Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 20 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Table
    Table Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Elle fait partie d'un ensemble de trois tables de style rocaille, contemporaines du premier ameublement de l'hôpital général.
    Description :
    Table en chêne de style rocaille, avec cartouche rocaille, aux pieds galbés non décorés. Le plateau
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
    Illustration :
    Détail du décor de la ceinture. IVR31_20065900226ZA
  • Table
    Table Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    De style Louis XVI Transition, cette petite table en console pourrait faire partie du mobilier d'origine de la chapelle.
    Représentations :
    Un calice, encadré par des fleurettes, orne le centre de la ceinture de la table.
    Description :
    Table d'applique en console, demi-lune, bipode, de style Louis XVI. Le bois est peint en blanc et en doré ; il est chevillé. La table repose sur deux pieds galbés, ornés de chutes perles et réunis
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    États conservations :
    Présence de trous d'envol d'insectes. Le plateau est taché. Deux traverses ont été rajoutées sous
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
  • Table
    Table Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 26 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Elle fait partie d'un ensemble de trois tables de style rocaille, contemporaines du premier ameublement de l'hôpital général.
    Description :
    Table de style rocaille avec croisillon, chevillée. La ceinture antérieure présente un décor en guilloché. La ceinture latérale gauche a un ornement rocaille cassé. Le plateau, composé de quatre planches chantournées. Le croisillon central reliant les pieds est composé de quatre pièces vissées au décor floral
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 26 place de l' Hôpital général - en ville
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
    Illustration :
    Vue de trois-quart. IVR31_20055908160NUCA Détail de l'ornementation. IVR31_20055908161NUCA Détail de la ceinture. IVR31_20055908035NUCA
  • Table
    Table Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Elle fait partie d'un ensemble de trois tables de style rocaille, contemporaines du premier ameublement de l'hôpital général.
    Description :
    Table de style rocaille, avec plateau en résineux (?) peint faux-marbre noir, veiné de blanc. Une
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
  • Autel (autel tombeau) ; tabernacle
    Autel (autel tombeau) ; tabernacle Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 38 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Description :
    L'autel, placé sur un podium à quatre gradins, est en forme de tombeau galbé, surmonté de deux éléments en bronze d'art en forme de hampe (?) plus tardifs (?) sont rapportés sur les côtés. Deux placards éléments des volutes cantonnant le tabernacle sont déposés dans la sacristie.£La pierre de consécration est
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 38 place de l' Hôpital général - en ville
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
    Illustration :
    Détail de l'autel. IVR31_20065900135XA Détail de la cuve. IVR31_20055908102NUCA
  • Clôture de choeur
    Clôture de choeur Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Elle fait partie du décor d'origine de la chapelle.
    Dénominations :
    clôture de choeur
    Description :
    La clôture de choeur d'origine est composée de deux portails surmontés d'une croix, donnant chacun
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Titre courant :
    Clôture de choeur
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
    Illustration :
    Vue générale de la partie nord. IVR31_20065900144XA Vue générale de la partie sud. IVR31_20065900143XA
  • Paire de confessionnaux
    Paire de confessionnaux Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Ces deux confessionnaux, datables de la seconde moitié du 18e siècle, de style rocaille , appartiennent au mobilier d'origine de la chapelle.
    Représentations :
    tenant les clefs, devant un coq chantant. Les battants de la porte de la loge centrale du confessionnal représentant saint Pierre sont ornés des symboles .M., I.H.S. et de coeurs ensanglantés, ajourés. Ceux du
    Description :
    Les confessionnaux à trois loges sont placés sur une plate-forme de forme polygonale. La loge loges latérales, deux panneaux coulissants à jalousie permettent de parler avec les pénitents qui -dessus de la loge centrale, accueillant le décor sculpté doré représentant sainte Madeleine pénitente sur l'un et saint Pierre repentant sur l'autre. Les pièces de bois sont chevillées.
