Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 20 boulevard de Strasbourg - en ville - Cadastre : 2008 AB 717
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    travaux des Sociétés Coopératives de reconstruction dans le Pas-de-Calais (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier La construction précédant l'actuel immeuble fut endommagée par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Les travaux de reconstruction furent menés vers 1925 par l'entreprise arrageoise de bâtiment de Louis Peulabeuf, sur les plans de l'architecte arrageois Jean Lacoste, agréé pour les de la Reconstruction non classé).
    Description :
    Cet immeuble en pierre, brique et béton, situé sur le boulevard de Strasbourg, affiche le style classique caractéristique de ce secteur : en témoigne l'encadrement à refends des pierres de l'avant-corps situé sur la partie droite de l'immeuble, les chaînages harpés de l'encadrement des baies, les baies aux ferronneries aux motifs de vagues caractéristiques de l'Art déco, qui apportent une légère touche de modernité
    Localisation :
    Arras - 20 boulevard de Strasbourg - en ville - Cadastre : 2008 AB 717
    Illustration :
    Projet de reconstruction : façade et coupe, 1934. IVR31_20096200120XA Projet de reconstruction : façade et coupe, 1934. IVR31_20096200119XA Balcon en fer forgé aux motifs de vagues de style Art déco. IVR31_20096200172NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 25 rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 95
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). l'architecte Eugène Arend, agréé pour les travaux des sociétés coopératives de reconstruction dans le Pas-de L'immeuble a été partiellement détruit lors de la Première Guerre mondiale ; les dommages subis furent essentiellement dus à l'humidité provoquée par la destruction de la couverture. Il fit l'objet d'un premier projet de reconstruction (projet de remploi) en 1923, mis en oeuvre et suivi par -Calais. Par suite des alignements des rues commerçantes d'Arras vers 1925, la partie qui avait été reconstruite rue Saint-Aubert fit l'objet d'une expropriation par la ville et fut démolie. Un second projet de reconstruction fut ainsi mis en oeuvre en 1926 par l'entrepreneur en bâtiment Victor Girard, sous la conduite de l'architecte Jean Lacoste. Ce projet donna lieu à la construction de l'immeuble tel qu'on connaît actuellement
    Description :
    éléments de modénature n'est pas contemporaine de la construction. L'entablement est coupé par la baie à par une porte-fenêtre au premier étage et une baie au second étage. Les menuiseries de ces ouvertures façade est conçue à la façon de celle d'un temple antique, constituée de pilastres latéraux cannelés à entablement aux paniers de fruits et de fleurs colorés, de caractère Art déco. La peinture recouvrant les . L'ensemble est surmonté d'un fronton géométrique dépourvu de décor. Les ferronneries des garde-corps présentent des motifs losangiques caractéristiques de l'Art déco.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Projet de reconstruction : façade et coupe, 1926. IVR31_20096200116XA Vue sur l'entablement aux paniers de fruits et de fleurs colorés. IVR31_20096200296NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 42 rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 60
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    . Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). L'immeuble précédent le bâtiment actuel fut détruit par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Il fit l'objet d'un premier projet de reconstruction au début des années 1920. Frappé débutèrent vers 1926, date du projet de reconstruction (projet de remploi) et s'achevèrent en 1931 (cf. A.D
    Description :
    Cet immeuble mitoyen est en béton à parement de brique, le béton étant apparent aux appuis et encadrements de baie, clés des linteaux et rives de pignon. Immeuble particulièrement étroit, sa façade se immeuble est de style régionaliste comme en témoigne son pignon caractéristique du style flamand. Des motifs Art déco, insérés dans les ferronneries des baies, apportent une touche de modernité à l'édifice . Ces motifs prennent la forme de paniers à spirales. Ces spirales sont réemployées dans les parties
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Ferronnerie ornée de spirales. IVR31_20096200238NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 40 rue Ernestale - en ville - Cadastre : 2008 AC 59
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    plans de l'architecte arrageois Jean Lacoste (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non de la Première Guerre mondiale. Il fit l'objet de plusieurs réparations entre 1920 et 1925 : en 1923 , un four, destiné au commerce de pâtisserie situé en rez-de-chaussée (Au Pain Généreux), fut ville en 1925. A cet effet, la façade de l'immeuble fut démolie et reconstruite en 1926 par la Société de Construction et de Travaux Publics d'Arras à laquelle était rattachée le sculpteur Paul Vaast qui fut chargé de réaliser les éléments décoratifs de l'immeuble. La reconstruction s'effectua selon les
    Description :
    Cet immeuble mitoyen est en béton recouvert d'une peinture grise sur le fond de façade. Les éléments de modénature sont mis en relief par une teinte jaune pâle ; les pilastres sont recouverts d'une peinture blanc cassé. La mise en valeur de cette façade est issue d'une récente restauration. Cet immeuble est éclectique : le gabarit de l'immeuble, les pilastres à chapiteaux corinthiens, la corniche allèges, les décors des pilastres, des chapiteaux et de la lucarne sont de style Art déco. Les volutes de
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue sur la lucarne-fronton triangulaire ornée de motifs Art déco. IVR31_20096200273NUCA
1