Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 1 rue Jacques-Le-Caron - en ville - Cadastre : 2008 AB 114
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    chantier fut achevé en 1933 (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé ; A.D. Pas-de L'immeuble précédant la construction actuelle était à usage d'habitation et de café. Il fut totalement détruit par les bombardements lors de la Première Guerre mondiale. Des baraquements provisoires occupèrent la parcelle durant la décennie 1920. Soumis à l'alignement de la rue Jacques-Le-Caron, sa reconstruction fut tardive et ne date que de 1931. Son style respecta les préconisations énoncées dans les articles relatifs à la reconstruction d'Arras qui prévoyaient de former un cadre à l'hôtel de ville par l'édification d'immeubles de style classique. Les travaux furent menés par l'entreprise de bâtiment de Louis Peulabeuf, sur les plans de l'architecte arrageois Julien Wirton. Les nombreuses sculptures taillées dans le -Calais, série 2O, sous-série 390 1).
    Référence documentaire :
    Projet sur l'alignement, l'aménagement et l'extension de la ville de 1921 à 1925. AD Pas-de -Calais, série 2O, sous série 390 1,Arras. Projet sur l'alignement, l'aménagement et l'extension de la ville de 1921 à 1925.
    Description :
    Cet immeuble, positionné sur l'angle de la rue Jacque-Le-Caron et de la rue Désiré-Delansorne, est situé à proximité de la place de la Vacquerie. Il trouve son pendant dans l'immeuble situé au 2 place de la Vacquerie construit à l'identique. Il est en béton à minces parements de brique sur les travées latérales ; l'essentiel de la façade est en béton apparent peint en blanc. Il est rythmé par des travées de surmonté d'un étage de comble éclairé de lucarnes à frontons curvilignes. Cet édifice de style classique est orné de nombreux éléments de style Art déco : les cartouches floraux des linteaux des baies du deuxième étage sur lesquels viennent s'étendre des paniers de fruits et de fleurs, les frontons curvilignes des lucarnes, les cornes d'abondance de l'encorbellement des baies du deuxième étage et l'ensemble de leurs garde-corps constitués de spirales et de vagues.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Projet de reconstruction : plan du rez-de-chaussée, 1931. IVR31_20096200132XA Projet de reconstruction : détail façade et coupe, 1931. IVR31_20096200130XA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 24 rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 52
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    date. Les travaux ont été réalisés sur les plans de l'architecte arrageois Julien Wirton (cf. A.D. Pas -de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). L'immeuble de commerce précédent l'actuel immeuble a été détruit à l'issue de la Première Guerre mondiale. Un projet de reconstruction fut présenté auprès du service d'architecture du ministère des régions libérées dès 1920 : une ouverture de crédit au nom de la propriétaire de l'époque atteste de cette
    Description :
    soutenu par un large bandeau mouluré. L'édifice est de style Art déco : les décors géométriques insérés dans des cartouches sur les parties latérales hautes de la façade, les moulures géométriques du linteau ainsi que les pans coupés de la baie du deuxième étage constituent le vocabulaire ornemental usuel de l'Art déco. Des ombres présentes en deux endroits signalent l'ablation d'un élément de la frise sur sa partie gauche et celle d'une enseigne en bas de la façade à droite. La peinture disparaît progressivement
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Décors géométriques de la partie haute de la façade. IVR31_20096200245NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 14 rue Désiré-Delansorne - en ville - Cadastre : 2008 AB 111
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    , sur les plans de l'architecte Julien Wirton (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non L'immeuble de commerce précédent l'actuel immeuble a été totalement détruit par les bombardements qui ont frappé de plein fouet le centre-ville au cours de la Première Guerre mondiale. Frappé d'alignement en 1923, il ne fut reconstruit qu'en 1929, comme l'atteste le procès-verbal de réception
    Description :
    Cet immeuble est construit en béton partiellement apparent et à parement de brique. La façade est à trois travées de baies rectangulaires. L'immeuble est de style Art déco dans une mouvance épurée du les linteaux des baies, décors de briques des allèges situés au-dessous des baies latérales et briques en épis du fronton. La ferronnerie des garde-corps composée de vagues, de lignes droites et de formes losangiques, est caractéristique de ce style. Le fronton curviligne ainsi que les larges redents plats
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue de la rue Désiré-Delansorne (anciennement Saint-Géry), baraquements provisoires avant
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 33 rue Désiré-Delansorne - en ville - Cadastre : 2008 AB 1010
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    , agréé pour les travaux des sociétés coopératives de reconstruction dans le département du Pas-de-Calais furent achevés en octobre 1929 (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). L'immeuble de commerce précédant l'actuelle construction fut entièrement détruit au cours des bombardements de la Première Guerre mondiale qui anéantirent l'ensemble des constructions de la rue Désiré soumise aux alignements de la rue vers 1925. Le chantier fut suivi par l'architecte arrageois Henry Martel . Un contrôle technique de remploi (contrôle de l'état d'avancement des travaux), signale le remplacement d'Henry Martel par l'architecte arrageois Julien Wirton pour cause de difficultés. Les travaux
    Description :
    Cet immeuble mitoyen est construit en béton à parement de briques. Le béton est apparent sur les éléments structurants de l'édifice : la corniche, les voussoirs des linteaux des baies, le balcon qui s'étend sur la longueur du deuxième étage de l'immeuble. Le rez-de-chaussée est également en béton . L'immeuble est construit sur deux étages et un étage de comble ; sa façade est percée de baies en plein -cintre à cadre de bois et simple vitrage (d'origine de la construction) sur les deux étages et de lucarnes triangulaires à fermes de bois à l'étage de comble. La façade est sobre, sans style apparent. Le plein-cintre des baies marque toutefois la volonté de l'architecte de s'inscrire dans la tradition architecturale classique de la ville. La modernité transparaît sur cette façade dans la ferronnerie des garde -corps du 1er étage et du balcon du second étage, constituée de paniers à spirales et de vagues, éléments décoratifs usuels de l'ornementation Art déco.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Projet de reconstruction : façade et coupe, 1927. IVR31_20096200103XA Vue sur le balcon en fer forgé du second étage, constitué de paniers à spirales et de vagues
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 22 rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 51
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Julien Wirton. Les travaux furent achevés en 1929 (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction Endommagé par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale, cet immeuble de commerce à usage de pâtisserie a subi des réparations entre 1919 et 1924. Par suite de l'alignement de la rue Saint en 1928 par l'entreprise arrageoise de bâtiment Lantoine, sur les plans de l'architecte arrageois
    Description :
    L'immeuble est constitué de deux étages carrés et d'un étage de comble surmontant un rez-de -chaussée à usage de commerce. Le bâtiment est construit en brique et en béton brut. Il est caractéristique essentiellement aux extrémités des chaînes verticales en béton constituées de formes circulaires et sur la corniche en dents de scie séparant le deuxième étage de l'étage de comble. Le fronton géométrique imite de
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Extrémité d'une chaîne verticale en béton constituée de décors circulaires et de vagues
1