Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 38 rue Ernestale - en ville - Cadastre : 2008 AB 1316
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    par l'entreprise arrageoise de Monsieur Varlet (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction L'immeuble précédent l'actuel édifice a été détruit par les bombardements au cours de la Première fut frappé d'alignement ; les travaux s'achevèrent vers 1931. Les plans de l'immeuble furent dressés
    Description :
    Cet immeuble de la rue commerçante Ernestale est en béton à parement de briques peintes dans une nuance rosée. Le béton est apparent au rez-de-chaussée, aux linteaux des baies, aux bandeaux, à la frise , la corniche jusqu'aux lucarnes de comble. La façade est rigoureusement symétrique. Les linteaux des la fonction de l'immeuble destiné à accueillir un commerce de textile. L'immeuble se caractérise par à gâble, et l'horizontalité fortement soulignée par les bandeaux en béton apparent. La forme de ces lucarnes, les baies jumelées et les pignons débordants confèrent à l'édifice une touche de style gothique . Des motifs floraux de style Art déco ornent la frise, les corbeaux de la corniche ainsi que
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Projet de reconstruction : élévation du magasin, 1923. IVR31_20096200126XA Projet de reconstruction : coupes longitudinales et transversales, 1923. IVR31_20096200101XA Vue sur les lucarnes de style gothique. IVR31_20096200271NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 6 rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 40
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    de la ville d'Arras (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). Au cours de la Première Guerre mondiale, l'immeuble fut endommagé par les bombardements. Il fit l'objet de réparations de 1920 à 1926 pour le compte de Mademoiselle Jeanne Wicquot, propriétaire de octobre 1927. Celui-ci fit procéder à la reconstruction de l'immeuble en y apportant de nombreuses transformations et en faisant réaliser de nombreux travaux d'embellissement. Les travaux furent réalisés sous la direction de Paul Decaux, architecte des Monuments historiques et d'Honoré Pons, architecte reconstructeur
    Description :
    Cet immeuble en béton peint en blanc est de style Art déco caractérisé par les nombreuses formes géométriques qui composent la façade. Chaque étage est constitué de baies de formes différentes, les quatre octogonale. Ces baies sont de hauteur décroissante au fur et à mesure de l'élévation évoluant d'une porte -fenêtre au premier étage à une lucarne à l'étage de comble. La façade est encadrée par des pilastres à du troisième étage. Ils ornent également le haut de la façade où les motifs constituent deux bandes en spirales et les vagues appartiennent au vocabulaire ornemental de l'Art déco. La toiture terrasse de l'édifice relève du modernisme.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue de l'immeuble du 6 rue Saint-Aubert, construction avant l'alignement de la rue Baie cintrée ornée de motifs tubulaires et d'un garde-corps aux motifs en spirales et de vagues
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 24 rue de la Housse - en ville - Cadastre : 2008 AB 838
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    travaux furent achevés vers 1929 (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé ; A.M L'immeuble précédent l'actuel édifice fut entièrement détruit lors de la Première Guerre mondiale . Soumis à l'alignement de la rue de la Housse et de la rue Wacquez-Glasson, sa reconstruction ne débuta qu'en 1927, date à laquelle fut délivré au propriétaire le permis de construire. Les travaux de construction de l'immeuble actuel furent réalisés par l'entreprise arrageoise de Léopold Depoortère, sur les plans de Paul Decaux, architecte des Monuments historiques, et de son associé Edouard Crevel. Les
    Description :
    L'immeuble, à pan coupé, est positionné sur l'angle de la rue de la Housse et de la rue Wacquez -Glasson. Il est en béton dont les rainures rappellent la pierre ; il est recouvert d'une peinture de ton blanc cassé sur le fond de la façade, les éléments de modénature sont peints en blanc. Son angle est traité en avant-corps et constitué de larges baies à quatre croisées précédées de balcons de béton. Cet avant-corps est couronné d'un fronton curviligne. Les parties latérales de la façade sont composées de simples travées de baies rectangulaires, encadrées sur la partie gauche par des oculi couronnés de guirlandes de fleurs. Cet édifice est de style classique ; toutefois, certains éléments de modénature sont caractéristiques de l'Art déco : la couronne de fleurs en aplat de la baie du fronton, les agrafes aux extrémités
