Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Faubourgs dit La Croisette et Thermal
    Faubourgs dit La Croisette et Thermal Saint-Amand-les-Eaux - Croisette - bâti dense
    Historique :
    auberges prennent les noms de "palais royal", "petit Versailles", aux "Eaux", "Chasse Royal", chez la veuve à Saint-Jean-Baptiste et conservant une relique de ce dernier - située au lieu-dit Fontaine Bouillon , où furent découvertes les sources thermales au XVIIe siècle puis construit l'établissement thermal . Les archives mentionnent l'hébergement des curistes à la fin du XVIIIe siècle chez l'habitant ; les
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    Ces deux faubourgs à l'est du centre bourg de Saint-Amand-les-Eaux et accessibles par le pont nord thermal et la forêt domaniale de Saint-Amand-les-Eaux, incluant les lieux-dits La Croisette et La Fontaine -Bouillon. Près de la chapelle Saint-Jean-Baptiste, la rue est plus large et conserve l'emplacement d'une ancienne place. Les autres édifices majeurs sont l'(ancien) presbytère, l'école et l'établissement thermal
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - Croisette - bâti dense
    Illustration :
    Cadastre du Consulat, 1808, la ville de Saint-Amand et ses quartiers et faubourgs, le faubourg de
  • Ferme dite cense de Hongrie
    Ferme dite cense de Hongrie Rosult - Ferme de Hongrie - 698 rue du Capitaine-Deken - en écart - Cadastre : 1830 E139 à 149 1912 877 à 879, 881 à 889 2003 A 543, 544, 546, 2391, 2392
    Historique :
    travaillées) est une des quatre exploitations que possède l'abbaye de Saint-Amand sur le territoire de Rosult La cense d'Hongrie (autrefois Hungrie, Angrie dérivé du latin Agri, désignant les champs ou terres . Les cadastres successifs de 1830 et 1912 confirment cette disposition, seule une construction carrée
    Référence documentaire :
    Archives privées : Plan terrier des propriétés de l'abbaye de Saint-Amand, 1664.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    encadré par les murs-pignons du logis et du bâtiment de justice dont le soubassement en moellons et blocs équarris de grès est un vestige antérieur au 18e siècle. Les parties remontées avec cartouche sont siècle. Une épaisse corniche de brique couronne les murs gouttereaux. Au rez-de-chaussée, une porte côté bois. L'écurie, située perpendiculairement au logis, présente un important coyau côté cour. Les est percé de jours. Les abouts de poutre en mortaise et les clavettes forment des ancres en bois solidarisant murs et poutraison. Les étables, d'une longueur peu commune, en brique, conservent des moellons grange dîmière, dont la lisibilité est rendue difficile par les appentis modernes, est bâtie en brique sur un soubassement de grand appareil en grès et calcaire, dont les blocs sont calés à l'aide de entre l'anse-de-panier et le segment de cercle en appareil de type alterné tournaisien. Les jours
    Illustration :
    Vue générale de trois quarts, les étables-écuries au premier plan. IVR31_20055900487X
1