Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Pas de tir dit site de lancement de V1 d'Eclimeux, actuellement remises agricoles
    Pas de tir dit site de lancement de V1 d'Eclimeux, actuellement remises agricoles Éclimeux - 17 rue d' Hummeroeuille - en village - Cadastre : 1988 A 414
    Historique :
    , plus légers et plus discrets, mais avaient maintenu une activité de façade sur les sites en ski (réparation sommaires mais visibles du ciel, faux lancements) afin de détourner l’attention des Alliés des sites légers. Les sources manquent pour déterminer si le site d’Eclimeux fut l’un de ces sites leurres . On ne sait à quel stade d'avancement les travaux furent stoppés sur le site. Le bâtiment de montage préliminaire fut détruit par les bombardements. La rampe a disparu. Les murs de protection de la rampe ne furent jamais construits. Le bâtiment de stockage en forme de ski est partiellement détruit. Le site est actuel comme remise de matériel agricole. Site non accessible.
    Parties constituantes non étudiées :
    rampe de lancement
    Référence documentaire :
    CHEVALIER (Hugues). Bombes et V1 sur le Pas-de-Calais 1944, 2009.
    Dénominations :
    pas de tir
    Murs :
    parpaing de béton
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Comité cantonal de développement du canton du Parcq
    Précision dénomination :
    site de lancement de V1 première génération appelé "site en ski" ou "Bois Carré"
    Description :
    Actuellement, on identifie sur le site plusieurs bâtiments constitutifs d'un type de site de lancement V1 dit "site en ski". Il rassemble un bâtiment de montage préliminaire (Montagebau), un bâtiment chimiques servant à la propulsion initiale du V1 (Stofflager), un bâtiment de stockage en forme de ski (Geräte Lagerstellen), en parpaing de béton et couverture béton, une niche pour les détonateurs semi -enterrée en béton armé (Zünderbunker), le bunker de tir semi-enterré (Kommandostand) en béton armé, les plots de fondation en béton armé de la rampe de lancement, la plateforme de déchargement (Umsetzanlage ) en dalles de béton armé, une voie en béton armé desservant le site. Tous les bâtiments sont en rez-de -chaussée ou semi-enterrés. Les escaliers présents sur le site permettent de descendre dans les bâtiments semi-enterrés. Les bâtiments sont couverts en terrasse. Du bois de coffrage est encore présent dans le gros œuvre de certains bâtiments. Plusieurs arbres présentent sur leur tronc des graffitis anciens
    Titre courant :
    Pas de tir dit site de lancement de V1 d'Eclimeux, actuellement remises agricoles
    Intérêt de l'œuvre :
    vestiges de guerre
    Appellations :
    site de lancement de V1
    Illustration :
    Carte de localisation du patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq
  • Pas de tir dit site de lancement de V1 de Fresnoy
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Fresnoy Fresnoy - C.V. ordinaire n°1 - isolé - Cadastre : 1950 A2 213 a
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Comité cantonal de développement du canton du Parcq
    Historique :
    Les infrastructures du site de lancement furent construites en 1943-1944, selon les témoignages locaux rapportés dans des travaux historiques : le chantier de construction travaux aurait été ouvert à la fin de 1943, utilisant comme main-d’œuvre des prisonniers de guerre (Russes selon ces mêmes beaucoup plus boisée à l'époque qu'elle ne l'est aujourd'hui, couvert végétal dont la fonction était de camoufler les installations. Le site de Fresnoy était une position de tir active (par opposition aux positions de réserve), qui effectua des lancements dès juin 1944 car elle était opérationnelle lors de son quelques centaines de mètres de la rampe. Après ces premiers ratés, la rampe fonctionna correctement. Le
    Parties constituantes non étudiées :
    rampe de lancement
    Référence documentaire :
    CHEVALIER (Hugues). Bombes et V1 sur le Pas-de-Calais 1944, 2009.
    Précision dénomination :
    site de lancement de V1 seconde génération appelé "site modifié" ou "site léger"
    Dénominations :
    pas de tir
    Description :
    Actuellement, on identifie sur le site les restes de plusieurs éléments constitutifs d'un site de lancement V1 dit "site modifié". Il rassemble la dalle de béton de la rampe, qui permettait d'acheminer servaient de support à la rampe. Fresnoy présente un cas rare de rampe située sur un terrain en pente. Les . Leur taille va en s'accroissant dans la direction du tir, afin de compenser la déclivité du terrain , les paires de plots conventionnelles sont remplacées à Fresnoy par des plots uniques qui font plus de deux fois la largeur standard. Non loin de la rampe, on relève les vestiges du bunker de tir hexagonal la route, une réserve d'eau et plus loin une dalle de béton armé qui, d’après les travaux historiques , serait la dalle amagnétique (Richtbau). A gauche de la route, on remarque de gros blocs constitués de parpaings de béton qu’on ne peut attribuer à un bâtiment en particulier.
