Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 21 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale Saint-Amand
    église paroissiale Saint-Amand Brillon - rue du Maréchal Foch - en village - Cadastre : 2007 A 843
    Historique :
    dédiée à saint Amand, comme l'église primitive. Reconstruite avec un clocher entre 1860 et 1864 par Ambroise Leclerc et Louis Cordier, les entrepreneurs à Orchies d'après un projet de l'architecte Grimault . Puis en 1862, d'autres travaux ont été exécutés sous les ordres de l'architecte Grimault, sans que l'on Somain. En 1902, une horloge et deux cloches sont installées au clocher. Les cloches sont réalisées par
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Titre courant :
    église paroissiale Saint-Amand
    Vocables :
    Saint-Amand
  • presbytère, actuellement maison
    presbytère, actuellement maison Flines-lès-Mortagne - 8 rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 2007 C 1999
    Historique :
    Le presbytère de la commune de Flines-lez-Mortagne a été construit entre 1873 et 1876, d'après les plans de l'architecte tourquennois Maillard. Les travaux sont exécutés par l'entrepreneur Fremery, pour un coût global de 10780 francs. Les annexes ont été construites par la suite.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    saint Joseph et l'Enfant. Au rez-de-chaussée, les baies ont des linteaux en plein cintre, tandis qu'à de l'église Saint-Martin. Le corps de logis est adjoint de deux appentis. Sa façade ordonnancée est à , corniche et clef en ciment pour les baies. La couverture, en croupe avec coyau en débord de toiture, a été
    Localisation :
    Flines-lès-Mortagne - 8 rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 2007 C 1999
  • école, mairie, actuellement poste, mairie
    école, mairie, actuellement poste, mairie Vred - rue Suzanne Lanoy - en village - Cadastre : 2007 B 1672
    Historique :
    Un projet de mairie date du milieu du 19e siècle, comme en témoignent les dessins exécutés par d'entrée est mise en valeur par un encadrement en ressaut. En 1875 l'architecte douaisien Dosse propose les plans et élévation d'une école de garçons intégrant une salle pour les locaux de la mairie. Il est stipulé dans le devis que les travaux "consisterons dans la construction d'un bâtiment front à rue pour utilisés : chaux de Tournay et pierre de taille de Soignies pour les maçonneries de brique et pierre
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
  • ancienne école de garçons
    ancienne école de garçons Château-l'Abbaye - rue de la Fontaine - en village - Cadastre : 2007 U 1846, 1847
    Historique :
    Château-l'Abbaye est achevée en 1861. Les travaux, en partie effectués par l'entrepreneur Dupriez, ont été l'ancienne école de garçons à la rue de la Fontaine. Ces plans et élévations reprennent en tous points les . Aujourd'hui, le bâtiment a vocation de relais informatique et Internet pour les habitants de la commune.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    l'entrée. Les murs, enduits en soubassement, sont en briques, agrémentés de cordons en briques rouges d'appentis sur les deux ailles en tuile mécanique.
  • chapelle du Christ-Rédempteur
    chapelle du Christ-Rédempteur Bousignies - Cadastre : 2007 A 120
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    village, le long de la rue du Bois. Elle se signale par son style néo-gothique aérien, comme les nombreux calvaires monumentaux nombreux dans les campagnes de la région.