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Arras - 24 rue de la Housse - en ville - Cadastre : 2008 AB 838
    Illustration :
    Projet de reconstruction : façade principale, 1925. IVR31_20096200105XA Vue des ruines de l'immeuble du 24 rue de la Housse. IVR31_20096200314NUCB Détail du fronton orné d'une couronne de fleurs en aplat et d'agrafes aux extrémités géométriques
  • Maison
    Maison Arras - 2 rue Méaulens - en ville - Cadastre : 2008 AB 236
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Decaux (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). Très endommagée par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale, cette maison fut propriétaire auprès du ministère des régions libérées pour la reconstruction de son logement, et 1926-1927. Un projet complémentaire de reconstruction (projet de remploi) a été déposé en juillet 1926 ; il concernait l'ajout d'un élément de sculpture sur la façade principale, l'emploi du fer forgé pour les balcons et la construction de deux vérandas. Les travaux ont été suivis par l'architecte des Monuments historiques Paul
    Description :
    compose d'un bâtiment principal à usage d'habitation attenant à une dépendance à usage de commerce. Elle est construite en brique ; la pierre de taille est employée au rez-de-chaussée, pour les encadrements des ouvertures, l'attique, la corniche et le fronton du commerce. Sa façade est rythmée de façon complexe par deux travées de baies de largeur et de hauteur différentes ; la porte d'entrée est cependant placée strictement au centre de la façade. A l'exception des lucarnes de comble, les baies sont en anse de panier. Seuls quelques motifs floraux sculptés sur la frise du rez-de-chaussée, l'attique, les frontons des lucarnes et le fronton du magasin sont caractéristiques de l'Art déco et apportent une touche de modernité à la maison. La ferronnerie des garde-corps des baies du rez-de-chaussée et de la lucarne à motifs losangiques et à spirales ainsi que la ferronnerie de la porte sont également de style Art déco. Le balcon en fer forgé du premier étage présente davantage les caractéristiques de l'Art
    Étages :
    étage de comble rez-de-chaussée surélevé
    Typologies :
    maison avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Fronton constitué d'une corbeille de fleurs débordante et de médaillons floraux sur les parties
  • Maison
    Maison Arras - 70 rue des Trois-Visages - en ville - Cadastre : 2008 AB 1304
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    . A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). 1926. Elle est l'oeuvre de Paul Decaux et de son associé Edouard Crevel. Les travaux ont été réalisés s'est illustré dans la reconstruction de la ville par l'édification d'un grand nombre de bâtiments publics et privés, sous la direction de Pierre Paquet, architecte en chef des Monuments historiques (cf
    Description :
    Cette maison est constituée d'un bâtiment principal contigu d'une dépendance à usage de commerce brique et calcaire ; le rez-de chaussée, les encadrements des ouvertures, l'attique, la corniche et le fronton du commerce sont réalisés en pierre de taille. La façade présente deux travées de baie de largeur et de hauteur différentes, la porte d'entrée étant cependant placée strictement au centre de la façade. Les baies du rez-de-chaussée et du premier étage ainsi que la porte cochère sont en anse de panier. Quelques motifs floraux sculptés dans la pierre sur la frise du rez-de-chaussée, l'attique, le fronton de la boutique et le fronton des lucarnes donnent à ce bâtiment une touche Art déco. La ferronnerie des garde-corps des baies du rez-de-chaussée, des lucarnes et de la porte témoignent également de ce style. Le balcon en fer forgé du premier étage et la ferronnerie de la porte d'entrée présentent des courbes et motifs floraux caractéristiques de l'Art nouveau.
    Étages :
    étage de comble rez-de-chaussée surélevé
    Typologies :
    maison avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Détail du panier de fruits et de fleurs sculpté dans la pierre sur l'attique. IVR31_20086200141NUCA
1