Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise dite chapelle Saint-Jean-Baptiste
    Eglise dite chapelle Saint-Jean-Baptiste Saint-Amand-les-Eaux - route de la Fontaine Bouillon - Cadastre : 2015 AM 202
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    sources n'évoquent pas la construction de cette chapelle. La façade a été rhabillée à la fin du XIXe La chapelle figure sur la Carte géométrique du diocèse de Cambrai réalisé par Villaret en 1769. Les siècle ou au début du XXe siècle. Une série de vitraux a été réalisé en 1900 par le peintre-verrier Lorin , de Chartres.
    Description :
    La chapelle est de plan en croix latine avec une abside rectangulaire assez longue à volumes brique et pierre de style néo-roman est marquée par de larges pilastres à bandeaux alternés de brique et de pierre imitant le rouge barre, imitant la mise en oeuvre locale. Le portail à arc en plein cintre comprend un seul vaisseau. Les vitraux réalisés par Lorin en 1900 animent les fenêtres de ce vaisseau ; de construction de la basilique du même nom à Paris, en cours d'achèvement au moment de la réalisation de ces vitraux, Le Christ et Marie-Madeleine, vitrail offert par les baigneurs (curistes (?) de l'établissement Décollation de Saint-Jean-Baptiste. L'autel est inspiré de l'architecture de l'abbaye et des boiseries du
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - route de la Fontaine Bouillon - Cadastre : 2015 AM 202
    Illustration :
    Vue générale de la chapelle, début du XXe siècle, carte postale (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux Vue générale de trois quarts, la façade. IVR31_20155901401NUCA Vue générale extérieure de trois quarts depuis l'abside. IVR31_20155901402NUCA Vue générale des vitraux de la nef et du transept, côté ouest. IVR31_20155901389NUCA Vue générale des vitraux de la nef et du transept, côté est. IVR31_20155901391NUCA Les vitraux au sud-ouest : la Décollation de Saint-Jean-Baptiste, l'Apparition de la Vierge à Saint -Thérèse de Lisieux, anges et jeune fileuse (?). IVR31_20155901397NUCA Les vitraux au nord-est : le Sacré Coeur, adoration eucharistique et hommage à la construction de
  • Église paroissiale Notre-Dame-des-Sables
    Église paroissiale Notre-Dame-des-Sables Berck - quartier de Lhomel - Place de l'Eglise - en ville - Cadastre : 2006 BR 142
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    rassemblent à la chapelle de l'hôpital Maritime car l'église Saint-Jean-Baptiste de Berck-Ville est trop éloignée du quartier de la plage. En 1877, Aristide Danvin, ancien maire de Berck, organise une réunion publique destinée à statuer sur la construction d'un lieu de culte propre à ce quartier. En 1882, grâce au organisés pour récolter des fonds. Les travaux d'aménagement du terrain sont menés par Emile de Lhomel architecte de l'hôtel de ville de Berck-ville (IA62001503). L'entrepreneur Delattre s'engage à finir les travaux pour la saison estivale de 1885. En 1886 paraît le décret d'ouverture du culte. La chapelle est particulier, appartenant à la société tontinière, elle reste gérée par le diocèse en 1905 lors de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat. Elle ne devient propriété communale qu'en 1988. En 1926-27 l'édifice est
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église est élevée sur un terrain de 957m² selon un plan allongé. Elle comporte 3 vaisseaux et mesure 35m de long sur 14m de large. Les murs sont à assises alternées de briques ocres et rouges. Cet effet de couleur a aujourd'hui disparu en raison de la pose d'un badigeon beige-rosé qui uniformise l'ensemble. La toiture à longs pans est couverte d'ardoise et percée de trois lucarnes triangulaires sur chaque versant. Le mur-pignon de la façade principale est percé de 2 lancettes surmontées d'un oculus, le tout souligné d'une mouluration en brique. Le clocher, en saillie, prend place sur la droite de la façade. Il s'agit d'une tour carré, percée de lancettes et couverte par une flèche carré. L'entrée en façade s'effectue par un petit porche hors-oeuvre comportant des pans de bois et surmonté d'un toit à longs pans. Les façades latérales sont rythmées par une succession de fenêtres. A l'origine les trois nefs se terminaient au sud par un chevet à 3 pans, mais l'édifice avait été prévu de manière à pouvoir
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - Place de l'Eglise - en ville - Cadastre : 2006 BR 142
  • Eglise Notre-Dame-au-Bois
    Eglise Notre-Dame-au-Bois Bruille-Saint-Amand - lieu-dit Notre-Dame-au-Bois - rue Jules-Guesde - en village - Cadastre : C531
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette église de style néo-gothique est construite dans la seconde moitié du 19e siècle. Très municipalité à demander à l’architecte Grimault un devis pour restauration de la toiture, daté de 1872.
