Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 8001 à 8020 sur 8040 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Piscine et bains publics, dite école de natation, actuellement antenne de l'Institut du Monde Arabe
    Piscine et bains publics, dite école de natation, actuellement antenne de l'Institut du Monde Arabe Tourcoing - 9,11 rue Gabriel Péri - en ville - Cadastre : 2016 ER 40
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    natation ; c'est le premier bassin de natation olympique du Nord. Les deux équipements sont reliés par un Du programme à la construction Le projet d’un établissement de bains publics remonte à 1857, mais de satisfaire avant tout aux besoins d’hygiène des classes populaires. La création en parallèle puis l’adjonction d’un bassin de natation extérieur est un moment envisagé, avant que la décision ne soit prise de faire construire un établissement mixte, regroupant bassin de natation couvert et bains publics. Le 2 homologue les plans, les devis et le cahier des charges. En raison de la lenteur des travaux et des des bâtiments communaux. La complexité technique de l’installation nautique justifie l’association la construction de nombreuses piscines-bains publics comme à Paris rue du Chateau-Landon puis boulevard de la Gare (premiers bassins de natation parisien en 1885 et 1886, avec Paul Christmann) et dans la région du Nord (établissements d’Armentières, Douai, Dunkerque et Lille). En outre la société
    Référence documentaire :
    Ville de Tourcoing, Etablissement de bains, vestibule d'entrée, élévation du côté nord, éch. 1/20e p. 145-162 LE BAS, Antoine. Des piscines et des villes : genèse et développement d'un équipement de p 55-58 ILE DE FRANCE. Inventaire général du patrimoine culturel. Architectures du sport, Val de Marne - Hauts de Seine. Réd. Antoine Le Bas, Françoise Hamon ; photogr. Christian Décamps. Paris , Connivences, 1991. (Cahier de l'Inventaire ; 23). p. 4 VERDURE, Marc. La Piscine municipale de Bruay-en-Artois et le socialisme municipal d'Henri Cadot. Livraisons d'histoire de l'architecture, 2007, n° 14 [en ligne]. AC Tourcoing. Série M : M1F 1 à 14. Etablissements municipaux : établissements de bains. souterrain pour la Ville, Tourcoing (Nord), 1934. TOURCOING. Les Bains Municipaux, carte postale (médiathèque municipale de Tourcoing).
    Représentations :
    Le blason de Tourcoing, sculpté en bas-relief, surmonte le sommet de la croisée médiane de l'avant
    Description :
    l'entreprise parisienne Emile Guesnier. L’ordonnancement de la façade sur rue, très régulière, ne laisse pas différent, avec des fenêtres jumelées. Seul le premier étage de l’aile nord - la section de luxe pour natation. Au nord se trouvait le lavoir, destiné à l'entretien du linge de bain (serviettes, peignoirs dans l’angle nord-ouest un service d'hydrothérapie autonome avec salle de douche, vapeur, massage et Bienfaisance, il était constitué d'une cuisine au sud et d'une salle au nord, et équipé d'une cuisinière et de . Au nord, côté petit bain, était installé un rocher artificiel agrémenté de plantes et d'une cascade L’école de natation est située au centre-ville, rue Gabriel Péri (ancienne avenue du Printemps), à côté du bureau de Bienfaisance (1894). La parcelle rectangulaire, plus large que profonde, dispose sur l’arrière d’un étroit accès sur la rue de la Bienfaisance. Cette ancienne entrée secondaire a aujourd'hui disparu. L’édifice présente un plan rectangulaire relativement régulier, et comporte plusieurs corps de
    Titre courant :
    Piscine et bains publics, dite école de natation, actuellement antenne de l'Institut du Monde Arabe
    Appellations :
    école de natation
    Texte libre :
