Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise paroissiale Saint-Martin
    Eglise paroissiale Saint-Martin Saint-Amand-les-Eaux - rue de l'Eglise place du 11 novembre 1918 - en ville - Cadastre : 2013 BP 272
    Historique :
    analysent les chroniques des moines et abbés ne s'accordent pas sur son constructeur ; il s'agirait de Saint -Amand peu de temps après son arrivée en Pévèle ou de l'abbé André, le troisième abbé successeur de saint Une première église est construite au VIIe siècle sur le Mont des Cornets. Les historiens qui -Amand. Une hypothèse défendue par l'historien allemand Bethmann propose la construction par Amand et Saint-Empire Germanique. Une deuxième église fut construite au XIe siècle. Elle subsista jusqu'en 1778 l'église ne permettant plus de tenir l'office et l'autorisation accordée par les abbés de célébrer l'office valenciennois Léon Raux, qui a également en charge la restauration de plusieurs édifices communaux après les ville des troupes. les archives mentionnent que pour la restauration des vitraux, toutes les entreprises de vitraux actives à cette époque sont contactées, seuls les maitres-verriers Charles les vitraux du choeur où deux panneaux entiers ont disparu. Des grisailles riches de médaillons et
    Référence documentaire :
    LEBACQZ Raymond. L'église Saint-Martin de Saint-Amand-les-Eaux. Son histoire, ses richesses. Saint Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux : collection de cartes postales. -Amand, Imprimerie Debienne, 1939 (?). Journal de la Voix du Nord : articles datés de novembre 1981 (conservés dans les dossiers Monuments
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    . J. et daté 1890, les Derniers moments de la vie de Saint-Amand, la Donation de la Charte à Saint Amand par Dagobert et Saint Amand mettant en fuite un serpent de l’Île d’Yeu. Les nombreux objets Christ Roi, Saint Amand et l'Oméga, représenté par la tour abbatiale. Le mobilier est contemporain de la ouest. Le choeur conserve des stalles et un ensemble de grands tableaux consacrés à Saint-Amand ; l'Apparition de Saint-Pierre à Saint-Amand, Amand nommé évêque de Maastricht en 646, tableau signé Deconinck P décoration peinte originelle a disparu. Les collatéraux sont éclairées par de larges baies dont les vitraux depuis le choeur jusqu'au porche dans le collatéral ouest : l'Alpha, Saint-Martin, l'Annonciation, la chaire du XVIIIe siècle est installée entre la nef et le collatéral est. Les autels latéraux conservent des tableaux, une Adoration des Mages sur l'autel du transept est, Sainte Famille sur l'autel latéral
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - rue de l'Eglise place du 11 novembre 1918 - en ville - Cadastre : 2013 BP
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Martin
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    Plan terrier de la ville de Saint-Amand-les-Eaux, 1645 - 1663, Carte D, montrant la partie entre la Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908036NUC Vue générale depuis l'abside, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux Vue générale vers le choeur, carte postale sans date (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux postale (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908039NUC Lucien Jonas, 1940 (Musée de la Tour abbatiale, Ville de saint-Amand-les-Eaux). IVR31_20155908034NUCA Historiques, aujourd'hui conservé au Musée de la Tour abbatiale (Ville de Saint-Amand-les-Eaux -Amand-les-Eaux, fonds ancien) IVR31_20125901854NUCA -Amand-les-Eaux). IVR31_20155908050NUC Le maître-autel et le tableau les Derniers moments de la vie de Saint-Amand. IVR31_20155901418NUCA
  • Etablissement thermal
    Etablissement thermal Saint-Amand-les-Eaux - 1303 route de la Fontaine Bouillon - Cadastre : 2013 AN 31, 33, 48, 49, 50
    Historique :
    Saint-Amand à établir les premières constructions pour exploiter cette source. L’étude, en 1682, par avec les religieux de Saint-Amand qui reprennent la possession et la jouissance d'un terrain et des Saint-Amand et des tentatives de travaux sont vaines. L’amorce d’un renouveau des thermes : les est intrinsèque à toute station thermale ; à Saint-Amand, l'idée est présente chez les tous eaux de la Fontaine Bouillon, vers 1640, évènements qui auraient poussé les religieux de l'abbaye de malade qui vient prendre les eaux". Il propose pour le bâtiment des boues une serre circulaire, sur nécessitant l'abondance d'eau, il s'appuie sur l'analyse des eaux par les médecins et un échange entre le De l'Antiquité à Vauban : la découverte des sources Les sources d’eau semblent avoir été ne se met pas en oeuvre avant la fin du 17e siècle. Les travaux historiques du docteur Charpentier sources consultables aujourd’hui. Il mentionne le passage et la guérison de l’archiduc Léopold dans les
    Référence documentaire :
    Service historique de la Défense, Centre historique des archives, Vincennes. Saint-Amand-les-Eaux : GR 1 VH 2241 : Plan et coupe du bassin recueillant les eaux [Grand Bouillon ?] de Saint-Amand avec Service historique de la Défense. Centre historique des archives, Vincennes. Saint-Amand-les-Eaux : GR 1 VH 2241 : Plan des Eaux de saint-Amand et des batimens qui en dépendent [milieu 18e siècle]. DENIS Ch. (Docteur). Saint-Amand, son histoire, ses monuments, sa station thermale. [Brochure
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    domaniale de Saint-Amand-les-Eaux. Il est composé d'un bâtiment en L, vestige du premier hôpital militaire )précède ces bâtiments. A l'arrière, des bâtiments d'exploitation (fig. 83-84)des eaux minérales occupent également le site. En face, la première usine d'embouteillage (fig. 85) des eaux minérales est conservée.
