Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 60 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Jardin de Henri Lhotellery
    Jardin de Henri Lhotellery Nord-Pas-de-Calais - 37 rue Paul Lafargue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    Henri Lhotellery est né le 14 janvier 1931 à Wallers dans la ferme de ses grands-parents située juste à côté de sa maison actuelle. Il est titulaire d’un brevet d’enseignement industriel, diplôme qu’il a passé en trois ans à l’école Dampierre de Valenciennes et qui le forme au métier de tourneur , fraiseur et soudeur. Pendant 40 ans, il a exercé la profession de marchand-réparateur de machines agricoles . Lhotellery s’est très tôt passionné pour les maquettes à l’échelle. Il a réalisé une miniature du fardier de de bataille par des conducteurs avec chevaux. H. Lhotellery a réalisé son fardier en modèle réduit à partir de photographies. Cette maquette est aujourd’hui conservée par un neveu. Des années plus tard fait l’acquisition d’un plan. L’idée de fabriquer cet engin lui vient de son enfance et en particulier coopérative de machines agricoles, et que conduisait son père (né en 1905) quand il avait 15 ans. Ce dernier lui en a tellement parlé qu'il a eu l'envie à l’âge de 55-60 ans, de se lancer le défi de la réaliser
    Description :
    fonctionnement de sa locomotive, et n’a acheté chez des collectionneurs que les pièces difficiles, voire hélicoptère miniatures dont les hélices fonctionnent ; un canon, une fusée inspirée de la bande dessinée de Tintin « Objectif lune ». Le soubassement d’un pignon de la maison est couvert d’une peinture donnant sur la cour et le jardin : deux chevaux ou deux ânes de profil ont été forgés et soudés à la place du barreaudage habituel. H.L a également réalisé la poignée de porte en forme de chien en train de courir. Sur le mur mitoyen, à droite de l’entrée H.L a réalisé un tableau montrant cette fois un couple de cerfs au bord d’un étang avec, en trompe l’œil, une balustrade en perspective. Sur ce mur se trouve également un tableau avec deux figures animales issues de dessins animés pour enfants (Pluto et Bambi). Pour donner du relief à ces modèles peints sur les murs, H.L utilise de grandes pièces de carton le fixe au mur avec des planchettes de bois et, avec du ciment gravier, je remplis le trou et je
    Localisation :
    Nord-Pas-de-Calais - 37 rue Paul Lafargue - en ville
    Titre courant :
    Jardin de Henri Lhotellery
    Aires d'études :
    Nord
    Illustration :
    Vue générale du jardin et partielle de l'atelier depuis la maison. IVR31_20145903041NUC4A Vue générale du jardin et de l'atelier depuis la maison. IVR31_20145903042NUC4A Vue générale de l'atelier. IVR31_20145903039NUC4A Mur de la cour à l'angle de l'atelier, vue générale. IVR31_20145902979NUC4A Mur de la cour à l'angle de l'atelier, détail. IVR31_20145902981NUC4A Mur de la cour à l'angle de l'atelier, détail. IVR31_20145902980NUC4A Mur de la cour à l'angle de l'atelier, détail. IVR31_20145902990NUC4A Mur de la cour, détail. IVR31_20145902992NUC4A Mur de la cour, détail. IVR31_20145902984NUC4A Mur de la cour, détail d'éléments du stand de tir. IVR31_20145902987NUC4A
  • Orgue d'étude
    Orgue d'étude Saint-Omer - Place Saint-Jean - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    L'orgue a été construit en 1982-1983 par Philippe Devigne, responsable de la classe de lutherie de l'école de musique.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orgues du Pas-de-Calais
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution 62,Saint-Omer Nord-Pas-de-Calais
    États conservations :
    L'instrument était dans un état de conservation moyen en 1995. Détruit vers 2000 : à la suite d'un acte de vandalisme ce qui subsistait a été démonté et jeté.
  • Tableau : Nativité
    Tableau : Nativité Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 8 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    En raison de son état, l'oeuvre, inspirée de Vouet (cf. catalogue Vouet) est difficilement datable
    Description :
    Oeuvre inspirée de Vouet, proche du tableau perdu de l'autel de la chapelle du château de Richelieu à Rueil (1638), connu par la gravure de Michel Dorigny. Le tableau de Valenciennes est inversé par surtout en haut, au niveau du fût de la colonne. Il comportait également de nombreux manques, en manques à droite (sur le fût de la colonne en particulier) et des parties ont été repeintes le long de (IM59002151). Il a conservé une partie de son châssis d'origine.
