Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison dite villa, puis hôpital marin dit villa Normande, actuellement maison de repos
    maison dite villa, puis hôpital marin dit villa Normande, actuellement maison de repos Berck - quartier de Lhomel Berck-Plage - 1, 3, 5 rue des Frères-Mozer 42 rue de Lhomel - en écart - Cadastre : 1969 BR 13
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    ), en « maison de famille pour hommes et jeunes gens », c'est-à-dire en hôpital marin. Elle était en dédiée à l’accueil de malades payants. Le succès rencontré par cet usage sanitaire auprès de la clientèle amena son propriétaire à réaliser une première extension au noyau primitif de l'édifice du côté sud-est , le long de la rue de Lhomel, en 1906-1907, dates portées par les deux pignons de ce nouveau corps de logis. Un certain Lasneret, donné comme architecte de la villa d'après la légende d’une carte postale du début du 20e siècle, serait très vraisemblablement le maître d’œuvre de cette première extension dont la maçonnerie de brique apparente tranche avec le style néo-normand plus pittoresque du corps de logis primitif de la villa dont les murs sont revêtus d'un faux pans de bois. En 1912, la villa Normande était toujours citée parmi les maisons de santé payantes de Berck-Plage, dans une liste publiée dans une revue de militaire temporaire numéro 45. Elle appartenait alors à monsieur Vaudry, important propriétaire de Berck
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine hospitalier du Nord-Pas-de-Calais
    Murs :
    faux pan de bois
    Description :
    Cet édifice offre un aspect hétéroclite car il est formé de plusieurs corps de bâtiment d'époque et de style différent. Ces corps de bâtiment sont disposés en L et élevés, selon les cas, sur 1 ou 2 étages carrés et 1 étage de comble, chacun étant individualisé par sa toiture. Le corps de bâtiment primitif placé au centre, de style néo-normand, est en maçonnerie enduite avec revêtement de faux pans de bois ; elle présente deux pignons couverts à ferme débordante. La première extension de l'édifice qui est en revanche en maçonnerie de bique apparente, est pourvue de deux pignons découverts de style néo -flamand, portant la date de leur édification (1906, 1907). L'arrière de l'édifice comportait, sur une de ses deux faces, des galeries de cure d'air et de soleil élevées sur trois niveaux, mais seules sont
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel Berck-Plage - 1, 3, 5 rue des Frères-Mozer 42 rue de Lhomel - en écart
    Titre courant :
    maison dite villa, puis hôpital marin dit villa Normande, actuellement maison de repos
    Illustration :
    Carte publicitaire énonçant les conditions de la pensions et les prestations offertes aux Elévation donnant sur la rue de Lhomel, avec l'ancienne villa, au premier plan sur la droite, et le Elévation du corps de logis ajouté en 1906-1907 le long de la rue Lhomel, vue de trois-quarts de la rue Lhomel, vue générale. IVR31_20146202320NUC Vue générale prise depuis la rue de Lhomel montrant l'état de la villa après le second Elévation donnant sur la rue de Lhomel, avec l'ancienne villa, au premier plan sur la droite, et le bâtiment ajouté en 1906-1907, au second plan sur la gauche, vue d'ensemble prise de trois-quarts droit Revers du bâtiment donnant du côté de la rue Eugène-Trigoulet, ajouté dans les années 1930 et doté d'emblée de galeries de cure, vue de face. IVR31_20146202321NUC Voitures de malades alignées sur le flanc droit du corps de logis ajouté dans les années 1930 le
  • Maison
    Maison Lys-lez-Lannoy - rue Chanzy - en ville - Cadastre : 2005 AS 122
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La chapelle Sainte-Thérèse est une chapelle de secours aménagée dans une maison d'un quartier ouvrier de la paroisse Saint-Luc à Lys-lez-Lannoy. L'intervention demandée en 1974 par l'association diocésaine de Lille à l'architecte Emile De Plasse consiste à aménager une salle située à l'arrière d'une maison de la rue Chanzy servant depuis 50 ans de lieu de réunion et de local au Secours catholique. Ces transformations ont été exigées essentiellement pour des raisons de sécurité. La chapelle Sainte-Thérèse, devenue
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Description :
    supprimé les pièces du rez-de-chaussée afin de créer un passage direct de la rue à la chapelle.
