Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 201 à 220 sur 242 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison de maître dite Villa Les Sorbiers
    Maison de maître dite Villa Les Sorbiers Beaufort - 66 rue Pasteur - en village - Cadastre : 2004 ZL 72
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Maison de style néo-Louis XIII, construite par la famille Renaux, puis vendue à la famille Carret
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Description :
    Cette maison, implantée en milieu de parcelle, est située dans un parc. De style néo-Louis XIII , brique et pierre, elle n'utilise pas le calcaire marbrier local gris bleuté, mais un calcaire blanc, pour les encadrements des ouvertures et les chaînes d'angle harpées. De plan carré, cette maison comprend alternance d'oeils de boeuf et de lucarnes à fronton. La travée centrale est en saillie et l'encadrement des
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de maître
    Titre courant :
    Maison de maître dite Villa Les Sorbiers
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue frontale de la façade. IVR31_20055904314V Vue de la façade et du pignon est. IVR31_20055904315V
  • Maison de tisserand, actuellement maison
    Maison de tisserand, actuellement maison Salesches - 34 Grand Rue - en village - Cadastre : 1804 AB 101 1831 A 465 1925 SU 1010 2009 OA 508
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Genre :
    de tisserand
    Historique :
    La porte de la maison est une porte cintrée formée de blocs de grès, qui semble caractéristique du début du 18e siècle. Sur le cadastre de 1804, la maison est de plan rectangulaire et partage un jardin de la parcelle, alors qu'en 1925, elle présente un plan similaire à celui d'aujourd'hui. La maison semble avoir fait l'objet de nombreuses reprises : les ouvertures situées en pignon datent de la seconde moitié du 19e siècle, ainsi que la resserrre aménagée contre la façade nord de l'habitation. La blocure
    Référence documentaire :
    Archives départementales du Nord. Série P ; P 30/330/000001. Salesches : Plan de la commune de Salesches. Archives départementales du Nord. Série P ; P 30/330/000001. Salesches : Plan de la commune de Salesches levé en exécution de l'arrêté du gouvernement du 12 Brumaire an II, par le citoyen Robin, géomètre en 5 feuilles, 4ème feuille, par le géomètre de 1ère classe R. Lemette, le 5 décembre 1924.
    Description :
    de la Grand'Rue, avant la ferme Denis. Elle est longée par une allée pavée en grès. Elle présente des de la maison. Dans la blocure, deux ouvertures, surmontées par un arc en calcaire marbrier, étaient ménagées afin d'éclairer la cave où était situé le métier à tisser. La blocure a été obstruée par de la
    Étages :
    en rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Maison de tisserand, actuellement maison
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale A et B. Plan de situation en 1804. IVR31_20095902589NUCA Extrait de la feuille cadastrale A. Plan de situation en 1831. IVR31_20095902590NUCA Extrait de la feuille cadastrale (section unique). Plan de situation en 1925. IVR31_20095902591NUCA Vue du pignon sur rue et de l'élévation sud. IVR31_20095902689NUCA Vue de la porte de la maison. IVR31_20095902688NUCA Détail de la blocure située en pignon. IVR31_20095902686NUCA
  • Maisons, fermes
    Maisons, fermes Gommegnies
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'habitat repéré de Gommegnies est composé de 63% de fermes et de 29% de maisons. Il date à 82% du 19e siècle (de 1800 à 1914) , à 11 % du 18e siècle et à 6% du 20e siècle (de 1915 à 1940).
    Description :
    Les toitures à deux pans sont recouvertes majoritairement de matériau synthétique, souvent associé à l'ardoise ou à la tuile mécanique. 56% de l'habitat repéré est en rez-de-chaussée et 44% à un étage. Les maisons à un étage sont concentrées en centre-bourg, tandis que les fermes en rez-de-chaussée rayonnent sur tout le territoire de la commune. Parmi les types de fermes mis en évidence, 50% sont des perpendiculairement à la voie. Parmi les types de maisons déterminés, 55% sont des maisons de bourg, 20% des maisons élémentaires, 14% des villas et 11% des maisons de maître.
