Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 60 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison et jardin de Joseph Meyer
    maison et jardin de Joseph Meyer Berck - 152 rue Emile Lavezzari - en ville - Cadastre : 2013 BN 32
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    De source orale, cette maison au style architectural composite a été achetée par l'actuelle propriétaire en 2002. C'est d'ailleurs l'originalité de la bâtisse qui avait fait l'objet d'une notice d'inventaire en 2006 lors du recensement du patrimoine balnéaire de la ville de Berck-sur-Mer, qui avait séduit désirant créer un pastiche de château fort. Ancien spahi (cavalier de l'armée française appartenant aux jouèrent un rôle important pendant la Seconde Guerre mondiale)., mutilé de guerre, l'auteur de l'édifice a érigé la maison de ses rêves pour prouver ce dont il était capable malgré son lourd handicap. D'ailleurs des portails d'entrée dans une forme rappelant les croix de calvaire, traduit cette philosophie. Les propriétaires de l'époque de l'enquête ont continué l'œuvre du "châtelain" et ont achevé le chemin de ronde sur
    Description :
    Les éléments architecturaux relatifs au château fort tels que donjons, chemins de ronde, créneaux maison est construite en rez-de-chaussée, en retrait de la voirie. Le corps de bâtiment principal, massé , à seule travée en façade, a été adjoint d'éléments supplémentaires réalisés avec des moules de fortune, pots de yaourts, boîtes de conserves, etc...La plupart des ouvertures sont en plein cintre. le portail sur rue est formé de deux tours crénelées, formant pilier sur lequel sont fixés les deux battants ; au dessus de ceux-ci, un arc porte des éléments de décor moulés, écussons et blasons. Le mur de clôture à droite, est crénelé, scandé d'une tourelle flanquée de niches ornées de croix.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Jardins :
    carré de jardin
    Titre courant :
    maison et jardin de Joseph Meyer
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Détail de la palissade sur rue. IVR31_20136200104NUC4A Détail de la palissade sur rue. IVR31_20136200115NUC4A Détail de la palissade sur rue. IVR31_20136200125NUC4A Détail de la palissade. IVR31_20136200110NUC4A Détail de la palissade. IVR31_20136200290NUC4A Détail de la tour. IVR31_20136200107NUC4A Détail de la tour. IVR31_20136200108NUC4A Détail de la tour. IVR31_20136200111NUC4A Détail de la tour. IVR31_20136200113NUC4A Vue de la tour. IVR31_20136200112NUC4A
  • Maisons
    Maisons Arras
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    reconstruction de la ville après la Première Guerre mondiale. Les maisons situées en centre-ville, gravement
    Référence documentaire :
    Organismes temporaires de la Première Guerre Mondiale. AD Pas-de-Calais. Série 10R9. Organismes Le Régionalisme. VIGATO, Jean-Claude. Le Régionalisme. Paris : Editions de la Villette, 2008. temporaires de la Première Guerre Mondiale.
    Description :
    La grande majorité des maisons sont mitoyennes, faites de béton et de brique et recouvertes d'ardoise dite ardoise d'Angers. Elles sont édifiées sur un étage avec étage de comble et se composent principalement de deux ou de trois travées. Pour un grand nombre de maisons, l'une de ces travées est en légère saillie et s'achève par un fronton-pignon. Sur les façades de ces maisons, l'Art déco prend la forme d'une profusion de décors floraux et géométriques (motifs circulaires majoritairement) qui ornent des façades à
    Texte libre :
    construites par des architectes agréés dans le département du Pas-de-Calais pour les travaux de reconstruction à pas-de-moineaux. Sur ces façades à caractère régionaliste, le style Art déco est présent par pas-de-moineaux. L’Art déco s’est frayé un chemin sur les façades de ces maisons par l’intermédiaire , 5 sont pourvues de boutiques en rez-de-chaussée ; cette spécificité tend à rappeler la fonction commerciale de la ville qui s’est dotée, dès le 19e siècle, de nombreuses maisons de commerce. Les maisons repérées sont issues de la période de la reconstruction qui succède à la Première Guerre mondiale ; leur construction s’échelonne de 1920 à 1936. Elles ont toutes été marquées, de manière visible ou plus discrètement d’Arras où le style Art déco est visible sur les façades de chaque rue. Dans cette partie de la ville, les sont principalement situées dans le secteur sud/sud-ouest de la ville et se concentrent essentiellement dans les quartiers de Ronville et de Saint-Sauveur. Deux maisons sont situées à l’ouest, sur l’avenue