  • presbytère, actuellement maison
    presbytère, actuellement maison Vicq - 13 rue Amédé Denoeux - en village - Cadastre : 2007 B 935
    Historique :
    Presbytère datant de 1858, dont la construction est due à l'architecte Alexandre Grimault et les
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    , s'élève sur un niveau. Le béton, pour les linteaux et appuis des baies, alternent de façon régulière avec
  • école primaire
    école primaire Flines-lès-Mortagne - 1 rue G. Fournier - en village - Cadastre : 2007 C 534
    Historique :
    L'école primaire actuelle est l'ancienne école de filles de la commune, attribuée par les documents
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    1878. Une niche prévue au projet originel, surmontant la travée centrale, n'a pas été construite. Les en façades et pignons : pilastres d'angle, bandeaux individualisant les niveaux (pour le corps de
    Localisation :
    Flines-lès-Mortagne - 1 rue G. Fournier - en village - Cadastre : 2007 C 534
  • Eglise Notre-Dame-au-Bois
    Eglise Notre-Dame-au-Bois Bruille-Saint-Amand - lieu-dit Notre-Dame-au-Bois - rue Jules-Guesde - en village - Cadastre : C531
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Localisation :
    Bruille-Saint-Amand - lieu-dit Notre-Dame-au-Bois - rue Jules-Guesde - en village - Cadastre
  • Église paroissiale Saint-Nicolas
    Église paroissiale Saint-Nicolas Mortagne-du-Nord - Cadastre : 2008 U 672
    Historique :
    ´agrandissement. Il est probable que l´ouragan de mars 1876 ayant causé des dommages à l´hospice Saint-Michel ait de reconstruction est envisagé en 1927 avec les dommages de guerre. Le projet de l'architecte . Le mobilier a été dessiné par Fernand Baud en 1931 : les travaux de mosaïque des autels sont réalisés par la maison Lamarque de Croix, les motifs en sgraffito des autels latéraux par Maurice Ringot , statuaire de Malo-les-Bains, le grès rouge de la chaire et des fonts baptismaux (grès rouge dur de Saverne
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux
    Description :
    Les élévations et coupes du projet de 1820 montrent un édifice de plan basilical couvert d´un diverses : le volume est celui d´une église-halle, rappelant les églises de la France septentrionale , élevée en brique et pierre pour les colonnes, rappelant ainsi les églises du XVIIIe siècle de la région Saint-Aybert, achevée en 1926, a été conçue par l´architecte belge Henri Lacoste, formé à l´Ecole des
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Nicolas
    Vocables :
    Saint-Nicolas
    Illustration :
    Les fonts baptismaux. IVR31_20085900502NUCA
  • Église paroissiale Saint-Denis
    Église paroissiale Saint-Denis Lecelles - route de Roubaix - en village - Cadastre : 1805 B 0028 1821 B 0878 1885 B 0000 2003 B 0643
    Historique :
    L'ancienne église avait été construite par les religieux de Saint-Amand au lieu-dit du Pont des l'architecte valenciennois Henri Vallez (AD Nord série O 338/ 28, 29). Les boiseries du choeur ont été
    Référence documentaire :
    PLATEAUX, Alain (dir.). Les églises de la Pévèle française. Histoire et architecture du IXe au XXe
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    enclos funéraire. L'élévation reflète les deux campagnes de construction de l'édifice : le grand volume abritant la nef et les bas-côtés, précédé d'une tour-porche imposante, contraste avec celui du transept et choeur. En effet, les murs sobres des bas-côtés élevés en brique sont plus bas que ceux du choeur et du le choeur et le transept. Les bas-côtés sont éclairés par des baies simples surbaissées, alors que celles des croisillons arrondis et du choeur sont plus hautes et en plein cintre. La nef et les bas-côtés doubleaux et les bas-côtés de voûtes d'arêtes, qui ont remplacé des voûtes en demi-berceau en 1867. Des colonnes ioniques à tambours, en pierre calcaire locale appelée pierre bleue, soutiennent les arcs en plein
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Denis
    Annexe :
