Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • hôpital marin dit villa ou chalet Saint-Hilaire
    hôpital marin dit villa ou chalet Saint-Hilaire Berck - quartier de Lhomel Berck-Plage - rue du Maréchal-Juin - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    tout début du 20e siècle, était au départ une simple pension de famille qui aurait été par la suite convertie en maison de santé, ou s'il avait été conçu avec pareille vocation dès l'origine : son existence était en tous cas déjà attestée en 1907 et sa fonction sanitaire bien documentée à partir de 1912 où l'établissement était désigné sous l'intitulé de villa Saint-Hilaire. La villa Saint-Hilaire était située à 300 mètres de la plage, au 32 bis de la rue Aristide-Danvin. Elle recevait jeunes filles et enfants des deux sexes contre paiement d'une pension. Après la Première Guerre mondiale, l'édifice se vit dotée de galeries de cure en béton armé pour « héliothérapie et rayons ultra-violets » exécutées par l’entreprise Veniel-Gailloux de Berck, selon la technique de l'entreprise Demay Frères (Reims), ainsi que d’un ascenseur pour les malades à mobilité réduite. Ces galeries furent établies sur l'arrière de la villa qui y accueillir des familles en villégiature. En 1934, il était crédité d'une capacité d'accueil de 75
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine hospitalier du Nord-Pas-de-Calais
    Description :
    L'édifice primitif de la villa de Saint-Hilaire était bâti en brique, les galeries de cure ajoutées par la suite sur l'arrière de la villa étaient construites en béton armé.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel Berck-Plage - rue du Maréchal-Juin - en écart
    Illustration :
    Elévation postérieure, galerie de cure en béton armé ajoutée sur le jardin de la villa, vue de Elévation postérieure, galerie de cure en béton armé ajoutée sur le jardin de la villa, vue en
  • Maisons, série de 4, dites chalets Pierrot, Colombine, Arlequin et Pierrette
    Maisons, série de 4, dites chalets Pierrot, Colombine, Arlequin et Pierrette Berck - quartier de Lhomel - 13, 13 bis, 15, 15 bis avenue Docteur-Cazin - en ville - Cadastre : 2006 BT 240, 241, 244, 245
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Série de 4 maisons appartenant à la typologie des "chalets" berckois (cf. le dossier collectif anciennes du quartier de Lhomel. Ils ont conservé leur caractère d'origine et sont remarquables pour l'unité de leur architecture et de leur décor. Ils ont été conçus par l'architecte J. Bonjean.
    Précision dénomination :
    maison, dites chalets, série de 4
    Description :
    Elevés sur 1 rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré et 1 étage de comble, ces chalets comportent au rez-de-chaussée et à l'étage. Les chambranles des ouvertures en anse-de-panier sont rehaussées de briques vernissées de couleurs variées. Un balcon, au garde-corps de balustres, habille les baies de l'étage de comble. L'appareillage de la façade principale est ponctué çà et là de briques de couleur rehaussant notamment les chaînage et les bandeaux. Un cartouche rectangulaire constitué de brique en saillie accueille des carreaux de céramiques portant le nom des chalets. Une plaque portant le nom de l'architecte est visible sur la façade du chalet Arlequin au rez-de-chaussée.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 13, 13 bis, 15, 15 bis avenue Docteur-Cazin - en ville - Cadastre
    Titre courant :
    Maisons, série de 4, dites chalets Pierrot, Colombine, Arlequin et Pierrette
  • Peintures maroufflées
    Peintures maroufflées Berck
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cycle de toiles réalisées par le peintre Albert Besnard en ex-voto pour la guérison de son fils par
    Description :
    et le choeur ; les misères de l'Humanité : Naissance (n°2, toile signée, mur nord), Maladie ou le mal Cet ensemble de 14 toiles maroufflées est situé sur les murs situés de part et d'autre des lancettes, ainsi que dans la partie supérieure des murs du choeur et de l'entrée, au-dessus d'un lambris , qui forme un niveau de soubassement. Les scènes représentées, identifiées par Chantal Beauvalot en 1997, s'inscrivent dans trois cycles différents et se répartissent sur les murs nord et sud, la tribune , toile signée), les dogmes chrétiens : Sacré Coeur (n° 13, dans le sanctuaire), Adoration du livre de l'Evangile (Arc du choeur), Allégorie de la Messe (n° 14, signée et datée 1898, sur le mur de la tribune ), des scènes de la vie de saints soignant des malades : sainte Elisabeth de Hongrie secourant un enfant paralytique (n° 7, mur sud), saint Vincent de Paul secourant un enfant (n° 12, mur sud), saint Roch donnant à boire à un enfant malade (n° 1, mur nord), saint Louis touchant les écrouelles d'un malade (n° 6, mur
