Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cité du Maroc
    Cité du Maroc Thun-Saint-Amand - le Maroc - en écart - Cadastre : 2007 A 719 à 749 758 à 819
    Historique :
    La cité du Maroc a sans doute été construite en lien avec les industries présentes sur les communes
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    comme un quartier. Les habitations qui la composent sont toutes des maisons doubles, et se regroupent en imitant les pans de bois. Elles se distinguent cependant par leurs jeux de toitures et d’ouvertures en toiture. Le type I voit les façades principales de chaque logement implantées perpendiculairement à la rue . Ces façades sont pourvues d’une croupe brisée recouvrant un oculus, tandis que les longs pans de la toiture se prolongent eux sur les façades latérales (donnant sur la rue et sur l’arrière de la parcelle en façade latérale donnant sur la rue. Ainsi, les façades principales des deux logements (toujours l’avant-toit. Les façades latérales sont elles agrémentées de lucarnes-pignons couvertes en demi
    Localisation :
    Thun-Saint-Amand - le Maroc - en écart - Cadastre : 2007 A 719 à 749 758 à 819
  • Cité ouvrière, actuellement maisons
    Cité ouvrière, actuellement maisons Odomez - rue Dolfus rue Escaut rue Kuhlmann - en village - Cadastre : 2007 U 589 à 1389
    Historique :
    Ancienne cité ouvrière construite pour loger les ouvriers de textile industriel Kuhlmann. Son style
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
  • Cité ouvrière dite cité Saint-Jean
    Cité ouvrière dite cité Saint-Jean Carvin - R.D. 919 450, 462, 472, 482, 492, 502, 512, 522, 562, 572, 586, 594, 610, 618, 656, 662, 678, 690, 700, 712, 750, 758, 772, 780, 794, 802 1 à 24, 26, 28 rue de Bayonne 1 à 32 rue de Tarbes 2, 4, 6, 8, 10, 12, 14, 16 chemin rural de Saint-Jean 1 à 13, 15, 17, 19, 21, 23, 25, 27, 29, 31 rue de Perpignan 18, 28, 42, 52, 64, 70, 80, 86, 98, 100, 114, 116, 128, 134, 146, 154, 183, 187, 190, 207, 209 rue de la Façade 10, 48, 54, 86, 88, 100, 106, 116, 122 rue des Nonettes 1 à 12 rue d' Argelès - en ville - Cadastre : 2005 BD 150, 151, 173, 174, 178 à 183, 185 à 190, 193 à 209, 212, 213, 216, 218, 224 à 229, 230 à 236, 237 à 248, 251 à 256, 258 à 289, 291 à 301, 305 à 322, 326, 329 à 331, 334 à 338, 394, 395, 400, 462 à 464, 466 à 468, 486 à 491, 494 à 496, 506 à 509
    Historique :
    Courrières. Les modèles construits sont identiques à ceux de la cité Saint-Roch à Courrières, de la cité de construire au faubourg Saint-Jean en septembre 1925. Un plan avec numérotation des maisons et réseau d'écoulement des eaux est dressé en 1924. Lors d'une visite effectuée sur place en 1926 par l'ingénieur du la Plaine située à la fois sur les communes de Montigny-en-Gohelle et de Courrières (KJ1, L1), de la cité Thellier de Poncheville à Montigny-en-Gohelle (type U5). Les maisons ont été restaurées (sablage construit dans les années 1980. On retrouve deux modèles de type U5 à Courrières, au lieu dit les Chauffours, rue de la Libération (1980 AT 282, 285, 289, 290). Les autres types de logements se retrouvent à
    Référence documentaire :
    30 maisons à Carvin, avec indication de numérotation des maisons et réseau d'écoulement des eaux maisons à Carvin, avec indication de numérotation des maisons et réseau d'écoulement des eaux, 1931 constructions, commune de Carvin : plan n°59-60, cités Saint-Jean et Sonocatra : repérage des types de maisons -60, cités Saint-Jean et Sonocatra : repérage des types de maisons avec date de construction et
    Description :
    de rues adjacentes parallèles entre elles. La cité Saint-Jean, excentrée, est plus proche de se différencient par le traitement de la maçonnerie (ornements géométriques sur les pignons et en de type IV, 14 de type J1 toit brisé, 1 de type J1, 21 de type KJ1, 18 de type K1, 11 de type L1. Les (qui ont pu abriter les instituteurs et/ou personnel de l'école Guillaume-Apollinaire ?) sont plus salle et d'une salle à manger. Les autres logements possèdent de 1 (L1) à 2 chambres à l'étage et 2 ou 3 IV M), 85 (J1) à 90 m2 (U5). Les dépendances se trouvent à l'arrière de la maison et lui sont contiguës ; les décors de maçonnerie jouent sur le contraste de couleurs des briques et forment des carrés , cartouches, damiers, losanges, denticules, oves et gouttes sur les pignons et les façades latérales. Les