    Auteur :
    [peintre, à la manière de] Vouet Simon
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 8 place de l' Hôpital général - en ville
    Emplacement dans l'édifice :
    tribune de la chapelle
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
    Illustration :
    Détail de la partie centrale. IVR31_20055908054NUCA
  • Eglise paroissiale du Sacré-Coeur
    Eglise paroissiale du Sacré-Coeur Liévin - rue Emile-Zola - en ville - Cadastre : 2005 AE 1001
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Liévin. Suite à sa destruction au cours de la Première Guerre mondiale, une seconde chapelle est élevée
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Canton :
    Liévin-Nord
    Description :
    L'église du Sacré-Coeur s'inscrit dans un plan hexagonal. La forme de l'édifice est celle d'une tente. A l'origine, le toit en bardeaux d'asphalte ne couvrait qu'une partie de la charpente en bois. En 1993, pour remédier à des problèmes de fuite, il a été rehaussé. A l'intérieur, l'espace est scindé en deux parties. Le lieu de culte occupe la moitié du bâtiment. L'autel, au centre, fait face aux bancs aux salles de catéchisme et à la sacristie.
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Illustration :
    Élévation principale de l'église sud ouest , avec le clocher sur le parvis. IVR31_20156200255NUCA Élévation côté nord ouest et sud ouest. IVR31_20156200249NUCA Vue générale de la nef de trois quart depuis le choeur. IVR31_20156200260NUCA Vue générale de la nef vers le choeur. IVR31_20156200264NUCA
  • Eglise paroissiale Saint-Christophe
    Eglise paroissiale Saint-Christophe Achicourt - rue de Bucquoy - en ville - Cadastre : 2005 AX 137
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    incendie. A une époque à laquelle les incertitudes de la pastorale sont fortes et les finances diocésaines en déclin, l'architecte de l'évêché, William Twitchett, conçoit une église qui doit pouvoir être
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Description :
    L'église en brique est couverte de Fibrociment, imitant l'ardoise. L'espace central s'ouvre largement sur l'entrée principale rue de Bucquoy et sur une galerie vitrée prolongée par une pergola au sud . La salle de réunion accolée à l'ouest peut être intégrée à l'espace d'assemblée, portant la capacité d'accueil du lieu de culte à 400 places. Le clocher, simple structure en bois, est implanté à distance de l'édifice. Un bas-relief représentant saint Christophe est l'oeuvre de Nicole Heymard.
    Localisation :
    Achicourt - rue de Bucquoy - en ville - Cadastre : 2005 AX 137
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Élévation de trois quart, côté sud et est. IVR31_20156200213NUCA Élévation de trois quart, côté sud. IVR31_20156200214NUCA Vue de l'espace central vers l'ouest. IVR31_20156200215NUCA Vue de l'espace central vers le sud, depuis le choeur. IVR31_20156200216NUCA Vue de la chapelle. IVR31_20156200217NUCA
  • Église paroissiale Sainte-Barbe
    Église paroissiale Sainte-Barbe Méricourt - rue de Dourges - en ville - Cadastre : 2005 AH 278
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'église Sainte-Barbe de Méricourt fait partie d'un complexe polyvalent et cultuel. Elle est implantée dans un quartier de l'ensemble urbanisé qui s'étend en continuité entre Liévin et Hénin-Beaumont . Les travaux, menés par l'architecte lensois Michel Guedes, de l'agence Guedes Monai Architecture, sont zones minières), la mairie de Méricourt, l'association diocésaine d'Arras, les Charbonnages de France et
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    cultuel tandis que l'autre est réservée à la salle polyvalente. Le porche couvert de l'église est greffé au pignon sur rue. Un clocher-signal marque également l'entrée. A l'intérieur de l'unique vaisseau , les bancs sont disposés en hémicycle autour de l'autel placé au milieu d'un grand côté, face aux
    Localisation :
    Méricourt - rue de Dourges - en ville - Cadastre : 2005 AH 278
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
  • Église paroissiale Sainte-Barbe
    Église paroissiale Sainte-Barbe Carvin - rue Fragonard - en ville - Cadastre : 2005 AV1 378
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    située dans le quartier de la fosse 4 à Carvin, dont la rénovation est entreprise dans les années 1980 . La restauration de l'église s'avérant plus coûteuse qu'une construction neuve, un projet original voit le jour. Il s'agit d'un projet commun de l'évêché et de la commune, un complexe polyvalent dénommé Germinal, abritant un lieu de culte et une salle communale. Le bâtiment, conçu par l'architecte Jean-Pierre
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le centre Germinal est un bâtiment en brique de plan rectangulaire. Il est couvert d'un pan unique en bacs acier. Le lieu de culte et la salle communale sont séparés par un mur mitoyen. L'espace du -collé abrite les deux entrées, séparées par un pan de mur. Les ouvertures correspondant au lieu de culte sont de formes diverses.
