Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de deux immeuble à logements
    Ensemble de deux immeuble à logements Arras - 18-20 rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 46-49
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    travaux furent réalisés par l'entreprise de maçonnerie d'Oscar Vandecasteele (cf. A.D. Pas-de-Calais Endommagés par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale, ces immeubles de commerce à usage d'épicerie (Aux planteurs de Caiffa) ont fait l'objet de quelques réparations au début des dans un style moderne fut menée en 1932 sur les plans de l'architecte arrageois Oscar Pollet. Les , dossier de la Reconstruction non classé).
    Description :
    de chacun d'eux sont de forme convexe, calés latéralement par des colonnes cannelées semi-engagées et des autres par un bandeau à dents de scie. La composition géométrique de ces deux immeubles leur
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Ensemble de deux immeuble à logements
    Illustration :
    Détail d'un bandeau à dents de scie. IVR31_20096200249NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 14 rue Désiré-Delansorne - en ville - Cadastre : 2008 AB 111
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    , sur les plans de l'architecte Julien Wirton (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non L'immeuble de commerce précédent l'actuel immeuble a été totalement détruit par les bombardements qui ont frappé de plein fouet le centre-ville au cours de la Première Guerre mondiale. Frappé d'alignement en 1923, il ne fut reconstruit qu'en 1929, comme l'atteste le procès-verbal de réception
    Description :
    Cet immeuble est construit en béton partiellement apparent et à parement de brique. La façade est à trois travées de baies rectangulaires. L'immeuble est de style Art déco dans une mouvance épurée du les linteaux des baies, décors de briques des allèges situés au-dessous des baies latérales et briques en épis du fronton. La ferronnerie des garde-corps composée de vagues, de lignes droites et de formes losangiques, est caractéristique de ce style. Le fronton curviligne ainsi que les larges redents plats
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue de la rue Désiré-Delansorne (anciennement Saint-Géry), baraquements provisoires avant
  • Maison
    Maison Arras - 11 rue de la La Caisse-d'Epargne - en ville - Cadastre : 2008 AB 1224
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Vandecasteele (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). La maison précédent l'actuelle demeure fut détruite lors de la Première Guerre mondiale. Elle fut reconstruite dès 1921, date à laquelle Honoré Pons, architecte reconstructeur de la ville d'Arras, dressa le plan de la maison. Les travaux furent réalisés par l'entreprise de reconstruction Varlet J. et Fils. La partie principale de l'habitation fut achevée en 1928. Des travaux supplémentaires, non compris dans le projet de reconstruction, furent réalisés en couverture en 1929 par l'entrepreneur arrageois Oscar
    Description :
    Cette maison mitoyenne est située dans l'hypercentre d'Arras. Elle est en béton avec parement de brique et parement de pierre calcaire aux encadrements de baies et aux bandeaux. Une certaine asymétrie résulte du traitement de la travée de gauche, plus étroite et surmontée d'un fronton. Son pignon flamand à touche Art déco à cette maison de style éclectique.
