Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • hôtel de voyageurs dit Grand-Hôtel, puis hôpital marin dit hôpital Cazin-Perrochaud
    hôtel de voyageurs dit Grand-Hôtel, puis hôpital marin dit hôpital Cazin-Perrochaud Berck - Berck-Plage - rue du Grand-Hôtel - en écart - Cadastre : 2006 CN1 350
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    pas à quitter cette pension de famille pour aller s’installer dès 1893 ou 1894 dans l'édifice occupé précédemment par le Grand-Hôtel, sis en bordure de plage immédiatement au nord de l’hôpital Rothschild prolongement de l’aile nord de l’ancien Grand-Hôtel, ce qui fut réalisé très probablement en deux temps si l’on La création de cet établissement est en relation directe avec l’expulsion des religieuses cadre plus général de la laïcisation des hôpitaux dépendants de l’administration de l’Assistance publique de Paris. Ces religieuses, alors au nombre de 75, demeurèrent à Berck et emménagèrent, en un premier temps, dans une ancienne pension de famille, prise en location, sise rue de l’Impératrice où elles ouvrirent incontinent un établissement de soin pour enfants. Vu l’exigüité des locaux, elles ne tardèrent flanc sud de l'ancien Grand-Hôtel une chapelle et, en 1899, à l’angle sud-ouest, un corps de bâtiment pour y loger leur communauté. Dès 1892, lors de leur emménagement rue de l’Impératrice, elles avaient
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine hospitalier du Nord-Pas-de-Calais
    Référence documentaire :
    et du Pas-de-Calais, 1983, n°16, p. 7-15. Le Tout-Berck. Guide général de la plage de Berck-s-Mer (Pas-de-Calais), contenant tous les . Guide général de la plage de Berck-s-Mer (Pas-de-Calais), contenant tous les renseignements utiles aux de Berck. Institut Cazin-Perrochaud. In : Dossiers archéologiques, historiques et culturels du Nord Historique des hôpitaux de Berck. Institut Cazin-Perrochaud. GIRET Joseph. Historique des hôpitaux baigneurs, touristes, propriétaires et commerçants. Berck-sur-Mer : imprimerie du « Journal de Berck », 1904
    Dénominations :
    hôtel de voyageurs
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier tournant à retours sans jour en charpente suspendu
    Murs :
    bois pan de bois essentage de planches (?)
    Description :
    L'édifice se composait de deux parties d'époque et de construction bien distinctes : d'une part l'ancien Grand-hôtel, construit vraisemblablement en pans de bois avec essentage de planches, d'autre part les bâtiments édifiés après le rachat de cet hôtel par les religieuses qui étaient en maçonnerie de brique. Les terrasses de cure d'air ajoutées en 1924 sur toute la longueur de la façade donnant sur la mer, étaient faites en béton armé et reposaient sur une structure de poteaux constituée du même matériau. Un escalier de distribution extérieure suspendu en charpente, lequel jouait très vraisemblablement le rôle d'escalier de secours, était accolé à la façade postérieure - celle donnant sur la cour - du bâtiment de l'ancien Grand-Hôtel. Jusqu'à son agrandissement sur son flanc sud en vue de
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs dit Grand-Hôtel, puis hôpital marin dit hôpital Cazin-Perrochaud
    Illustration :
    correspondant à l'ancien Grand Hôtel, et extrémité proximale de l'aile nord. IVR31_20066200125NUC proximale de l'aile nord après la restauration générale et les profonds remaniements consécutifs à la Elévation antérieure donnant sur la plage de l'ancien Grand Hôtel, état avant la construction du bâtiment de la communauté religieuse sur son flanc sud, vue de trois-quarts droit. IVR31_20126200325NUC Elévation antérieure de l'ancien Grand Hôtel, état au moment du début de la construction, sur le flanc droit, du bâtiment de la communauté religieuse, vue générale prise de trois-quarts droit de l'ancien Grand-hôtel, vue de trois-quarts gauche. IVR31_20066200173NUC Elévation antérieure, état après la suppression des balcons et terrasses en charpente autour de 1920, vue de trois-quarts droit. IVR31_20066200123NUC Elévation postérieure du corps de logis principal, et aile sud formée par le retour du bâtiment de
  • hôtel de voyageurs dit grand hôtel Métropole, puis hôtel du Centre, enfin hôpital marin dit institut Notre-Dame-des-Sables
    hôtel de voyageurs dit grand hôtel Métropole, puis hôtel du Centre, enfin hôpital marin dit institut Notre-Dame-des-Sables Berck - Berck-Plage - avenue Francis-Tattegrain - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Vers la fin du 19e siècle fut bâti, sur le flanc nord de l'Entonnoir, un hôtel de voyageurs, appelé années de l'Occupation, ce qui mit un terme définitif à son activité, car il ne fut pas rouvert au 1912. Ce fut à la suite de ce changement d'affectation que la terrasse s'étendant au-devant du rez-de toiture à longs pans brisés, ce qui permettait l'aménagement du niveau de comble en étage habitable. Cet établissement recevait des malades tant enfants qu'adolescents et adultes jeunes, mais uniquement de sexe structure en béton armé de manière à ménager au-devant d'elle des galeries de cure superposées sur trois lit que l'on faisait rouler, furent disposées pour moitié en encorbellement en raison de l'insuffisance de largeur de la terrasse du rez-de-chaussée au-dessus de laquelle se dressait la dite structure . Dans les années 1930, l'établissement était en capacité d'accueillir 130 malades. A l'instar de tous lendemain de la guerre.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine hospitalier du Nord-Pas-de-Calais
    Dénominations :
    hôtel de voyageurs
    Murs :
    bois pan de bois essentage de planches (?)
