Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise paroissiale Saint-Martin
    Eglise paroissiale Saint-Martin Saint-Amand-les-Eaux - rue de l'Eglise place du 11 novembre 1918 - en ville - Cadastre : 2013 BP 272
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    analysent les chroniques des moines et abbés ne s'accordent pas sur son constructeur ; il s'agirait de Saint -Amand peu de temps après son arrivée en Pévèle ou de l'abbé André, le troisième abbé successeur de saint une rénovation par André. Cette église se trouvait à la frontière entre la couronne de France et le malgré des dommages subis lors des guerres de Religion. En 1783, le prévôt envoi une copie de la requête qu'il a faite au roi pour la reconstruction de l'église à l'intendant. Il y évoque le mauvais étant de l'église ne permettant plus de tenir l'office et l'autorisation accordée par les abbés de célébrer l'office dans l'église abbatiale depuis 5 ans pour la communauté de communiants, composée d'environ 7 à 8000 contenant une maison, le terrain de l'ancienne église et de l'ancien cimetière. le chantier est mené par partie des oeuvres de l'église abbatiale détruite. Elle est restaurée à plusieurs reprises au XIXe et valenciennois Léon Raux, qui a également en charge la restauration de plusieurs édifices communaux après les
    Référence documentaire :
    Drac Nord-Pas de Calais ; Archives Monuments Historiques. LEBACQZ Raymond. L'église Saint-Martin de Saint-Amand-les-Eaux. Son histoire, ses richesses. Saint Journal de la Voix du Nord : articles datés de novembre 1981 (conservés dans les dossiers Monuments Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux : collection de cartes postales. AD Nord. Série C, pièce 14348 ; Requête au roi pour la reconstruction de l'église paroissiale en
    Description :
    L'église, orientée nord-sud, est de plan basilical à transept non saillant comprend une nef à 5 travées à grandes arcades et fenêtres hautes. Le choeur est à chevet plat. L'ensemble est couvert de en pierre bleue enduite. La tour de croisée est couverte d'une coupole à pendentifs dont la décoration peinte originelle a disparu. Les collatéraux sont éclairées par de larges baies dont les vitraux originels ont été endommagés lors de la Première Guerre mondiale. Ils ont été remplacés en 2013 par une série de vitraux contemporains représentant, depuis le porche vers de choeur dans le collatéral est puis Christ Roi, Saint Amand et l'Oméga, représenté par la tour abbatiale. Le mobilier est contemporain de la construction de l'église ; un confessionnal en chêne est installé dans chaque travée des deux collatéraux, la ouest. Le choeur conserve des stalles et un ensemble de grands tableaux consacrés à Saint-Amand ; l'Apparition de Saint-Pierre à Saint-Amand, Amand nommé évêque de Maastricht en 646, tableau signé Deconinck P
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - rue de l'Eglise place du 11 novembre 1918 - en ville - Cadastre : 2013 BP
    Illustration :
    Plan terrier de la ville de Saint-Amand-les-Eaux, 1645 - 1663, Carte D, montrant la partie entre la Porte de Valenciennes et le Pont de la Scarpe, avec l'église et le moulin de la ville (Médiathèque Saint Le plan de l'église et sa situation avec les rues adjacentes, Louis Dutouquet architecte, 1870 (AD Vue générale de l'église avant la Première Guerre mondiale, carte postale sans date (Médiathèque Vue générale de l'église après les dommages subis pendant la Première Guerre mondiale, carte Esquisse de "Jésus est cloué sur la croix" pour la station 11 du chemin de croix de l'église par Lucien Jonas, 1940 (Musée de la Tour abbatiale, Ville de saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908034NUCA Vue générale de face de la statue de Vierge à l'Enfant, albâtre, XVIe siècle, classée Monuments Historiques, aujourd'hui conservé au Musée de la Tour abbatiale (Ville de Saint-Amand-les-Eaux Vue générale intérieure de l'église, vers le choeur, carte postale avant 1914 (Médiathèque Saint
  • église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Warlaing - en village - Cadastre : 2007 B 89
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'église de Warlaing date de la fin du milieu du 19e siècle. Elle est l'oeuvre de Charles Leroy , architecte lillois ayant travaillé dans le département du Nord, plus connu pour la construction de Notre-Dame -de-la-Treille sur la métropole lilloise, mais aussi de l'église Notre-Dame de Fives à Lille, Saint les façades occidentales présentent d'importantes similitudes avec la celle de l'église de Warlaing . En 1924, des travaux de charpente et de couverture sont entrepris : le clocher est couvert d'ardoise recouverts d'ardoise de Fumay, tandis que la sacristie est couverte en pannes flamandes, avec jointoiement extérieur au mortier de ciment. Les autres toitures de l'édifice sont prévues en fibrociment. Tous les faîtages et arêtiers sont couverts en zinc. Ces travaux sont effectués sous la direction de l'architecte Léon Raux et réalisés par l'entrepreneur Desbarbieux, de Valenciennes. Ils sont pris en charge par la Société Coopérative de reconstruction des églises du diocèse du Cambrésis, à laquelle la commune de
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église se trouve au centre du village. Elle se compose d'une nef et de deux bas-côtés, précédée , rehaussées de pierre calcaire blanche (craie). Le clocher est couvert d'une flèche octogonale et de quatre clochetons en cuivre. Les toits de la nef et des collatéraux sont eux couverts en ardoise. Eglise fermée à la visite lors de l'enquête à cause de son mauvais état.
    Titre courant :
    église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Vocables :
    Notre-Dame-de-l'Assomption
    Illustration :
    Vue générale de trois quarts depuis l'ouest. IVR31_20155901630NUCA Vue générale de trois quarts depuis l'est. IVR31_20155901633NUCA
  • Eglise sainte Marie-Madeleine
    Eglise sainte Marie-Madeleine Nivelle - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 2012 A1122
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Plusieurs églises se sont succédées. Une vue de 1602 (Album de Croÿ ?) présente l'église du village Reconstruite en 1780, au même emplacement, l'église est à nouveau rebâtie au 20e siècle. L'actuelle église de Nivelle est une église reconstruite après la Première Guerre mondiale, d'après des plans datés de 1925.
    Description :
    L'église du 17e siècle est représentée sur l'Album de Croÿ à demi ruinée, avec un pignon occidental suivi d'une fraction de nef à ciel ouvert. Un autre pignon, certainement provisoire, ferme le reste de inondations de la Scarpe. L'église de la fin du 18e siècle était située non loin, à proximité de l'église corniches moulurées, en pierres blanche de Soignies.
    Localisation :
    Nivelle - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 2012 A1122
  • Eglise paroissiale Saint-Maurice
    Eglise paroissiale Saint-Maurice Bruille-Saint-Amand - rue de l'église - en village - Cadastre : A285
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Entre 1839 et 1843, il est fait mention d'importants travaux d'agrandissement et de réparations de l'église du village de Bruille dont on ignore s'ils ont été réalisés car une volonté de construire une église dans le hameau de Notre-Dame au Bois était également en projet.
    Localisation :
    Bruille-Saint-Amand - rue de l'église - en village - Cadastre : A285
    Illustration :
    Vue générale de trois quarts, élévation nord. IVR31_20155901627NUCA Vue générale de trois quarts, élévation sud. IVR31_20155901628NUCA
1