Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale Saint-Martin
    église paroissiale Saint-Martin Flines-lès-Mortagne - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 2007 C 474
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    ardoise de Fumay, sapin rouge du nord pour les voliges et chêne pour les corbeaux. L'architecte L'élément subsistant permettant de dater la première église du 11e ou 12e siècle est son portail d'entrée, ainsi que les trois premiers niveaux de son clocher-tour, dont la base des murs est de plus d'un mètre d'épaisseur. En effet, le dernier niveau du clocher, de par sa forme architecturale relativement la destruction de la flèche de cette église au 14e siècle, rebâtie en style roman à une période inconnue. Par la suite, l'’église est embellie sous la juridiction des Religieux Prémontrés de l'’abbaye de '’hui que le buffet. Pendant la Révolution, les stalles de chêne sculpté du monastère détruit de l ’abbaye de Château-l'Abbaye sont transportées dans l’église de Flines et sont ainsi sauvées. Les document consultés aux Archives Départementales du Nord renseignent sur les travaux effectués à l'église dans le toiture, faisant suite aux ouragans de 1809 et du 18 Brumaire an VIII. Les couvertures de l'ensemble des
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église Saint-Martin, au cœur du centre ancien du bourg sur la rue de l'Eglise, se caractérise par son imposant clocher-tour en pierre bleue, cantonné de contreforts à ressauts successifs, couvert d'une flèche en ardoise polygonale à égoût retroussé, précédant nef et bas-côtés. De plan allongé , terminé par un chevet à pan coupé, l'édifice, en maçonneries de briques, laisse également la place à l'utilisation ponctuelle de la pierre blanche au niveau des encadrements des grandes baies en plein cintre des collatéraux et des chaînes d'angle. La voûte de la nef centrale, en arc brisé, est scandée d'arcs doubleaux , saint Jean, saint Pierre et le Sacré Cœur d'un côté ; et de l’autre saint Luc, saint Mathieu, saint Paul
    Localisation :
    Flines-lès-Mortagne - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 2007 C 474
    Illustration :
    Vue de trois quarts ; clocher et bas-côté sud. IVR31_20125901667NUCA Vue de trois quarts ; clocher et bas-côté sud. IVR31_20125901673NUCA Vue générale du chevet de l'église, entourée du cimetière. IVR31_20125901676NUCA
  • Église paroissiale Saint-Michel
    Église paroissiale Saint-Michel Flines-lez-Raches - place Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2007 A 0803
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    de temps après, puis englobé dans l'église à l'occasion d'agrandissements successifs des côtés nord en 1899 (AD Nord O235/63) (fig. 4) qui construisit également le bureau de poste en 1907. Le dernier agrandissement a lieu en 1851-52 par l'élargissement des bas-côtés du choeur, la reconstruction de la partie nord effectués en 1970 et 1975 ont permis la restitution de l'édifice initial, construit vers le Xe ou le XIe siècle, composé de l'actuelle nef et d'étroits bas-côtés. Le clocher fut adjoint à l'édifice primitif peu , sud et du choeur. Les agrandissements successifs de l'église se sont faits lors de la construction puis de l'essor de l'abbaye ; l'église est agrandie au XIIIe ou XIVe siècle au sud par la construction ajoutées, en deux phases, un large choeur et les chapelles situées au nord. En 1561, le clocher est enserré l'actuel, construit au XVIIe siècle. Des travaux de réparation à la toiture sont réalisés tout au long du , 1831 par l'architecte douaisien Boulé (AD Nord O235/52) puis l'architecte départemental Emile Duforest
    Référence documentaire :
    BARBIEUX José. L'église Saint-Michel de Flines-les-Râches. Revue du Nord. Tome LXV, n° 256 Archéologie et Patrimoine. Lumière sur Saint-Michel de Flines-les-Râches. La Voix du Nord, 24 Dossiers de la Médiathèque du patrimoine : http : //www.mediatheque-patrimoine.culture.gouv.fr/fr /059/2005 : plan archéologique de l'église, Guët Georges, 1907. - 1996/025/0735 - 1999/008/0035  : devis de restauration des deux demi-reliquaires formant un coffre, Macé de Lépinay François, 1980 . - 2003/019/0040 : restauration de l'édifice et création d'une fresque contemporaine, Blin Jean-Pierre BARBIEUX José, DEMOLON Pierre. L'église Saint-Michel de Flines-les-Râches. Les Amis de Douai. Tome HEDDEBAUT, Monique, VAN BERLEERE, Guy. Pièces armoriées et sculptures sur bois de l'église Saint -Michel de Flines-les-Râches. Pays de Pévèle, n° 61, 2007, pp. 27-33. AD Nord : Série 2O 335 / pièces 52, 56, 57, 59 à 63.