    Localisation :
    2, 4, 6, 8, 10, 12, 14, 16 chemin rural de Saint-Jean 1 à 13, 15, 17, 19, 21, 23, 25, 27, 29, 31
    Titre courant :
    Cité ouvrière dite cité Saint-Jean
    Appellations :
    cité Saint-Jean
  • château dit château Lambrecht, puis sanatorium dit sanatorium familial, enfin cité ouvrière dite Cité du Sana
    château dit château Lambrecht, puis sanatorium dit sanatorium familial, enfin cité ouvrière dite Cité du Sana Montigny-en-Ostrevent - Cité-du-Sana - place du Sana - en écart - Cadastre : 1878 A3 663 à 684
    Historique :
    Le château avait été bâti sur les plans des architectes Lucien-Ambroise Hénault et Benoît-Victor Lenoir pour Félix-Edmond Lambrecht, député de la ville de Douai, et les travaux exécutés entre 1853 et départemental Léonce Hainez établit les plans du sanatorium avec le concours de l'ingénieur sanitaire Degoix , selon les prescriptions d'Albert Calmette, alors directeur de l'institut Pasteur de Lille. Ce fut ce dernier qui conçut la configuration pavillonnaire si particulière du sanatorium, afin d'y accueillir les -Livingston Trudeau. Selon la volonté de ce médecin américain, les chalets étaient intérieurement distribués toutefois de regrouper à partir de critères socioculturels, et ce afin de favoriser les relations entre eux servirait à la fois de logement au directeur et de siège à l'administration, ainsi que les bâtiments de la ferme qui seraient aménagés pour y abriter l'économat, la vacherie et la porcherie. Les tuberculeux famille, d'autre part deux bâtiments de 26 lits chacun, pour loger respectivement les malades célibataires
    Référence documentaire :
    Notices sur Lucien-Ambroise Hénault, page 174, et sur Benoît-Victor Lenoir, page 194. Les , Edmond-Augustin, ROUX, Louis-François. Les architectes élèves de l’école des beaux-arts (1793-1907
    Description :
    Le corps de logis du château est bâti en pierre calcaire de Saint-Leu avec remplissage de briques tandis que la ferme présente un gros œuvre entièrement en briques. Les divers corps de bâtiments édifiés , dans le cadre de la création du sanatorium, sur les terrains correspondant au parc du château sont château ainsi que les deux bâtiments de tuberculeux célibataires et le pavillon Sculfort sont en rez-de -chaussée surélevé. Hormis le pavillon Sculfort et les bâtiments de la ferme qui ne s'élèvent que d'un étage , tous les autres bâtiments sont surmontés de deux étages carrés. Le corps de logis du château et les château est couvert d'une toiture principale à longs pans et à croupes tandis que les tourelles qui le . Les pavillons carrés qui cantonnent les bâtiments de la ferme sont coiffés d'un toit en pavillon. Les toits offrent une pente beaucoup moins prononcée que ceux du château. Les deux galeries de cure d'air respectives des hommes et des femmes sont couvertes d'un toit en appentis. La ferme du château et les
    Vocables :
    Saint-Charles
    Illustration :
    parc occupant les parcelles N°663 à 684. IVR31_20035901651V Château, projet d'aménagement, plan de distribution du rez-de-chaussée avec les transformations Château, projet d'aménagement, plan de distribution du 1er étage avec les transformations projetées Château, projet d'aménagement, plan de distribution du 2e étage avec les transformations projetées Projet de construction d'un sanatorium, bâtiment destiné à abriter les services médicaux et les Projet de construction d'un sanatorium, bâtiment destiné à abriter les services médicaux et les Projet de construction d'un sanatorium, bâtiment destiné à abriter les services médicaux et les Projet de construction d'un sanatorium, bâtiment destiné à abriter les services médicaux et les Projet de construction d'un sanatorium, bâtiment destiné à abriter les services médicaux et les Projet de construction d'un sanatorium, bâtiment destiné à abriter les services médicaux et les
1