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
  • Ouvroir, actuellement chapelle Sainte-Barbe
    Ouvroir, actuellement chapelle Sainte-Barbe Lens - rue Saint-Valentin - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'ancienne église Sainte-Barbe devant être démolie pour cause de vétusté, l'association diocésaine d'Arras décide de la remplacer à peu de frais en 1991. Elle confie à l'architecte de l'évêché, William devient alors le lieu de culte principal du quartier de la Fosse 4 à Lens.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Canton :
    Lens-Nord-Est
    Description :
    C'est un ancien ouvroir en brique, couvert de tuile mécanique, qui est aménagé en chapelle. Un porche est greffé au centre de la façade principale et les séparations intérieures supprimées afin de chœur, situé au milieu d'un grand côté et encerclé par les chaises de l'assemblée.
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
  • Chapelle Sainte-Catherine
    Chapelle Sainte-Catherine Longuenesse - allée Honoré-de-Balzac - en ville - Cadastre : 2005 AM 622
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le relais paroissial Sainte-Catherine est implanté en bordure d'un ensemble de logements HLM, en face d'un centre commercial et d'un commissariat de police. Il est élevé par Georges Loiseau, auteur , en collaboration avec Jean Tribel, de l'ensemble des immeubles de logement. Sa construction, financée par l'association diocésaine d'Arras, s'étend de 1983 à 1987.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Description :
    Le relais Sainte-Catherine, élevé en brique et couvert de vercuivre, s'inscrit dans un plan octogonal. Il comprend un petit sanctuaire, occupant le cœur de l'édifice, un hall d'accueil, deux salles de
    Localisation :
    Longuenesse - allée Honoré-de-Balzac - en ville - Cadastre : 2005 AM 622
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Vue de l'entrée. IVR31_20106200709NUCA
  • Chapelle de la Croix-Haute
    Chapelle de la Croix-Haute Saint-Laurent-Blangy - rue de Cheverny - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La Croix-Haute est un centre cultuel implanté dans un quartier d'immeubles HLM de la ZAC Saint -Laurent. Le bâtiment est édifié à l'initiative de l'association diocésaine d'Arras. Le chantier, financé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Canton :
    Arras-Nord
    Description :
    Le centre cultuel de la Croix-Haute est inséré discrètement dans l'ensemble d'immeubles qui l'entoure. C'est un petit parallélépipède de plan rectangulaire, en éléments de béton préfabriqués, couvert en terrasse, comprenant un oratoire, des salles de réunion et un logement pour le prêtre. Les de l'intégrer aux bâtiments du centre médical voisin.