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - 1303 route de la Fontaine Bouillon - Cadastre : 2013 AN 31, 33, 48, 49, 50
    Annexe :
    composante de l'établissement thermal de Saint-Amand-les-Eaux. L'architecte explique son ambition pour Les ambitions architecturales de l'architecte départemental Malet (1829). Les deux projets proposés du bâtiment de plan rectangulaire « unique » - rappelant les bains antiques - des boues et des bains XVIIIe siècle remplaçant les portiques disposés autour des bains et destinés à mener le baigneur aux ... sans changer les bases du projet .. je me bornerai à observer qu'il conviendrait de proposer de voûter distraire une santé maladive. J'ai conséquemment cherché tous les moyens que je pouvais raisonnablement principal corps de logis, sans pourtant briser l'unité...Pour remplir les conditions du programme, j’ai
    Texte libre :
    de départ de la captation et l’exploitation des eaux de Saint-Amand. Un hôpital militaire (1730 20e siècle, la ville thermale de Vichy semble être un modèle pour la station de Saint-Amand, les hors de la ville, accessible par train, à proximité de la forêt domaniale de Saint-Amand. Au début du Les sources d’eau semblent avoir été découvertes et utilisées pendant l’Antiquité. Leur captation ) puis un hôpital pour les pauvres (1780) y sont créés par l’Etat, un autre hôpital est créé par un entrepreneur privé. A la fin du 18e siècle les religieux reprennent la gestion et le projet architectural de proposés par les architectes départementaux, parmi lesquels figurent Malet et Cordonnier. ils sont destinés
    Illustration :
    Plan et coupe du bassin recueillant les eaux [Grand Bouillon ?] de Saint-Amand avec plan, coupe et élévations de l'établissement thermal par Mesgrigny, 1699 (S.H.D. Vincennes. Saint-Amand-les-Eaux : GR 1 VH historique de la Défense, Centre historique des archives, Vincennes. Saint-Amand-les-Eaux : GR 1 VH 2241 projets de casino, de grand hôtel et de piscine, sans date ni signature (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux date ni signature (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux, INV 80/200). IVR31_20125901886NUCA , sans date ni signature (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux, INV 80/200). IVR31_20125901894NUCA (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux, INV 80/200). IVR31_20125901887NUCA signature (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux, INV 80/200). IVR31_20125901889NUCA Garnier (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux, INV 80/200). IVR31_20125901888NUCA (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux, INV 80/200). IVR31_20125901884NUCA
  • Église paroissiale Saint-Brice
    Église paroissiale Saint-Brice Rumegies - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 2003 A 1445, 1446
    Historique :
    de celle de Saint-Amand-les-Eaux, toutes les deux construites par l'architecte lillois Lesaffre. Au L'ancienne église est connue par sa représentation sur les Albums de Croÿ (1603) et par la fin du 19e siècle, les plafonds des bas-côtés sont masqués par les voûtes d'arêtes et le décor actuel
    Référence documentaire :
    PLATEAUX, Alain (dir.). Les églises de la Pévèle française. Histoire et architecture du IXe au XXe
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    L'église est située au centre du village, sur l'ancienne route reliant Lille à Saint-Amand-les-Eaux grès. Deux petites ailes font la jonction entre les bas-côtés et la tour, couverte d'une flèche polygonale à égout retroussé. La nef et les bas-côtés sont couverts d'un toit à longs pans en matériau synthétique. Les bas-côtés sont éclairés par des baies simples à arc segmentaire, le choeur par deux fenêtres cul de four décorée de nervures retombant sur de gros culots et les bas-côtés de voûtes d'arêtes à pendentifs, qui cachent les plafonds originels. Les écoinçons des arcades de la nef sont décorées de
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Brice
    Vocables :
    Saint-Brice
    Illustration :
    L'autel Saint-Brice. IVR31_20095903383NUCA
1