  • Église paroissiale Saint-Nicolas
    Église paroissiale Saint-Nicolas Mortagne-du-Nord - Cadastre : 2008 U 672
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    membre de la société des architectes du nord de la France et se présente comme architecte valenciennois , fait un projet d´exhaussement ou de consolidation du clocher, qui est très vite suivi d´un projet d ´agrandissement. Il est probable que l´ouragan de mars 1876 ayant causé des dommages à l´hospice Saint-Michel ait de reconstruction est envisagé en 1927 avec les dommages de guerre. Le projet de l'architecte parisien Fernand Baud, associé à l'architecte de la commune, Marcel Coquet, s´inscrit dans le projet urbain . Le mobilier a été dessiné par Fernand Baud en 1931 : les travaux de mosaïque des autels sont réalisés par la maison Lamarque de Croix, les motifs en sgraffito des autels latéraux par Maurice Ringot , statuaire de Malo-les-Bains, le grès rouge de la chaire et des fonts baptismaux (grès rouge dur de Saverne ) est fourni par M. René Philippe, de Saverne. Cette église conserve un tableau de Mathias Stomer
    Description :
    Les élévations et coupes du projet de 1820 montrent un édifice de plan basilical couvert d´un plafond et d´une toiture à deux pans. La façade du premier projet est de style néoclassique à fronton et couronnée d´une tour-clocher assez massive à deux niveaux coiffée d´une coupole ceinturée de frontons. La façade réalisée était certainement plus sobre et coiffée d´une simple toiture à quatre pans. Le style de cette église s´apparente à celle de Marchiennes, construite au début du XIXe siècle par l´architecte de deux travées et la transformation de l´abside en chevet plat, le tout éclairé par des rosaces et décoré de moulurations de style néo-Renaissance. La tour-clocher coiffée d´une flèche octogonale entourée de clochetons réalisée en 1900 semblait monumentale. La réalisation de 1927 mêle des influences diverses : le volume est celui d´une église-halle, rappelant les églises de la France septentrionale , élevée en brique et pierre pour les colonnes, rappelant ainsi les églises du XVIIIe siècle de la région
    Illustration :
    Plan de l'église projetée, Voisin architecte, 1820 (AD Nord 2O421-72). IVR31_20105900556NUCA Elévation antérieure de l'église projetée, Voisin architecte, 1820 (AD Nord, 2O421-72 Elévation latérale de l'église projetée, Voisin architecte, 1820 (AD Nord 2O421-72 Coupe de l'église projetée, Voisin architecte (AD Nord 2O421-72). IVR31_20105900561NUCA Projet de construction de la flèche, Paul Destombes architecte, 190O (AD Nord 2O421/83 Plan de l'église, Fernand Baud et Marcel Coquet architectes, 1924 (AD Nord, 2O421/200 Coupe de l'église, Fernand Baud et Marcel Coquet architectes, 1924 (AD Nord, 2O421/200 Elévation antérieure de l'église, Fernand Baud et Marcel Coquet architectes, 1924 (AD Nord, 2O421 Détail de la clôture du choeur. IVR31_20085900500NUCA Une station du chemin de croix. IVR31_20105900326NUCA
  • église paroissiale Saint-Martin
    église paroissiale Saint-Martin Flines-lès-Mortagne - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 2007 C 474
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'élément subsistant permettant de dater la première église du 11e ou 12e siècle est son portail d'entrée, ainsi que les trois premiers niveaux de son clocher-tour, dont la base des murs est de plus d'un mètre d'épaisseur. En effet, le dernier niveau du clocher, de par sa forme architecturale relativement la destruction de la flèche de cette église au 14e siècle, rebâtie en style roman à une période inconnue. Par la suite, l'’église est embellie sous la juridiction des Religieux Prémontrés de l'’abbaye de '’hui que le buffet. Pendant la Révolution, les stalles de chêne sculpté du monastère détruit de l ’abbaye de Château-l'Abbaye sont transportées dans l’église de Flines et sont ainsi sauvées. Les document toiture, faisant suite aux ouragans de 1809 et du 18 Brumaire an VIII. Les couvertures de l'ensemble des parties de l'édifice (nef, chevet, chapelle, sacristie) sont remplacées entièrement ou pour partie, en ardoise de Fumay, sapin rouge du nord pour les voliges et chêne pour les corbeaux. L'architecte
