Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 1 rue Jacques-Le-Caron - en ville - Cadastre : 2008 AB 114
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    chantier fut achevé en 1933 (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé ; A.D. Pas-de L'immeuble précédant la construction actuelle était à usage d'habitation et de café. Il fut totalement détruit par les bombardements lors de la Première Guerre mondiale. Des baraquements provisoires occupèrent la parcelle durant la décennie 1920. Soumis à l'alignement de la rue Jacques-Le-Caron, sa reconstruction fut tardive et ne date que de 1931. Son style respecta les préconisations énoncées dans les articles relatifs à la reconstruction d'Arras qui prévoyaient de former un cadre à l'hôtel de ville par l'édification d'immeubles de style classique. Les travaux furent menés par l'entreprise de bâtiment de Louis Peulabeuf, sur les plans de l'architecte arrageois Julien Wirton. Les nombreuses sculptures taillées dans le -Calais, série 2O, sous-série 390 1).
    Référence documentaire :
    Projet sur l'alignement, l'aménagement et l'extension de la ville de 1921 à 1925. AD Pas-de -Calais, série 2O, sous série 390 1,Arras. Projet sur l'alignement, l'aménagement et l'extension de la ville de 1921 à 1925.
    Description :
    Cet immeuble, positionné sur l'angle de la rue Jacque-Le-Caron et de la rue Désiré-Delansorne, est situé à proximité de la place de la Vacquerie. Il trouve son pendant dans l'immeuble situé au 2 place de la Vacquerie construit à l'identique. Il est en béton à minces parements de brique sur les travées latérales ; l'essentiel de la façade est en béton apparent peint en blanc. Il est rythmé par des travées de surmonté d'un étage de comble éclairé de lucarnes à frontons curvilignes. Cet édifice de style classique est orné de nombreux éléments de style Art déco : les cartouches floraux des linteaux des baies du deuxième étage sur lesquels viennent s'étendre des paniers de fruits et de fleurs, les frontons curvilignes des lucarnes, les cornes d'abondance de l'encorbellement des baies du deuxième étage et l'ensemble de leurs garde-corps constitués de spirales et de vagues.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Projet de reconstruction : plan du rez-de-chaussée, 1931. IVR31_20096200132XA Projet de reconstruction : détail façade et coupe, 1931. IVR31_20096200130XA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 20 boulevard de Strasbourg - en ville - Cadastre : 2008 AB 717
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    travaux des Sociétés Coopératives de reconstruction dans le Pas-de-Calais (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier La construction précédant l'actuel immeuble fut endommagée par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Les travaux de reconstruction furent menés vers 1925 par l'entreprise arrageoise de bâtiment de Louis Peulabeuf, sur les plans de l'architecte arrageois Jean Lacoste, agréé pour les de la Reconstruction non classé).
    Description :
    Cet immeuble en pierre, brique et béton, situé sur le boulevard de Strasbourg, affiche le style classique caractéristique de ce secteur : en témoigne l'encadrement à refends des pierres de l'avant-corps situé sur la partie droite de l'immeuble, les chaînages harpés de l'encadrement des baies, les baies aux ferronneries aux motifs de vagues caractéristiques de l'Art déco, qui apportent une légère touche de modernité
    Localisation :
    Arras - 20 boulevard de Strasbourg - en ville - Cadastre : 2008 AB 717
    Illustration :
    Projet de reconstruction : façade et coupe, 1934. IVR31_20096200120XA Projet de reconstruction : façade et coupe, 1934. IVR31_20096200119XA Balcon en fer forgé aux motifs de vagues de style Art déco. IVR31_20096200172NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 19 place du Théâtre - en ville - Cadastre : 2008 AC 124
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Sourdeau, agréé pour les travaux des Sociétés Coopératives de reconstruction dans Pas-de-Calais (cf. A.D . Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). L'immeuble précédant la construction actuelle fut endommagé par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Un premier projet de reconstruction (projet de remploi) fut dressé dès 1920 par le bâtiment actuellement. Un second projet de reconstruction, motivé par la transformation du hall des dépêches et du hall du public, fut mené à partir de 1929. Ces transformations entraînèrent la démolition de la façade sur toute sa hauteur. Les travaux furent menés par l'entrepreneur de bâtiment Louis Peulabeuf et l'entrepreneur de menuiserie Albert Deneuville, sur les plans de l'architecte arrageois Jean