    Illustration :
    Le choeur : Le Sacré Coeur (n° 13), l'Adoration du livre de l'Evangile. IVR31_19976200657VA La tribune : Allégorie de la messe (n° 14). IVR31_19976200661VA Mur sud : Sainte Elisabeth de Hongrie (n°7), l'Espérance (n°8), la Foi (n°9). IVR31_19976200658VA Mur sud : La Charité (n° 10), La Résurrection (n° 11), saint Vincent de Paul secourant un enfant (n Mur nord : saint Roch donnant à boir à un enfant malade (n° 1), la naissance (n° 2), la maladie (n Mur nord : la mort (n° 4), la résignation (n°5), saint Louis touchant les écrouelles d'un malade (n
  • Presbytère, actuellement maison
    Presbytère, actuellement maison Berck - quartier de Lhomel - 6 rue du Presbytère - en ville - Cadastre : 2006 BR2 150
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Presbytère construit à la charnière du 19e siècle et du 20e siècle (analyse de terrain), conçu par
    Description :
    La maison, à 3 travées, est élevée sur sous-sol, un étage carré et un étage de comble. Bandeaux , chaînage harpé, chambranles et plates-bandes sont constitués de briques en ciment. Ouvertures en arc segmentaire, frontons triangulaires au 2e niveau, lucarnes à fronton chantourné. Croix latine de brique ciment en saillie, au-dessus de la fenêtre centrale du rez-de-chaussée, rappelant la destination première de la maison. Un jardin, délimité par une clôture, sépare la maison de la rue.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 6 rue du Presbytère - en ville - Cadastre : 2006 BR2 150
  • Maison
    Maison Berck - quartier de Lhomel - 10 rue Léonie-Duplais - en ville - Cadastre : 2006 BT 26
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    sur une parcelle en retrait par rapport au front de rue. Elle présente un plan en U évoquant l'hôtel
    Description :
    La maison est située en fond de parcelle, un jardin étroit la sépare de la rue. Elevée, selon un plan en U, sur 1 rez-de-chaussée surélevé et 1 étage carré, elle est composée de trois corps de bâtiment. Deux corps latéraux symétriques encadrent un corps de bâtiment central. Ce dernier présente des constituées de motifs floraux moulés en saillie également. L'appareillage de la façade imite le bossage à chanfrein. L'ensemble témoigne d'un style architectural unique dans le quartier de Lhomel. Non remaniée , elle conserve ses caractéristiques d'origine mais présente un état de délabrement avancé.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 10 rue Léonie-Duplais - en ville - Cadastre : 2006 BT 26
    Illustration :
    Vue générale du corps de bâtiment en fond de cour. IVR31_20146202184NUCA
  • Maison
    Maison Berck - quartier de Lhomel - 40 rue Eugène-Trigoulet - en ville - Cadastre : 2006 BR1 43
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    arrière-corps. Né en Moselle, élève à l'Ecole des Beaux-Arts de Nancy où il devient élève de Victor Prouvé , Louis Montaigu se fixe à Berck en 1928. Inspiré par la vie des Berckois de souche, il est un témoin du déclin de la marine et du travail des artisans de la mer. Auteur de nombreux portraits, dans la lignée des peintres Tattegrain et Roussel, son oeuvre constitue un témoignage précieux de la mémoire de la
    Description :
    Chalet berckois élevé sur sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré et 1 étage de comble . Une clôture et un jardin sépare le chalet de la rue. Le chaînage, les bandeaux et plates-bandes sont constitués de briques en saillie rehaussées de badigeon blanc. Un arrière-corps de bâtiment à 2 niveaux présente un garage dans-œuvre. L'entrée du chalet se fait en façade par la porte-fenêtre de droite.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 40 rue Eugène-Trigoulet - en ville - Cadastre : 2006 BR1 43
  • Maison
    Maison Berck - quartier de Lhomel - 43 rue Léonie-Duplais - en ville - Cadastre : 2006 BT 184
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Edifice construit à la charnière du 19e et du 20e siècle (analyse de terrain).
