Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • hôpital marin dit institut hélio-marin
    hôpital marin dit institut hélio-marin Berck - Berck-Plage - rue du Docteur-Calot - en écart - Cadastre : 2006 AN1 10 et 12
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    établissement, sur l’arrière de l’ancien hôpital Bouville 2, au nord et juste à côté du sanatorium Victor-Ménard de logis, au nord du premier, par duplication presque à l’identique de celui-ci qui se trouvait par ailleurs allongé de trois travées sur son flanc nord. Ces agrandissements doublaient la capacité d’accueil , Jules Bouville, à songer à s'étendre et ce fut ainsi que fut ajouté un nouveau corps de logis au nord C’est un des fils de Pierre Bouville, Jules qui, en 1923, entreprit la construction de cet fondé l’année précédente par son frère aîné Pierre. A l’instar de l’hôpital Victor-Ménard, les terrasses de cure furent établies le long de la façade orientale, et donc le long de celle opposée à la mer sexe. En dépit de cette volonté de séparation des sexes, l’ancien corps de logis fut d’emblée relié au nouveau, au niveau de leurs premiers étages, au moyen d'une passerelle enjambant une rue encore existante à cette époque, depuis supprimée. Le corps de logis ajouté en 1929 fut établi sur les plans d’Alcide
    Référence documentaire :
    archéologiques, historiques et culturels du Nord et du Pas-de-Calais, 1985, n°19, p. 26-35. Historique des hôpitaux de Berck. Union des établissements hélio-marins de Berck. GIRET Joseph . « Historique des hôpitaux de Berck. Union des établissements hélio-marins de Berck ». In : Dossiers
    Description :
    , l'autre situé au nord du précédent, appelé institut hélio-marin B affecté aux femmes. Ces deux corps de L'établissement comporte deux corps de bâtiment distincts reliés au niveau de leur premier étage bâtiment sont d'aspect très semblable malgré des dates de construction différentes, mais ils se distinguent par leur nombre de travées : neuf au rez-de-chaussée et huit au premier étage pour l'institut hélio -marin A, sept au rez-de-chaussée et six au premier étage pour l'institut hélio-marin B. Sinon leur type de construction est identique avec une structure porteuse poteaux-poutres en béton armé. Par ailleurs , l'agencement de leurs locaux est similaire : premier étage en net retrait sur le rez-de-chaussée, retrait qui correspond, au rez-de-chaussée, à une galerie de cure couverte au-dessus de laquelle s'étend, au premier étage, une galerie de cure découverte, mais protégée du soleil par un auvent métallique sur presque toute la longueur de la façade principale.
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Bai
    Illustration :
    au nord, vue générale prise de trois-quarts gauche. Carte postale, années 1920-1930 Bâtiments A et B, élévations antérieures, vue d'ensemble prise de face. Dessin en couleur sur Bâtiments A, à gauche, et B, à droite, élévations antérieures, vue d'ensemble prise de trois-quarts Bâtiment affecté aux hommes dit Institut hélio-marin A, élévation antérieure, vue générale prise de Bâtiment affecté aux femmes dit Institut hélio-marin B, élévation antérieure, vue générale prise de , vue générale de trois-quarts gauche. Carte postale, 3e quart du 20e siècle. IVR31_20066200342NUC Bâtiment affecté aux femmes dit Institut hélio-marin B, élévation antérieure, vue générale prise de Vue aérienne prise de l'est en regardant vers l'ouest montrant au premier plan, de gauche à droite , l'hôpital Victor-Ménard et l'Institut hélio-marin, et au second plan, de gauche à droite, l'institut Calot Bâtiments A et B, élévations antérieures, vue d'ensemble prise de trois-quarts droit
1