    couvert et chauffé, du Nord ; elle succède à celles d'Armentières (1890), de Douai (1895) et de Dunkerque En 1904 la ville de Tourcoing se dote d'une école de natation, un établissement mixte combinant architecture expriment en effet la rencontre entre deux tendances de la toute fin du XIXe siècle : la naissance de la natation sportive et le développement d’une politique municipale d’accès à l’hygiène corporelle . L’école de natation de Tourcoing est une des toutes premières piscines, c'est-à-dire un bassin public (1896). Si les nageurs s’entraînent d’abord dans les canaux, l’évolution vers un sport de compétition nécessite en effet la création de bassins couverts permettant de s’entraîner toute l’année et de mesurer les performances. Pour mémoire, les premiers championnats de natation français sont organisés en 1899. En s’impose progressivement à la fin du XIXe siècle. Il s'agit de permettre à un public désormais élargi aux classes laborieuses citadines l'accès - moyennant une somme volontairement modique - à une cabine de bain
    Illustration :
    Dessin de l'élévation du côté nord du vestibule, témoignant des coloris originaux, par le sculpteur Vue générale de la façade depuis le nord avec au premier plan le bâtiment technique, carte postale Le bassin, vue vers le grand bain (nord), carte postale ancienne (Médiathèque municipale de Le bâtiment technique, à l'extrémité nord de la façade sur rue. IVR31_20165901467NUCA Bâtiment central. Vue générale de l'escalier nord du vestibule. IVR31_20165900410NUCA Bâtiment central. Détail de l'escalier nord du vestibule. IVR31_20165900420NUCA Bâtiment central, premier étage. Vue de la cour intérieure de l'aile nord depuis la chambre du Aile nord, sous-sol. Vue générale du lavoir et de l'entrée du passage souterrain communiquant avec Aile sud, sous-sol. Vue générale de la cour vitrée de la lingerie vers le nord Aile nord, rez-de-chaussée. Vue générale depuis l'entrée des anciens bains de baignoires de luxe
  • hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe
    hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe Zuydcoote - boulevard Vancauwenberghe - en écart
    Dossier :
    Vue aérienne prise de l'ouest montrant toute la partie nord de l'établissement avec l'ensemble des la seconde guerre mondiale, n'ont pas encore été rebâties et la salle de spectacle endommagée n'a pas services généraux. Les ailes du bâtiment de 450 mètres de longueur dressé face à la mer, incendiées pendant été démolie. Carte postale, milieu du 20e siècle. hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe
  • Ecole et collège Saint-Bertin
    Ecole et collège Saint-Bertin Saint-Omer - Saint-Bertin - en ville
    Copyrights :
    (c) Commune de Saint-Omer (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    de grands travaux de construction, confiés à un architecte de la Compagnie du Chemin de Fer du Nord Fondé en 1561 par le prélat Gérard d'Harméricourt, le collège de Saint-Bertin passa sous la direction des jésuites en 1572. La municipalité reprit la charge de l'enseignement après 1761, transfert qui se fit au détriment de la gratuité des études. Le site fut occupé par le couvent des récollets bâtiments ; laquelle dut passer par l'acquisition des maisons attenantes, opération aboutie en 1845. A partir de 1850 la totalité de l'enseignement était dispensé à Saint-Bertin, classes supérieures comprises trouvent) date de cette époque ; il a été élevé entre 1856 et 1858. La chapelle fut construite peu de temps après entre 1863 et 1868 ; les sculptures sont dues à M. Buisine de Lille, et les vitraux à la maison Antoine Lusson de Paris (1863-1865). En 1919 l'établissement reçut le maréchal Pétain, le vainqueur de Verdun, ancien élève du collège. Après guerre il est nécessaire de construire un nouveau bâtiment
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Canton :
    Saint-Omer-Nord
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Longuenesse. Les façades s'animent de pilastres, arcatures lombardes et galeries, et n'est pas sans rappeler L'ensemble est constitué essentiellement de brique rouge foncé, matériau local tempéré par l'utilisation de pierre calcaire (la pierre blanche, pierre friable), sans doute extraite à Esquerdes ou le style néo-gothique anglo-saxon de l'époque. Le pavillon central, de 3 étages d'élévation, est couronné de mâchicoulis. Il accueille un escalier monumental en bois. La chapelle comporte un seul vaisseau est d'un style très différent : d'un seul étage, il est construit en pierre de taille et est couronné d'un toit à pavillon dans lequel s'ouvrent 2 niveaux de mansardes. Le rez-de-chaussée surélevé repose sur un niveau de sous-sol partiellement enterré.