    Titre courant :
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Fresnoy
    Intérêt de l'œuvre :
    vestiges de guerre
    Illustration :
    Rampe de lancement à plots réunis (Abschussrampe) d'après les exemples relevés sur les bases de Plots de la rampe de lancement. IVR31_20126201773NUCA Plots de la rampe de lancement. IVR31_20126201772NUCA Bunker de tir hexagonal. IVR31_20126201774NUCA Dalle de béton armé, dalle amagnétique. IVR31_20126201777NUCA
  • Pas de tir dit site de lancement de V1 de Vacqueriette-Erquières, actuellement centre équestre
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Vacqueriette-Erquières, actuellement centre équestre Vacqueriette-Erquières - rue de Saint-Georges - en village - Cadastre : 1984 B 11, 12a, 114, 116, 117, 124, 127, 282, 318
    Historique :
    modifiés, plus légers et plus discrets, mais avaient maintenu une activité de façade sur les sites en ski (réparation sommaires mais visibles du ciel, faux lancements) afin de détourner l’attention des Alliés des sites légers. Les sources manquent pour déterminer si le site de Vacqueriette-Erquières fut l’un de ces sites leurres. On ne sait pas à quel stade d'avancement les travaux ont été stoppés sur le site. Une structure rectangulaire en béton de plusieurs mètres de large a été décelée dans le sol : il s'agit peut -être des fondations d'une structure qui n'a jamais été achevée. On ne connait pas l'ampleur des dégâts dus au bombardement. L'un des abris de stockage en forme de ski, le bâtiment amagnétique (Richthaus ) ainsi que le bâtiment de stockage d'attente sont complètement effondrés. Le site est aujourd'hui occupé par un centre équestre, qui utilise plusieurs des bâtiments dans le cadre de ses activités.
    Parties constituantes non étudiées :
    rampe de lancement
    Référence documentaire :
    CHEVALIER (Hugues). Bombes et V1 sur le Pas-de-Calais 1944, 2009.
    Dénominations :
    rampe de lancement
    Murs :
    parpaing de béton
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Comité cantonal de développement du canton du Parcq
    Précision dénomination :
    site de lancement de V1 première génération appelé "site en ski" ou "Bois Carré"
    Description :
    identifie sur le site plusieurs bâtiments constitutifs d'un type de site de lancement V1 dit "site en ski ". Il rassemble un bâtiment de stockage d'attente (Eingangslager), le bâtiment de montage (Montagebau ), trois abris de stockage en forme de ski (Geräte Lagerstellen), le bâtiment amagnétique (Richthaus ), l'emplacement de la rampe de lancement avec ses deux murs de protection, le bunker de tir (Kommandostand), une réserve d'eau, et un abri-casernement (Personnal Understand) situé de l'autre côté de la route afin de supplémentaire non identifié situé à l'arrière du second bâtiment de stockage en ski, et une structure rectangulaire en béton de plusieurs mètres de larges, dans le sol, à proximité des voies d'accès creusées dans la terre. Tous les bâtiments du site sont en rez-de-chaussée ou semi-enterrés. Les escaliers permettent de descendre dans les bâtiments semi-enterrés. Les bâtiments sont couverts en terrasse.
