Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 21 à 40 sur 8054 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tableau : Portrait de Jean-Baptiste Deruesne
    Tableau : Portrait de Jean-Baptiste Deruesne Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 29 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    concernant le donateur : Don de Julien Dècle Administrateur des Hospices. Cartel en bas portant une inscription donnant l'identité du modèle : Deruesnes J. Bte 1807-1868 Bienfaiteur du Bureau de Bienfaisance.
    Historique :
    Ce portait appartient à une série de six tableaux de Julien Dècle, banquier, peintre et administrateur des hospices, signalée par la Commission des beaux-arts du musée de Valenciennes en 1898, dans la salle des séances. Ils ont été offerts par Dècle lui-même et celui-ci représente un bienfaiteur de
    Description :
    Une photographie est sans doute à la source de ce portrait, dont le rendu du visage est extrêmement
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 29 place de l' Hôpital général - en ville
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Valenciennes
    Titre courant :
    Tableau : Portrait de Jean-Baptiste Deruesne
    États conservations :
    Un manque au-dessus de la tête. Toile distendue.
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
  • Tableau : Portrait d'Ernest d'Arenberg
    Tableau : Portrait d'Ernest d'Arenberg Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 25 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    cadre portant une inscription concernant le donateur : Don de M. Julien Dècle Administrateur des
    Historique :
    Ce tableau appartient à une série de portraits de bienfaiteurs de l'hôpital exécutée par Julien par la direction des archives du Land de Rhénanie-Palatinat dans un ouvrage sur cette dynastie européenne.£Dans le Compte moral de l'année 1881, il est mentionné que la princesse d'Arenberg de Raismes assure à l'hôpital une rente de 300 fcs. Il s'agit d'une des trois rentes touchées par l'hôpital à cette époque. D'après la liste publiée en 1937 dans Les Etablissements hospitaliers de Valenciennes, cette malade originaire de Raismes.
    Description :
    Ernest d'Arenberg est figuré en buste, de trois quarts. La toile comporte une traverse horizontale.
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 25 place de l' Hôpital général - en ville
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Valenciennes
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
  • Chasuble
    Chasuble Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le décor permet de dater cette chasuble du 3e quart du 20e siècle.
    Description :
    Le tissu violet est décoré de bandes vertes en velours (élimé au col). L'inscription PAX est en s'ouvre par une fermeture éclair au niveau du col. Une étiquette de la maison Vanpoulle est cousue sur le
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Cambrai
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
  • Pas de tir dit site de lancement de V1 de Vacqueriette-Erquières, actuellement centre équestre
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Vacqueriette-Erquières, actuellement centre équestre Vacqueriette-Erquières - rue de Saint-Georges - en village - Cadastre : 1984 B 11, 12a, 114, 116, 117, 124, 127, 282, 318
    Historique :
    modifiés, plus légers et plus discrets, mais avaient maintenu une activité de façade sur les sites en ski (réparation sommaires mais visibles du ciel, faux lancements) afin de détourner l’attention des Alliés des sites légers. Les sources manquent pour déterminer si le site de Vacqueriette-Erquières fut l’un de ces sites leurres. On ne sait pas à quel stade d'avancement les travaux ont été stoppés sur le site. Une structure rectangulaire en béton de plusieurs mètres de large a été décelée dans le sol : il s'agit peut -être des fondations d'une structure qui n'a jamais été achevée. On ne connait pas l'ampleur des dégâts dus au bombardement. L'un des abris de stockage en forme de ski, le bâtiment amagnétique (Richthaus ) ainsi que le bâtiment de stockage d'attente sont complètement effondrés. Le site est aujourd'hui occupé par un centre équestre, qui utilise plusieurs des bâtiments dans le cadre de ses activités.
    Parties constituantes non étudiées :
    rampe de lancement
    Référence documentaire :
    CHEVALIER (Hugues). Bombes et V1 sur le Pas-de-Calais 1944, 2009.