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue générale de la maison située 103 rue Barbeau. IVR31_20095903267NUCA Vue générale de la maison située 1424 rue du Sarloton. IVR31_20095903244NUCA Vue générale de la maison située 376 rue du Centre. IVR31_20095903170NUCA Vue générale de la maison située 350 rue du Centre. IVR31_20095903268NUCA
  • Maison
    Maison Beaufort - 24 rue Aristide Briand - en village - Cadastre : 1810 A2 61 1845 D 219 2001 D1 264
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    alternant brique et dés de calcaire, permettent de dater cette maison du 18e siècle. Cependant, la forme du linteau de la porte pourrait témoigner d'une construction plus ancienne pour cette maison située en centre -village, près de l'église paroissiale. Cependant, la construction a été remaniée entre 1810 et 1845, date l'arrière, le long de la ruelle. En 1845, elle a la même emprise au sol qu'aujourd'hui. La ruelle est figurée sous la forme d'un ruisseau. La maison de bourg actuelle est ainsi une partie d'un ensemble plus
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    Cette maison de bourg est comprise dans un alignement formant l'actuelle rue Aristide Briand. Elle comporte un étage à trois travées et un étage de combles. Les ouvertures du rez-de-chaussée ont été élargies. La maçonnerie est en moellon de calcaire marbrier, hormis la corniche en brique.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de bourg
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale A2. Plan de situation en 1810. IVR31_20045905231NUCA Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845. IVR31_20045905230NUCA
  • Maison de maître
    Maison de maître Beaufort - 9 rue Aristide Briand - en village - Cadastre : 2001 D1 446
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Genre :
    de maître
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    Cette maison adopte les caractéristiques d'une maison de maître : placée en retrait et en hauteur cordons en brique qui soulignent la forme cintrée des ouvertures. En raison de la date de construction , l'emploi du calcaire est limité au soubassement, au bas de l'encadrement de la porte et aux appuis de fenêtres. Du fait de la réutilisation d'un mur d'une construction antérieure, le pignon ouest, percé d'une
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Typologies :
    maison de maître
    Titre courant :
    Maison de maître
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale E2. Plan de situation en 1810 du bâtiment à l'emplacement duquel Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845 du bâtiment à l'emplacement duquel
  • Maisons, fermes
    Maisons, fermes Beaufort
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'habitat repéré de Beaufort est composé de 68% de fermes et de 27% de maisons. Il date à 46% du 19e siècle (de 1800 à 1914) , à 40% du 18e siècle et à 12% du 20e siècle (de 1915 à 1940). Les principaux matériaux de construction sont, à 60%, le calcaire marbrier et, à 29%, la brique.
    Description :
    %). 58% de l'habitat est en rez-de-chaussée pour 42% à un étage. Les fermes sont à 50% des fermes
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue générale de la maison située 55 rue Pasteur. IVR31_20055904316V Vue générale de la ferme située 35 rue d'Avesnes. IVR31_20055900653V Vue de la ferme située 7 rue d'Avesnes IVR31_20055900626X Vue générale de la ferme située 3 Grand Rue. IVR31_20055900629X Vue de l'élévation postérieure de la ferme située 3 Grand Rue. IVR31_20055900633X Vue de la ferme située 7 rue d'Avesnes. IVR31_20055900627X Vue du pigeonnier-porche de la ferme située 11 rue d'Avesnes. IVR31_20055900647V Vue de l'élévation postérieure du pigeonnier-porche de la ferme située 11 rue d'Avesnes
  • Maison
    Maison Lecelles - 478 rue Neuve - en village - Cadastre : 2003 OB 1527
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    au début des années 1930. Le plan de la maison n'est pas conservé, le projet d'agrandissement de la Cette maison a été construite pour le propriétaire de la manufacture de matelas et sommiers terrasse date de 1931 et celui du jardin de 1932.