  • Maison
    Maison Arras - 16 place de la La Vacquerie - en ville - Cadastre : 2008 AB 171
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    , architecte arrageois, agréé pour les travaux des Sociétés Coopératives de reconstruction du Pas-de-Calais ruine (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé). La maison fut très atteinte par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale tout comme l'ensemble des édifices de la place de la Vacquerie. Sa reconstruction est due à Ludovic Roussel . Elle fut édifiée après 1922, date à laquelle la plupart des édifices de la place étaient encore en
    Description :
    Cette maison, dont le rez-de-chaussée est dévolu à l'usage de commerce, est couverte d'un parement de brique. Le béton n'est apparent que pour les éléments de support : soubassement à larges refends , balcons et consoles de la baie du premier étage, encorbellement du balcon de la baie de l'étage de comble , corniche, rives de pignon. Les éléments de modénature sont également constitués de béton. Le rez-de -chaussée est percé de deux grandes baies en plein-cintre. Son architecture mélange les styles : constituée de modénature lui donnent une touche Art déco : panier de fleurs situé en haut du pignon, frise florale, nid de cigogne aux motifs floraux culminant en haut du pignon. Les ferronneries des balcons et
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison avec boutique en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Arras - 16 place de la La Vacquerie - en ville - Cadastre : 2008 AB 171
    Illustration :
    Vue des ruines de la maison du 16 place de la Vacquerie. IVR31_20096200313NUCB Pignon empreint de régionalisme flamand et de style Art déco. IVR31_20096200204NUCA
  • Maison
    Maison Arras - 11 rue des Portes-Cochères - en ville - Cadastre : 2008 AB 1198-1199
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    -chaussée. Cette activité n'existe plus à l'heure actuelle (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Cette maison a été fortement endommagée par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Un premier projet de reconstruction, dressé par les architectes Paul Dupuis et Albert Picy, fut déposé en 1924 auprès des services de la préfecture. Il fut rejeté. Il présentait un édifice de style s'inspire des modèles de l'architecture antique. Les travaux débutèrent vers 1926 pour s'achever en 1929 . L'ensemble du travail de ferronnerie fut réalisé par l'entrepreneur arrageois Edouard Delamotte, les travaux de maçonnerie furent entrepris par Oscar Vandecasteele. Des radiateurs, réalisés par les ingénieurs -constructeurs parisiens Olivet et Mazars, furent montés à l'intérieur de la salle à manger, du salon et du fumoir de la maison ; le modèle installé obtint le Grand Prix à l'exposition des Arts décoratifs de Paris en 1925. Cette maison a été conçue à l'époque pour accueillir une clinique dentaire au rez-de
    Description :
    son inspiration dans les modèles de l'Antiquité : son entrée, couronnée d'un fronton sans base à oculus, est ainsi marquée par des montants suggérant des colonnes engagées, surmontés de chapiteaux striés. L'emmarchement pyramidant de l'entrée évoque les temples grecs. La frise et les cartouches situés au-dessous de la corniche sont constitués de motifs de feuillages aux lignes courbes. Les garde-corps de fer forgé des deux baies latérales se composent de formes carrées qui insèrent au centre des motifs à spirales. L'architecture composite de cette façade est caractéristique des réinterprétations de
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Projet de reconstruction refusé, façade sur rue et façade latérale, 1924. IVR31_20096200123XA Projet de reconstruction refusé, façade sur rue des Portes-Cochères, 1926. IVR31_20096200125XA Projet de reconstruction : façade sur rue, 1926. IVR31_20096200124XA Vue générale de l'entrée conçue comme un temple antique. IVR31_20096200188NUCA Vue de détail de la frise aux motifs de feuillages et aux lignes courbes. IVR31_20096200187NUCA Vue de détail d'un cartouche aux motifs de feuillages et aux lignes courbes. IVR31_20096200189NUCA Entrée de la maison. IVR31_20086200178NUCA Présentation du radiateur installé dans la salle à manger, le salon et le fumoir de la maison . Grand Prix à l'exposition des Arts décoratifs de Paris en 1925. IVR31_20096200091XB