    Dénominations :
    rampe de lancement
    Murs :
    parpaing de béton
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Comité cantonal de développement du canton du Parcq
    Précision dénomination :
    site de lancement de V1 première génération appelé "site en ski" ou "Bois Carré"
    Description :
    identifie sur le site plusieurs bâtiments constitutifs d'un type de site de lancement V1 dit "site en ski ". Il rassemble un bâtiment de stockage d'attente (Eingangslager), le bâtiment de montage (Montagebau ), trois abris de stockage en forme de ski (Geräte Lagerstellen), le bâtiment amagnétique (Richthaus ), l'emplacement de la rampe de lancement avec ses deux murs de protection, le bunker de tir (Kommandostand), une réserve d'eau, et un abri-casernement (Personnal Understand) situé de l'autre côté de la route afin de supplémentaire non identifié situé à l'arrière du second bâtiment de stockage en ski, et une structure rectangulaire en béton de plusieurs mètres de larges, dans le sol, à proximité des voies d'accès creusées dans la terre. Tous les bâtiments du site sont en rez-de-chaussée ou semi-enterrés. Les escaliers permettent de descendre dans les bâtiments semi-enterrés. Les bâtiments sont couverts en terrasse.
    Localisation :
    Vacqueriette-Erquières - rue de Saint-Georges - en village - Cadastre : 1984 B 11, 12a, 114, 116
    Titre courant :
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Vacqueriette-Erquières, actuellement centre équestre
    Intérêt de l'œuvre :
    vestiges de guerre
    Appellations :
    site de lancement de V1
    Illustration :
    Carte de localisation du patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq Bâtiment de stockage d'attente. IVR31_20126201684NUCA Bâtiment de montage. Vue générale prise depuis le sud-est. IVR31_20126201673NUCA Bâtiment de montage. Vue générale prise depuis le nord-ouest. IVR31_20126201678NUCA Vue intérieure du bâtiment de montage. IVR31_20126201675NUCA Vue d'ensemble du bâtiment de montage (à gauche) et du bâtiment de stockage des réactifs chimiques Bâtiment de stockage des réactifs chimiques. A l'arrière-plan, le bâtiment de montage Bâtiment de stockage des réactifs chimiques : détail de l'entrée semi-enterrée Bâtiment de stockage des réactifs chimiques. Angle sud-est. IVR31_20126201681NUCA Vestiges d'un abri de stockage en forme de ski. IVR31_20126201661NUCA
  • Pas de tir dit site de lancement de V1 de Maisoncelle, actuellement remise et atelier
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Maisoncelle, actuellement remise et atelier Maisoncelle - rue Principale - en village - Cadastre : 1988 C1 10, 15, 20, 162a, 166, 183, 211 1988 ZE 21,23 1988 ZE 21, 23
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Comité cantonal de développement du canton du Parcq
    Historique :
    travaux historiques. Le site fut bombardé à de nombreuses reprises : le 14 décembre 1943, le 24 décembre de ce dernier bombardement, d'après les travaux historiques, le site était déjà abandonné depuis , plus légers et plus discrets, mais avaient maintenu une activité de façade sur les sites en ski (réparation sommaires mais visibles du ciel, faux lancements) afin de détourner l’attention des Alliés des sites légers. Les sources manquent pour déterminer si le site de Maisoncelle fut l’un de ces sites habitants après la Libération, ce afin de remettre les terrains en culture.Le site est aujourd'hui occupé
    Parties constituantes non étudiées :
    rampe de lancement
    Référence documentaire :
    CHEVALIER (Hugues). Bombes et V1 sur le Pas-de-Calais 1944, 2009.