    Description :
    La maison est située en bordure de la parcelle, à côté de la maison du concierge, plus ancienne, et orientée vers le jardin qui n'a pas été réalisé ou conservé selon le projet. Il s'agit d'un grand volume rectangulaire en béton enduit, couvert d'un toit terrasse débordant, animé par une alternance de pleins et vides (percements de tailles différentes, mouluration, bandeaux, bow-window, pergola) et un décor floral très
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Jardins :
    massif de fleurs
    Illustration :
    Plan de propriété de la manufacture de lits et sommiers métalliques, sans signature, 1971 Projet d'agrandissement de la terrasse de la maison, Henri Deporte architecte, 1931 (collection Projet de jardin, Henri Deporte architecte, 1932 (collection particulière). IVR31_20035900946V La façade sobre sur rue de la maison Art-Déco. IVR31_20045900054X
  • Maison
    Maison Saméon - rue de Fréchy - en village - Cadastre : 2003 B 2064
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison ou logis de ferme a été construit en 1927 et porte la date sur le pignon.
    Description :
    Cette maison pourrait être un logis d'une ferme, dont les autres bâtiments n'auraient pas été pans en tuile vernissée rénovée. Le jeu de formes et de rythmes est assez sobre : des ouvertures en anse-de-panier alternent avec des ouvertures en plein-cintre au rez-de-chaussée, soulignées par un droit, chaînage et bandeau. Les conduits de la cheminée sont soulignés par un faible relief de brique sur le pignon où est inscrite la date de 1927. Elle fait partie d'un corpus restreint sur le
    Localisation :
    Saméon - rue de Fréchy - en village - Cadastre : 2003 B 2064
  • Maison
    Maison Beuvry-la-Forêt - rue Albert-Ricquier rue du Saulzoir - en village - Cadastre : 2003 B 2197
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    centre-bourg sur la route départementale reliant Orchies à Saint-Amand. De par son implantation sur un cafés-auberges dits "estaminets" se trouvent à l'intersection de deux rues, avec leur la porte d'entrée ménagée sur le pan coupé. Sa situation à proximité de grandes fermes et d'une sucrerie nouvellement
    Description :
    peint en gris. Une corniche à décor de dents-de-scie court en partie supérieure. La façade rue Albert -Riquier, en rez-de-chaussée, offre 3 travées régulières de fenêtres protégées par des contrevents en bois peint ; celle donnant sur la rue du Saulzoir est percée de quatre ouvertures, dont deux sous la rive du . En dépit d'une mise en oeuvre générale sommaire, le maçon s'est inspiré du vocabulaire de fronton n'a pas la largeur suffisante pour reposer sur les pilastres censés le supporter. La modénature du pan coupé est mise en valeur par le passage d'un badigeon de chaux blanc (autrefois bleu) et d'une eau fonte de fer ainsi que les traces d'un panneau directionnel peint datant de l'occupation allemande
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Situation sur le tableau d'assemblage du cadastre de 1875. IVR31_20055907359NUCA Détail de la travée d'angle. IVR31_20055907351NUC
  • Maison
    Maison Beuvry-la-Forêt - 158 rue de la Résistance - en village - Cadastre : 2003 B 0367, 0366
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Ce pavillon fait partie d'un corpus de maisons dites "bourgeoises" construites dans l'entre-deux
    Description :
    pilastres saillants. Les deux façades latérales sont aveugles et n'offrent pas de décor. Le ciment a été La maison, dont le corps principal forme un L, est située en retrait de la chaussée, surélevée , dans un jardin enclos par un mur bahut en brique et grille en fer. Un long bâtiment en rez-de-chaussée d'un mur gouttereau en retrait, de deux travées à un étage et d'un mur-pignon en retour d'équerre d'une travée sur deux étages dont un de comble. Elle est bâtie en brique passée à l'eau forte pigmentée rouge dans un souci d'homogénéisation de la couleur de la terre cuite ; les angles sont marqués par des largement employé, en enduit de soubassement, en décor "rustique" à l'imitation du pan de bois - torchis pour le parement du niveau de comble en pignon, caractéristique décorative du néo-régionalisme ; elle se retrouve sur quelques-unes des autres maisons de la même époque à Beuvry-la-Forêt, parmi ). Les ouvertures, de différentes largeurs, sont couvertes d'un linteau droit en ciment aux angles
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Beuvry-la-Forêt - 158 rue de la Résistance - en village - Cadastre : 2003 B 0367, 0366
    Illustration :
    Vue générale depuis la rue de la Résistance. IVR31_20045900453X
  • Maison
    Maison Flines-lez-Raches - 247 boulevard des Allies - en ville - Cadastre : 2007 A 0378
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Construite au cours du troisième quart du 20e siècle, cette maison est très représentative de l'architecture flinoise de cette période.