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Emplacement dans l'édifice :
    de part et d'autre de l'entrée principale de la chapelle
    Titre courant :
    Paire de confessionnaux
    États conservations :
    Le confessionnal avec saint Pierre est fendu. Un des boutons en bois permettant de faire coulisser
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
  • Ensemble de trois meubles de sacristie
    Ensemble de trois meubles de sacristie Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Un meuble, portant un décor rocaille sur les battants (mur ouest), est réalisé lors de la construction de la chapelle dans la seconde moitié du 18e siècle (analyse stylistique) et est adjoint d'un deuxième.£Dans les comptes de l'hôpital, 160 F. sont payés à M. Martier en 1813 comme solde de paiment pour une armoire destinée à la chapelle de l'hôpital. Cette armoire pourrait être identifiée à celle de la
    Dénominations :
    meuble de sacristie
    Description :
    Le premier meuble, adossé au mur ouest de la sacristie, est une armoire à 2 niveaux, le premier niveau est composé de quatre battants, le second de cinq. Le deuxième meuble, adossé au mur nord, est situé perpendiculairement au premier, cachant un battant de la partie inférieure du premier. Il est surmonté du tabernacle. Le troisième meuble, situé à côté du deuxième, est composé d'un seul corps et de
    Localisation :
    Valenciennes - Hôpital général, puis hospice et hôpital militaire, actuellement maison de retraite dite du Hainaut 48 place de l' Hôpital général - en ville
    Titre courant :
    Ensemble de trois meubles de sacristie
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
    Illustration :
    Vue générale d'un des meubles de la sacristie, surmonté d'un tabernacle. IVR31_20065900179ZA Vue générale de deux des meubles de la sacristie. IVR31_20065900178ZA Vue générale de deux des meubles de la sacristie. IVR31_20055908175NUCA Détail de l'inscription sur le meuble bas. IVR31_20055908179NUCA Détail de l'inscription sur le meuble bas. IVR31_20055908178NUCA Vue générale de l'armoire. IVR31_20065900327ZA Vue de l'armoire. IVR31_20055908176NUCA Vue rapprochée de l'armoire. IVR31_20055908180NUCA
  • Croix de cimetière
    Croix de cimetière Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Commune de Saint-Omer
    Historique :
    Croix provenant du couvent des Clarisses, qui était situé juste à côté de l'église actuelle, vers
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle objets mobiliers de la ville de Saint-Omer
    Dénominations :
    croix de cimetière
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Saint-Omer - le Haut-Pont - Église paroissiale de l'Immaculée Conception place de la Ghière - en
    Emplacement dans l'édifice :
    partie ouest de la 1ère travée du bas-côté nord
    Titre courant :
    Croix de cimetière
    Origine :
    lieu de provenance Nord-Pas-de-Calais, 62, Saint-Omer, Haut-Pont
    Illustration :
    Vue générale de la partie ancienne IVR31_20106202778NUCA
  • Eglise dite chapelle Saint-Jean-Baptiste
    Eglise dite chapelle Saint-Jean-Baptiste Saint-Amand-les-Eaux - route de la Fontaine Bouillon - Cadastre : 2015 AM 202
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    sources n'évoquent pas la construction de cette chapelle. La façade a été rhabillée à la fin du XIXe La chapelle figure sur la Carte géométrique du diocèse de Cambrai réalisé par Villaret en 1769. Les siècle ou au début du XXe siècle. Une série de vitraux a été réalisé en 1900 par le peintre-verrier Lorin , de Chartres.