    Précision dénomination :
    site de lancement de V1 première génération appelé "site en ski" ou "Bois Carré"
    Dénominations :
    rampe de lancement
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    Actuellement, on identifie sur le site plusieurs bâtiments constitutifs d'un type de site de lancement V1 dit "site en ski". Il rassemble un bâtiment de stockage d'attente (Eingangslager), les fondations d'un abri de stockage en forme de ski (Geräte Lagerstellen) qui, pour compenser la déclivité du terrain, mesurent plusieurs mètres de haut à l'une de ses extrémités, les plots en béton de la rampe de lancement, une réserve d'eau, ainsi que d'autres fondations en béton d'un usage non identifié. Les tracés de bâtiments du site sont élevés en simple rez-de-chaussée et couverts en toit-terrasse.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Maisoncelle, actuellement remise et atelier
    Appellations :
    site de lancement de V1
    Illustration :
    Carte de localisation du patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq Bâtiment de stockage d'attente. Vue générale. IVR31_20126201742NUCA Bâtiment de stockage d'attente. Détail de l'élévation. IVR31_20126201743NUCA Bâtiment de stockage d'attente. Vue générale. IVR31_20126201722NUCA Bâtiment de stockage d'attente. Détail de l'élévation. IVR31_20126201745NUCA Bâtiment de stockage d'attente. Détail de la porte. IVR31_20126201744NUCA Bâtiment de stockage d'attente. Vue intérieure. IVR31_20126201746NUCA Vue du premier abri de stockage en forme de ski. IVR31_20126201749NUCA Vue de détail du premier abri de stockage en forme de ski. IVR31_20126201751NUCA Premier abri de stockage en forme de ski. Vue de détail de la porte. IVR31_20126201752NUCA
  • Orgue de l'auditorium
    Orgue de l'auditorium Saint-Omer - Place Saint-Jean - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    ville de Saint-Omer et installé a son emplacement actuel en 1972.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orgues du Pas-de-Calais
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    disposés de part et d'autre de la mitre centrale sont en cuivre ; les autres tuyaux de façade sont en étain . La voûte de l'auditorium sert de plafond à l'instrument, encastré dans une loggia derrière la scène . Les boîtes expressives, en bois exotique, avec panneaux en bois de particules, sont situées dans le
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution 62,Saint-Omer Nord-Pas-de-Calais
    Emplacement dans l'édifice :
    auditorium, au fond de la scène
    Titre courant :
    Orgue de l'auditorium
    Dimension :
    Dimensions de l'orgue : h = 350 ; la = 460.
    États conservations :
    en état de marche L'instrument était dans un état de conservation moyen en 1995.£A été trouvé en très bon état en
    Illustration :
    Vue générale de face IVR31_20106202422NUCA Vue générale de trois-quarts IVR31_20106202421NUCA
  • Orgue d'étude
    Orgue d'étude Saint-Omer - Place Saint-Jean - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    L'orgue a été construit en 1982-1983 par Philippe Devigne, responsable de la classe de lutherie de l'école de musique.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orgues du Pas-de-Calais
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution 62,Saint-Omer Nord-Pas-de-Calais
    États conservations :
    L'instrument était dans un état de conservation moyen en 1995. Détruit vers 2000 : à la suite d'un acte de vandalisme ce qui subsistait a été démonté et jeté.
  • tableau : Bénédiction de la Mer à Equihen
    tableau : Bénédiction de la Mer à Equihen Équihen-Plage - Eglise paroissiale Saint-Pierre place de l' Eglise - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Date : 1929 ; signature : Pierre de Palézieux ; étiquette dactylographiée, au revers du chassis
    Représentations :
    bord de mer bénédiction (procession, clergé, fidèles, foule) ; bord de mer
    Auteur :
    [peintre] Palézieux Pierre de
    Localisation :
    Équihen-Plage - Eglise paroissiale Saint-Pierre place de l' Eglise - en ville
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord Pas-de-Calais, 62, Equihen Plage
    Titre courant :
    tableau : Bénédiction de la Mer à Equihen
  • tableau : Bénédiction de la Mer à Equihen
    tableau : Bénédiction de la Mer à Equihen Équihen-Plage - Eglise paroissiale Saint-Pierre place de l' Eglise - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Transcription : Pierre de Palézieux 1935. Titre gravé sur une plaque de cuivre fixée à la traverse inférieure du cadre : la bénédiction de la mer. Etiquette dactylographiée au revers du cadre
    Représentations :
    bord de mer bénédiction (procession, clergé, fidèles, foule) ; bord de mer ; Bénédiction de la mer ; immersion de la croix processionnelle devant les fidèles (communiants, hommes et femmes pour la plupart en
    Auteur :
    [peintre] Palézieux Pierre de
    Localisation :
    Équihen-Plage - Eglise paroissiale Saint-Pierre place de l' Eglise - en ville
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord Pas-de-Calais, 62, Equihen Plage
    Titre courant :
    tableau : Bénédiction de la Mer à Equihen
  • Chasuble (No 2)
    Chasuble (No 2) Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Commune de Saint-Omer
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Description :
    Chasuble de forme dite antique Saint-André. De couleur violette, avec motifs de couleur noire et
    Localisation :
    Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Lille
  • Cloche (Romaine Marie Anne Henriette)
    Cloche (Romaine Marie Anne Henriette) Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Commune de Saint-Omer
    Historique :
    Cloche fondue en 1866 par P. Drouot de Douai (Nord).