    Description :
    Edifice élevé sur 1 rez-de-chaussée surélevé et 1 étage de comble. Pignon partiel couvert et croupe
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 43 rue Léonie-Duplais - en ville - Cadastre : 2006 BT 184
  • Maison dite chalet Sourire du Ciel
    Maison dite chalet Sourire du Ciel Berck - quartier de Lhomel - 28 rue Armand - en ville - Cadastre : 2006 BR1 20
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La maison, construite à la charnière du 19e et du 20e siècle (tradition orale et analyse de terrain
    Description :
    L'édifice élevé sur 1 rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré et 1 étage de comble possède une cave correspondant à la totalité de sa surface au sol. Il s'agit d'un élément notable compte-tenu de la nature ouvertures, en anse-de-panier, ainsi que la corniche et le chaînage, sont constitués de briques en saillie rehaussé d'un enduit de ciment. A l'étage de comble, une lucarne-pignon habrite deux baies en plein-cintre . L'accent est porté sur la travée centrale. Une frise de carreaux de céramique, à motif floral, court le long de la corniche. Un cartouche quadrangulaire porte le nom de la maison peint sur un support de carreaux de céramique blanche.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 28 rue Armand - en ville - Cadastre : 2006 BR1 20
  • Maison dite maison de pension Le Castanon
    Maison dite maison de pension Le Castanon Berck - quartier de Lhomel - 16 place de l' Eglise - en ville - Cadastre : 2006 BR2 143
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'édifice a été construit au début du 20e siècle (analyse de terrain et sources archivistiques ). Alors dénommé "Le Castanon", il est mentionné comme pension de famille dans le "Tout Berck" (ancêtre du Guide du baigneur) de l'année 1904-1905. Un oriel à auvent a été ajouté au rez-de-chaussée du mur-pignon dans la seconde moitié du 20e siècle. Il s'agit d'une des plus anciennes maisons de la station.
    Précision dénomination :
    maison de pension
    Description :
    La maison, à trois travées, est élevée sur un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. L'ensemble de l'édifice est décoré de croix grecques constituées de briques en saillie. Le mur-pignon est couvert d'une demi-croupe, le toit est débordant sur une partie du mur gouttereau nord
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 16 place de l' Eglise - en ville - Cadastre : 2006 BR2 143
    Titre courant :
    Maison dite maison de pension Le Castanon
  • Maison dite du Docteur Ménard
    Maison dite du Docteur Ménard Berck - quartier de Lhomel - 9 rue Eugène-Trigoulet - en ville - Cadastre : 2006 BR2 341
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'édifice, construit à la fin du 19e siècle (analyse de terrain), accueillait le cabinet du Dr Ménard. A cette période, le docteur Victor Ménard (1854-1934), figure locale marquante de l'histoire de Berck, est chirurgien à l'Hôpital Maritime. Il fera toute sa carrière dans la circonscription de Berck -sur-Mer pour finir, en 1914, directeur des services orthopédiques pour la région du Nord.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La maison dite du Docteur Ménard est élevée sur 1 sous-sol, 1 rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré et 1 étage de comble. Dans le quartier de Lhomel, elle est la seule à être bâtie entièrement en pierre de taille calcaire. L'élévation présente des ouvertures à plate-bande (à clef passante et pendante ). Une frise de carreaux de céramique, à motif d'entrelacs, court le long de la façade à l'étage. Le mur débordante. Au corps de bâtiment principal, de plan massé, ont été adjoints un arrière-corps à toit terrasse ainsi qu'un corps latéral gauche en profondeur (toit en pavillon). Les souches de cheminées, situées à l'aplomb de la façade sur jardin, sont constituées de briques, matériau de gros oeuvre classique de la une grille en fer forgé et des piliers en pierre, sépare la maison de la rue. Sur le pilier gauche du portail est fixée une plaque de marbre portant le nom du commanditaire. L'ensemble témoigne d'une écriture architecturale austère et monumentale qui fait de la maison de Victor Ménard un unicum au sein du corpus
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 9 rue Eugène-Trigoulet - en ville - Cadastre : 2006 BR2 341
1