    Description :
    La chapelle est de plan en croix latine avec une abside rectangulaire assez longue à volumes brique et pierre de style néo-roman est marquée par de larges pilastres à bandeaux alternés de brique et de pierre imitant le rouge barre, imitant la mise en oeuvre locale. Le portail à arc en plein cintre comprend un seul vaisseau. Les vitraux réalisés par Lorin en 1900 animent les fenêtres de ce vaisseau ; de construction de la basilique du même nom à Paris, en cours d'achèvement au moment de la réalisation de ces vitraux, Le Christ et Marie-Madeleine, vitrail offert par les baigneurs (curistes (?) de l'établissement Décollation de Saint-Jean-Baptiste. L'autel est inspiré de l'architecture de l'abbaye et des boiseries du
    Localisation :
    Saint-Amand-les-Eaux - route de la Fontaine Bouillon - Cadastre : 2015 AM 202
    Illustration :
    Vue générale de la chapelle, début du XXe siècle, carte postale (Médiathèque Saint-Amand-les-Eaux Vue générale de trois quarts, la façade. IVR31_20155901401NUCA Vue générale extérieure de trois quarts depuis l'abside. IVR31_20155901402NUCA Vue générale des vitraux de la nef et du transept, côté ouest. IVR31_20155901389NUCA Vue générale des vitraux de la nef et du transept, côté est. IVR31_20155901391NUCA Les vitraux au sud-ouest : la Décollation de Saint-Jean-Baptiste, l'Apparition de la Vierge à Saint -Thérèse de Lisieux, anges et jeune fileuse (?). IVR31_20155901397NUCA Les vitraux au nord-est : le Sacré Coeur, adoration eucharistique et hommage à la construction de
  • Maison, puis pensionnat Jeanne d'Arc, actuellement école maternelle Notre-Dame des Anges
    Maison, puis pensionnat Jeanne d'Arc, actuellement école maternelle Notre-Dame des Anges Saint-Amand-les-Eaux - rue des Fèves - Cadastre : 2013 BM 113
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Aucune source n'a été retrouvée pour documenter l'histoire de l'institution Notre-Dame des Anges , aujourd'hui composée de l'ancien pensionnat Jeanne d'Arc et de l'établissement situé rue du Bruille (voir
    Illustration :
    Un ancien parloir du pensionnat, actuellement bureaux de l'école maternelle, carte postale sans Elévation antérieure de la maison du XVIIIe siècle abritant actuellement les bureaux de l'école L'ancien parloir du pensionnat devenu les bureaux de l'école maternelle ; vue générale de la cheminée dans l'ancien salon de la maison. IVR31_20135900165NUCA Cheminée de l'ancien salon, détail. IVR31_20135900166NUCA
  • Ferme de l'Hôpital
    Ferme de l'Hôpital Beaufort - 15 rue de l' Hôpital - en village - Cadastre : 1810 C2 697 à 699 1845 D1 477, 478 2004 ZE 15
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'origine du nom de cette ferme n'est pas connue avec certitude. Selon Horlait, sans qu'il le justifie, cette appellation serait tirée de la fondation de la ferme par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem au Moyen Âge, comme à Ecuélin, ou de l'implantation d'un hôpital russe en 1815. La forme des ouvertures du logis, cintrée, et la mise en œuvre des matériaux, dés de calcaire alternant avec de la brique , permettent de dater le logis de la seconde moitié du 18e siècle. Sur le cadastre de 1810 figurent le logis logis. Celui-ci a disparu sur le cadastre de 1845. La ferme s'organise donc autour d'une cour, alors ouverte sur la rue. Sur le cadastre de 1845, la cour est fermée sur trois côtés et prend la forme qu'elle les volumes au nord de la cour ont été remplacés partiellement par un hangar en tôle.