  • Maison dite Villa Le Nid
    Maison dite Villa Le Nid Arras - 17 bis rue Alexis-Halette - en ville - Cadastre : 2008 BE 630
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison a été construite vers 1932, comme l'atteste le permis de construire délivré en mairie matériaux modernes comme le béton, des éléments caractéristiques des styles régionaux qui permettent de les authentifier (cf. Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral
    Description :
    endroits et à parement de brique, évoque à la fois les villas anglo-normandes et néo-basques par le recours bordé d'un muret en pierre. Elle est percée de deux baies rectangulaires au rez-de-chaussée surmontées de lambrequins en acier. L'étage de comble est marqué par une travée centrale composée de deux baies jumelées ; le linteau de ces baies est orné d'un bas-relief représentant un nid encadré d'un élément scriptural qui indique le nom de la maison (villa Le Nid) ; l'attribut d'un nom est courant pour les villas . Cette maison à caractère régionaliste affiche des éléments de décor géométriques caractéristiques du style Art déco : la frise surmontant le rez-de-chaussée est composée de coquillages et de motifs circulaires. Les motifs tubulaires de l'appui des baies de l'étage sont également des motifs récurrents de
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
  • Maison d'angle
    Maison d'angle Berck - quartier de Lhomel - 12 rue de l'Ancien-Calvaire - en ville - Cadastre : 2006 BR2 119
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Précision dénomination :
    maison d'angle, magasin de commerce au rez-de-chaussée
    Dénominations :
    magasin de commerce
    Description :
    Maison d'angle élevée sur sous-sol, 1 étage carré et 1 étage de comble accueillant un magasin de commerce au rez-de-chaussée. Travée d'angle sur mur à pan coupé, fronton chantourné surélevé à acrotères et . Balcons habillant les baies de l'étage et de l'étage de comble (travée d'angle). Souche de cheminée en
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 12 rue de l'Ancien-Calvaire - en ville - Cadastre : 2006 BR2 119
  • Maison
    Maison Berck - quartier de Lhomel - 50 rue des Frères-Mozer - en ville - Cadastre : 2006 BN 12
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Edifice du 2e quart du 20e siècle (analyse de terrain) de style néo-normand.
    Murs :
    faux pan de bois
    Description :
    Cette maison est élevée en retrait de la voirie, séparée d´elle par un jardinet fermé sur la rue par une clôture ajourée en ciment. Elle est construite en brique (matériau de gros oeuvre non visible ) enduite ; le pignon est décoré de faux pans de bois peints. Elle est en rez-de-chaussée sur cave et étage de comble, et affecte la forme d´un chalet. La porte d´entrée en plein-cintre est décentrée vers la gauche pour laisser le plus de place possible à la salle de séjour, à droite ; à gauche de la porte , éclairées par un oculus, se trouvent probablement les commodités. Une chambre est ménagée dans l´étage de
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 50 rue des Frères-Mozer - en ville - Cadastre : 2006 BN 12
  • Maison
    Maison Berck - quartier de Lhomel - 8 (?) Place-de-l'Eglise - en ville - Cadastre : 2006 BR2 141
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Description :
    Maison d'angle élevée sur sous-sol, 1 étage carré et 1 étage de comble. Travée d'angle sur mur à pan coupé coiffée par un fronton surélevé, balcons habillant les ouvertures de l'étage carré et de l'étage de comble. Ouvertures en arc segmentaire, plates-bandes à clef pendante et chambranles en saillie
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 8 (?) Place-de-l'Eglise - en ville - Cadastre : 2006 BR2 141
  • Maison
    Maison Berck - quartier de Lhomel - 6 rue Trianon - en ville - Cadastre : 2006 BR1 381
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Edifice du 2e quart du 20e siècle (analyse de terrain).
