Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 21 à 40 sur 57 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ferme
    Ferme Beaufort - Sur le Bois - 63 rue d' Hautmont - en écart - Cadastre : 2004 ZN 59
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Cette ferme ne figure pas sur le cadastre établi en 1845. Par analyse stylistique, elle peut être datée de la seconde moitié du 19e siècle.
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Description :
    Ferme isolée, implantée sur un secteur de défrichement tardif, au nord de Beaufort. Accessible par fronton triangulaire. Les bâtiments occupent les quatre côtés de la cour, sans être mitoyens. Le logis , dont la façade a été cimentée, s'inscrit face au porche. Il a été prolongé de part et d'autre par de petites dépendances. A l'est se trouve un volume abritant une série de deux étables, surmontées de fenils , en mauvais état. En face, à l'ouest se situe une grande grange, traversante dans sa longueur. De part
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue de la grange. IVR31_20055900651V
  • Ferme
    Ferme Beaufort - 20 rue Pasteur - en village - Cadastre : 1810 A2 598 1845 D1 120 2001 D1 26,27
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    En 1810 (date de l'établissement du cadastre) , les deux fermes, actuelles 20 et 22 rue Pasteur autonomes. La ferme située 20 rue Pasteur porte la date 1840 sur le pignon de la grange. Cependant, des éléments plus anciens ont pu être conservés (étables ?). Sur le cadastre de 1845, figure un volume derrière
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    pigeonnier, de forme triangulaire et aujourd'hui béant, est visible sur la façade de la grange. Les maçonneries de tous les volumes sont en calcaire marbrier. Une pompe à eau en mauvais état est également
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845. IVR31_20045905240NUCA Vue de la grange et de la porcherie. IVR31_20055904313V
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Beaufort - 11 rue George Clemenceau - en village - Cadastre : 2004 ZM 78
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Ferme homogène, portant la date de 1869 sur le linteau au-dessus de la porte du logis.
    Description :
    Ferme composée de deux volumes, parallèles à la voie. Situé en milieu de parcelle, un bâtiment unifaîtage et double en profondeur, abrite le logis et une étable. Face à lui, en fond de parcelle se touve
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue générale de l'élévation postérieure du logis. IVR31_20055900642V Vue générale de la grange, des étables et du fenil, depuis la cour. IVR31_20055900640V Vue du pignon de la grange. IVR31_20055900641V
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Beaufort - 2 rue Tournante - en village - Cadastre : 1810 E2 74, 75 1845 D1 206, 207 2001 D1 320
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    La ferme apparaît sur le cadastre de 1810. Elle se compose uniquement d'un bâtiment de plan rectangulaire, situé sur la rue Tournante, et d'un mur de clôture sur l'actuelle rue Aristide Briand. Le style de certaines ouvertures du logis, légèrement cintrées, et l'emploi systématique du calcaire marbrier permettent en effet de la dater du 18e siècle. Sur le cadastre de 1845 apparaît un bâtiment en retour
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    moellons équarris qui se distinguent de la maçonnerie régulière antérieure. Un lit de briques posées sur de la rue Aristide Briand, a été construit un bâtiment abritant une étable et un fenil, refermant la
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale E2. Plan de situation en 1810. IVR31_20045905247NUCA Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845. IVR31_20045905248NUCA
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Beaufort - 12 chemin de Wattignies - en village - Cadastre : 2001 D1 517 à 520
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Description :
    La ferme est constituée de deux volumes principaux : un logis et une grange implantée de maître. Il est situé en milieu de parcelle, en surplomb par rapport à la voie. Son accès est d'angle. Une corniche denticulée renforce la stabilité de la composition. La porte charretière est située sur le pignon de la grange en brique, face à la rue de Wattignies.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Typologies :
    ferme de plan en L
    Localisation :
    Beaufort - 12 chemin de Wattignies - en village - Cadastre : 2001 D1 517 à 520
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
  • Ferme
    Ferme Beaufort - 12 Grand Rue - en village - Cadastre : 1810 A2 584, 585 1845 D 95, 96 2001 D1 40, 45
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    logis, légèrement cintrées, alternant brique et dés de calcaire, permettent de dater cette ferme de la seconde moitié du 18e siècle. La ferme apparaît sur le cadastre de 1810 et on n'observe pratiquement , l'ensemble était doté d'un mur de clôture sur rue, séparant également le logis de la grange, et en grande