    Localisation :
    Saint-Laurent-Blangy - rue de Cheverny - en ville
    Titre courant :
    Chapelle de la Croix-Haute
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Vocables :
    de La Croix-Haute
    Illustration :
    Élévation est et nord de l'édifice. IVR31_20176200045NUCA Élévation nord et ouest de l'édifice. IVR31_20176200046NUCA Élévation sud et ouest de l'édifice. IVR31_20176200044NUCA
  • Église paroissiale du Sacré-Coeur
    Église paroissiale du Sacré-Coeur Étaples - avenue du Vieux-Moulin - en ville - Cadastre : 2005 AZ 104
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'église du Sacré-Coeur est construite pour servir de lieu de culte et de réunion aux habitants des nouveaux quartiers d'Etaples, notamment ceux du lotissement La Dune au Vent, à l'initiative de l'association diocésaine d'Arras. Elle est conçue par l'architecte parisien Yves de Calan en collaboration avec
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Description :
    cellulaire. La toiture est composée de shingles collés sur des supports en bois. Divers équipements sont conçus par l'architecte en même temps que l'église : un logement pour un prêtre, un parking, une aire de jeu, une place. L'édifice de 300 places, inscrit dans un plan hexagonal, présente un agencement de volumes complexe. Absides et absidioles sont distribuées en étoile autour de l'autel, légèrement surélevé
    Auteur :
    [architecte] de Calan Yves
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Vue générale de l'édifice depuis l'avenue du Vieux Moulin. IVR31_20106200753NUCA Vue de l'entrée de l'édifice depuis le parvis. IVR31_20106200755NUCA
  • Eglise paroissiale Saint-Laurent
    Eglise paroissiale Saint-Laurent Saint-Laurent-Blangy - rue Laurent-Gers - en ville - Cadastre : 2010 AC 39, 42
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    -gothique, présentait de graves défectuosités de construction qui ne tardèrent pas à entraîner des L'église paroissiale dédiée à Saint-Laurent, détruite durant les combats de la Première Guerre si l'on se fie au dessin des ouvertures et aux éléments de décor de sa tour-clocher-porche. Après la guerre de 1914-1918, la reconstruction de l'église fut projetée et celle-ci fut réalisée autour de 1924 dispositions et le style de l'édifice disparu. Cette église bâtie en béton armé qui par son style s'inspirait des courants modernistes en vogue durant la période de l'entre-deux-guerres auxquels s'ajoutait une touche prégnante du style Art déco, alors à la mode, matinée de quelques réminiscences de style néo dégradations importantes dans son gros œuvre. Compte tenu de son état de dégradation avancé, elle dut être financement de l'opération, de la construction d'une nouvelle église. Ces travaux, entamés dès 1981, furent
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Canton :
    Arras-Nord
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    chacun des flancs de ce vaisseau unique régnait une étroite galerie de circulation qu'il est difficile de . Une tour-clocher sommée d'une flèche en béton armé ajourée flanquait sa façade du côté nord. Une couverture en ardoise était directement posée sur l'extrados de la voûte en béton armé. L'actuelle et troisième église Saint-Laurent, de plan en hémicycle, offre un gros œuvre en maçonnerie de brique et une renouvelant l'image de l'église au centre de la ville. L'élan ascendant de la toiture, au tracé hyperbolique , s'amorce à l'entrée de la nef et se termine sur le clocher. A l'intérieur, les chaises sont disposées en demi-cercle autour de l'espace central entièrement ouvert correspondant au sanctuaire.
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Vue générale prise du Nord Ouest. IVR31_19806204360V Vue générale prise du Nord Est. IVR31_19806204364V Flèche du clocher, vue Nord Est. IVR31_19806204366V Vue Nord Ouest, sanctuaire et base du clocher. IVR31_19806204369V Façade Nord, détail : fenêtres et culées d'arcs boutants. IVR31_19806204456X Façade Nord, détail : fenêtres. IVR31_19806204458X Façade Nord, détail : toiture et lunettes des baies. IVR31_19806204457X Façade Nord, détail : enfilade des culées d'arcs boutants. IVR31_19806204362V Porche, détail de l'auvent. IVR31_19806204382X Porche, détail de l'intrados de l'auvent. IVR31_19806204383X
  • Église paroissiale du Saint-Rédempteur
    Église paroissiale du Saint-Rédempteur Roubaix - rue Fénelon - en ville - Cadastre : 2010 CK 686
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le projet de la nouvelle église du Saint-Rédempteur est réalisé dans le cadre de la réhabilitation du quartier. L'église de l'architecte Paul Destombes, élevée en 1881-1884, est abattue pour cause de vétusté (cf. IA59002362). Un concours d'idées lancé en 1989 n'aboutit pas immédiatement. Le mécontentement abandonner le projet de Christian Barré. L'église réalisée en 1993-1994 est due à Philippe Escudié et Jean -François Fermaut. Sa construction est financée par la commune de Roubaix mais la maîtrise d'ouvrage est assurée par l'association diocésaine de Lille.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    passage couvert permet d'assurer l'entrée côté immeuble et côté place. L'édifice comporte un lieu de culte d'une capacité d'accueil de 130 à 140 personnes, deux salles de réunion séparées par une cloison
    Aires d'études :
    Nord
    Illustration :
    Détail de la porte. IVR31_20105900227NUCA
  • Chapelle de la Cousinerie
    Chapelle de la Cousinerie Villeneuve-d'Ascq - La Cousinerie - rue de la Campagne - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le centre cultuel du quartier de la Cousinerie est l'un des équipements cultuels implantés par l'association diocésaine de Lille dans la ville nouvelle de Lille-est. A la Cousinerie, l'implantation de cet équipement se trouve au centre du quartier qui doit constituer un pôle d'attraction pour toute la partie nord de la ville. Le programme du lieu, établi en 1977 par le Centre régional d'études socio-religieuses (CRESR) , lui attribue trois fonctions : être un lieu de silence et de prière, le signe de la présence de Dieu, être un lieu de rassemblement pour les assemblées, être un lieu d'accueil. C'est l'architecte Maurice Salembier, auteur de nombreuses églises contemporaines du diocèse de Lille, qui est chargé de l'opération. La dernière église des Chantiers du diocèse de Lille est achevée en 1987.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Canton :
    Villeneuve-d'Ascq-Nord
    Description :
    La chapelle de la Cousinerie est un édifice en brique de taille modeste, à l'architecture signifiante. Elle est aisément repérable dans le quartier grâce à sa haute flèche de brique surmontée d'un coq . De plan triangulaire, elle comprend un accueil largement ouvert sur l'extérieur, une salle polyvalente de 200 m2 et un petit sanctuaire de plan carré.