    Auteur :
    [architecte] De Plasse Emile
  • Maison dite chalet Les Oyats
    Maison dite chalet Les Oyats Berck
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le banquier James de Rothschild acquit vers 1871 deux parcelles au bord de la plage : la parcelle A 503 sur laquelle il construisit l´hôpital auquel il donna le nom de son père Nathaniel, et la parcelle A 519 où, après sa mort en 1881, sa veuve, Laura de Rothschild, fit édifier en 1883 un "chalet" en bois selon les plans de l´architecte Émile Lavezzari, qui avait été déjà choisi comme maître d'oeuvre de l'hôpital Rothschild, en collaboration avec Delattre, constructeur de chalets en bois, installé sur la commune voisine de Verton, spécialisé dans les bois découpés qu´il vantait dans une publicité parue en 1881. L'édifice fut détruit par l'armée allemande durant la période de l'Occupation comme presque toutes les constructions situées directement en bordure de la plage.
    Référence documentaire :
    Archives départementales du Pas-de-Calais : Série P : 3P108/118 ; matrices cadastrales. Passé et de la Bibliothèque de Berck-sur-Mer et environs (A.M.P.B.B.E.), 2006.
    Description :
    Cet immense chalet en bois, à l´allure de villa, appelé Les Oyats était situé sur une dune , dominant la plage, précédé d´un jardin avec pelouse et parterres de plantes, ainsi qu´un jardin en contrebas, entouré d´un muret en brique. Le chalet, à l´élévation ordonnancée, s´élève sur un niveau de soubassement qui soutient la terrasse donnant sur la plage. Le rez-de-chaussée est partiellement en brique l´élévation de l´église Notre-Dame des Dunes de Berck-Plage et le reste de l´élévation est en lattes de bois. Un avant-corps central avec façade-pignon, balcon, une large toiture avec lucarnes rappellent l´architecture des maisons de notable. Les lambrequins et ornementations diverses y sont utilisés de manière exhaustive et raffinée.
    Auteur :
    [commanditaire] Rothschild Laura de
  • Maison, villa dite Le Petit Trianon
    Maison, villa dite Le Petit Trianon Berck - quartier de Lhomel - 46 rue de Lhomel - en ville - Cadastre : 2006 BR1 17
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    quartier de Lhomel.
    Description :
    homonyme, est construite en retrait de la voirie, au milieu d´un jardin. Son caractère pittoresque repose sur les largeurs différente des trois travées, sur leur jeu de profondeur, sur la forme des baies toutes rectangulaires, sauf la plus grande, au rez-de-chaussée de la travée médiane, qui est en plein une demi-croupe débordante. Elle est construite en rez-de-chaussée surélevé sur cave et 2 étages de comble. La travée de gauche est la plus sobre et possède un renfoncement par rapport à la travée médiane d´un toit en bulbe ; une petite terrasse surplombe la porte d´entrée. La travée de droite, la plus large, est aussi sobre que la travée de gauche ; son renfoncement est plus prononcé. L´élévation postérieure étant rectiligne, la profondeur de la maison est beaucoup moins importante sur la travée de droite . Le premier niveau de comble est éclairé par deux grandes lucarnes pendantes, situées au-dessus des travées latérales ; le deuxième niveau est formé de deux petites lucarnes, asymétriques et placées à des
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé 2 étages de comble
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 46 rue de Lhomel - en ville - Cadastre : 2006 BR1 17
  • Maison
    Maison Berck - quartier de Lhomel - 5, 7 rue de La Garenne - en ville - Cadastre : 2006 BR2 365, 366
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Edifice du 4e quart du 19e siècle (analyse de terrain).