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La plus grande des trois cloches de l'église du Haut-Pont.
    Auteur :
    [fondeur de cloches] Drouot P.
    Localisation :
    Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Douai
    Catégories :
    fonderie de cloches
  • Chasuble (No 1)
    Chasuble (No 1) Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Commune de Saint-Omer
    Historique :
    Chasuble réalisée par l'atelier J. Vanpoulle de Cambrai datant du milieu du 20e siècle.
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Représentations :
    croix, grappe, panier : pain ; Alternance de grappes, croix et paniers à pain sur les bandes.
    Description :
    Chasuble de forme dite antique Saint-André. De couleur rouge-bordeaux.
    Localisation :
    Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Cambrai
  • Cloche (Joseph Léonie)
    Cloche (Joseph Léonie) Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Commune de Saint-Omer
    Historique :
    Cloche fondue en 1868 par P. Drouot de Douai (Nord).
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cloche de taille intermédiaire des trois cloches de l'église du Haut-Pont.
    Auteur :
    [fondeur de cloches] Drouot P.
    Localisation :
    Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Douai
    Catégories :
    fonderie de cloches
  • Ensemble de quatre chasubles ; étoles
    Ensemble de quatre chasubles ; étoles Helfaut - près du Bois de l'Hermitage - route de Blendecques - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Commune de Saint-Omer
    Inscriptions & marques :
    Transcription de l'inscription sur la chasuble violette et verte et sur la chasuble blanche et
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Localisation :
    Helfaut - près du Bois de l'Hermitage - route de Blendecques - en ville
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Cambrai
    Titre courant :
    Ensemble de quatre chasubles ; étoles
  • Cloche (petite)
    Cloche (petite) Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Commune de Saint-Omer
    Inscriptions & marques :
    Transcription : 26 de mensis julii anni 1868 fui benedicta summo pontifice pio nono regnate
    Historique :
    Cloche fondue en 1868 par P. Drouot de Douai (Nord).
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La plus petite des trois cloches de l'église du Haut-Pont.
    Auteur :
    [fondeur de cloches] Drouot P.
    Localisation :
    Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Douai
    Catégories :
    fonderie de cloches
  • Ensemble de quatre chasubles et une étole
    Ensemble de quatre chasubles et une étole Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Commune de Saint-Omer
    Inscriptions & marques :
    Transcription : Société liturgique / Lille-Rome / 52 rue de la Monnaie, Lille.
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Représentations :
    Alpha et Oméga, Chrisme, couronne de laurier, rayons lumineux, le Serpent d'Eden ?) étoil Alpha et Oméga, Chrisme, couronne de laurier, rayons lumineux, le Serpent d'Eden (?), étoile blanche), Alpha et Oméga avec le Chrisme entourés d'un couronne de laurier (chasuble rouge 2).
    Description :
    Chasubles de forme dite antique Saint-André. Deux chasubles rouges, une blanche et une verte. La
    Localisation :
    Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Lille
    Titre courant :
    Ensemble de quatre chasubles et une étole
    Dimension :
    h = 120. Toutes de dimension identique.
    Illustration :
    Détail de la chasuble rouge 1 IVR31_20106202841NUCA Vue générale de la chasuble blanche IVR31_20106202842NUCA Vue générale de la chasuble rouge 2 IVR31_20106202844NUCA Vue générale de la chasuble verte IVR31_20106202838NUCA Détail de la chasuble verte IVR31_20106202839NUCA Détail de la chasuble blanche IVR31_20106202843NUCA Vue générale de la chasuble rouge 1 IVR31_20106202840NUCA
  • Ensemble de deux verrières figurées et verrières décoratives : Baptême du Christ ; Descente de croix (baies 20, 23)
    Ensemble de deux verrières figurées et verrières décoratives : Baptême du Christ ; Descente de croix (baies 20, 23) Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Commune de Saint-Omer
    Inscriptions & marques :
    de Jésus Christ dans le Jourdain par Saint Jean-Baptiste. Baie 20 : Jésus Christ descendu de la Croix
    Historique :
    Boutin. Seule la baie 23 est datée signée, mais la parenté de style évidente avec la baie 20 permet de
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Représentations :
    Baptême du Christ, Descente de Croix, ornement à forme géométrique Baptême du Christ, Descente de Croix, ornement à forme géométrique ; Baie 23 : Baptême du Christ , avec colombe du Saint-Esprit.£Baie 20 : Descente de Croix.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Lille
    Titre courant :
    Ensemble de deux verrières figurées et verrières décoratives : Baptême du Christ ; Descente de
    États conservations :
    grillage de protection
    Illustration :
    Baie 20 : Descente de Croix (scène centrale) IVR31_20106202961NUCA Baie 23 : inscription concernant les auteurs et date au bas de la baie IVR31_20106202959NUCA
  • Patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq : pas de tir dits sites de lancement V1, édifices logistiques dits galeries souterraines de stockage et dits postes de commandement, poste d'observation dit tour de veille aérienne, blockhaus
    Patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq : pas de tir dits sites de lancement V1, édifices logistiques dits galeries souterraines de stockage et dits postes de commandement, poste d'observation dit tour de veille aérienne, blockhaus
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Comité cantonal de développement du canton du Parcq
    Référence documentaire :
    CHEVALIER (Hugues). Bombes et V1 sur le Pas-de-Calais 1944, 2009.
    Titre courant :
    Patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq : pas de tir dits sites de lancement V1, édifices logistiques dits galeries souterraines de stockage et dits postes de commandement , poste d'observation dit tour de veille aérienne, blockhaus
    Texte libre :
    par ailleurs la quasi maîtrise des airs au-dessus du détroit du Pas-de-Calais. Pour faire face à cette les relient, la complémentarité des sites. En 1940, l’armée allemande ne possédait pas de bombardiers construites par l’Organisation Todt pour le compte de l’armée allemande dans le cadre du déploiement de l’arme V1 dans la région (sites de lancement de V1, postes de commandement de batterie et sites de stockage ). L'étude menée sur ce patrimoine au titre de l’Inventaire présente l’intérêt de révéler la densité de ces installations à l’échelle d’un canton rural et de mettre en évidence, par l’analyse des liens fonctionnels qui situation, l’état-major allemand décida, à partir de 1942, le développement d’une bombe volante sans pilote : le V1, pour Vergeltungswaffe (arme de représailles). Le tir d’un V1 nécessitait une base de lancement qui assurait la préparation et la propulsion initiale de l’engin. En 1943, Goering ordonna le déploiement de telles bases dans tous les départements côtiers de France, depuis le Nord jusqu’à la Manche
    Illustration :
    Pas de tir dit site de lancement de V1 de Vacqueriette-Erquières. Murs de protection de la rampe de Pas de tir dit site de lancement de V1 de Maisoncelle. Bâtiment de stockage d'attente Pas de tir dit site de lancement de V1 de Fresnoy. Plots de la rampe de lancement Pas de tir dit site de lancement de V1 de Fresnoy. Vue générale d'un tunnel de stockage Carte de localisation du patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq Poste d'observation dit tour de veille aérienne (Flugwache) de Maisoncelle. IVR31_20126201763NUCA
  • Bannière de procession (blé)
    Bannière de procession (blé) Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Commune de Saint-Omer
    Inscriptions & marques :
    Transcription : pour Dieu, nos foyers, nos champs (J.A.C.C.) (recto) / fédération du Pas de Calais , section de Saint-Omer, Immaculée Conception (verso).
    Historique :
    Bannière pouvant dater de la fin du 19e siècle.
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Dénominations :
    bannière de procession
    Statut :
    propriété de la commune (?)