    Étages :
    étage de comble rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Arras - 11 rue de la La Caisse-d'Epargne - en ville - Cadastre : 2008 AB 1224
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 2 rue Wacquez-Glasson - en ville - Cadastre : 2008 AB 839
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Arend (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé ; Service d'urbanisme de la les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Un projet de reconstruction (projet de . Soumis à l'alignement de la rue Wacquez-Glasson, alors nommée rue Saint-Nicolas, l'immeuble ne fut reconstruit qu'entre 1923 et 1926, période au cours de laquelle furent réalisés plusieurs contrôles d'état d'avancement des travaux (contrôle technique de remploi). Le chantier fut mené par l'entrepreneur arrageois Oscar Vandecasteele (signature portée à droite du bandeau), sous la conduite de l'architecte Eugène mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Description :
    Cet immeuble construit en béton et en brique est constitué d'un rez-de-chaussée à usage de commerce , surmonté de deux étages carrés à travée unique marquée par un oriel à pans coupés couvrant les trois-quarts de la largeur de la façade. Un étage de comble à lucarne en avant-corps surmonte l'ensemble. Cette construction est de style Art déco qui transparaît dans la géométrisation des formes. Cette géométrisation se retrouve aussi bien dans le pan coupé de l'oriel et de la lucarne que dans les décors sculptés des cartouches des allèges, des agrafes et du bandeau. L'ensemble du vocabulaire ornemental de l'Art déco y est rubans mais également les vagues que l'on retrouve à la fois sur l'encorbellement de la baie du premier
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Détail de l'oriel aux cartouches sculptés de formes géométriques et de fleurs stylisées Détail de l'encorbellement de la baie du premier étage orné de rubans, d'un motif zigzagant et de
  • Maison
    Maison Arras - 11 rue des Portes-Cochères - en ville - Cadastre : 2008 AB 1198-1199
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    -chaussée. Cette activité n'existe plus à l'heure actuelle (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Cette maison a été fortement endommagée par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Un premier projet de reconstruction, dressé par les architectes Paul Dupuis et Albert Picy, fut déposé en 1924 auprès des services de la préfecture. Il fut rejeté. Il présentait un édifice de style s'inspire des modèles de l'architecture antique. Les travaux débutèrent vers 1926 pour s'achever en 1929 . L'ensemble du travail de ferronnerie fut réalisé par l'entrepreneur arrageois Edouard Delamotte, les travaux de maçonnerie furent entrepris par Oscar Vandecasteele. Des radiateurs, réalisés par les ingénieurs -constructeurs parisiens Olivet et Mazars, furent montés à l'intérieur de la salle à manger, du salon et du fumoir de la maison ; le modèle installé obtint le Grand Prix à l'exposition des Arts décoratifs de Paris en 1925. Cette maison a été conçue à l'époque pour accueillir une clinique dentaire au rez-de
    Description :
    son inspiration dans les modèles de l'Antiquité : son entrée, couronnée d'un fronton sans base à oculus, est ainsi marquée par des montants suggérant des colonnes engagées, surmontés de chapiteaux striés. L'emmarchement pyramidant de l'entrée évoque les temples grecs. La frise et les cartouches situés au-dessous de la corniche sont constitués de motifs de feuillages aux lignes courbes. Les garde-corps de fer forgé des deux baies latérales se composent de formes carrées qui insèrent au centre des motifs à spirales. L'architecture composite de cette façade est caractéristique des réinterprétations de
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Projet de reconstruction refusé, façade sur rue et façade latérale, 1924. IVR31_20096200123XA Projet de reconstruction refusé, façade sur rue des Portes-Cochères, 1926. IVR31_20096200125XA Projet de reconstruction : façade sur rue, 1926. IVR31_20096200124XA Vue générale de l'entrée conçue comme un temple antique. IVR31_20096200188NUCA Vue de détail de la frise aux motifs de feuillages et aux lignes courbes. IVR31_20096200187NUCA Vue de détail d'un cartouche aux motifs de feuillages et aux lignes courbes. IVR31_20096200189NUCA Entrée de la maison. IVR31_20086200178NUCA Présentation du radiateur installé dans la salle à manger, le salon et le fumoir de la maison . Grand Prix à l'exposition des Arts décoratifs de Paris en 1925. IVR31_20096200091XB
  • Maison
    Maison Arras - 9 rue du Refuge-Maroeuil - en ville - Cadastre : 2008 BE 391
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison fut construite vers 1926, comme l'atteste le permis de construire conservé au sein du Service d'urbanisme de la mairie d'Arras. La maison qui la précéda fut détruite au cours de la Première Guerre mondiale ; la reconstruction fut tardive en raison de l'alignement de la rue en 1925. Au cours de reconstruction de la ville (cf. A.M. Arras, série 4O1, sous-série 23 ; Service d'urbanisme de la mairie d'Arras , base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Description :
    Cette maison située dans l'hypercentre d'Arras est en béton avec un parement de briques. Le béton est visible sur les parties structurantes de la maison : soubassement, bandeaux, claveaux des linteaux de baies mêlés à des briques colorées. Elle est constituée de trois travées ; la travée centrale , étroite, qui constitue l'axe de symétrie, est ornée de deux oculus superposés qui indiquent l'emplacement de la cage d'escalier. L'Art déco transparaît sur cette façade par les ferronneries des garde-corps aux paniers stylisés et aux vagues, et par la forme des supports des balconnets de l'étage.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
1