un nid encadré d'un élément scriptural qui indique le nom de la maison (villa Le Nid) ; l'attribut d'un nom est courant pour les villas . Cette maison à caractère régionaliste affiche des éléments de décor géométriques caractéristiques du style Art déco : la frise surmontant le rez-de-chaussée est composée de coquillages et de motifs circulaires. Les motifs tubulaires de l'appui des baies de l'étage sont également des motifs récurrents de
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 11-13 rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 101
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    A usage de commerce de pâtisserie "Seuls Véritables Coeurs d'Arras Wavelet" qui confectionnait les coeurs d'Arras, douceurs réputées de la ville depuis le 12e siècle (fabriqués dans un premier temps en pain d'épice, ils sont confectionnés en chocolat à partir de la deuxième moitié du 20e siècle ), l'immeuble précédant l'actuel bâtiment fut gravement endommagé par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Il fit l'objet de réparations au début des années 1920. Frappé d'alignement, il fut , comme tous les autres immeubles de la rue, exproprié par la ville en 1925 et démoli en partie. Il fut
    Description :
    L'immeuble, construit en béton, est situé à l'angle de la rue Saint-Aubert et de la rue du Fer-à -Cheval. Il est constitué d'un rez-de-chaussée dévolu à l'activité commerciale, surmonté de trois étages distingue par son décor en dents d'engrenage saillantes et ses pilastres engagés aux angles de l'immeuble . Il est de style Art déco ; celui-ci transparaît à travers les décors géométriques du premier étage et ses appuis de baie à pans prismatiques. Le vase de fleurs situé en haut du pignon constitue l'ornement le plus usité de l'Art déco. Le style est ici empreint de régionalisme par la présence du pignon à redents typique de l'architecture flamande très présente à Arras. L'ensemble est recouvert d'une peinture blanche ; les éléments de modénature sont mis en relief par l'emploi d'une teinte jaune.
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue de l'immeuble du 11-13 rue Saint-Aubert, situé à l'arrière-plan. IVR31_20096200069XB Vue de l'immeuble du 11-13 rue Saint-Aubert, construction avant l'alignement de la rue Pignon empreint de régionalisme flamand, orné d'un vase de fleurs. IVR31_20096200228NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 10 rue du Collège - en ville - Cadastre : 2008 AC 121
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'immeuble précédant l'actuel bâtiment fut entièrement détruit au cours de la Première Guerre mondiale. Il fut reconstruit après 1923, date à laquelle le bâtiment se trouvait encore en état de ruine , selon les plans d'alignement de la ville établis à cette date. Un permis de construire délivré par la mairie en 1991 signale la conduite récente d'une importante campagne de travaux sur le bâtiment (possible extension du bâtiment à l'arrière, au niveau de la cour) (cf. A.M. Arras, série 4O1, sous-série 16 ; Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Description :
    Cet immeuble est situé sur l'angle de la rue du Petit-Chaudron et de la rue du Collège. Il est construit en béton peint en blanc pour les parties structurantes de l'édifice (corniche, avant-corps , chaînes verticales et chaînes d'angles harpées, encadrement des baies), avec des parements de brique peu développés. Le rez-de-chaussée est en béton imitant la pierre, recouvert d'une peinture de teinte blanc-cassé . Cet édifice est de style classique, caractéristique du bâti arrageois. Les décors floraux des appuis de baie et des consoles ainsi que le pignon à larges redents géométriques viennent toutefois apporter
    Étages :
    étage de comble
  • Maison
    Maison Arras - 74 rue Fernand-Lobbedez - en ville - Cadastre : 2008 AX 42
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison a été construite vers 1920, comme l'indique le permis de construire délivré à cette date et conservé au sein du Service d'urbanisme de la mairie d'Arras (cf. Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Description :
    . La façade est en béton ; au rez-de-chaussée, il imite la pierre et simule de larges refends. Le rez -de-chaussée est surmonté d'une large balustrade ajourée en ferronnerie. Les baies sont composites : elles présentent des arcs en anse de panier au rez-de-chaussée et des plates-bandes à l'étage. L'étage de comble comprend trois lucarnes à ailerons et frontons. Cette façade est de style classique ; cependant, ses éléments de modénature constitués de guirlandes qui courent le long de la façade sont caractéristiques de l'Art déco. Les formes géométriques des lucarnes ainsi que les ferronneries à spirales sont également de style Art déco.