    Localisation :
    Vacqueriette-Erquières - rue de Saint-Georges - en village - Cadastre : 1984 B 11, 12a, 114, 116
    Titre courant :
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Vacqueriette-Erquières, actuellement centre équestre
    Intérêt de l'œuvre :
    vestiges de guerre
    Appellations :
    site de lancement de V1
    Illustration :
    Bâtiment de montage. Vue générale prise depuis le nord-ouest. IVR31_20126201678NUCA Carte de localisation du patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq Bâtiment de stockage d'attente. IVR31_20126201684NUCA Bâtiment de montage. Vue générale prise depuis le sud-est. IVR31_20126201673NUCA Vue intérieure du bâtiment de montage. IVR31_20126201675NUCA Vue d'ensemble du bâtiment de montage (à gauche) et du bâtiment de stockage des réactifs chimiques Bâtiment de stockage des réactifs chimiques. A l'arrière-plan, le bâtiment de montage Bâtiment de stockage des réactifs chimiques : détail de l'entrée semi-enterrée Bâtiment de stockage des réactifs chimiques. Angle sud-est. IVR31_20126201681NUCA Vestiges d'un abri de stockage en forme de ski. IVR31_20126201661NUCA
  • Pas de tir dit site de lancement de V1 de Maisoncelle, actuellement remise et atelier
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Maisoncelle, actuellement remise et atelier Maisoncelle - rue Principale - en village - Cadastre : 1988 C1 10, 15, 20, 162a, 166, 183, 211 1988 ZE 21,23 1988 ZE 21, 23
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Comité cantonal de développement du canton du Parcq
    Historique :
    travaux historiques. Le site fut bombardé à de nombreuses reprises : le 14 décembre 1943, le 24 décembre de ce dernier bombardement, d'après les travaux historiques, le site était déjà abandonné depuis , plus légers et plus discrets, mais avaient maintenu une activité de façade sur les sites en ski (réparation sommaires mais visibles du ciel, faux lancements) afin de détourner l’attention des Alliés des sites légers. Les sources manquent pour déterminer si le site de Maisoncelle fut l’un de ces sites habitants après la Libération, ce afin de remettre les terrains en culture.Le site est aujourd'hui occupé
    Parties constituantes non étudiées :
    rampe de lancement
    Référence documentaire :
    CHEVALIER (Hugues). Bombes et V1 sur le Pas-de-Calais 1944, 2009.
    Précision dénomination :
    site de lancement de V1 première génération appelé "site en ski" ou "Bois Carré"
    Dénominations :
    rampe de lancement
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    Actuellement, on identifie sur le site plusieurs bâtiments constitutifs d'un type de site de lancement V1 dit "site en ski". Il rassemble un bâtiment de stockage d'attente (Eingangslager), les fondations d'un abri de stockage en forme de ski (Geräte Lagerstellen) qui, pour compenser la déclivité du terrain, mesurent plusieurs mètres de haut à l'une de ses extrémités, les plots en béton de la rampe de lancement, une réserve d'eau, ainsi que d'autres fondations en béton d'un usage non identifié. Les tracés de bâtiments du site sont élevés en simple rez-de-chaussée et couverts en toit-terrasse.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Maisoncelle, actuellement remise et atelier
    Appellations :
    site de lancement de V1
    Illustration :
    Second abri de stockage en forme de ski. Extrémité nord. IVR31_20126201757NUCA Second abri de stockage en forme de ski. Extrémité nord. IVR31_20126201758NUCA Carte de localisation du patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq Bâtiment de stockage d'attente. Vue générale. IVR31_20126201742NUCA Bâtiment de stockage d'attente. Détail de l'élévation. IVR31_20126201743NUCA Bâtiment de stockage d'attente. Vue générale. IVR31_20126201722NUCA Bâtiment de stockage d'attente. Détail de l'élévation. IVR31_20126201745NUCA Bâtiment de stockage d'attente. Détail de la porte. IVR31_20126201744NUCA Bâtiment de stockage d'attente. Vue intérieure. IVR31_20126201746NUCA Vue du premier abri de stockage en forme de ski. IVR31_20126201749NUCA
  • Édifice logistique : ensemble de 13 galeries souterraines de stockage dites tunnels de stockage de Rollancourt
    Édifice logistique : ensemble de 13 galeries souterraines de stockage dites tunnels de stockage de Rollancourt Rollancourt - Bois de Rollancourt - rue du Bois - isolé - Cadastre : 1989 B
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Comité cantonal de développement du canton du Parcq
    Historique :
    treize tunnels dans la colline, sous le couvert d'un bois, à partir de 1943, en utilisant des prisonniers comme main-d’œuvre. Ces lieux de stockage devaient desservir les sites de lancement environnants. Les travaux étaient déjà très avancés. Selon les récits collectés dans le cadre de l'étude, les tunnels n'entrèrent jamais en service. Ils devaient abriter des V1, et potentiellement tous les types de matériels et consommables en rapport avec les tirs de V1. Selon les sources orales, une voie de type Decauville (chemin de
    Référence documentaire :
    CHEVALIER (Hugues). Bombes et V1 sur le Pas-de-Calais 1944, 2009.
