Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 2 place de la Vacquerie - en ville - Cadastre : 2008 AB 1290
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    de décor moderne qui permettent d'assigner à l'édifice un style Art déco (cf. A.D. Pas-de-Calais , dossier de la Reconstruction non classé ; A.D. Pas-de-Calais, série 2O, sous-série 390 1). L'immeuble précédent l'édifice actuel a été totalement anéanti lors de la Première Guerre mondiale par les bombardements continuels. Il était alors à usage de café (estaminet). Il a fait l'objet d'un projet de reconstruction (projet de remploi) dès 1920 et a été rebâti dans un style classique tout comme l'ensemble des immeubles de la place de la Vacquerie dont la mise en oeuvre devait servir de cadre à l'hôtel de ville ; telle était la préconisation énoncée dans les articles relatifs à la reconstruction
    Référence documentaire :
    Projet sur l'alignement, l'aménagement et l'extension de la ville de 1921 à 1925. AD Pas-de -Calais, série 2O, sous série 390 1,Arras. Projet sur l'alignement, l'aménagement et l'extension de la ville de 1921 à 1925.
    Description :
    L'immeuble occupe les trois-quarts de la largeur de l'îlot. L'ensemble du rez-de-chaussée est dévolu à l'activité commerciale. Les deux étages sont rythmés par sept travées de baies rectangulaires délimitées par des pilastres à faible saillie. La façade est constituée d'un parement de brique sur les trumeaux et de béton peint en blanc pour les pilastres, le bandeau central et la corniche. Des lucarnes à frontons cintrés éclairent l'étage de comble. Cet immeuble, qui trouve son pendant sur l'autre côté de la place, est de style classique. Sa structure et ses parties constituantes (les pilastres, les bas-reliefs de ses consoles et les ferronneries des garde-corps des baies du premier étage) témoignent de ce style. Quelques éléments de style Art déco viennent orner la frise sommitale de la façade : elle du deuxième étage à motifs géométriques et à spirales et sur les frontons des lucarnes ornés de
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Arras - 2 place de la Vacquerie - en ville - Cadastre : 2008 AB 1290
    Annexe :
    pas avec les façades classées ou si elles sont de nature à en gêner les perspectives (AD Pas-de-Calais , Travaux confortatifs. Article 39 : Les façades de la rue du 29 Juillet et de la place Victor-Hugo devront être composées suivant l'ordonnance actuelle de ces places. Les façades de la place du Théâtre elles s’harmonisent avec le Théâtre. Il en est de même pour les façades de la place de la Vacquerie, de la rue de la Braderie et de la rue Jacques-Caron qui devront former un cadre à l’Hôtel de Ville et de prévues à ces emplacements. De même les propriétaires des maisons avoisinant les édifices classés devront présenter leur projet de façade au Conseil Municipal qui pourra les refuser si ces façades ne s’harmonisent , série 2 O, sous-série 390 1, Arras : projet sur l'alignement, l'aménagement et l'extension de la ville de 1921 à 1925).
    Illustration :
    Vue des ruines de l'immeuble du 2 place de la Vacquerie. IVR31_20096200312NUCB Vue de détail des baies du second étage-Frise et appuis de baies sculptés de fleurs et de motifs
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 10 rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 451
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    lucarne et qui rappele l'ancienne activité de cette maison de commerce (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de Au début du 20e siècle, la boutique de cet immeuble était constituée d'une librairie tenue par Henri-Paul Cauvet, locataire de Madame Pillon-Petit. Après les destructions engendrées par la Première Guerre mondiale, Madame Petit chargea Ludovic Roussel, architecte arrageois, de la reconstruction de son immeuble à partir de 1923. En mars 1925, Henri-Paul Cauvet devint acquéreur de l'immeuble ; c'est à cette conséquence l'amputation d'une partie de cet immeuble. Un second projet de reconstruction fut mené par l'architecte René Trubert qui construisit un immeuble de style Art déco. Aujourd'hui dévolu au commerce de prêt -à-porter, l'immeuble arbore toujours la figure allégorique de la lecture située sur le fronton de la
    Observation :
    caractéristiques du style sont réunis sur la façade de cet immeuble. Excepté le rez-de-chaussée qui a subi de nombreuses modifications, la façade d'origine a été conservée et témoigne d'éléments de décor uniques à Arras ; c'est notamment le cas du bas-relief situé sur le fronton de l'immeuble qui constitue un exemple caractéristique du recours aux représentations usuelles de l'architecture classique opérée par l'Art déco.
    Description :
    -de-chaussée à usage de commerce, de deux étages carrés et d'un étage de comble marqué par la présence d'un balcon de béton. La façade se structure autour de trois travées : la travée centrale est éclairée encadrée par des pilastres cannelés à faible saillie montant de fond. L'immeuble est de style Art déco par ses formes et motifs géométriques disséminés sur l'ensemble de la façade. Le bandeau du premier étage ainsi que les chapiteaux et les bases des pilastres sont constitués de motifs géométriques où la ligne droite et la forme circulaire règnent en maître. Le pan coupé des appuis de baie du deuxième étage et du fronton est représentatif de cet Art déco géométrique. Le fronton de la lucarne se distingue par une figure allégorique très schématique, faisant écho aux modèles de l'architecture antique.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Détail d'un bas-relief : figure allégorique de la Lecture. IVR31_20096200226NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 36 rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 57
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    . A.D.Pas-de-Calais, série 10R9, sous-série 5016). L'immeuble de commerce précédant le bâtiment actuel fut détruit par les bombardements au cours de l'entreprise de ciment et de béton armé de Louis Peulabeuf, sur les plans de l'architecte arrageois René Trubert. Cette maison de commerce était à usage de quincaillerie à l'époque de sa reconstruction (cf
    Description :
    Cet immeuble est en béton brut. La façade comprend deux travées constituées de baies qui se au second étage pour aboutir à une baie à croisée unique à l'étage de comble. Les travées présentent une symétrie parfaite. La façade de béton est striée en plusieurs endroits formant des vaguelettes style Art déco qui caractérise la façade de cet immeuble.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue de l'immeuble du 36 rue Saint-Aubert. IVR31_20096200308NUCB
1