    Étages :
    étage de comble rez-de-chaussée surélevé
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 3 rue Eugène-Pottier - en ville - Cadastre : 2008 AC 113
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'immeuble précédant l'actuel bâtiment fut entièrement détruit par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Il fut reconstruit dès 1920, comme l'atteste le permis de construire délivré à 1925 dans le style en vogue de l'époque : l'Art déco. Son rez-de-chaussée était à usage de maroquinerie (Au départ) ; après la Seconde Guerre mondiale, il fut à usage de confection (cf. service d'urbanisme de la mairie d'Arras, logiciel cadastral CadamapX).
    Description :
    Cet immeuble construit en béton peint en blanc est constitué de deux corps de bâtiment : celui de à guillotine ; le rez-de-chaussée, jadis dévolu au commerce de lingerie, a conservé sa large ouverture. Cet immeuble de style Art déco affiche les dehors du modernisme comme en témoignent sa toiture
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Motifs de vague sur allège. IVR31_20096200235NUCA Détail de la frise aux motifs floraux. IVR31_20096200230NUCA Cartouche sculpté de motifs floraux. IVR31_20096200231NUCA Médaillon orné de motifs floraux et géométriques. IVR31_20096200233NUCA
  • Maison
    Maison Arras - 8 avenue John-Kennedy - en ville - Cadastre : 2008 BH 225
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison a été construite vers 1935, comme l'atteste le permis de construire délivré à cette date et conservé au sein du Service d'urbanisme de la mairie d'Arras (cf. Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Description :
    Cette maison à parement de brique est construite en béton, apparent sur le soubassement , l'encadrement de la vitrine du rez-de-chaussée ainsi que pour la frise. Les deux travées sont fortement -ci est caractéristique des maisons du nord de la France tant du point de vue de sa forme que de ses pans coupés ainsi que sa frise à motifs semi-circulaires. La ferronnerie de l'imposte de la porte ainsi que du garde-corps de l'étage présente des motifs en spirales simples, caractéristiques du style Art
    Étages :
    étage de comble rez-de-chaussée surélevé
    Typologies :
    maison avec boutique en rez-de-chaussée
  • Maison
    Maison Arras - 34 rue du Onze-Novembre - en ville - Cadastre : 2008 AV 102
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison a été construite vers 1935, comme l'atteste le permis de construire délivré à cette triomphe (cf. service d'urbanisme de la mairie d'Arras, logiciel cadastral CadamapX).
    Observation :
    Cette maison constitue un exemple unique d'architecture moderne à Arras. La grille de clôture et le balcon du 1er étage aux formes losangiques forment un remarquable ensemble de ferronnerie Art déco.
    Description :
    modernisme : édifiée sur un plan rectangulaire, sa structure de béton peinte en blanc traduit l'esthétique est sobre et épurée, les formes sont géométriques et la structure de la maison est fonctionelle : les baies en plein-cintre du rez-de-chaussée ainsi que les portes-fenêtres du premier étage permettent une large diffusion de la lumière à l'intérieur de la maison. L'ordonnance de la façade traduit principales de la maison tandis que la travée centrale, en léger retrait, laisse deviner les espaces -cintre du rez-de-chaussée. L'ensemble des ferronneries de la grille de clôture et du balcon du premier étage est constitué de motifs losangiques et de lignes droites qui traduisent l'esthétique Art déco.
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 8 rue des Grands-Viéziers - en ville - Cadastre : 2008 AB 125
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le bâtiment précédant l'actuel immeuble fut endommagé au cours de la Première Guerre mondiale. Il fut soumis à l'alignement de la rue des Grands-Viéziers vers 1924 et ne fut reconstruit qu'au début des années 1930, comme l'atteste un permis de construire délivré à la date de 1933 (cf. A.M. Arras , série 4O6, sous-série 4 ; service d'urbanisme de la mairie d'Arras, logiciel cadastral CadamapX).
    Description :
    L'immeuble est situé dans l'hypercentre d'Arras. Son rez-de chaussée à usage de commerce est marqué par la présence de deux boutiques situées de part et d'autre de la porte d'entrée. Il est construit en béton partiellement apparent (notamment sur la travée centrale et l'entablement) et d'un parement de brique sur les travées latérales de la façade. La travée centrale, plus étroite, qui abrite le hall dissymétrie de la façade, dans laquelle la travée de droite est un peu plus large que celle de gauche. Cet agencement, sobre mais habilement conçu, dispense d'avoir recours à des éléments de décor pour donner un rythme à la façade. Un souci de fonctionnalité mêlé à une architecture sans artifice caractérise une mouvance de l'Art déco qui s'apparente au style international dominant l'architecture au début des années 1930, époque de la construction de l'immeuble.