    Description :
    sur le couronnement cintré à refends du rez-de-chaussée et sur les chaînes verticales à bossages. La pierre calcaire est employée pour le rez-de-chaussée et les encadrements des lucarnes de comble. Le rez -de-chaussée est imposant, occupant la moitié de la surface de la façade. Il est surmonté d'un bas -relief. L'étage carré est séparé de l'étage de comble par une corniche d'entablement. Les motifs sculptés des pilastres délimitant les travées de l'étage de comble et la toiture terrasse apportent à cet édifice de composition classique une touche de modernité.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Projet de reconstruction : façade, s.d. IVR31_20096200118XA Projet de reconstruction : grille, s.d. IVR31_20096200115XA Façade de la Société Générale, vers 1904-1906. IVR31_20096200068XB Vue de l'immeuble situé au 19 place du Théâtre et de la rue Ernestale. IVR31_20096200073XB Motifs sculptés des pilastres cannelés représentant des grappes de raisins. IVR31_20096200260NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 16 rue Désiré-Delansorne - en ville - Cadastre : 2008 AB 110
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    sont achevés vers 1927 (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). L'immeuble a Maréchal, agréé pour les travaux des sociétés coopératives de reconstruction dans le département du Pas-de -Calais. (justification par source et signature portée sur la partie droite de l'immeuble). Les travaux se L'immeuble précédent l'actuel bâtiment, dévolu au commerce de textile sous la désignation A la châtelaine, fut détruit par les bombardements lors de la Première Guerre mondiale. Il fut reconstruit dès 1923 par l'entreprise de bâtiment de Louis Peulabeuf (justification par source et signature portée sur la partie gauche de l'immeuble, au bas du 1er étage), sur les plans de l'architecte arrageois Victor été récemment restauré par les architectes des Bâtiments de France qui sont restés fidèles à la
    Description :
    Cet immeuble construit en béton peint en blanc est situé dans l'hypercentre d'Arras, à proximité de la place des Héros. Ses éléments de modénature sont peints dans des tons pastels verts, jaunes et orangés. La façade est éclairée par deux baies en anse de panier au premier étage et deux portes-fenêtres d'un étage de comble aux lucarnes à frontons géométriques. La corniche est décorée de denticules. La décors sont nombreux sur l'ensemble de la façade : fleurs en aplat, fruits, motifs géométriques et branches florales ornent la devanture du magasin au rez-de-chaussée et les linteaux des baies des étages . L'ensemble des formes et des décors de la façade sont de style Art déco. L'éclat des couleurs signale une récente restauration qui se caractérise par une harmonie des formes et des couleurs sur l'ensemble de
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue de la rue Désiré-Delansorne (anciennement Saint-Géry), baraquements provisoires avant Projet de reconstruction : façade et coupe, 1923. IVR31_20096200102XA Fronton orné de décors circulaires et de fruits. IVR31_20096200199NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 11 rue Ronville - en ville - Cadastre : 2008 AB 722
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Victor Maréchal. Les travaux furent achevés en 1926 (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction L'immeuble fut endommagé par les bombardements lors de la Première Guerre mondiale. Des réparations dommages de guerre ; le chantier fut réalisé par l'entreprise générale de travaux publics de Louis revendu et un projet de reconstruction complète fut mené dès 1924, sur les plans de l'architecte arrageois
    Description :
    Cet immeuble en béton enduit est constitué de deux niveaux de baie. Le premier étage est marqué par la présence d'une grande baie vitrée qui s'étend sur la largeur de la façade ; elle était destinée à éclairer un magasin. Son encadrement est surmonté de décors floraux sur ses parties latérales. Au deuxième étage, deux baies rectangulaires sont couvertes de linteaux ornés d'agrafes et de décors floraux. Le trumeau est orné d'un médaillon couronné d'une guirlande de fleurs, de style classique. Le style Art déco encadrent des médaillons aux paniers de fleurs géométriques tandis que les garde-corps du deuxième étage se