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    Implantée de le long du ruisseau de la Fontaine Taviaux, cette ferme est organisée autour d'une , p. 16) et aujourd'hui disparu. Au fonds de la cour se trouve le logis, en rez-de-chaussée surélevé surmontées de fenils, qui était relié par le porche à un autre volume abritant une grange, des étables et un fenil. Au nord, du côté du ruisseau, se trouve un autre volume servant également de grange, d'étables et de fenil. Une remise ruinée contribuait à fermer encore la cour. De plus, le ruisseau assure une fermeture naturelle au nord, qui était renforcée par un mur de clôture, visible sur une carte postale du
    Étages :
    étage de comble en rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Beaufort - 15 rue de l' Hôpital - en village - Cadastre : 1810 C2 697 à 699 1845 D1 477, 478 2004
    Titre courant :
    Ferme de l'Hôpital
    Appellations :
    Ferme de l'Hôpital
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale C2. Plan de situation en 1810. IVR31_20045905239NUCA Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845. IVR31_20045905238NUCA Vue du mur d'enceinte depuis le chemin de Wattignies. IVR31_20055900579V Vue de l'entrée de la cour. IVR31_20055900587V Vue du logis et de l'ouverture de la grange. IVR31_20055900584V
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Gommegnies - 350 rue du Cheval Blanc - en village - Cadastre : 1803 A 148, 149 1803 A 148, 149 1826 C1 127 128 1826 C1 127, 128 1897 D1 67 à 69 1897 D1 67 à 69 2008 OD 1702, 1703 2008 OD 1702, 1703
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    La forme cintrée des ouvertures du logis et l'usage des matériaux d'encadrement (alternance de briques et de dés de calcaire marbrier pour les fenêtres, calcaire marbrier pour la porte) permettent de dater cette ferme de la seconde moitié du 18e siècle. Un décor, une inscription et sans doute une date figuraient sur le linteau de l'imposte de la porte d'entrée du logis mais ils sont illisibles. Le logis a été
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Description :
    Adoptant la disposition de la grande majorité des fermes situées le long des voies menant du noyau de Gommegnies à la forêt de Mormal, celle-ci est implantée perpendiculairement à la chaussée, avec la grange en retour. Un long volume unifaîtage abrite le logis et les étables, tandis que le volume de la remise est implantée dans le prolongement de la grange. La ferme a gardé son barreaudage d'origine. La cour conserve un beau pavement en grès, avec deux trottoirs le long du logis, qui permettent de rattraper la déclivité de la cour.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale C1. Plan de situation en 1826. IVR31_20095902609NUCA Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1897. IVR31_20095902610NUCA Vue de la cour et de la grange. IVR31_20095903223NUCA Détail de l'imposte de la porte du logis. IVR31_20095903228NUCA Vue du mur de clôture, d'une remise et du pignon de la grange. IVR31_20095903226NUCA Vue intérieure de la grange. IVR31_20095903230NUCA
  • Ferme
    Ferme Beaufort - 12 Grand Rue - en village - Cadastre : 1810 A2 584, 585 1845 D 95, 96 2001 D1 40, 45
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    logis, légèrement cintrées, alternant brique et dés de calcaire, permettent de dater cette ferme de la seconde moitié du 18e siècle. La ferme apparaît sur le cadastre de 1810 et on n'observe pratiquement , l'ensemble était doté d'un mur de clôture sur rue, séparant également le logis de la grange, et en grande
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre
    Description :
    Cette ferme, implantée parallèlement à la voie, est composée de trois volumes organisés autour d'une cour, partiellement délimitée par un mur de clôture en calcaire. Bâtiment indépendant, le logis carré, la grange, en calcaire marbrier, surélevée en brique, est située le long de la voie, séparée du la grange, sur l'arrière de la parcelle, se trouve le troisième volume, implanté perpendiculairement
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale A2. Plan de situation en 1810. IVR31_20045905245NUCA Extrait de la feuille cadastrale D1. Plan de situation en 1845. IVR31_20045905244NUCA Vue de l'élévation postérieure du logis. IVR31_20055900630X Vue de la grange, depuis la voie. IVR31_20055900632X Vue de la grange, depuis la cour. IVR31_20055900656V
  • Ferme
    Ferme Rosult - 692 rue Adèle-Wion - en village - Cadastre : 1830 E 20, 21, 24 à 26 1912 912 à 919 2003 A 3004
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    conservé datant de 1826 (plan des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire) qui fait état d'une implantation antérieure daté de la seconde moitié du 18e siècle et dont témoigne la date de 1772 portée sur le pignon de importantes exploitations du village. Au début du 20e siècle, elle est la propriété de Jules Detourmignies -Lacquemant (maire de la commune de 1876 à 1910). Le plan de ses propriétés dressé en 1914 indique l'adjonction, au cours du 19e siècle, de quelques dépendances dans les abords immédiats du corps principal  : une remise à matériel (détruite), un oratoire dédié à Notre-Dame de Bonsecours, construit vers 1870 minière de la région, est installé à l'arrière du grand chartil. Il a servi pour l'élevage de faisans.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives Privées : Plan géométrique des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire, 1826. Archives Privées : Plan des propriétés de à Jules Detourmignies-Lacquemant, 1914.