    Étages :
    2 étages de comble rez-de-chaussée surélevé
  • hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe
    hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe Zuydcoote - boulevard Vancauwenberghe - en écart
    Dossier :
    Vue aérienne générale prise du sud-est en regardant vers le nord-ouest montrant l'établissement tel qu'il avait été originellement conçu alors que, à l'achèvement des travaux de construction en 1910, la salle des fêtes n'avait pas été réalisée : elle le serait beaucoup plus tard et selon un parti architectural très différent de celui représenté ici. hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de
  • hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe
    hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe Zuydcoote - boulevard Vancauwenberghe - en écart
    Dossier :
    Vue aérienne générale prise du sud-est en regardant vers le nord-ouest montrant l'établissement tel qu'il avait été originellement conçu alors que, à l'achèvement des travaux de construction en 1910, la salle des fêtes n'avait pas été réalisée : elle le serait beaucoup plus tard et selon un parti architectural très différent de celui représenté ici. Carte postale, début du 20e siècle. hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital
  • hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe
    hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe Zuydcoote - boulevard Vancauwenberghe - en écart
    Dossier :
    Vue aérienne montrant la partie nord-est de l'établissement avec, au premier plan, le bâtiment mer, incendiée pendant la seconde guerre mondiale, n'a pas encore été rebâtie, mais la salle de des enfants invalides du groupe est. L'aile est du bâtiment de 450 mètres de longueur dressé face à la spectacle a été démolie. Carte postale, milieu du 20e siècle. hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe
  • hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe
    hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe Zuydcoote - boulevard Vancauwenberghe - en écart
    Dossier :
    Vue aérienne générale prise du nord-ouest en regardant vers le sud-est montrant l'établissement tel qu'il avait été originellement conçu alors que, à l'achèvement des travaux de construction en 1910, la salle des fêtes n'avait pas été réalisée : elle le serait beaucoup plus tard et selon un parti architectural très différent de celui représenté ici. On voit, au premier plan, le bâtiment de 450 mètres de longueur dressé face à la mer. Carte postale, début du 20e siècle. hôpital marin et colonie de vacances dit sanatorium de Zuydcoote ou sanatorium maritime Vancauwenberghe, puis hôpital maritime Vancauwenberghe
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Projet de construction d'un nouveau bâtiment d'hospitalisation dit pavillon 1 bis, plan de psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Avant-projet des architectes Gieseler et Lenoir, plan de distribution générale du 1er étage, 15 spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Bâtiment d'hospitalisation pour malades épileptiques dit pavillon 6 bis, plan de distribution du rez-de-chaussée par l'architecte Gondolo, 13 mai 1955, vue générale. asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Bâtiment d'hospitalisation dit pavillon 4 bis, plan de distribution du rez-de-chaussée et du 1er , puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Projet de construction de l'asile par l'architecte Lenoir, élévation antérieure et coupe hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Avant-projet de construction de l'asile par les architectes Gieseler et Lenoir, élévation antérieure générale, détail de la partie centrale de la composition architecturale, 15 novembre 1868. asile établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Projet de construction de l'asile par l'architecte Lenoir, plan-masse général, vue générale, 15 dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Projet de construction d'un second pensionnat pour les agités avec un bâtiment pour l'infirmerie et un pavillon d'isolement par l'architecte départemental, élévation antérieure et coupe transversale de spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Projet de construction d'un bâtiment d'hospitalisation pour jeunes idiots et d'un bâtiment spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Projet de construction d'un bâtiment d'hospitalisation pour malades agités ou épileptiques, non hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Projet de contruction de l'asile par l'architecte Lenoir, plan-masse général établi après certaines psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Projet de construction d'un nouveau bâtiment d'hospitalisation dit pavillon 5 bis, élévation antérieure du corps principal et élévation de l'aile en retour sur l'arrière par l'architecte Decaux, sans spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Dossier :
    Projet de construction d'un second pensionnat pour les agités par l'architecte départemental dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois