Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hôpitaux marins de Berck
    Hôpitaux marins de Berck
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine hospitalier du Nord-Pas-de-Calais
    Référence documentaire :
    Le Tout-Berck. Guide général de la plage de Berck-s-Mer (Pas-de-Calais), contenant tous les . Guide général de la plage de Berck-s-Mer (Pas-de-Calais), contenant tous les renseignements utiles aux Du traitement et de la prophylaxie de la scrofule par les bains de mer. BERGERON, Jules. « Du traitement et de la prophylaxie de la scrofule par les bains de mer ». In : Annales d’hygiène publique et de CAZIN, Henry. De l'influence des bains de mer sur la scrofule des enfants. Paris : Asselin et baigneurs, touristes, propriétaires et commerçants. Berck-sur-Mer : imprimerie du « Journal de Berck », 1904 ). L’armement antituberculeux français. Paris : Masson et Cie, 1934. 245 p. 3e édition. Comité national de Un hôpital crée une ville. L’hôpital maritime de Berck-sur-Mer, de sa création jusqu’en 1920 . CRÉPIN, Guy, CRÉPIN, Michèle, LYS-COUSIN, Catherine. Un hôpital crée une ville. L’hôpital maritime de Berck-sur-Mer, de sa création jusqu’en 1920. Berck-sur-Mer : [s.n.] (Pierre Trollé imprimerie), 1999
    Description :
    Le corpus étudié comprend des édifices qualifiés par le Comité national de défense contre la tuberculose, de sanatoriums maritimes ou de cliniques, selon qu'ils appartenaient à la catégorie des établissements non payants ou à celle des établissements payants. A l'apogée de la station sanitaire de Berck -Plage, soit à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les édifices comptabilisés en 1934 de manière exhaustive par ce Comité national de défense contre la tuberculose, étaient au nombre de 22 dont 14 détruit, un second est de construction postérieure à 1934, le troisième semble avoir été purement oublié dans le fatras des maisons de santé non prises en compte. Sur les 21 édifices étudiés, 12 ont
    Auteur :
    [commanditaire] Rothschild James-Nathan de
    Titre courant :
    Hôpitaux marins de Berck
    Annexe :
    configuration générale à savoir : deux corps de logis ou ensembles de corps de logis - un au nord et un au sud de corps de logis nord et sud, étaient tout à fait intentionnelles ; leur but était de permettre aux Maisons de santé et maisons ou pensions de famille Le succès de la cure marine chez les enfants susmentionnées, mais n'appartenant pas à la classe des indigents. En outre, pouvaient y être reçus d'autres enfants valétudinaires ou simplement jugés de santé délicate que les parents souhaitaient envoyer en séjour à Berck-Plage pour les faire bénéficier des bienfaits de la cure marine. Ces établissements était susceptible d'accompagner l'enfant pendant son séjour en bord de mer, ce qui développa l'émergence d'une clientèle plus exigeante à la recherche d'hôtels ou de pensions pouvant offrir des conditions de l'appellation de « maisons de santé », « maisons de famille » ou de « pensions », en marge du monde strictement hospitalier, contribuant largement à affirmer et amplifier l’identité sanitaire de la ville. En 1908, la
    Texte libre :
    de la cure marine et semble avoir acquis pour ce faire, dès 1870, un vaste terrain au nord du secteur demande amena l’administration de l’Assistance publique de Paris à passer en 1879 une convention avec un 1887, tout à fait au nord de Berck-Plage, l’hôpital Malingre-Rivet qui prit peu après le nom de parisiens, à transférer à l’hôpital maritime de plus en plus d'enfants n’appartenant pas à l'une des Calot, ancien interne en chirurgie d'Henry Cazin à l’hôpital maritime, fonda au nord de l'hôpital Cazin garçons rebaptisée du nom de Bouville après ce rachat, fit bâtir à partir de 1902, immédiatement au nord le nombre d'hôpitaux marins groupés dans ce petit secteur nord de la station de Berck-Plage. Quant au 1934, tout à fait au nord de Berck-Plage, en bordure du lotissement avorté du quartier de Bellevue, le , l'apparition d'antibiotiques antituberculeux et l'amorce du déclin des établissements de soins Ce ne fut pas d’établir à leur place des défenses côtières. Au surplus, les troupes d'occupation ne se privèrent pas de
    Illustration :
    extensions de l'édifice primitif au nord et au sud, vue générale. Carte postale, 1er quart du 20e siècle Grand hôpital maritime - Bâtiment d'hospitalisation annexe ajouté en 1905-1908 au nord de l'édifice lors de l'ouverture de l'établissement en 1861, vue d'ensemble. Gravure, 1885. IVR31_20056200161X Hôpital marin dit hôpital Napoléon, puis grand hôpital maritime - Vue cavalière générale de Hôpital marin dit hôpital Nathaniel-de-Rothschild - Elévation antérieure donnant sur la mer, vue 1884 et plan de distribution générale du rez-de-chaussée. Gravure, 1884. IVR31_20056200157X Sanatorium de l'Oise et des départements - Elévation est donnant sur la rue, état avant tout agrandissement de l'édifice primitif, vue générale. Carte postale, début du 20e siècle. IVR31_20066200427NUC en charpente autour de 1920. Carte postale, années 1920. IVR31_20066200123NUC Institut orthopédique Saint-François-de-Sales, puis institut Calot - Elévation antérieure, vue
  • hôpital marin dit hôpital Pasteur ou Oeuvre des Petits allongés, puis Fondation franco-américaine, actuellement école professionnelle d'infirmières dite institut de formation en soins infirmiers
    hôpital marin dit hôpital Pasteur ou Oeuvre des Petits allongés, puis Fondation franco-américaine, actuellement école professionnelle d'infirmières dite institut de formation en soins infirmiers Berck - quartier de Lhomel Berck-Plage - 4 rue de l'Ancien-Calvaire - en écart - Cadastre : 1969 BR 13
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La création en 1920 de cette institution sanitaire, connue plus tard sous le nom de fondation acquéreur en 1920 d'un hôtel de voyageurs dit hôtel de Russie qui, durant la Première Guerre mondiale, avait inauguré en 1925. Le coût de sa construction et de son aménagement s'était monté à 3 500 000 francs. Dès l'origine, l'hôpital fut desservi par des religieuses de la congrégation du Coeur de Marie dont la maison mère a son siège à Baugé. Selon le Comité national de défense contre la tuberculose, cet établissement se trouvait doté d'une capacité d'accueil de 340 lits en 1934. Il recevait alors enfants de sexe féminin, adolescentes et jeunes filles entre 3 et 25 ans, enfants de sexe masculin et adolescents entre 3 et 15 ans. L'armée allemande ordonna au mois d'août 1941 l'évacuation de l'établissement qui demeura vacant durant tout le restant de la période de l'Occupation. Gravement endommagé pendant ces années d'abandon, il ne put rouvrir ses portes tout de suite après le départ des troupes allemandes ; aussi, la
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine hospitalier du Nord-Pas-de-Calais
    Référence documentaire :
    du Nord et du Pas-de-Calais, 1984, septembre, p. 21-31. Historique des hôpitaux de Berck. La Fondation franco-américaine. GIRET Joseph. « Historique des hôpitaux de Berck. La Fondation franco-américaine ». In : Dossiers archéologiques, historiques et culturels
    Description :
    Cet édifice était séparé de la rue de l'Ancien-Calvaire sur laquelle donne l'entrée principale, par , constituerait en pareil cas un simple matériau de remplissage, sinon de parement. Le corps de logis principal présentait à l'origine, sur sa façade antérieure, un corps central de cinq travées encadré par deux gros pavillons en forte saillie, placés à chacune de ses extrémités. Une construction en béton armé, destinée à recevoir des locaux administratifs, a été ultérieurement plaquée contre la partie centrale du corps de saillie par rapport aux pavillons latéraux. Des galeries de cure en béton armée régnaient au-devant des premier et second étages de la façade postérieure donnant sur la seconde cour : elles reposaient partie sur supports faits de poteaux, partie en encorbellement sur des consoles.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel Berck-Plage - 4 rue de l'Ancien-Calvaire - en écart - Cadastre : 1969 BR
    Titre courant :
    , actuellement école professionnelle d'infirmières dite institut de formation en soins infirmiers
    Illustration :
    Elévation antérieure, vue générale prise de trois-quarts gauche. IVR31_19956200077XB Elévation antérieure, vue générale prise de trois-quarts gauche. IVR31_20066200345NUC Elévations sur la cour avec leurs galeries de cure pour les pensionnaires, vue d'ensemble
  • Hôpital marin dit institut orthopédique Saint-François-de-Sales, puis institut Calot
    Hôpital marin dit institut orthopédique Saint-François-de-Sales, puis institut Calot Berck - Berck-Plage - rue du Docteur-Calot - en écart - Cadastre : 1969 AN 20