    Description :
    ménagée côté cour. Le corps d'étable parallèle à la rue n'est pas visible de l'extérieur car bordé L'ensemble des bâtiments du corps principal de la ferme est construit en brique, exception faite du Tournaisis). Une grande homogénéité règne également dans la mise en oeuvre des matériaux de couverture avec la terre cuite naturelle de la tuile flamande traditionnelle. Seule la grange porte une couverture de tuile mécanique en remplacement de l'ardoise (démontée après la Seconde Guerre mondiale). Le porche d'entrée en anse de panier est surmonté par un haut pigeonnier de deux niveaux couvert d'un toit en bâtière souligné d'une corniche à motifs de denticules (ou modillons ?) et de dents-de-scie. La grille d'envol est immédiatement d'un second corps de bâti composé d'un chartil et d'une bergerie. La grange, dont le mur pignon sur rue est daté 1772 à la chaux, est percé de deux passages charretiers couverts par un arc en anse de panier. Une porte piétonne latérale permet d'accéder à une cave creusée sous la grange. Le logis
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907404NUCA Plan géométrique des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire, 1826 (Archives Privées Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : Série P : P31/ 624). IVR31_20055907388NUC Plan de la ferme en 1914, appartenant à Jules Detourmignies-Lacquemant (Archives Privées Vue générale de la cour : les communs et le pigeonnier-porche. IVR31_20055900150X Vue générale de la façade du logis sur cour. IVR31_20045900630X
  • Ferme Dombrie
    Ferme Dombrie Lecelles - 476 rue Dombrie - en village - Cadastre : 1805 C 0000 1821 C 0420 1885 C 0021(?), 0032 2003 OC 2088
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette ancienne ferme d'abbaye a été reconstruite en 1750 par les religieux de Saint-Amand. En 1792 , la ferme est vendue à des officiers puis occupée par la famille Simon. Aucune source ne permet de connaître la disposition originelle dont il ne subsiste que le logis et la grange sur le cadastre de 1805 date 182 (9 ?). Le bombardement de 1940 endommage le logis et la grange qui sont restaurés et adjoints
    Description :
    La ferme est située au nord-ouest de la commune, à la frontière avec la Belgique. La disposition en L (logis et grange) existant au début du XIXe siècle a été adjointe de deux ailes qui ferment la cour, composées de vastes écuries et d'un pigeonnier-porche. L'ensemble est en brique et un chaînage de pierre calcaire. De très belles fausses-voûtes en pendentifs couvrent les écuries. La toiture à longs pans est prolongée par un coyau. Le passage du haut pigeonnier-porche est en arc en anse-de-panier avec du logis du 18e siècle est remanié, mais est lisible de l'extérieur. Le chartil est un bâtiment
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Plan de situation, cadastre de 1821 (AD Nord P31/598). IVR31_20045905470NUCA Plan de situation, cadastre de 1885 (AD Nord P31/598). IVR31_20045905471NUCA
  • presbytère, actuellement maison
    presbytère, actuellement maison Brillon - 1 rue Maréchal Joffre - en village - Cadastre : 2007 A 1240
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le style architectural du presbytère de la commune, par la disposition et la taille des baies en rez-de-chaussée de la façade principale (encadrements où alternent brique et pierre blanche -craie -), et la présence d'un oculus en façade sur jardin, permet de dater le dater de la seconde moitié du 18e siècle. En 1833, l'édifice semble être soumis à des travaux de toiture : la couverture en paille est remplacée par un toit en pannes, sous les recommandations du Conseil de Fabrique. Les travaux sont effectués 19e siècle, comme en témoigne une délibération de Pierre Giraud, archevêque de Cambrai, en date du 2 alors trop petite pour les activités de la paroisse.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'ancien presbytère de la commune de Brillon est une bâtisse sobre, se détachant des bâtiments du village. Les baies des rez-de-chaussées de ses façades sur rue et sur jardin ont des encadrements où indiquer un milieu assez humide. La façade sur jardin est embellie d'un oculus au-dessus de sa porte