    Description :
    Cette maison est située sur le boulevard des Alliers, en retrait de la rue. Inscrite dans son jardin, cette maison, de plan en L, s'élève sur deux niveaux : rez-de-chaussée et étage. Les murs sont en , de forme rectangulaire, ont des encadrements en béton peint, et son pourvues de volets roulants dont le coffrage est intégré dans l'encadrement. En arrière de parcelle se trouve le garage, en brique également. La forme particulière de la maison, ainsi que sa disposition dans la parcelle, par rapport au garage, donnent une succession de trois ressauts lorsque l'on regarde la façade principale depuis la rue
  • Maison dite maison Lespagnol
    Maison dite maison Lespagnol Flines-lez-Raches - 48 rue des Résistants - en ville - Cadastre : 2007 A 6821
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison de maître a été construite pour la famille Lespagnol, propriétaires de la brasserie située en face. Les inscriptions permettent de dire que cette maison a été construite en 1901 par
    Description :
    Cette maison de maître, située en plein centre du bourg et face à la brasserie familiale, est en reposant sur de larges consoles, des fenêtres à meneaux (?), un décor de céramique, un chéneau sur toupies
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Elévation antérieure de la maison Lespagnol. IVR31_20095902064VA Elévation postérieure de la maison Lespagnol. IVR31_20095902072VA
  • Maison, magasin de commerce, actuellement maison
    Maison, magasin de commerce, actuellement maison Beuvry-la-Forêt - 1246 rue Albert-Ricquier - en village - Cadastre : 1817 B 499, 500 1875 B 319, 320 2003 B 506, B 507
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La maison qui comprend une épicerie générale en rez-de-chaussée a été construite au début du 20ème siècle à l'emplacement d'un ancien corps de ferme dont subsistent quelques vestiges anciens remaniés. Le cadastre de 1817 (AD Nord, P 31-127, section B du village, 1ère feuille) figure un corps de ferme en L qui cour fermée. Cette ancienne maison de commerce fait partie d'un ensemble datant d'avant la Seconde Guerre mondiale et particulièrement bien préservé : maison de coiffure (notice IA59002723), fruits et
    Dénominations :
    magasin de commerce
    Description :
    ciment peint en blanc sur soubassement en faux-appareil hexagonal irrégulier de couleur grise. Le rez-de la fermeture du magasin, faisant office de vitrines dont les châssis en bois peint offrent un décor de moulures, pilastres, pointes de diamant et corniches sur consoles. Elles encadrent une étroite , surmontée d'un cartouche mouluré orné de 3 cabochons en faïence. Les fenêtres de l'étage à linteau droit dans le style Art Nouveau (lignes sinueuses et "coups de fouet" des tiges végétales) elle témoigne du goût pour les décors en céramique architecturale autour des années 1900, favorisé par la présence de -Râches). Le toit, à pignons couverts, est couvert de tuile mécanique plombifère. La gouttière est contenue dans un chéneau en bois peint reposant sur de petits modillons.