    Description :
    Maison élevée sur rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré et 1 étage de comble. Elévation rythmée triangulaire, éclairant l'étage de comble, et décalée, pour celle de gauche, par rapport à l'alignement des baies du rez-de-chaussée. Appareillage en briques rouges et briques ocres à assises alternées créant un jeu de décor (motifs géométriques, linteaux, bandeaux, chaînage). La couverture est en fausse ardoise.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 5, 7 rue de La Garenne - en ville - Cadastre : 2006 BR2 365, 366
  • Série de sept maisons
    Série de sept maisons Berck - 2, 4, 6, 8, 10, 12, 14 rue Theillier - en ville - Cadastre : 1995 CK
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Précision dénomination :
    maisons en série (série de 7)
    Description :
    Série de sept maisons jumelées à façade pignon sur rue et pignons à redents.
    Titre courant :
    Série de sept maisons
  • maison dite chalet du Rosaire
    maison dite chalet du Rosaire Berck - 37 rue Rothschild - en ville - Cadastre : 1995 CI 279
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Parties constituantes non étudiées :
    magasin de commerce
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Façade-pignon flanquée de deux tourelles à toit conique et précédée d'un avant-corps à un seul niveau, qui abrite un magasin de commerce et dont le toit forme terrasse devant l'étage. La porte et la devanture de magasin sont de style néo-gothique.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de trois quarts. IVR31_19966201507ZE
  • maison dite chalet Montplaisir
    maison dite chalet Montplaisir Berck - 3 rue du Calvaire - en ville - Cadastre : 1995 CK 315
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit
    Murs :
    essentage de planches
    Description :
    Maison de bois entièrement essentée de planches. La partie de bâtiment sur l'angle est surélevée et
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
  • Maison de brasseur
    Maison de brasseur Landas - 69 rue Albert-Lagache - en village - Cadastre : 1818 A 110, 111 2003 C 127
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Au cours de la 2e moitié du 19e siècle et jusqu'à la fin du premier tiers du 20e siècle, deux brasseries sont en activité sur la commune. En 1893-1894, la brasserie d'Auguste Simon et celle de la Veuve Hermand font l'objet d'une autorisation préfectorale de maintien d'activité (AD Nord, série M417/4120 et 4124). La brasserie Simon, devenue Simon-Deconinck vers 1920, est contrainte de cesser l'activité brassicole en 1932, date à laquelle la société des Eaux thermales de Saint-Amand-les-Eaux réalise un . Elle emploie à cette époque 8 personnes. Le propriétaire tente de forer un nouveau puits plus profond , mais l'eau captée étant ferrugineuse, le maintien de la production in situ devient impossible et la brasserie cesse son activité en 1932 ; elle emploie 8 personnes à cette époque. Le dépôt et la vente de
    Référence documentaire :
    AD Nord : Série P31/153 : cadastre de 1818, section A du Quenne, 1ère partie. AD Nord : Série M 417/ 4120 : autorisation préfectorale de maintien de l'activité de la brasserie de la veuve Hermand. AD Nord : Série M 417 n° 4124 : autorisation préfectorale de maintien de l'activité de la brasserie de Simon Auguste.