    Localisation :
    Villeneuve-d'Ascq - La Cousinerie - rue de la Campagne - en écart
    Titre courant :
    Chapelle de la Cousinerie
    Appellations :
    de la Cousinerie
    Aires d'études :
    Nord
    Illustration :
    Vue de trois quart de l’élévation antérieure. IVR31_20155901045NUCA Partie supérieure de l’élévation antérieure. IVR31_20155901043NUCA Vue de trois quart droit vers l'entrée. IVR31_20155901041NUCA Vue de trois quart gauche vers l'entrée. IVR31_20155901040NUCA
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Dunkerque - les Glacis - avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 2005 XC 5 762
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    En 1945, l'église Saint-Jean-Baptiste, ancienne chapelle des récollets, n'est pas rouverte au culte 1957, décision imposée par les plans d'urbanisme de Théo Leveau. Ainsi, en 1958, la paroisse Sainte -Jeanne-d'Arc prend le nom de Saint-Jean-Baptiste, suite à une ordonnance du cardinal Liénart, évêque de Lille. La nouvelle église est construite en 1961-1962 sous la maîtrise d'ouvrage de l'association diocésaine de Lille, sur les plans de l'architecte Jean Roussel, avec le financement des dommages de guerre
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Description :
    L'édifice en brique de plan trapézoïdal abrite un unique vaisseau. La couverture métallique est en forme de selle de cheval. Une structure porte-cloche signale l'édifice à l'entrée de la place où il est
    Localisation :
    Dunkerque - les Glacis - avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 2005 XC 5 762
    Aires d'études :
    Nord
    Illustration :
    Vue de la façade principale et du clocher. IVR31_19935901974VA Élévation postérieure de l'église et flanc droit. IVR31_20155900275NUCA Élévation antérieure de l'église, depuis le clocher. IVR31_20155900277NUCA Élévation antérieure de l'église. IVR31_20155900274NUCA Porche d'entrée de l'église. IVR31_20155900273NUCA Galerie longeant la façade antérieure de l'église. IVR31_20155900272NUCA Vitrail de la salle paroissiale. IVR31_20155900271NUCA
  • Chapelle Saint-Jean-Baptiste
    Chapelle Saint-Jean-Baptiste Tourcoing - 128 rue du Touquet - en ville - Cadastre : 2010 BD 473
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'église du quartier du Touquet, construite en 1908-1909, est désacralisée en 1998 en raison de sa vétusté. L'ancien local du cercle paroissial, situé à proximité, est alors aménagé en lieu de culte.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Description :
    L'entrée, marquée par un encadrement de pierres blanches et signalée par une croix en bronze fixée sur le mur de briques, ouvre sur un hall couvert dans lequel ont été transférées les plaques commémoratives provenant de l'ancien édifice. La grande salle rectangulaire abrite quelques éléments du mobilier de l'ancienne église (chaises, statues, tabernacle, couvercle des fonts baptismaux).