    Titre courant :
    Maison, magasin de commerce, actuellement maison
    Illustration :
    Vue générale sur le cadastre de 1817 (AD Nord : P31/127). IVR31_20055907372NUCA Vue générale de trois quarts. IVR31_20045900438X Détail de la frise de céramique. IVR31_20055907352NUC
  • maison, actuellement mairie
    maison, actuellement mairie Vicq - 97 rue de Fresnes - en village - Cadastre : 2007 B 398
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La mairie de Vicq se situe sur la place principale du village (parcelle B398 du plan cadastral de brique, pilastres d'angle, cordon individualisant les niveaux d'élévation, corniche et cheneau venant courronner les murs. L'édifice, formé d'un corps de bâtiment principal et d'un avant-corps en angle, est couvert de matériaux synthétiques, sur des toits en croupe (corps de bâtiment principal) et
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Vicq - 97 rue de Fresnes - en village - Cadastre : 2007 B 398
  • Maison
    Maison Rumegies - 33 rue Alexandre-Dubois - en village - Cadastre : 1830 D2 418 1913 5e feuille 1762 2003 A 3279
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison, adjointe de communs, existe depuis le début du 19e siècle et figure selon un plan en C sur le cadastre de 1830. La maison et les communs ont été reconstruits en 1886 et la maison adjointe de deux petits bâtiments donnant sur la rue. La grange (?) a été agrandie.
    Description :
    La maison est située en retrait par rapport à la rue et est adjointe de deux petits bâtiments soubassement en pierre calcaire, matériau également utilisé pour le bandeau placé au niveau de l'allège des fenêtres de l'étage et le cartouche portant la date, situé sur l'allège de la travée centrale, au-dessus de
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Plan de situation. Cadastre de 1913, 5e feuille, extrait (AD Nord : P31/626 Maison de maître, 33 rue Alexandre-Dubois. IVR31_20095901359VA
  • Série de 6 maisons jumelles
    Série de 6 maisons jumelles Flines-lez-Raches - 83- 93 boulevard des Alliés - en ville - Cadastre : 2007 A 1338 parcelles 1338 à 1349
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Maisons en série datant de la première moitié du 20e siècle.
    Description :
    Série de maisons doubles, en alignement sur le boulevard des Alliers, situées dans la partie nord -ouest du village. Des jardins sont situés à l'arrière de la parcelle. Les façades principales, sur rue , sont animées par des jeux de briques différents d'une habitation à l'autre : damiers de briques rouges et briques ciment, bandeaux alternant deux couleurs de briques, etc. Les ouvertures sont couvertes d'un arc surbaissé. Elles ont été modifiées par la pose de volets roulants. Les toits, à deux pentes
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Série de 6 maisons jumelles
    Illustration :
    L'ensemble des maisons, au moment de leur achèvement (?), carte postale. IVR31_20075900216NUCB
  • Maisons dites villas de menuisier (4)
    Maisons dites villas de menuisier (4) Flines-lez-Raches - rue du Deux-Septembre - en ville - Cadastre : 2007 A 4555, 4556, 4557, 4558
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Maisons construites dans les années 1950, appelées villas de menuisier, corps de métier fort
    Description :
    Ensemble de quatre villas, situées à l'extrémité ouest du bourg, sur la rue du Deux-Septembre . Chacune d'entre elles est situées en milieu de parcelle, et ceinturée d'un mur de clôture. Elles se composent de trois niveaux : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, et pour deux d'entre elles un étage de comble. De volumes identiques, elles se diférencient par leur disposition extérieure sous un porche (lui-même en arc en plein cintre ou de forme rectangulaire) ou inscrite sous une , sont couvertes de tuiles mécaniques vernissées, pourvues d'épis et de rives de faitage.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Titre courant :
    Maisons dites villas de menuisier (4)
    Appellations :
    villas de menuisier
    Illustration :
    Vue générale de l'alignement des maisons. IVR31_20085900861VA
  • Série de deux maisons
    Série de deux maisons Bouvignies - 127, 141 rue de la Chapelle - en village - Cadastre : 1859 B 699 2003 B 399, 398
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    maison au n° 127 était un estaminet-débit de tabac et possédait une lucarne. Le soubassement était
    Observation :
    Cette maison est d'un type traditionnel du 19e siècle (en brique, en rez-de-chaussée, à cinq de la maison contiguë, au n° 141, et d'une autre maison proche, située au n° 225 de la même rue.