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Projet de reconstruction : façade et coupe, 1924. IVR31_20096200129XA Détail de la ferronnerie aux courbes et aux paniers de fleurs stylisés. IVR31_20096200179NUCA
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 29 rue Ernestale - en ville - Cadastre : 2008 AC 127
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    (signature portée au bas du 1er étage, à gauche de l'angle) (cf. A.D. Pas-de-Calais, série 10R9, sous-série Endommagé par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale, l'immeuble fit l'objet d'un premier projet de reconstruction (projet de remploi) en 1924 sur les plans de l'architecte Jules Desprez pour Albert Février, propriétaire de l'immeuble. Le projet fut poursuivi par Julien Février , gérant du magasin d'étoffe situé en rez-de-chaussée et mandataire d'Albert Février. En 1926, l'immeuble fut exproprié par la ville et démoli en partie, en vue de l'application des plans d'alignement approuvés en 1923. Il fut reconstruit par l'entreprise arrageoise de Louis Peulabeuf (signature portée au bas du 1er étage, à gauche de l'angle), spécialisée dans la production de décors et de mobiliers en béton moulé, et de l'entrepreneur Deneuville, sur les plans de l'architecte arrageois Gabriel Laporte (signatures portées au bas du 1er étage, à droite de l'angle). Les éléments sculptés sont dus à Ringot
    Description :
    L'immeuble est positionné sur l'angle de la rue Ernestale et de la rue de la Croix-Rouge. Son angle cintré. La composition de cet immeuble, fait de pierre et de béton, mélange les genres architecturaux : le gabarit de l'immeuble, les baies cintrées et les éléments de modénature dorés évoquent le style classique. Des bas-reliefs de style Art déco ornent la lucarne de l'angle. L'Art Nouveau est évoqué à travers la guirlande de fleurs du rez-de-chaussée et celle couronnant la baie de la lucarne de l'angle . Deux macarons situés sur la façade latérale de la rue de la Croix-Rouge se composent de mosaïque bleue et sont encadrés de guirlandes. Ils indiquent la date de construction (1874) et celle de la reconstruction de l'immeuble (1926). L'allège dorée de l'angle et l'encorbellement du rez-de-chaussée sont ornés des initiales du propriétaire de l'immeuble (J.F. en référence à Julien Février) lors de sa
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Bas-reliefs Art déco de la lucarne d'angle. IVR31_20096200264NUCA Guirlande de fleurs couronnant le rez-de-chaussée et encorbellement aux initiales du propriétaire Décors sculptés de l'angle et des consoles. IVR31_20096200266NUCA Allège sculptée aux initiales du propriétaire de l'immeuble des années 1920. IVR31_20096200263NUCA Médaillon constitué de mosaïque bleue et or signalant les initiales du propriétaire des années 1920 et la date de construction de l'immeuble. IVR31_20096200267NUCA Médaillon constitué de mosaïque bleue et or signalant les initiales du propriétaire et la date de reconstruction de l'immeuble. IVR31_20096200268NUCA Médaillon constitué de mosaïque bleue et or signalant les initiales du propriétaire des années 1920
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Arras - 36 rue Saint-Aubert - en ville - Cadastre : 2008 AC 57
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    . A.D.Pas-de-Calais, série 10R9, sous-série 5016). L'immeuble de commerce précédant le bâtiment actuel fut détruit par les bombardements au cours de l'entreprise de ciment et de béton armé de Louis Peulabeuf, sur les plans de l'architecte arrageois René Trubert. Cette maison de commerce était à usage de quincaillerie à l'époque de sa reconstruction (cf
    Description :
    Cet immeuble est en béton brut. La façade comprend deux travées constituées de baies qui se au second étage pour aboutir à une baie à croisée unique à l'étage de comble. Les travées présentent une symétrie parfaite. La façade de béton est striée en plusieurs endroits formant des vaguelettes style Art déco qui caractérise la façade de cet immeuble.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue de l'immeuble du 36 rue Saint-Aubert. IVR31_20096200308NUCB
1