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    Cette ferme, implantée parallèlement à la voie, est composée de trois volumes organisés autour d'une cour, partiellement délimitée par un mur de clôture en calcaire. Bâtiment indépendant, le logis a été construite en façade arrière. Trois contreforts sont venus renforcer le pignon nord. D'un plan carré, la grange, en calcaire marbrier, surélevée en brique, est située le long de la voie, séparée du la grange, sur l'arrière de la parcelle, se trouve le troisième volume, implanté perpendiculairement
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale A2. Plan de situation en 1810. IVR31_20045905245NUCA Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845. IVR31_20045905244NUCA Vue de l'élévation postérieure du logis. IVR31_20055900630X Vue de la grange, depuis la voie. IVR31_20055900632X Vue de la grange, depuis la cour. IVR31_20055900656V
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Beaufort - 32 rue Pasteur - en village - Cadastre : 1810 A2 605 1845 D1 131 2001 D1 557
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    En raison de la forme des ouvertures de l'étable en calcaire et de celles cintrées du logis , alternant dés de calcaire et brique, cette ferme peut être datée de la seconde moitié du 18e siècle comprenant un imposte proche de celui du presbytère de Saint-Aubin qui daterait de 1712. Aussi, sur les cadastres de 1810 et de 1845, la disposition de la ferme est proche de celle que l'on observe aujourd'hui . Cependant, un grand volume prolongeait le logis, sur son pignon est, le long de l'actuelle rue Victor Hugo . Avant 1845, l'étable a été étoffée par deux volumes situés de part et d'autre de l'étable initiale.
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    composée de trois ensembles distinctes. Le logis, de plan en L, épouse l'angle formé par la rue Pasteur et la rue Victor Hugo. Il se développe dans sa plus grange partie le long de la rue Pasteur. Des traces de reprise sur son pignon ouest montre qu'il a été agrandi en profondeur vers la rue Pasteur. Il est accessible par trois portes, donnant toutes sur la cour, à l'intérieur de la parcelle : une sur le pignon ouest (surmontée d'un imposte et portant une inscription BC AM) , une sur le volume situé le long de la rue Pasteur et une sur le retour implanté le long de la rue Victor-Hugo. Face au logis principal se trouvent les étables surmontées de fenils. En mauvais état, elles sont abritées dans trois petits volumes le grange. L'accès à la ferme est délimité par un mur de clôture en calcaire, un porche disparu fermait peut-être la cour. Un trottoir en pavés de grès relie les différents volumes. Hormis des éléments en brique au niveau des étables et d'une surélévation de la grange, les maçonneries sont en calcaire
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue de l'étable-fenil, située au nord. IVR31_20055904326V Extrait de la feuille cadastrale A2. Plan de situation en 1810. IVR31_20045905242NUCA Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845. IVR31_20045905241NUCA Vue de l'élévation postérieure du logis. IVR31_20055904324V Vue de l'élévation postérieure des bâtiments d'exploitation. IVR31_20055904323V
  • Ferme de la Tour, sucrerie, actuellement maison et siège social de société
    Ferme de la Tour, sucrerie, actuellement maison et siège social de société Beaufort - 9 rue de l' Hôpital - en village - Cadastre : 1810 C2 760 1845 D1 34 2001 D1 101, 106, 107, 343, 369, 447
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'ensemble de cette ferme apparaît sur le cadastre de 1810 et présente une distribution autour bureaux actuels de la société et la partie basse de la grange, tous en moellons de calcaire marbrier , datent du 18e siècle. Le pigeonnier porte la date de 1839 et le mur donnant sur la rue celle de 1844. Sur le cadastre de 1845, la grange présente des extensions en légère saillie sur ses deux murs
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    face, au nord, est implantée une succession de bâtiments : la grange, dont le volume se développe sur La ferme est organisée autour d'une cour, délimitée par deux corps de bâtiments parallèles. Au sud , coiffé d'une toiture en pavillon. Celui-ci marque l'entrée de l'exploitation et lui a donné son nom. En bureaux. Seul un mur ferme le côté est de la parcelle. La grange a été surélevée en brique et le logis présente sur la cour une façade en brique à six travées et sur l'arrière un rez-de-chaussée en pierre de vaste véranda. L'emploi du calcaire pour la totalité des encadrements de la façade sur cour, pour un
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Beaufort - 9 rue de l' Hôpital - en village - Cadastre : 1810 C2 760 1845 D1 34 2001 D1 101, 106
    Titre courant :
    Ferme de la Tour, sucrerie, actuellement maison et siège social de société
    Appellations :
    Ferme de la Tour
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Destinations :
    siège social de société
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale C2. Plan de situation en 1810. IVR31_20045905237NUCA Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845. IVR31_20045905236NUCA Vue des étables-fenil depuis la rue de l'Hôpital. IVR31_20055900595V Entrée de la ferme avec la tour. IVR31_20055900599V Vue de la grange depuis la rue de l'Hôpital. IVR31_20055900598V Vue de l'entrée de la grange. IVR31_20055900600V Vue de l'élévation latérale de la grange. IVR31_20055900596V
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Beaufort - 52 rue Pasteur - en village - Cadastre : 2001 D1 4
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Cette ferme ne figure pas sur le cadastre de 1845. Par analyse stylistique, elle peut être datée de
    Description :
    : le soubassement est en pierre de taille, l'élévation du logis en moellons équarris, la grange et l'étable en moellon. Seuls le tympan surmontant la porte de la grange et la corniche sont en brique. Les jambages sont monolithes et les appuis de fenêtres sont moulurés.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
  • Maisons, fermes
    Maisons, fermes Beaufort
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'habitat repéré de Beaufort est composé de 68% de fermes et de 27% de maisons. Il date à 46% du 19e siècle (de 1800 à 1914) , à 40% du 18e siècle et à 12% du 20e siècle (de 1915 à 1940). Les principaux matériaux de construction sont, à 60%, le calcaire marbrier et, à 29%, la brique.
    Description :
    %). 58% de l'habitat est en rez-de-chaussée pour 42% à un étage. Les fermes sont à 50% des fermes
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue générale de la maison située 55 rue Pasteur. IVR31_20055904316V Vue générale de la ferme située 35 rue d'Avesnes. IVR31_20055900653V Vue de la ferme située 7 rue d'Avesnes IVR31_20055900626X Vue générale de la ferme située 3 Grand Rue. IVR31_20055900629X Vue de l'élévation postérieure de la ferme située 3 Grand Rue. IVR31_20055900633X Vue de la ferme située 7 rue d'Avesnes. IVR31_20055900627X Vue du pigeonnier-porche de la ferme située 11 rue d'Avesnes. IVR31_20055900647V Vue de l'élévation postérieure du pigeonnier-porche de la ferme située 11 rue d'Avesnes
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Gommegnies - 169 rue Célestin Hennion - en village - Cadastre : 1897 E2 322, 323, 327, 328 1897 E2 322, 323, 327, 328 2008 OE 187, 188 2008 OE 187, 188
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    Cette ancienne ferme est présente avec le même plan sur le cadastre de 1897. En raison de sa monumentalité, de l'utilisation du calcaire marbrier uniquement en linteaux et en appuis de fenêtres (non poursuivis par un bandeau), ainsi que de l'emploi de linteaux droits, elle peut être datée de la seconde
    Référence documentaire :
    extrait Archives départementales du Nord ; série P : P 31 / 712 / 012864. Gommegnies : section E dite de Carnoy, 2ème feuille, dessin, 1897.
    Description :
    porche. Le calcaire marbrier est utilisé en pierre de taille pour le soubassement, l'encadrement de la . L'emmarchement qui permet d'accéder à un trottoir de grès est également en calcaire marbrier. Le porche bâtiment principal, se situe un petit volume dont la fonction n'a pas pu être déterminée, peut-être un
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale E2. Plan de situation en 1897. IVR31_20095902599NUCA Vue générale depuis le nord. IVR31_20095903209NUCA Vue de l'atelier (?). IVR31_20095903207NUCA
  • Ferme, actuellement maisons en série et magasin de commerce
    Ferme, actuellement maisons en série et magasin de commerce Landas - 1, 7, 15, 23 place Sadi-Carnot - en village - Cadastre : 1818 C 1649 1876 C 337 à 339 2003 C 1479 à 1482, 1608 à 1610, 1485 à 1487, 1495 à 1497
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    impossibles les charrois de fumier et de denrées à enlever de la ferme. Ce n'est pas tout ; par suite de (lettre au préfet du Nord, 10 janvier 1840 ; AD Nord série O330/59) : "... Les deux portes cochères, l'une pavé ; aujourd'hui ces deux portes sont devenues presqu' impraticables, l'élévation étant de 0,82 m depuis les travaux..." la surélévation est telle qu'elle rend ".. très difficiles pour ne pas dire trouver d'écoulement de telle sorte qu'au moment actuel elle est entièrement inondée. Les constructions extrême...". Sa demande de destruction est rejetée par le Conseil Municipal (18 février 1840), qui autorise cependant à "transférer son entrée de cour par l'abreuvoir public...". Pour mener à bien la réalisation de ce nouveau passage, le 5 juin, le conseil accorde le droit "... de prendre gratuitement les
    Référence documentaire :
    AD Nord : Série P31/153 : cadastre de 1818, section A du Quenne, 1ère partie. AD Nord : Série P31/447 : cadastre de 1876.
    Description :
    Une maison d'épicerie générale occupe l'ancien bâtiment de ferme, prolongé par le passage charretier reconstruit à la suite du litige de 1840 (rue Albert-Lagache) présentant un rez-de-chaussée en première maison du rang, autrefois maison de coiffure comme en atteste l'enseigne murale (1, place Sadi -Carnot). Le rang, façades principales sur la place, se compose actuellement de 4 maisons ; les remaniements d'ouvertures en rez-de chaussée des façades n° 1 et 15 gênent la lisibilité de l'état originel. En outre, le non respect de l'alignement vertical des ouvertures (excepté pour le n°23), propre au règles architecturales habituelles, est probablement dû au maintien partiel du rez-de-chaussée primitif de la ferme lors de la construction d'un étage pour la réhabilitation en logements, ce qui accentue la difficulté de lecture. Cette hypothèse peut être étayée par le recouvrement du parement par un badigeon de chaux permettant la protection du matériau mais également l'homogénéisation des diverses qualités et coutures de
    Titre courant :
    Ferme, actuellement maisons en série et magasin de commerce
    Destinations :
    magasin de commerce
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1818. IVR31_20055907405NUCA Situation sur le cadastre de 1876. IVR31_20055907406NUCA Vue de la mairie et du rang de maisons depuis l'église. IVR31_20085901098X
  • Ferme
    Ferme Rosult - 692 rue Adèle-Wion - en village - Cadastre : 1830 E 20, 21, 24 à 26 1912 912 à 919 2003 A 3004
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    conservé datant de 1826 (plan des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire) qui fait état d'une implantation antérieure daté de la seconde moitié du 18e siècle et dont témoigne la date de 1772 portée sur le pignon de importantes exploitations du village. Au début du 20e siècle, elle est la propriété de Jules Detourmignies -Lacquemant (maire de la commune de 1876 à 1910). Le plan de ses propriétés dressé en 1914 indique l'adjonction, au cours du 19e siècle, de quelques dépendances dans les abords immédiats du corps principal  : une remise à matériel (détruite), un oratoire dédié à Notre-Dame de Bonsecours, construit vers 1870 minière de la région, est installé à l'arrière du grand chartil. Il a servi pour l'élevage de faisans.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives Privées : Plan géométrique des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire, 1826. Archives Privées : Plan des propriétés de à Jules Detourmignies-Lacquemant, 1914. AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    ménagée côté cour. Le corps d'étable parallèle à la rue n'est pas visible de l'extérieur car bordé L'ensemble des bâtiments du corps principal de la ferme est construit en brique, exception faite du Tournaisis). Une grande homogénéité règne également dans la mise en oeuvre des matériaux de couverture avec la terre cuite naturelle de la tuile flamande traditionnelle. Seule la grange porte une couverture de tuile mécanique en remplacement de l'ardoise (démontée après la Seconde Guerre mondiale). Le porche d'entrée en anse de panier est surmonté par un haut pigeonnier de deux niveaux couvert d'un toit en bâtière souligné d'une corniche à motifs de denticules (ou modillons ?) et de dents-de-scie. La grille d'envol est immédiatement d'un second corps de bâti composé d'un chartil et d'une bergerie. La grange, dont le mur pignon sur rue est daté 1772 à la chaux, est percé de deux passages charretiers couverts par un arc en anse de panier. Une porte piétonne latérale permet d'accéder à une cave creusée sous la grange. Le logis
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907404NUCA Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : Série P : P31/ 624). IVR31_20055907388NUC Plan géométrique des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire, 1826 (Archives Privées Plan de la ferme en 1914, appartenant à Jules Detourmignies-Lacquemant (Archives Privées Vue générale de la cour : les communs et le pigeonnier-porche. IVR31_20055900150X Vue générale de la façade du logis sur cour. IVR31_20045900630X
  • Ferme à cour fermée
    Ferme à cour fermée Beuvry-la-Forêt - 724 rue de Bouteau - en village - Cadastre : 1817 C 594, 595, 596 1875 C 724, 725 2003 C 546, 547
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le cadastre de 1817 fait état d'une disposition peu commune : la ferme se compose de deux cours fermées successives. Celui de 1875 indique que le corps de bâtiment central a été démoli, l'ensemble ayant chaussée. Le relevé de terrain croisé à la tradition orale révèle que l'ensemble a subi d'importants date de 1858 le confirme. Vers la fin du 19e siècle un second logis est reconstruit sur la cour mitoyenne de la bergerie. La façade sur rue du logis primitif est réparée dans le 1er quart du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    AD Nord : Série P (cadastre) : P31/127 : 1817, section C de Bouteau, 2ème feuille. AD Nord : Série P (cadastre) : P31/419 : 1875, section C du Bouteau, 2ème feuille.
    Description :
    remise à pommes de terre, la laiterie s'ordonnent autour d'une longue cour rectangulaire accessible . Le passage charretier ouvert en anse de panier est couvert de deux voûtes barlongues en pendentifs par deux baies aveugles). Chaque baie de la façade côté cour est surmontée d'une baie en demi-lune faisant office de grille d'envol pour le pigeonnier ménagé sous les combles. Le logis primitif, parallèle à la rue, présente un rez-de-chaussée à cinq travées. La façade est enduite, ornée d'un décor en "gravier roulé" incrustré de réserves en céramique aux motifs stylisés Art Nouveau de pavots et épis de blé . Il est couvert de toits à longs pans en tuile flamande (pannes). Le second logis est situé nue à l'exception d'une corniche supportant un chéneau en bois. Les ouvertures du rez-de-chaussée sont garnies de persiennes. Il est couvert d'un toit à croupe en tuile mécanique plombifère (vernissée) ornée motifs décoratifs (étoiles, etc.). Un trottoir fait de matériaux composites (grès, brique à chant) borde
    Localisation :
    Beuvry-la-Forêt - 724 rue de Bouteau - en village - Cadastre : 1817 C 594, 595, 596 1875 C 724
    Illustration :
    Vue générale de la façade sur rue. IVR31_20045900431X Vue générale de la façade en gravier roulé sur rue. IVR31_20095901349VA Détail de la façade sur rue du premier logis, cartouche en carreaux de céramique
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Rosult - 18 rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1830 B 576 1912 A 1952 à 1954 2003 AD 26
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison est un ancien logis de ferme désaffecté ; les parties agricoles ont été détruites dans le courant du 20e siècle. Sur le cadastre de 1830, la parcelle est occupée par deux bâtiments non jointifs, en équerre, à l'angle de la rue du Rosier (actuellement rue des Rosiers) et de la rue du Tour-du -Riez (actuellement de l'Adjudant-Dufour). Le cadastre de 1912 montre que la ferme a été entretemps augmentée d'un troisième bâtiment, parallèle au logis, en fond de cour : la ferme en L devient une ferme en construit dans les années 1960 à l'emplacement des bâtiments agricoles, détruits ; l'ancien logis de ferme devient alors une dépendance de cette nouvelle maison.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    en rez-de-chaussée et couvert d'un toit à longs pans à pignons découverts ; le pan donnant sur la rue est couvert de tuiles flamandes, le pan donnant sur l'arrière de tôle. La porte est excentrée et la
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Rosult - 18 rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1830 B 576 1912 A 1952 à 1954
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907383NUC Détail de la porte du logis. IVR31_20055907391NUCA
  • Ferme
    Ferme Sars-et-Rosières - le Marais-à-Chênes - 33 rue du Marais-à-Chênes - en écart - Cadastre : 1913 5e feuille 890 à 893 2003 ZC 1
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'aile de gauche (étable à chevaux et ancien logis) date vraisemblablement de la fin du 18e siècle détruit après 1913. L'aile de droite (étable à vaches) semble également antérieure à 1830 (analyse probablement réaménagé dans une partie de la grange (partie de droite) ; celle-ci aurait alors été agrandie à l'autre extrémité afin de pouvoir conserver une capacité de stockage au moins équivalente ; l'avant-corps précédant le passage charretier ouvrant à l'arrière de la grange est postérieur au cadastre de 1913 sur lequel il n'apparaît pas.
    Description :
    , visible sur le cadastre de 1830. En fond de cour se trouve le logis (à droite) et la grange (à gauche ) construits en brique et couverts de toits à longs pans en tuile mécanique (logis) et en tuile flamande (grange) à pignons découverts ; la date de 1831 est portée par les fers d'ancrage sur le pignon du logis  ; celui-ci est en rez-de-chaussée à 5 travées et bordé d'un trottoir en tommettes ; le logis et la grange sont séparés par un mur de refends à pignon dont la partie supérieure émerge (localement appelé grange se poursuit au-delà de l'aile de gauche, donnant à la ferme l'aspect d'un plan en F. L'aile de , abrite l'étable à chevaux ; la partie de cette aile jouxtant la grange est l'ancien logis, qui a conservé linteau en arc segmentaire) et est bordé d'un trottoir en grès et en dalle de pierre de Tournai ; la toiture a un coyau côté cour. L'aile de droite, également construite en brique et couverte d'un toit à fenil à lucarne passante. La cour est entièrement pavée en grès, à l'exception de l'espace réservé au
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Elévation postérieure de la grange, de trois quarts. IVR31_20045900469X
  • ferme
    ferme Thun-Saint-Amand - rue Jean-Baptiste Lebas - en village - Cadastre : 2007 A 1444
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le style et l'agencement de cette ferme l'apparente aux fermes modèles qui s'implantèrent notamment en France et en Angleterre à partir de la seconde moitié du 19e siècle, date, d'après les dires de la propriétaire, de 1823.
    Description :
    Ferme à cour fermée composée d'un logis disposé en U sur la rue au nord, des dépendances formant un grandes dépendances à plusieurs "nefs" donnant sur la cour et s'ouvrent vers les champs au sud. Un mur de clôture plus récent à fermé cette ouverture sur les champs. En face de la ferme, une chapelle appartenant
    Illustration :
    Vue générale de la rue depuis le côté du logis. IVR31_20105900088NUCA La chapelle de la ferme, située en face de celle-ci. IVR31_20105900087NUCA
  • Ferme
    Ferme Rosult - 38 rue Paul-Delannoy - en village - Cadastre : 1830 C 20 à 22 1912 2710, 2711 2003 AB 0039
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    cadastre de 1830. Entre cette date et peu avant 1870, année du projet de ligne de chemin de fer Lille -Valenciennes, la cour a été fermée sur la rue par un ensemble de petites dépendances, dont un porche couvert (ou porche-pigeonnier ?) comme en témoigne le cadastre de 1912. La ferme aurait été en partie l'explosion du 22 novembre 1943, lui a restitué sa forme en U ouvert, avec une adjonction de deux petites
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). Archives Privées : Projet de chemin de fer direct Valenciennes-Lille [...] Plan parcellaire des terrains à acquérir pour l'établissement du chemin de fer.
    Description :
    Les trois principaux corps de bâtiment sont disposés de façon traditionnelle, en U ouvert sur la fond de cour. La grange est reliée aux étables par une extension de toiture faisant office de remise et au logis par un appentis clos. La ferme est construite en brique, couverte de toitures à longs pans en tuile mécanique. Les coutures des matériaux distinguant les deux époques de fabrication de la brique en terre cuite permet de connaître la nature exacte des reconstructions. Le logis a conservé ses murs et le percement de sa façade principale à 6 travées d'ouvertures couvertes d'arc segmentaire. Il a toutefois été surélevé d'un comble à surcroît, ceci entraînant la modification de la charpente. Un trottoir en grandes dalle de "pierre bleue" (calcaire carbonifère du Tournaisis) borde la façade sur cour . L'étable-écurie est percée de quatre portes (précédées de seuil en "pierre bleue") alternant avec des petites baies. Elle est reconstruite en presque totalité, ne conservant du bâtiment précédent qu'un pan de
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord P31/ 624). IVR31_20055907401NUCA Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord P31/ 624). IVR31_20055907400NUCA Plan parcellaire des terrains à acquérir pour l'établissement du chemin de fer (ligne Valenciennes Vue générale de la cour : étables-écuries et grange. IVR31_20055900006X
  • Ferme
    Ferme Rosult - le Plaquenart - 556 rue du Plaquenart - en écart - Cadastre : 1830 A 76-78 1912 A 87-91 2003 A 69
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    1895, Louis Duflos demande l'autorisation d'installer une briqueterie à l'arrière de la parcelle, dans un champ (A.D. Nord M 417/ 6934) : un plan schématique accompagnant la demande montre qu'à l'époque la ferme affecte un plan en U, à bâtiments non jointifs ; un bâtiment de remise est situé derrière la grange ; à l'arrière se trouve un jardin au-delà duquel est projeté le dessin de la briqueterie ; un oratoire est situé en bordure de la rue du Plaquenard. Les briques produites servent probablement à construire l'aile fermant l'ensemble sur la rue. La remise visible sur le plan de 1895 a disparu sur le cadastre de 1912.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives Privées : plan des propriétés de Monsieur Duflos Louis, 1914. AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). AD Nord : Série M 417 pièce 6934 : demande d'établissement d'une briqueterie, 1895.
