Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cité ouvrière
    Cité ouvrière La Sentinelle - 20 à 27 rue d' Avesnes 1 à 9 rue de Maubeuge 10 à 19 rue du Cateau - en village - Cadastre : 2010 AH 521 à 529, 540 à 544, 546 à 550, 677 à 685
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    Dans un rapport sur « les travaux du jour » du 2eme semestre de 1825, la compagnie des mines d ´Anzin écrit qu'elle envisage la construction de 32 maisons ouvrières, en deux corps de bâtiments , édification qui sera effectuée par une entreprise extérieure pour la somme de 40.050 francs ; les briques seront cuites sur les lieux au compte de la compagnie. Les corons apparaissent sur un plan cadastral de 1830 ainsi que sur un plan de La Sentinelle dessiné en 1847. Plusieurs devis concernant l´église (magasin pour les dépôts des objets servant au culte), des travaux de réparations du presbytère sont rédigés en 1873 et 1874. Le coron du Nouveau Monde, aujourd'hui appelé Coron de l'église Sainte-Barbe , serait le plus ancien exemple de logement minier de la région. Les logements ont été restaurés dans les
    Référence documentaire :
    . Ministère de la Culture et de la Communication, Drac Nord-Pas-de-Calais. Direction régionale des Affaires culturelles Nord - Pas-de-Calais. Conservation régionale des Centre historique minier de Lewarde, 4842. Constructions de cités 1825 à 1827. Centre historique minier de Lewarde, 2798. Compagnie des mines d'Anzin, plans des carreaux de fosses, rivages, stations de chemins de fer, habitations, plan 15, 1847. Centre historique minier de Lewarde, 6015. Compagnie des mines d'Anzin, travaux des chantiers et La Sentinelle, Coron de l'église Sainte-Barbe, dossier de recensement, août 2008-avril 2009
    Description :
    Situé à proximité de l'ancienne fosse convertie en église, le Coron de l'Eglise est composé de quatre rangées de 8, 9 et deux fois cinq maisons en série de simple épaisseur à une orientation donnant sur des jardinets situés à l'avant avec entrée côté rue. Les jardins sont délimités par des haies de troènes. Les maisons sont construites en brique. Les logements les plus anciens possèdent un étage de comble couvert de toits à longs pans, les plus récents, à un étage, sont couvert de croupe en tuile logements les plus récents est traitée avec soin : la façade est agrémentée de modénature de briques sous forme de bandeau au niveau du plancher, de la corniche, des arcs des baies. Chaque habitation est séparée par un mur de refend.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    La Sentinelle - 20 à 27 rue d' Avesnes 1 à 9 rue de Maubeuge 10 à 19 rue du Cateau - en
    Appellations :
    Coron de l'église Sainte-Barbe
    Illustration :
    Vue partielle d'une barre de logement à étage de comble. IVR31_20105900439NUCA Vue partielle d'un logement à étage de comble. IVR31_20105900438NUCA Vue partielle d'une barre de logement à étage. IVR31_20105900435NUCA Détail d'une façade de logement à étage de comble. IVR31_20105900434NUCA Vue générale des deux types de logements. IVR31_20105900433NUCA Détail de façade de logements à étage. IVR31_20105900432NUCA
1