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue générale de l'élévation postérieure. IVR31_20125901617NUCA
  • Ferme
    Ferme Landas - 202 rue de Guivarmez - en village - Cadastre : 1818 C 55 à 57 1876 C 547 à 549 2003 C 1907, 1910, 1917
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'origine de la ferme remonte avant le 19e siècle. Les cadastres de 1818 et 1876 font état d'un corps de ferme dont les bâtiments forment un U (parties jointives sur le dernier cadastre). Actuellement peut être daté de la seconde moitié du 18e siècle ; il a été doublé à l'arrière sur une grande partie de sa longueur par un volume en appentis, qui semble utiliser des éléments en remploi (huisseries
    Référence documentaire :
    AD Nord : Série P31/153 : cadastre de 1818, section A du Quenne, 1ère partie. AD Nord : Série P31/447 : cadastre de 1876.
    Description :
    linteau en arc en anse de panier, encadrée par des pilastres en brique saillante et couronnée d'un fronton triangulaire dont le tympan accueille une niche à fond plat, en plein-cintre, ornée de sujets de dévotion religieuse protégés par un châssis en bois vitré. Le corps de logis est bordé par un trottoir surélevé maçonné en brique et recouvert de grandes dalles en calcaire carbonifère dite pierre bleue ou pierre de Tournai partiellement conservées. Il est construit en brique portant d'importantes traces de badigeon de des pignons découverts appareillés en épis. La façade sur cour est percée de fenêtres de tailles diverses, couvertes de linteaux droits en bois et protégées par des contrevents en bois peint. Certaines bois est composée de lames clouées, ayant conservé des ferrures ouvragées ; disposition unique observée sur le secteur, elle est surmontée d'une imposte vitrée de petite dimension qui semble être ménagée dans le linteau de la porte elle-même et qui confère à ce dernier une forme tout à fait inhabituelle
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Landas - 202 rue de Guivarmez - en village - Cadastre : 1818 C 55 à 57 1876 C 547 à 549 2003 C
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1818 (AD Nord : Série P31/153). IVR31_20055907431NUCA Situation sur le cadastre de 1876 (AD Nord : Série P31/447 : cadastre de 1876 Vue générale depuis la rue de Guivarmez. IVR31_20085901088X Vue générale de la façade du logis sur cour. IVR31_20085901089X Vue générale de la façade postérieure du logis. IVR31_20085901090X Détail de la façade postérieure du logis ; huisserie à croisée de bois. IVR31_20055907429NUCA Détail de la façade sur cour du logis ; porte d'entrée. IVR31_20055907430NUCA
  • Ferme Wabempré
    Ferme Wabempré Lecelles - Wabempré - 1 rue G.-Legrand - en écart - Cadastre : 1805 C 0012, 0013, 0016, 0017, 0019 1821 C 0116, 0117, 0118, 0126, 0131 1885 C 0365, 0366, 0367, 0372, 0373, 0376, 0407, 0408 2003 OC 0358, 0334, 0335
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette ferme double était une dépendance de l'abbaye de Saint-Amand. Les bâtiments actuels ont été construits aux 18e et 19e siècles. Le logis de la première ferme conserve un cartouche sur le pignon portant l'incription AW 1767, P (ou H) WIBAUT. Le style du second logis permet de dater ce dernier de la seconde moitié du 18e siècle. Au début du 19e siècle, la famille de censiers, meuniers et brasseurs Legrand achète cette ferme pour en faire son manoir, cense affermée aux Wibault, et exploite la ferme de Coutan. C'est à cette époque que l'ensemble est transformé, comme en témoignent les cadastres successifs de 1805 un bassin installé dans la première cour. Entre 1821 et 1885, l'aile sud de la seconde cour est d'aménagements de style éclectique (cheminée, balcon, porche, fournil).