    Description :
    La ferme est formée de 4 corps de bâtiment disposés autour d'une cour pavée. Le corps d'entrée sur corps de logis, en rez-de-chaussée, à 8 travées sur la cour, à 9 travées régulièrement disposées sur la est éclairée par 3 baies) ; sur la cour, côté logis, une porte donne accès à une cave ; l'aération de étable, surmonté d'un fenil côté cour, est relié à la grange par un pan de toiture couvrant un passage l'arrière des écuries et de l'étable ; dédié à saint Joseph (ainsi que l'indique le cartouche situé au -dessus de la porte), il est de plan polygonal et surmonté d'une croix de faîtage ; l'intérieur est patiné. L'ensemble des bâtiments est construit en brique ; la pierre calcaire de Tournai est utilisée en appui de fenêtre, en cordon au niveau des appuis du logis (côté cour), en ouverture de soupirail et en encadrement de baies (il pourrait s'agir de remplois des bâtiments antérieurs). Le logis et le pan postérieur de la grange sont couverts en tuile flamande ; les autres bâtiments sont couverts de tuile flamande
    Étages :
    en rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830. IVR31_20055907394NUC Situation sur le cadastre de 1912. IVR31_20055907395NUCA Vue générale de trois quarts de la ferme, côté logis. IVR31_20055900033X Vue générale de trois quarts de la ferme, et l'oratoire. IVR31_20055900040X Vue générale de trois quarts de l'oratoire. IVR31_20055900041X
  • Ferme, usine de préparation d'un produit agro-alimentaire dite cossetterie
    Ferme, usine de préparation d'un produit agro-alimentaire dite cossetterie Bouvignies - le Sec-Marais - 484 rue du Petit-Sec-Marais - en écart - Cadastre : 1859 C 2003 C 766
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    et le corps d'étable-écurie en vis-à-vis, mais aussi, en retour d'équerre à l'arrière de ce corps, la Pierre Delrue (date et nom portés sur un cartouche en calcaire. A l'arrière de la grange se trouvait un bâtiment de plan circulaire, probablement un manège à chevaux, détruit au moment de la transformation en cossetterie, activité qui consiste à débiter la racine de chicorée en petits morceaux (ou cossettes) qui sont
    Référence documentaire :
    AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 420 (1859).
    Dénominations :
    usine de préparation d'un produit agro-alimentaire
    Description :
    l'exception de l'aire pour le fumier. Ils sont tous construits en brique et couverts de tuile flamande, sauf la remise. Sur la gauche, le logis, à pignon sur rue, est en rez-de-chaussée ; sa façade sur cour , qui conserve un trottoir en carreaux de terre cuite. Sa façade extérieure est enduite de chaux, avec brique ; l'aération se fait par une rangée de conduites en terre cuite disposées sur la façade arrière  ; une niche en plein-cintre et des oculi sont ménagés dans le mur-pignon sur rue. Le bâtiment à usage de cossetterie est disposé en fond de cour ; il s'est substitué à l'ancienne grange dont subsistent les deux anciens passages charretiers partiellement obturés. Le bâtiment est constitué de cinq vaisseaux matériel est construite en scories noyées dans un mortier de chaux ; ses pignons sont protégés par un
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Ferme, usine de préparation d'un produit agro-alimentaire dite cossetterie
    Illustration :
    Vue générale de la ferme-usine. IVR31_20095902005XA