    Description :
    Edifice en rez-de-chaussée à 2 travées. Bow-window sur façade est. Porte d'entrée sous porche
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 6 rue Trianon - en ville - Cadastre : 2006 BR1 381
  • Maison
    Maison Berck - quartier de Lhomel - 22 rue du Docteur-Victor-Ménard - en ville - Cadastre : 2006 BP1 61
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'analyse stylistique permet de dater cet édifice de la première moitié du 20e siècle. Un corps de
    Description :
    L'édifice prend place sur un terrain à flanc de dune. La légère déclivité du terrain explique la surélévation de la parcelle par rapport à la rue. Le corps de bâtiment, postérieur à la construction d'origine , conserve la brique comme principal matériau de gros-oeuvre.Trois travées rythment l'élévation de l'édifice . La façade est en retrait par rapport à l'alignement de la rue. Un jardin occupe l'espace entre façade
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 22 rue du Docteur-Victor-Ménard - en ville - Cadastre : 2006 BP1 61
  • maisons jumelles dites Villas Le Flux et Le Reflux
    maisons jumelles dites Villas Le Flux et Le Reflux Berck - 30, 32 rue de Saint-Josse - en ville - Cadastre : 1995 AE 1 23, 24
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Berck - 30, 32 rue de Saint-Josse - en ville - Cadastre : 1995 AE 1 23, 24
    Illustration :
    Vue générale de la Villa Reflux. IVR31_19966201482ZE
  • Maison à logements dite Bambing
    Maison à logements dite Bambing Berck - quartier de Lhomel - 49 avenue du Onze-Novembre - en ville - Cadastre : 2006 BT 204
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Edifice du 2e quart du 20e siècle (analyse de terrain).
    Description :
    Maison à logements constituée d'un corps de bâtiment à ressauts latéraux et élevé sur 1 étage carré et 1 étage de comble. Lucarnes rampantes coupant l'avant-toit. Auvent en ardoise au-dessus de la
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 49 avenue du Onze-Novembre - en ville - Cadastre : 2006 BT 204
  • Maison dite Quiétude
    Maison dite Quiétude Berck - quartier de Lhomel - 3 rue Henri-Wattel - en ville - Cadastre : 2006 BS 87
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Edifice du 2e quart du 20e siècle (analyse de terrain).
    Description :
    Edifice élevé sur rez-de-chaussée suélevé, un étage carré. Mur-pignon à demi-croupe. Ouvertures en arc segmentaire. Nom de la maison porté sur la façade (lettres de béton moulées) au-dessus de la porte d'entrée abritée par une marquise couverte. Un jardin, délimité par une clôture, sépare la maison de la rue.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 3 rue Henri-Wattel - en ville - Cadastre : 2006 BS 87
  • Maison dite Villa Les Hirondelles
    Maison dite Villa Les Hirondelles Berck - 10 rue Singer - en ville - Cadastre : 1995 CM 4
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade. IVR31_19966201505ZE
  • Maison
    Maison Arras - 8 avenue John-Kennedy - en ville - Cadastre : 2008 BH 225
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison a été construite vers 1935, comme l'atteste le permis de construire délivré à cette date et conservé au sein du Service d'urbanisme de la mairie d'Arras (cf. Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du logiciel cadastral CadamapX, 2008).
    Description :
    Cette maison à parement de brique est construite en béton, apparent sur le soubassement , l'encadrement de la vitrine du rez-de-chaussée ainsi que pour la frise. Les deux travées sont fortement -ci est caractéristique des maisons du nord de la France tant du point de vue de sa forme que de ses pans coupés ainsi que sa frise à motifs semi-circulaires. La ferronnerie de l'imposte de la porte ainsi que du garde-corps de l'étage présente des motifs en spirales simples, caractéristiques du style Art
    Étages :
    étage de comble rez-de-chaussée surélevé
    Typologies :
    maison avec boutique en rez-de-chaussée
  • Maisons dites villa Maxellende et villa Le Retour
    Maisons dites villa Maxellende et villa Le Retour Berck - quartier de Lhomel - 25 rue Armand 22 rue du Docteur-Calvé - en ville - Cadastre : 2006 BR1 259
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Les deux villas ont été construites dans le 2e quart du 20e siècle (analyse de terrain).