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    hôpital maritime, fonda, tout à fait au nord de la station balnéaire de Berck-Plage, l’institut . En pendant et au nord du pavillon dit de la clinique, fut bâtie une salle de gymnastique provisoire , l'expansion de l'établissement se poursuivit au nord avec l'achat, à l'Assistance publique de Paris, de population, n'allait pas tarder à réduire inexorablement l'incidence de l'endémie tuberculeuse infantile et orthopédique Saint-François-de-Sales dont la construction s’échelonna entre 1901 et 1906 sur les plan de l'architecte Joseph-Charles de Montarnal de Guirard dans un style régionaliste s'inspirant de l'architecture de l’avant du côté sud, le pavillon dit de la clinique abritant salles d’opérations, salles de massages , stérilisation, radiographie et pharmacie. On ajouta ensuite, au nord, vers 1906 un second bâtiment d'hospitalisation, en pendant à celui déjà construit au sud, ce afin de répartir filles et garçons dans des locaux distincts, tandis que le premier de ces deux bâtiments se trouvait lui-même concomitamment agrandi au sud
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine hospitalier du Nord-Pas-de-Calais
    Référence documentaire :
    . Institut Calot. In : Dossiers archéologiques, historiques et culturels du Nord et du Pas-de-Calais, 1984, N Le Tout-Berck. Guide général de la plage de Berck-s-Mer (Pas-de-Calais), contenant tous les . Guide général de la plage de Berck-s-Mer (Pas-de-Calais), contenant tous les renseignements utiles aux baigneurs, touristes, propriétaires et commerçants. Berck-sur-Mer : imprimerie du « Journal de Berck », 1904 Historique des hôpitaux de Berck. Institut Calot. GIRET, Joseph. Historique des hôpitaux de Berck touristes et des malades.- Saint-Josse-sur-Mer : Amis du Musée du Passé et de la Bibliothèque de Berck-sur Un hôpital crée une ville. L’hôpital maritime de Berck-sur-Mer, de sa création jusqu’en 1920 . CRÉPIN, Guy, CRÉPIN, Michèle, LYS-COUSIN, Catherine. Un hôpital crée une ville. L’hôpital maritime de Berck-sur-Mer, de sa création jusqu’en 1920. Berck-sur-Mer : [s.n.] (Pierre Trollé imprimerie), 1999 . 304 p. : ill. Cahiers du musée de Berck, série histoire N°1.
    Description :
    L'architecte Joseph-Charles de Montarnal de Guirard avait conçu le projet d'un édifice devant comporter cinq bâtiments indépendants : trois bâtiments élevés de deux étages plus un étage de comble au -dessus d'un étage de soubassement, lesquels sont alignés du côté du front de mer, et deux pavillons hauts d'un seul étage encadrant la cour d'honneur. Cette cour s'étend en avant de la face postérieure du bâtiment central de l'alignement en front de mer. Cet ensemble de bâtiments était prévu au départ comme parfaitement symétrique tant du côté de la mer que de celui de la cour d'honneur, mais les agrandissements effectués du côté sud rompirent avec la symétrie, et ce dès la première phase de travaux terminée en 1906 successifs jusqu'à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Dans les bâtiments de l'édifice primitif achevé en 1906, le gros oeuvre associait maçonnerie de brique et structure en béton armé ; quant au décor une seul vaisseau couvert d'une voûte en berceau segmentaire faite d'un voile de béton armé ; ses
    Auteur :
    [architecte] Montarnal de Guirard (de) Joseph-Charles
    Titre courant :
    Hôpital marin dit institut orthopédique Saint-François-de-Sales, puis institut Calot
    Appellations :
    institut Saint-François-de-Sales
    Vocables :
    Saint-François-de-Sales
    Couvrements :
    dalle de béton en béton armé
    Illustration :
    Bâtiment d'hospitalisation ajouté dans l'entre-deux-guerres au nord de l'établissement, élévation Vue aérienne prise du sud-est en regardant vers le nord-ouest montrant au premier plan, de gauche à Bâtiment d'hospitalisation ajouté dans l'entre-deux-guerres au nord de l'établissement primitif Corps de logis principal et bâtiment méridional, état avant la construction du bâtiment Corps de logis principal et bâtiment méridional, état avant la construction du bâtiment septentrional en 1906, élévations donnant sur la cour, vue d'ensemble prise de trois-quarts gauche. Carte Corps de logis principal, élévation sur la plage, élévation sur la plage avec le bâtiment septentrional alors en cours de construction, vue d'ensemble prise de trois-quarts droit. Carte postale, début Corps de logis principal et bâtiment méridional avant son extension par une courte aile en retour d'équerre, élévation sur la plage, vue d'ensemble prise de trois-quarts droit. Carte postale, début du 20e
1