    Canton :
    Douai-Nord
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'édifice visible aujourd'hui est une église-halle adjointe d'une tour-clocher, de plan rectangulaire d'environ 32 m de long sur 22 m de large, orienté est-ouest, précédé d'un porche. Sur le sur des plaques de calcaire ont été insérées dans la maçonnerie ; la première est illisible, de la deuxième subsiste "le bien d'avtrvy", "donne av pavvre vovs n apavvr" et la date de 1561. L'élévation ouest a été remaniée dans ses ouvertures. Le choeur a une abside à trois pans et est flanqué de bas-côtés . L'élévation est en brique sur un soubassement en grès. La tour, de plan presque carré de 6 m de côté s'élève sur 13 m et a un appareillage de grès équarri et de tuiles romaines de récupération ; son étage supérieur est couvert d'une voûte d'arête. L'élévation est divisée en quatre vaisseaux de largeur irrégulières, délimitées par des colonnes aux fûts cylindriques, ornés de chapiteaux en pierre de Tournai, à sont tous couverts de lambris en berceau brisé lambrissés enduits. Les corbeaux portent des ornements
    Localisation :
    Flines-lez-Raches - place Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2007 A 0803
    Annexe :
    titre objet le 25/07/1975. Bas-côté nord, de l'ouest vers l'est : Chapelle de la Vierge (XIXe siècle du "Nouveau Testament", oeuvre contemporaine en haut relief de Philippe Aïni dans la chapelle nord Liste sommaire des objets mobiliers - statue d'évêque : en ronde bosse, en pied, traces de ont étés brisés et la base sciée. Hauteur = 80 cm, largeur de la base = 25,15 cm. Statue classée au contemporain (1948) : Notre-Dame de Flines, saint Bernard et la comtesse Marguerite de Constantinople Bas-côté sud, de l'est vers l'ouest : Chapelle Sainte-Thérèse (1561) : - poutre de chêne datée 1683 - corbeau sculpté aux armoiries de Philippine de Torck, abbesse de Flines de 1561 à 1571 : blason d'azur à sautoir - pierre tombale d'une religieuse des Dames de Flines (morte en 1709). - fonts baptismaux, grès , datés 1554 Chapelle Notre-Dame de Lourdes (XIIIe siècle) : - pierre d'autel provenant d'une ancienne chapelle de l'église - tableau Le Bon Samaritain, Raymond (?) Tellier Chapelle Saint-Michel - autel
    Illustration :
    Projet d'agrandissement de l'église, plan, Delval architecte,1851 (AD Nord : Série 2O 335 Projet d'agrandissement de l'église, coupe, Delval architecte, 1851 (AD Nord : Série 2O 335 Rénovation du clocher, élévation, Emile Dufôrets architecte, 1899 (AD Nord : Série 2O 335 Elévation nord et le choeur. IVR31_20085901061XA Les vaisseaux (nef et bas-côté nord). IVR31_20095903399NUCA
  • Église paroissiale Saint-Vaast
    Église paroissiale Saint-Vaast Landas - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'église du 10e ou 11e siècle apparaît sur les plans anciens et les Albums de Croÿ implantée sur appartenait au chapitre cathédral de Tournai et à l'abbaye de Flines. Plusieurs descriptions au 17e siècle et , pendant la Guerre de Trente Ans. Un nouveau choeur et un clocher, remplaçant une maison de cloches , s'achève en 1783. L'édifice fait l'objet de travaux de restauration en 1810 par l'architecte Etienne Voisin , en même temps que la maison curiale et le presbytère (AD Nord, série O 330/16, 18). Les ouvertures des bas-côtés sont refaites et les voûtes recouvertes d'un décor de plâtre en 1881 par l'architecte Courmont, d'Arras, et ceux de la nef sont réalisés en 1889. Le clocher est réparé en 1898 par Carlos
    Référence documentaire :
    PLATEAUX, Alain (dir.). Les églises de la Pévèle française. Histoire et architecture du IXe au XXe AD Nord : Série C 20389. AD Nord : Série O 330 pièces 16, 18, 21, 23.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église est en retrait par rapport à la rue principale, le bas-côté nord vers la place du village . Le cimetière est situé du côté sud de l'église. L'ancien presbytère est sis face à la tour de l'église, au fond d'une petite place. De plan rectangulaire, adjointe d'une abside semi-circulaire contreforts en grès. La flèche à égout retroussé de la tour et la toiture à deux pans sont couvertes d'ardoise . Le choeur est composé d'une travée droite et d'un hémicycle, percé de quatre baies en plein-cintre en partie basse, la partie supérieure ayant été rehaussée lors de la reconstruction de la nef en 1775. Les ouvertures des bas-côtés sont en plein-cintre, caractéristique des édifices néoclassiques de cette région. La nef et les bas-côtés sont couverts de coupoles sur pendentifs en brique, recouvertes d'un décor de plâtre. Des colonnes doriques en pierre à tambours soutiennent les arcs en plein-cintre de la nef. Elles sont gravées des lettres F et A, marques de tâcherons rares à l'époque.
    Couvrements :
    cul-de-four
1