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
  • Maison
    Maison Arras - 14 rue de la Justice - en ville - Cadastre : 2008 AB 761
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison fut construite vers 1927, comme l'atteste le permis de construire conservé en mairie d'Arras (cf. Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraites du logiciel cadastral
    Description :
    Cette maison à deux travées dissymétriques est située dans l'hypercentre d'Arras à proximité de la place d'Ipswich. Elle est en béton, recouverte d'un enduit de teinte crème. Les décors de façade sont mis en valeur par l'emploi de couleurs pastel. Cette maison est de style Art déco dans la mouvance saillie situé sur la partie gauche de l'édifice qui s'achève par un fronton droit à encorbellements. La frise, composée de dents d'engrenage saillantes, participe à cet effet de géométrie. Les décors floraux et de fruits insérés dans des cartouches sur les linteaux des baies constituent le vocabulaire ornemental usuel de l'Art déco.
    Localisation :
    Arras - 14 rue de la Justice - en ville - Cadastre : 2008 AB 761
    Illustration :
    Vue sur le fronton droit à encorbellements, orné de décors floraux. IVR31_20096200279NUCA
  • Maison
    Maison Arras - 53 rue de Grigny - en ville - Cadastre : 2008 AY 491
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison a été construite vers 1932, date à laquelle fut délivré le permis de construire conservé au sein du Service d'urbanisme de la mairie d'Arras (cf. Service d'urbanisme de la mairie d'Arras , base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Description :
    Cette maison, partiellement mitoyenne, est en béton apparent peint dans une teinte rosée au rez-de -chaussée et dans l'encadrement des baies. A l'étage, il est masqué par un parement de brique peint en rouge . Les baies du rez-de-chaussée et de l'étage sont reliées entre elles par l'intermédiaire de l'encadrement cintré. Cette maison arbore des ornements de style Art déco comme les garde-corps des baies à spirales et à motifs losangiques, les allèges des baies à damier et le profil de l'encadrement des baies.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Arras - 53 rue de Grigny - en ville - Cadastre : 2008 AY 491
  • Grand magasin dit Galeries Modernes
    Grand magasin dit Galeries Modernes Arras - 35 rue Ernestale - en ville - Cadastre : 2008 AC 125
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    le permis de construire conservé au sein du Service d'urbanisme de la mairie d'Arras. Soumis à l'alignement de la rue Ernestale, l'immeuble fut, dès cette date, construit selon l'alignement projeté. Les plans d'alignement de la ville de 1923 attestent de la réalisation de l'alignement à cette date (cf . Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Observation :
    d'architecture commerciale de cette époque. Combinant formes, décors géométriques caractéristiques de l'Art déco et caractère fonctionnel, il témoigne de l'avant-gardisme architectural dont font l'objet les grands magasins au début des années 1920. Rappelons que le style Art déco connut son plus vif succès lors de l'exposition des Arts décoratifs en 1925 avec la réalisation de pavillons de grands magasins tels Les Galeries
    Description :
    Cet édifice occupe une large parcelle qui s'étend sur la largeur de l'îlot compris entre la rue Ernestale et la rue du Collège. Il est en béton. Sa façade est constituée de sept travées réparties en trois parties ; des chaînes verticales de briques séparent chaque travée. La partie centrale est composée de trois travées de baie qui se superposent sur deux étages ; elle est encadrée par deux parties latérales comprenant deux travées de baies. La composition fonctionnelle de l'édifice est caractéristique de l'architecture moderniste de la période de l'entre-deux-guerres : en effet, les nombreuses baies qui composent la façade permettent une large diffusion de la lumière aux deux étages. Son style épuré est particulièrement représentatif de l'Art déco de la fin des années 1920. Les uniques motifs ornant la façade sont constitués de dents de scie situées à la fois sur les allèges et de chaque côté du haut de la façade, encadrant un lettrage géométrique (Galeries Modernes) caractéristique du style. Le fronton est marqué de stries insérées
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Motifs en dents de scie des allèges. IVR31_20096200257NUCA
1 2 3 Suivant