    AD Nord : Série C pièce 10563 lettre de M. Flescher (? prévôt de Saint-Amand-les-Eaux ?) à refluen de Mortagne à St Amand et au dela ne peut recevoir dans son lit les eaux de la rivière de l'Elnon du Hayon, 1869 * saint Amand, don des familles Cordier, 1869 * saint Louis, offert par M. Eloy réparation des chemins... de faire construire 2 ou 3 petits ponts pour écouler les eaux. mémoire concernant tranquillité... les eaux n'ont pas inondé le carreau du bâtiment de M. le curé mais les tonneaux de la cave fournil doivent servir annuellement de retraite aux poissons, D'où provient les eaux qui dégradent les recevoir dans son lit les eaux de la Scarpe en décembre, janvier et mois suivants la scarpe de nécessoité d'autres personnes m'ont assuré que les eaux d'Elnon refluent vers le village de Nivelle et de Thun et inondent considérablement les 2 communes de façon que... au mois d'avril de chaque année les eaux se ..., ces eaux ne peuvent... ? R : M. De Flescher diligente à faire relever les chemins de 2,5 pieds les
    Vocables :
    Saint-Denis
    Texte libre :
    (Belgique) (1709, 1710, 1744 et 1745) située au bord de l'Escaut, dont les eaux refluent dans la Scarpe puis ) ou non de l'église de Lecelles. L'enquête fait apparaître que les chemins permettant l'accès à
  • Temple de protestants
    Temple de protestants Lecelles - rue de Chorette - en village - Cadastre : 2003 D 0053
    Historique :
    librement et qu´un temple protestant peut être édifié pour les communes de Maulde, Saint-Amand et Lecelles de refuge des Réformés. C´est seulement après la Révolution que les différents cultes s´exercent l'architecte roubaisien Théodore Lepers ; les plans font apparaître une véritable reconstruction impliquant le rehaussement des murs latéraux et l'abaissement de la toiture ; les travaux se poursuivent jusqu'en 1861. Des
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    semblent être les vestiges du premier édifice. Le sanctuaire est élevé en brique, l'usage de la pierre
  • Mairie, école, actuellement mairie
    Mairie, école, actuellement mairie Rosult - rue du Capitaine-Deken - en village - Cadastre : 1912 A 2037, 2038 2003 AD 51
    Historique :
    départementale des bâtiments civils engage l'architecte à réduire les pignons, à supprimer ou déplacer dans la l'instituteur, le dépôt des pompes à incendie et les salles municipales ; chaque partie bénéficie d'une entrée détruit à une date inconnue. Le second bâtiment, situé en fond de cour, abrite la classe. Les travaux de
    Observation :
    en maintenant le système de pilastres et d'arcatures sur les façades antérieure et postérieure, que
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    en pavillon en ardoise. Ses quatre travées sont rythmées par des pilastres recevant les retombées d'arcs en plein-cintre (sur la façade antérieure, les pilastres, les arcs et leurs écoinçons ont été
  • Oratoire de la Vierge
    Oratoire de la Vierge Sars-et-Rosières - Cantraine - rue du Maréchal-Foch - en écart - Cadastre : 1913 1ere feuille 245 2003 A 1116
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    sur un bloc de calcaire. Les ressauts et les jeux de brique en relief donnent un effet de profondeur à la façade. Les élévations latérales sont scandées d'arcades aveugles, dans chacune desquelles est
  • Oratoire
    Oratoire Sars-et-Rosières - rue du Marais-à-Chênes - en village - Cadastre : 1913 2e feuille 2003 A 283
    Historique :
    D'après les archives communales, l'oratoire, dont on ignore le vocable, a été érigé en 1870 sur un
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    pans larges et étroits, séparés les uns des autres par des contreforts à deux ressauts. La façade formant au centre un motif de calvaire ; les murs et le plafond sont enduits de plâtre ; au fond de
  • Ferme
    Ferme Sars-et-Rosières - le Barrage - 3 rue du Barrage - en écart - Cadastre : 1830 A 534, 535 1913 5e feuille 530, 531 2003 ZC 51
    Historique :
    fronton) ; le portail piétonnier, la porte charretière et le muret qui les sépare datent de la même époque . Les bâtiments abritant les étables et le passage charretier, qui transforment la ferme en L en ferme à