    Description :
    villa Le Retour sur la rue Calvé. L´élévation sur la rue Armand est en retrait de la voirie, précédée d brique enduite et couvertes en ardoise ; elles comportent un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. Les façades sont ornées de cabochons de céramique à motif floral ; la corniche est ornée de modillons de bois.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 25 rue Armand 22 rue du Docteur-Calvé - en ville - Cadastre : 2006
  • Maison dite Grecelyne
    Maison dite Grecelyne Berck - quartier de Lhomel - 27 rue des Frères-Mozer - en ville - Cadastre : 2006 BN 15
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Edifice du 2e quart du 20e siècle (analyse de terrain), construite par les entrepreneurs Veniel et Gailloux sur les plans de l'architecte P. Coutou, maîtres d'œuvre de plusieurs édifices dans le quartier de
    Description :
    Edifice à 2 travées élevé sur 1 sous-sol, 1 étage carré et 1 étage de comble. Les bandeaux et linteaux sont en ressaut. Le nom de la maison est inscrit entre les deux baies du rez-de-chaussée dans un cartouche en forme de ruban. Des lucarnes rampantes coupent l'avant-toit. Un acrotère en terre cuite orne le
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Berck - quartier de Lhomel - 27 rue des Frères-Mozer - en ville - Cadastre : 2006 BN 15
  • Maison
    Maison Arras - 8 boulevard de Strasbourg - en ville - Cadastre : 2008 AB 1188
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison a été endommagée par les bombardements au cours de la Première Guerre mondiale. Sa reconstruction fut tardive, comme l'atteste un permis de construire délivré en 1930 et conservé au Service d'urbanisme de la mairie d'Arras. Son maître d'oeuvre demeure inconnu ; toutefois, les éléments sculptés sur les allèges des baies sont dus au sculpteur arrageois Yves de Coëtlogon (signature portée sur l'allège de la travée de droite) (cf. Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraite du
    Description :
    Cette maison est en béton à parement de brique ; les encadrements des baies et de la porte ainsi que la corniche sont en béton apparent. La façade est constituée de trois travées comprenant au rez-de -chaussée des baies à guillotine surmontées de baies à trois vantaux au premier étage et de baies à deux vantaux à l'étage de comble. Les baies du rez-de-chaussée et du premier étage sont reliées entre elles par un encadrement mouluré. Les allèges situées entre ces baies sont ornées de bas-reliefs sculptés composés de coquillages, de fruits et d'ornements végétaux. La maison a été édifiée dans un style épuré caractéristique de l'Art déco des années 1930. Les bas-reliefs constituent les uniques ornements de la façade.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Auteur :
    [sculpteur] Coëtlogon (de) Yves
    Typologies :
    immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Arras - 8 boulevard de Strasbourg - en ville - Cadastre : 2008 AB 1188
  • Maison
    Maison Arras - 34 rue du Onze-Novembre - en ville - Cadastre : 2008 AV 102
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison a été construite vers 1935, comme l'atteste le permis de construire délivré à cette triomphe (cf. service d'urbanisme de la mairie d'Arras, logiciel cadastral CadamapX).
    Observation :
    Cette maison constitue un exemple unique d'architecture moderne à Arras. La grille de clôture et le balcon du 1er étage aux formes losangiques forment un remarquable ensemble de ferronnerie Art déco.
    Description :
    modernisme : édifiée sur un plan rectangulaire, sa structure de béton peinte en blanc traduit l'esthétique est sobre et épurée, les formes sont géométriques et la structure de la maison est fonctionelle : les baies en plein-cintre du rez-de-chaussée ainsi que les portes-fenêtres du premier étage permettent une large diffusion de la lumière à l'intérieur de la maison. L'ordonnance de la façade traduit principales de la maison tandis que la travée centrale, en léger retrait, laisse deviner les espaces -cintre du rez-de-chaussée. L'ensemble des ferronneries de la grille de clôture et du balcon du premier étage est constitué de motifs losangiques et de lignes droites qui traduisent l'esthétique Art déco.
  • Maison
    Maison Arras - 14 rue de la Justice - en ville - Cadastre : 2008 AB 761
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison fut construite vers 1927, comme l'atteste le permis de construire conservé en mairie d'Arras (cf. Service d'urbanisme de la mairie d'Arras, base de données extraites du logiciel cadastral
    Description :
    Cette maison à deux travées dissymétriques est située dans l'hypercentre d'Arras à proximité de la place d'Ipswich. Elle est en béton, recouverte d'un enduit de teinte crème. Les décors de façade sont mis en valeur par l'emploi de couleurs pastel. Cette maison est de style Art déco dans la mouvance saillie situé sur la partie gauche de l'édifice qui s'achève par un fronton droit à encorbellements. La frise, composée de dents d'engrenage saillantes, participe à cet effet de géométrie. Les décors floraux et de fruits insérés dans des cartouches sur les linteaux des baies constituent le vocabulaire ornemental usuel de l'Art déco.
    Localisation :
    Arras - 14 rue de la Justice - en ville - Cadastre : 2008 AB 761
    Illustration :
    Vue sur le fronton droit à encorbellements, orné de décors floraux. IVR31_20096200279NUCA
1 2 3 Suivant