    Précision dénomination :
    maison de brasseur
    Description :
    La maison du brasseur est construite façade à rue sur deux niveaux ; le rez-de-chaussée est fortement surélevé afin de ménager en sous-sol un niveau à demi excavé pour l'aération et la bonne conservation des produits stockés. Elle se compose de 5 travées régulières prolongées d'une travée plus large on lisait autrefois "BRASSERIE". Bâtie en brique, la façade principale enduite de ciment, offrant une charretier) présente une clef saillante ornée de galets concassés ocre-brun. Pilastres, soubassement enduit à l'imitation de faux-appareil régulier aux joints rubannés et corniche moulurée complètent le décor. La demeure
    Titre courant :
    Maison de brasseur
    Annexe :
    AD Nord : Série M 417/ 4120 : autorisation préfectorale de maintien de l'activité de la brasserie de la veuve Hermand. Le sous-préfet de l'arrondissement de Douai, Chevalier de l'ordre de la Légion d'Honneur à la Brasserie à Landas, concernant la demande de la Dame Veuve Hermand. Vu la demande par laquelle Mme Ve Hermand sollicite l'autorisation de maintenir en activité la brasserie sise à Landas ; le plan des lieux ; le procès-verbal de commodo et incommodo auquel la demande a été soumise ; les avis de M. le Maire de Landas et du Conseil d'hygiène et de salubrité ; le décret de 1886 ; considérant que cheminée dépassant d'au moins 2m les toits voisins dans un rayon de 50 mètres. L'atelier des chaudières n'aura pas d'ouverture dans les murs latéraux et sera terminé supérieurement par une cheminée d'appel qui donnera seule issue aux buées provenant de l'ébullition de la bière ou de l'eau. La chambre contenant la touraille n'aura pas d'ouverture dans les murs latéraux ; elle sera terminée supérieurement par une cheminée
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1818. IVR31_20055907420NUCA Situation sur le cadastre de 1876. IVR31_20055907406NUCA Vue générale de la brasserie. IVR31_20095901347VA Vue générale de la façade. IVR31_20055907439NUCA Alignement de maisons attenantes à la brasserie (dans le fond). IVR31_20095901340VA
  • Maison
    Maison Rumegies - 33 rue Alexandre-Dubois - en village - Cadastre : 1830 D2 418 1913 5e feuille 1762 2003 A 3279
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison, adjointe de communs, existe depuis le début du 19e siècle et figure selon un plan en C sur le cadastre de 1830. La maison et les communs ont été reconstruits en 1886 et la maison adjointe de deux petits bâtiments donnant sur la rue. La grange (?) a été agrandie.
    Description :
    La maison est située en retrait par rapport à la rue et est adjointe de deux petits bâtiments soubassement en pierre calcaire, matériau également utilisé pour le bandeau placé au niveau de l'allège des fenêtres de l'étage et le cartouche portant la date, situé sur l'allège de la travée centrale, au-dessus de
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Plan de situation. Cadastre de 1913, 5e feuille, extrait (AD Nord : P31/626 Maison de maître, 33 rue Alexandre-Dubois. IVR31_20095901359VA
  • maison, actuellement mairie
    maison, actuellement mairie Warlaing - en village - Cadastre : 2007 B 736
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Ancienne maison bourgeoise construite à la fin du 19e siècle, comme en témoigne la date portée de 1863 sur l'un des pavillons d'entrée. Le bâtiment est actuellement occupé par les locaux de la mairie.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La mairie de Warlaing est dans le centre du village. Un imposant portail en fer forgé, encadré de , sont cantonnés de pilastres d'angle, et d'une porte en arc en plein cintre sur la façade donnant sue la rue (maintenant bouchée), surmontée d'un bandeau de briques. De plan carré, le bâtiment s'élève sur linteaux des fenêtres. Sa façade principale, ordonnancée, est divisée en cinq travées. Les ouvertures, de est enduite. Soubassement et pilastres d'angle sont portés en surépaisseur de l'enduit. A l'origine , les pilastres portaient un décor en table au rez-de-chaussée, et étaient cannelés à l'étage (ils se porte-fenêtre de l'étage. Une corniche, au décor d'oves, perles et pirouettes, vient couronner le mur couvert de tuiles mécaniques plates. Une lucarne est placée à l'aplomb de la travée axiale.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue générale de l'ancienne maison et ses dépendances. IVR31_20125901627NUCA Vue générale de trois quarts côté de l'ancienne maison et ses dépendances. IVR31_20125901628NUCA La façade antérieure de la mairie. IVR31_20125901626NUCA Elévation postérieure de la mairie, façade en brique non enduite et pilastres ioniques aux angles
1