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église Saint-Martin, au cœur du centre ancien du bourg sur la rue de l'Eglise, se caractérise par son imposant clocher-tour en pierre bleue, cantonné de contreforts à ressauts successifs, couvert d'une flèche en ardoise polygonale à égoût retroussé, précédant nef et bas-côtés. De plan allongé , terminé par un chevet à pan coupé, l'édifice, en maçonneries de briques, laisse également la place à l'utilisation ponctuelle de la pierre blanche au niveau des encadrements des grandes baies en plein cintre des collatéraux et des chaînes d'angle. La voûte de la nef centrale, en arc brisé, est scandée d'arcs doubleaux , saint Jean, saint Pierre et le Sacré Cœur d'un côté ; et de l’autre saint Luc, saint Mathieu, saint Paul
    Localisation :
    Flines-lès-Mortagne - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 2007 C 474
    Illustration :
    Vue de trois quarts ; clocher et bas-côté sud. IVR31_20125901667NUCA Vue de trois quarts ; clocher et bas-côté sud. IVR31_20125901673NUCA Vue générale du chevet de l'église, entourée du cimetière. IVR31_20125901676NUCA
  • église dite chapelle du Rouillon
    église dite chapelle du Rouillon Flines-lès-Mortagne - hameau Rouillon - isolé - Cadastre : 2007 B 894
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    , et des ossements du cimetière du monastère ont été retrouvés lors de la construction de la sacristie.
  • Eglise Notre-Dame
    Eglise Notre-Dame Bermicourt - rue du Monchy - en village - Cadastre : 1988 A 334
    Copyrights :
    (c) Communauté de communes du Saint-Polois (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    historique et archéologique du département du Pas-de-Calais, arrondissement de Saint-Pol, t. III, 1884). L'église dépendait au Moyen Age du doyenné de Fillièvres et l'abbaye de Blangy en était décimateur . Elle fut construite en plusieurs phases. Le chœur, de style flamboyant, fut édifié dans le premier quart du 16e siècle. La chapelle latérale nord fut vraisemblablement élevée au cours de la même campagne de construction : la clé de l'arc de couvrement d'une des fenêtres qui porte le chronogramme 1399 semble être toutefois un réemploi. La tour-clocher porte la date de 1791. La nef fut sûrement construite à la même époque. En 1793, l'église devint une fabrique de salpêtre. (Sueur-Charruey, Dictionnaire
    Cadre de l'étude :
    étude d'inventaire patrimoine bâti sur le territoire de la Communauté de Communes du Saint-Polois
    Description :
    L'église, construite en petit appareil de pierre calcaire sur solin de grès simple ou fait d'un damier de grès et de silex, s'élève au centre du village. Une tour-porche de plan carré, coiffée d'un chœur terminé par une abside pentagonale. La face occidentale de la tour est percée d'une profonde la nef. Celle-ci est longue de trois travées. La première est en partie barrée par une tribune de par deux baies couvertes d'un arc brisé. L'ensemble du vaisseau de la nef est couvert d'un plafond de bois qui masque l'arc diaphragme qui sépare la nef du chœur. L'intrados de cet arc est décoré de bâtons flanquée de deux chapelles. Ces chapelles latérales sont couvertes de voûtes d'ogives quadripartites pentagonale est éclairée de fenêtres aux remplages flamboyants composés de deux lancettes redentées surmontées d'un réseau de soufflets et de mouchettes dont le tracé varie d'une fenêtre à l'autre. L'ensemble du sanctuaire offre un voûtement constitué de voûtes nervurées appareillées comme la voûte à arêtes triples
    Aires d'études :
    Communauté de communes du Saint-Polois
    Illustration :
    Tour-clocher et flanc droit de l'église, vue d'ensemble. IVR31_20146203207NUCA Flanc droit de l'église, vue générale. IVR31_20146203210NUCA Tour-clocher et flanc droit de l'église, vue d'ensemble. IVR31_20146203208NUCA Choeur, chevet, détail de l'abside. IVR31_20146203211NUCA Choeur, abside, détail de l'élévation d'une travée. IVR31_20146203214NUCA Choeur, détail de la partie basse de l'élévation montrant le cordon-larmier. IVR31_20146203215NUCA Extrémité orientale de la nef et choeur, flanc droit. IVR31_20146203209NUCA Flanc droit de l'église, détail de la partie haute de l'élévation. IVR31_20146203216NUCA Choeur, détail de l'autel. IVR31_20146203205NUCA
1