    Description :
    L'édifice correspondant à l'ancien hôtel était construit en maçonnerie au niveau du rez-de-chaussée avec des parois essentées de planches au niveau des 1er et 2e étages, essentage qui était probablement appliqué sur un pan de bois. La toiture originelle était à longs pans et croupes ; elle fut remplacée par une toiture à longs pans brisés et croupe brisées. La structure des galeries de cure ajoutées après la
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs dit grand hôtel Métropole, puis hôtel du Centre, enfin hôpital marin dit
    Illustration :
    Elévation antérieure sur l'Entonnoir avant l'ajout des galeries de cure, vue générale prise de face , l'institut Notre-Dame, élévations antérieures sur l'Entonnoir, vue d'ensemble prise de trois-quarts gauche Elévation antérieure sur l'Entonnoir avant l'ajout des galeries de cure, vue générale prise de face Elévation antérieure sur l'Entonnoir avant l'ajout des galeries de cure, vue générale prise de Vue de la partie est de l'Entonnoir en regardant en direction de la ville montrant, sur le côté Elévation antérieure sur l'Entonnoir après l'ajout des galeries de cure, vue générale prise de face Elévation antérieure qui donne sur l'Entonnoir, galerie de cure couverte, vue en enfilade montrant Elévation antérieure qui donne sur l'Entonnoir, galerie de cure découverte, vue en enfilade
  • Hôtels de voyageurs
    Hôtels de voyageurs Berck
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    nom de "Grand hôtel" de la Plage, de Berck etc. Comme pour les maisons, la progression est 1925 (Guide du Baigneur). Le projet de Grand Hôtel de l'architecte Joachim Richard (archives de l'IFA 081 IFA 365) proposé en 1919 n'est pas réalisé. Aucun projet d'hôtel n'a été envisagé dans le plan de reconstruction après la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui, les hôtels sont situés avenue du Général-de-Gaulle ou en périphérie, à l'extérieur du centre ville.
    Dénominations :
    hôtel de voyageurs
    Description :
    Renaissance. Le style architectural ne permet pas de préciser l'affectation des édifices de cette liste ; en A l'origine de la station balnéaire, les hôtels sont construits sur l'Esplanade (la digue) et l'Entonnoir (ancienne embouchure de l'Arche) puis gagnent le quartier de la gare (construite vers 1891), la rue Rothschild et le quartier résidentiel de Lhomel où les hôtels les plus grands et connus s'appellent "Le Cottage" (IA62001767) ou "Le Régina" (IA62000433). Avec son projet de Grand hôtel, Joachim Richard avait prévu de construire un édifice prestigieux, avec un passage couvert pour voitures, des galeries de part et d´autre d´un hall donnant accès à une bibliothèque, un salon et un restaurant situés tous trois en enfilade. Il est parfois difficile d'identifier les hôtels de voyageurs : le Guide du Baigneur de 1928 mentionne dans une même liste les maisons de santé (établissements de soins) et les effet, les maisons de santé et les pensions sont parfois établis dans de simples maisons ou chalets
    Titre courant :
    Hôtels de voyageurs
    Illustration :
    Façade antérieure de l'hôtel de Russie (disparu), carte postale ancienne, collection particulière Hôtel La terrasse à l'angle de la rue de la Gare, carte postale ancienne, vers 1910 (?), Collection Projet de Grand Hôtel (non réalisé), plan du rez-de-chaussée, Joachim Richard, 12 novembre 1919 Projet de Grand Hôtel (non réalisé), façade donnant sur le boulevard de la mer, Joachim Richard, 12 La rotonde de l'hôtel La Terrasse, face à l'ancienne gare, en 2010. IVR31_20106201709NUCA Hôtel Médicis, 27, avenue de la Gare, mentionné dans le Guide du Baigneur de 1928, carte postale Salle à manger de la pension La Renaissance, date inconnue, carte postale ancienne, Collection L'hôtel-restaurant de l'Entonnoir, 31 rue Tattegrain. IVR31_20136200109NUCA
1