    Précision dénomination :
    galeries souterraines de stockage (13)
    Localisation :
    Rollancourt - Bois de Rollancourt - rue du Bois - isolé - Cadastre : 1989 B
    Titre courant :
    Édifice logistique : ensemble de 13 galeries souterraines de stockage dites tunnels de stockage de
    Appellations :
    tunnels de stockage
    Illustration :
    Carte de localisation du patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq
  • Edifice logistique : poste de commandement de la 5ème batterie de l'Abteilung II (unité de tir 2) du Flak Regiment 155 (régiment de défense antiaérienne 155)
    Edifice logistique : poste de commandement de la 5ème batterie de l'Abteilung II (unité de tir 2) du Flak Regiment 155 (régiment de défense antiaérienne 155) Saint-Georges - Le Bois de Saint-Georges - R.D. 123 - isolé - Cadastre : AI 22
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Comité cantonal de développement du canton du Parcq
    Historique :
    Le poste de commandement de Saint-Georges fut construit dans le cadre du déploiement de l'arme V1 dans le canton du Parcq, en 1943. Il abritait le commandement de la 5ème batterie de la 2ème unité de tir du régiment de défense antiaérienne 155. Ce régiment était affecté au tir de l'arme V1. Sa désignation de régiment de défense antiaérienne était destinée à garder sa véritable mission secrète . L'identification de ce site est validée par Y. Delefosse. A l'heure de la rédaction de cette notice, les travaux historiques et témoignages locaux n'apportent pas d'informations supplémentaires.
    Référence documentaire :
    CHEVALIER (Hugues). Bombes et V1 sur le Pas-de-Calais 1944, 2009.
    Précision dénomination :
    poste de commandement de la 5ème batterie de l'Abteilung II (unité de tir 2) du Flak Regiment 155 (régiment de défense antiaérienne 155)
    Murs :
    béton parpaing de béton
    Description :
    Le site se compose de deux abris-casernements en bon état de conservation. L'architecture des deux bâtiments est similaire. Les blockhaus sont en rez-de-chaussée. L'un d'eux est adossé au talus de la route qui le surplombe. Les murs sont en parpaing de béton, les encadrements des portes et fenêtres en
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Saint-Georges - Le Bois de Saint-Georges - R.D. 123 - isolé - Cadastre : AI 22
    Titre courant :
    Edifice logistique : poste de commandement de la 5ème batterie de l'Abteilung II (unité de tir 2 ) du Flak Regiment 155 (régiment de défense antiaérienne 155)
    Intérêt de l'œuvre :
    vestiges de guerre
    Illustration :
    Carte de localisation du patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq Vue de détail d'une élévation. IVR31_20126201705NUCA
  • Édifice logistique : ensemble de 5 galeries souterraines de stockage dites tunnels de stockage d'Auchy-lès-Hesdin
    Édifice logistique : ensemble de 5 galeries souterraines de stockage dites tunnels de stockage d'Auchy-lès-Hesdin Auchy-lès-Hesdin - Bois de Falise - R. D. 108 - isolé - Cadastre : 1988 B2 354
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Comité cantonal de développement du canton du Parcq
    Historique :
    travaux n'étaient pas finis. Selon les récits collectés dans le cadre de l'étude, les tunnels n'entrèrent tunnels dans la colline à partir de 1943, en utilisant une main d’œuvre locale. Ces sites de stockage devaient desservir les sites de lancement environnants. En septembre 1944, à l'arrivée des alliés, les jamais en service. Les soldats allemands dynamitèrent le site avant de l'abandonner. Les tunnels devaient abriter des V1 et, potentiellement, tous les types de matériels et consommables en rapport avec les tirs de V1. Selon les sources orales, une voie Decauville (chemin de fer à faible écartement) desservait
    Référence documentaire :
    CHEVALIER (Hugues). Bombes et V1 sur le Pas-de-Calais 1944, 2009.
    Précision dénomination :
    galeries souterraines de stockage (5)
    Murs :
    béton parpaing de béton
    Description :
    Le site se compose de 5 tunnels dont les entrées se situent le long de la départementale 108 entre Auchy-lès-Hesdin et Wamin. Les tunnels sont espacés les uns des autres d'une cinquantaine de mètres. Les entrées sont maçonnées à l'aide de parpaings de béton, et conçues pour être équipées de portes. Cette maçonnerie s'enfonce de plusieurs mètres à l'intérieur de la structure, le reste du tunnel laissant apparaitre la roche taillée simplement étayée. De plus, des murs de protections en parpaings de béton de plusieurs mètres de long s'avancent devant chaque entrée. Les tunnels font 3,25 mètres de haut. Ils sont
    Localisation :
    Auchy-lès-Hesdin - Bois de Falise - R. D. 108 - isolé - Cadastre : 1988 B2 354
    Titre courant :
    Édifice logistique : ensemble de 5 galeries souterraines de stockage dites tunnels de stockage
    Intérêt de l'œuvre :
    vestiges de guerre
    Appellations :
    tunnels de stockage
    Illustration :
    Carte de localisation du patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq Plan des vestiges de l'édifice logistique. IVR31_20126201782NUCA Vue des tunnels. Murs de protection. IVR31_20126201643NUCA
1