    Localisation :
    Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en
    Titre courant :
    Bannière de procession (blé)
  • asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    asile d'aliénés, puis hôpital psychiatrique, puis centre hospitalier spécialisé, rebaptisé dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    en chef du département du Pas-de-Calais, en collaboration avec Paul Lenoir, architecte des bâtiments . L'établissement conventuel de Saint-Venant était donc une maison-fille de celui d'Armentières qui n'avait pas probablement l'abandon ou tout au moins le report de ce premier projet. Lorsque le conseil général du Pas-de -Calais prit, le 19 août 1875, la décision de reconstruire l'édifice sur les terrains précédemment acquis Un établissement conventuel fut établi en 1679 à Saint-Venant par la congrégation du tiers ordre de tardé à s'orienter vers l’accueil de personnes atteintes de troubles mentaux et où pareille spécialisation dans le type d'accueil semble avoir débuté à partir de la fin du XVIIe siècle. Une inflexion similaire de l'accueil se produisit presque concomitamment à la maison-fille de Saint-Venant. Si les mesures législatives de l'époque révolutionnaire entraînèrent le départ à court terme des religieux desservant l'établissement, celui-ci continua tant bien que mal à fonctionner durant les périodes les plus troublées de la
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine hospitalier du Nord-Pas-de-Calais
    Référence documentaire :
    antérieure générale et coupes générale, 15 novembre 1868. Archives départementales du Pas de Calais, N 1295/1 et tirages (1929-1937). Archives départementales du Pas-de-Calais. Série J, fonds Paul Decaux, asile ). Archives départementales du Pas de Calais. Série N, édifices départementaux, asile d’aliénés de Saint Dossier sur la reconstruction de l’asile d’aliénés (1875-1878). Archives départementales du Pas de Calais, 1 X 1081 : dossier sur la reconstruction de l’asile d’aliénés (1875-1878). Avant-projet de construction d'un asile d'aliénés avec plans de distribution générale, élévation , avant-projet de construction d'un asile d'aliénés : plan de distribution générale du rez-de-chaussée et Projet par l’architecte Paul Lenoir, plan de distribution générale du rez-de-chaussée, 20 juillet 1876. Archives nationales, Paris. Série F15, hospices et secours. Atlas de plans des asiles d’aliénés (Ain à Yonne), F15* 55 et 56 (1875-1876) : F15* 56, projet par l’architecte Paul Lenoir, plan de
    Description :
    Juste après son transfert sur le site qu'il occupe actuellement et l'achèvement de sa construction selon le projet initial, l'asile comportait dix pavillons d'hospitalisation répartis en deux divisons de cinq pavillons chacune, disposés de part et d'autre de l'axe longitudinal de l'édifice. Toutefois, dans chacune des deux divisions de cinq pavillons, celui des malades agités était placé nettement en retrait arrière, la chapelle, le bâtiment de l'administration, la cuisine et les bains. Cet établissement qui était prévu pour abriter un total de 500 lits et était destiné à accueillir exclusivement des femmes aliénées, vit le nombre de ses patientes hospitalisées grimper jusqu'à environ 1200 dans les années 1980 architecturale, avec les pavillons de malades groupés en deux divisons et alignés de part et d'autre d'un axe central et les bâtiments des services généraux disposés le long de l'intervalle médian, était apparue à l'asile d'aliénés du Mans, édifié à partir de 1828, et celle-ci avait été qualifiée en 1853 de système
    Localisation :
    Saint-Venant - 20 rue de Busnes - en ville - Cadastre : 1964 AB 11 à 35 1964 AB 11 à 35
    Titre courant :
    dernièrement établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    Appellations :
    établissement public de santé mentale Val de Lys-Artois
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
    Illustration :
    Avant-projet de construction de l'asile par les architectes Gieseler et Lenoir, plan de distribution générale du rez-de-chaussée, vue générale, 15 novembre 1868. IVR31_20046200001XA Avant-projet des architectes Gieseler et Lenoir, plan de distribution générale du 1er étage, 15 Avant-projet de construction de l'asile par les architectes Gieseler et Lenoir, plan de Avant-projet de construction de l'asile par les architectes Gieseler et Lenoir, élévation Avant-projet de construction de l'asile par les architectes Gieseler et Lenoir, élévation antérieure générale, détail de la partie centrale de la composition architecturale, 15 novembre 1868 Projet de construction de l'asile par l'architecte Lenoir, élévation antérieure et coupe Projet de construction de l'asile par l'architecte Lenoir, plan-masse général, vue générale, 15 Projet de construction de l'asile par l'architecte Lenoir, reproduction manuscrite du plan original