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    parcelle ; de plan rectangulaire et construit en brique, il est à 2 niveaux et étage de comble ; les linteaux des baies sont en ciment ; des bandeaux en brique peinte en blanc marquent les 2 niveaux ; les ) alternés, et couverts en anse-de-panier ; un contrefort médian raidit la structure ; les deux pignons sont trouvent les étables à vaches et à chevaux, en brique, surmontées d'un fenil ; celui-ci est accessible par des lucarnes passantes ; la couverture présentait autrefois un coyau dont ne subsistent que les
  • Ecole de filles, actuellement maison
    Ecole de filles, actuellement maison Rosult - rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1912 A 2147 2003 AE 58
    Historique :
    construit et qui lui paraît présenter les aménagements nécessaires à une école. Deux relevés, sans doute Maillard n'a donc pas été retenue) ; les plans de Maillard montrent que la salle de classe, à quatre 2 lucarnes dans le comble ; entre les deux, se trouve la travée permettant d'accéder à la salle de couloir abritait un escalier droit donnant accès au comble. Les toilettes étaient situées le long d'un mur
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    est couverte d'un toit à longs pans en tuile flamande plombifère, à pignons découverts. Les quatre
  • Presbytère
    Presbytère Sars-et-Rosières - 2 rue du Plat d'Argent - en village - Cadastre : 1913 2e feuille 456, 457 2003 A 1057
    Historique :
    presbytère, conjoint, est daté du 26 janvier 1852 ; les travaux ne sont adjugés qu'en 1855 à Morelle , entrepreneur domicilié sur la commune. Les travaux ne sont achevés qu'en 1859, l'entrepreneur étant accusé de
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    étage carré et 5 travées ; les baies du rez-de-chaussée sont couvertes de plates-bandes, celles de devenu la cour de récréation du groupe scolaire dans lequel il a été intégré vers 1960. Les façades latérales sont percées d'une fenêtre unique, en plein-cintre, à l'étage. Les deux niveaux sont séparés par est ornée de 6 croix en brique, inscrites entre les 2 cordons d'étage. L'édifice est flanqué de deux
  • Église paroissiale de l'Immaculée-Conception
    Église paroissiale de l'Immaculée-Conception Sars-et-Rosières - rue du Plat d'Argent - en village
    Historique :
    derniers sont déplacés à l'extérieur des villages pour raisons hygiéniques. Les archives conservent un d'une église, d'un presbytère, et la clôture du cimetière. Les travaux commencent la même année, mais
    Référence documentaire :
    PLATEAUX, Alain (dir.). Les églises de la Pévèle française. Histoire et architecture du IXe au XXe
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    bâtières entrecroisées en ardoise de Fumay couvre les bas-côtés. La nef et les bas-côtés sont couverts de l'époque - rappelons la première utilisation de la fonte par Boileau dans l'église Saint-Eugène à Paris, en . L'église conserve quatre statues de plâtre de saint Louis Gonzague, saint Dominique, saint François d'Assise, saint Antoine de Padoue et le vaisseau sud accueille une Nativité (1861) de Félix Dumortier (1801
  • Ferme
    Ferme Rumegies - 310 rue du Grand-Chemin - en village - Cadastre : 2003 A 2070
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    piétonne), et, de part et d'autre de l'entrée les étables-écuries et le logis se font face. Plusieurs intéressants : le fossé et les arbres entourant la ferme sont conservés, la ferme possède deux chartils  : un passage dans les étables se continue dans le prolongement du logis par deux arcades.
  • Mairie-école de garçons, logement d'instituteur, puis mairie-salle des fêtes ; actuellement salles municipales
    Mairie-école de garçons, logement d'instituteur, puis mairie-salle des fêtes ; actuellement salles municipales Rumegies - rue Alexandre-Dubois - en village - Cadastre : 1913 5e feuille 1731 à 1734, 1742 2003 A 3014
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    entrées (décentrée pour la mairie), visibles sur le projet, a disparu dans la réalisation : les deux édifices (mairie et logement) ont le même volume (4 travées). Les deux entrées sont disposées de manière symétrique et sont mises en valeur par les deux balcons et consoles en pierre et garde-corps en fer forgé portant les inscription "mairie" et "école des garçons". Ces travées sont également couronnées par un travée. Ce décor sobre est complété par deux bandeaux et un chaînage. Les ouvertures sont à linteau droit