    Aires d'études :
    Nord
  • Eglise paroissiale Saint-Antoine-de-Padoue
    Eglise paroissiale Saint-Antoine-de-Padoue Dunkerque - Petite-Synthe - avenue de la Cité - en ville - Cadastre : 2010 AN 372
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    1983 et 1988 par l'architecte Maurice Salembier, régulièrement chargé de chantiers par l'association diocésaine de Lille. L'église appartient aujourd'hui à la ville qui l'a achetée pour le franc symbolique.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le clocher de l'église d'origine a été restauré tandis que le reste de l'édifice est à proprement parler une reconstruction, en brique. Le plan traditionnel de la première église est complètement de briques. Le chœur est éclairé par un puits de lumière. Une chapelle de semaine séparée par une
    Localisation :
    Dunkerque - Petite-Synthe - avenue de la Cité - en ville - Cadastre : 2010 AN 372
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Antoine-de-Padoue
    Aires d'études :
    Nord
    Vocables :
    Saint-Antoine-de-Padoue
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Illustration :
    Élévation antérieure de l'église. IVR31_20155900793NUCA
  • Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille
    Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille Lille - place Gilleson - en ville - Cadastre : 2005 KZ 187
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La construction de la cathédrale de Lille a débuté au 19e siècle pour s'achever à noël 1999 par le chantier de la façade. A partir de 1984, le conseil épiscopal envisage l'achèvement de la construction. Il étudie plusieurs projets, allant d'une façade transparente à une aile de bureaux. L'architecte lillois
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Description :
    La façade conçue par Pierre-Louis Carlier pour la cathédrale Notre-Dame-de-Treille est composée d'une paroi en pierre de Soignies de laquelle ressort la forme du vaisseau central. Cette dernière est constituée par un voile de marbre translucide, une rosace en verre thermoformé sur un dessin de Ladislas Kijno et un portail en bronze de Georges Jeanclos. Les plaques de marbre sont maintenues par des tirants métalliques dessinant une forme de poisson.
    Titre courant :
    Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille
    Aires d'études :
    Nord
    Vocables :
    Notre-Dame-de-la-Treille
    Illustration :
    Elévation de la façade. IVR31_20155900116NUCA Porte d'entrée de la cathédrale. IVR31_20155900119NUCA Détail de la porte d'entrée de la cathédrale. IVR31_20155900120NUCA Vue de la première verrière du bras droit. IVR31_20155900104NUCA Vue de la deuxième verrière du bras droit. IVR31_20155900105NUCA Détail de la verrière de la façade antérieure. IVR31_20155900117NUCA Porte de la façade. IVR31_20155900118NUCA
  • Église paroissiale Saint-Brice
    Église paroissiale Saint-Brice Abscon - rue Clodomir-Bécar - en ville - Cadastre : 2005 AL 401
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    élevée par la commune grâce à l'indemnisation des Houillères et une participation de l'archevêché de Cambrai. Les travaux sont menés en 1980-1981 sous la direction de l'agence d'architecture Dodat-Vilain.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église en brique comporte une nef de 300 places, une chapelle de semaine de 50 places, une sacristie et deux salles de réunion. La nef reçoit une lumière naturelle qui filtre par les bandes vitrées ménagées entre les décrochements de la toiture. A l'intérieur de l'édifice, l'alternance de briques pleines et de briques creuses offre un subtil jeu ornemental. Le clocher se dresse derrière le chœur. Les deux cloches proviennent de l'ancienne église.
    Aires d'études :
    Nord
    Illustration :
    Vue de l'entrée. IVR31_20145903210NUCA
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Anhiers - rue d' Estienne-d'Orves - en ville - Cadastre : 2005 AA 67
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'ancienne église bénite en 1904 est fermée en 1976 pour des raisons de sécurité. La municipalité , en accord avec le conseil paroissial, décide de la démolir et de reconstruire, sur le même énergies renouvelables, propose de faire intervenir l'architecte roubaisien Robert Delgado, spécialisé dans l'énergie solaire. La première église solaire de France est ainsi inaugurée en 1980.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Canton :
    Douai-Nord
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'édifice en brique et verre est de plan rectangulaire. L'espace intérieur s'articule autour d'une , source du chauffage de l'église. L'édifice comprend en outre un espace polyvalent et une sacristie. Une structure basse en bois placée devant le bâtiment porte une cloche provenant de l'ancienne église.
    Aires d'études :
    Nord
    Illustration :
    Vue de la façade occidentale. IVR31_20145903214NUCA Vue partielle de la serre. IVR31_20145903216NUCA Vue intérieure : grotte de Lourdes. IVR31_20145903215NUCA
1 2 3 Suivant