    Description :
    du portail a été inserré un cartouche portant les armes de la famille Baudrenghien (d'or à la croix de gueules et cantonné de trois molettes de même (couleur), soutenu par deux griffons et surmonté d'un heaume). Le logis de la première ferme conserve un cartouche sur le pignon portant l'incription AW 1767, P (ou H) WIBAUT. Cet édifice est profond et a de larges ouvertures. Ce type de logis est le seul exemple conservé sur le territoire étudié. Il est en brique et chaînage de pierre, en rez-de-chaussée rue est en rez-de-chaussée, en brique et couverte d'une toiture à deux pans en tuile. Elle abritait fait face au logis. Le fournil a été construit à l'arrière de la grange. Un passage couvert permet
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Cadastre de 1885, la ferme Wibault (AD Nord : 31P/598). IVR31_20045905468NUCA Plan de situation, cadastre de 1885 (AD Nord 31P/598). IVR31_20045905469NUCA Vue générale de la ferme depuis le chemin d'accès de la ferme : la terrasse, le pignon du logis et Vue générale du logis de la première ferme et de l'aménagement datant du XIXe siècle Cartouche au-dessus du portail portant les armes de la famille Baudrenghien. IVR31_20095903388NUCA
  • Presbytère, actuellement immeuble à logements
    Presbytère, actuellement immeuble à logements Beuvry-la-Forêt - rue de l' Abbé-Bouquerel - en village - Cadastre : 1817 B 429, 430, 437 1875 B 610, 612, 614, 613 2003 B 420
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La gouache des albums du duc de Croÿ réalisée vers 1600 montre une haute bâtisse en brique et tuile érigée derrière le chevet de l'église qui représente probablement le presbytère, qui est reconstruit dans la seconde moitié du 18e siècle. Dans un devis de travaux de réparation et d'entretien du presbytère (AD Nord O 79/26) daté de 1863, l'architecte Alfred Dosse mentionne la date de 1760 pour la supposer qu'il s'agit de la réutilisation d'une pierre datée lors d'une des campagnes de restauration , entreprises dès le 19e siècle : dès 1809, l'architecte Bonvoisin, de Douai, signale des travaux à effectuer aux toitures, à la pompe, ainsi que la réalisation de volets et le changement et la mise en peinture de quelques huisseries. En 1836, de nouveaux travaux sont effectués d'après le devis de 1835 rédigé par l'architecte Dislère, de Douai : les contrevents sont retravaillés, de nombreuses huisseries changées. En 1866 une importante campagne de travaux a lieu d'après le devis rédigé en 1863 par
    Référence documentaire :
    DUVOSQUEL, Jean-Marie (dir.). Albums de Croÿ, Tome XI Tournai-Tournaisis. Bruxelles : Crédit Communal de Belgique, 1991.
    Description :
    . L'accès s'effectue depuis la rue Saint-Martin par une allée plantée de vieux tilleuls. Le presbytère est relié aux bâtiments modernes du foyer de personnes âgées par une couloir couvert et précédé en façade appareillé, bâti sur deux niveaux de sept travées, est couvert d'une toit à longs pans et pignons découverts rang de brique posée en boutisse, ont été transformées : elles présentent désormais une forme
    Localisation :
    Beuvry-la-Forêt - rue de l' Abbé-Bouquerel - en village - Cadastre : 1817 B 429, 430, 437 1875 B
    Illustration :
    Vue générale sur le cadastre de 1817 (AD Nord : Série P (cadastre) : P31/127 Situation sur le cadastre de 1875 (AD Nord : Série P (cadastre) : P31/419). IVR31_20055907357NUCA Vue générale de trois quarts de l'élévation antérieure. IVR31_20045900463X Vue générale de trois quarts de l'élévation postérieure. IVR31_20045900462X
1