    Description :
    Ces maisons représentent le type d'habitat simple et traditionnel de campagne du 19e siècle dans la région : en brique, en rez-de-chaussée. Ce type de maison est destiné à une famille d'ouvrier agricole toiture est à pignon découvert. Le soubassement, enduit, et les encadrements de baie sont peints en rouge autre maison proche, située au n° 225 de la même rue. Seuls changent quelques motifs dus à une réfection de façade vers la fin du 19e siècle (baies couvertes en arc segmentaire, cordon à hauteur d'appui de
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Bouvignies - 127, 141 rue de la Chapelle - en village - Cadastre : 1859 B 699 2003 B 399, 398
    Titre courant :
    Série de deux maisons
  • Maison
    Maison Landas - 116 rue du Général-de-Gaulle - en village - Cadastre : 2003 C 225, 226
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison est l'exemple le plus remarquable, tant par la qualité des matériaux et de leur mise en oeuvre que par son état de conservation, d'un corpus d'édifices, à étage de comble sous toit brisé , rencontré fréquemment sur la commune et possédant de nombreuses variantes [voir Présentation de la commune , notice IA59002060] dont la date de construction se situe dans une fourchette comprise entre la dernière
    Description :
    d'une imposte vitrée ovale est encadrée par de larges fenêtres. Le mur pignon latéral est percé de 4 fenêtres du rez-de-chaussée est protégé par des contrevents pliants. La brique en terre cuite d'une corniche à frise de motifs triangulaires sur pointe (type fréquemment rencontré sur la commune ), de cordon, de tables saillantes en allège, de linteaux saillants à clef à motif de pointe de diamant en ciment à l'imitation de la pierre, etc. Le toit à longs pans brisés en tuile mécanique plombifère est percé de 3 tabatières. Des planches de rives chantournées couvrent les rampants du pignon. La abritée dans un bâtiment perpendiculaire, en rez-de-chaussée, couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique plombifère. Une dépendance à usage de garage, en brique et tuile mécanique, ferme la cour arrière du logis. Un tilleul centenaire marque l'entrée de l'allée latérale qui permet l'accès au jardin et
    Étages :
    en rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Landas - 116 rue du Général-de-Gaulle - en village - Cadastre : 2003 C 225, 226
    Illustration :
    Vue du pignon de trois quarts depuis l'allée privée. IVR31_20055907451NUCA
  • maison, actuellement mairie
    maison, actuellement mairie Warlaing - en village - Cadastre : 2007 B 736
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Ancienne maison bourgeoise construite à la fin du 19e siècle, comme en témoigne la date portée de 1863 sur l'un des pavillons d'entrée. Le bâtiment est actuellement occupé par les locaux de la mairie.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La mairie de Warlaing est dans le centre du village. Un imposant portail en fer forgé, encadré de , sont cantonnés de pilastres d'angle, et d'une porte en arc en plein cintre sur la façade donnant sue la rue (maintenant bouchée), surmontée d'un bandeau de briques. De plan carré, le bâtiment s'élève sur linteaux des fenêtres. Sa façade principale, ordonnancée, est divisée en cinq travées. Les ouvertures, de est enduite. Soubassement et pilastres d'angle sont portés en surépaisseur de l'enduit. A l'origine , les pilastres portaient un décor en table au rez-de-chaussée, et étaient cannelés à l'étage (ils se porte-fenêtre de l'étage. Une corniche, au décor d'oves, perles et pirouettes, vient couronner le mur couvert de tuiles mécaniques plates. Une lucarne est placée à l'aplomb de la travée axiale.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue générale de l'ancienne maison et ses dépendances. IVR31_20125901627NUCA Vue générale de trois quarts côté de l'ancienne maison et ses dépendances. IVR31_20125901628NUCA La façade antérieure de la mairie. IVR31_20125901626NUCA Elévation postérieure de la mairie, façade en brique non enduite et pilastres ioniques aux angles