Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Village
    Village Lecelles - en village
    Historique :
    puis détruit par les Normands. Une église dédiée à saint Denis fut implantée au lieu-dit Vieille Eglise dès le 10e siècle. Jusqu'au 13e siècle, Lecelles dépend de la seigneurie de Saint-Amand, au sein du belges) sur le village de Gonsiniacas et sur la rive droite étaient installés les Atrebates (gaulois , ayant la tutelle sur le village de Gonsiniacas sauf sur les fermes de Dombrie, Choques, Wabimpré, qui
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    de la route de Roubaix et relié à Saint-Amand-les-Eaux, date de la seconde moitié du 19e siècle. Au même axe, séparés par les champs et cultures. C'est ainsi que nous avons toujours des visions larges actuel (Doc. 5). La rivière de l'Elnon coupait le village en deux. Au nord, les rues de Lasson (Doc. 6 sur la longueur de 5 quarts de lieu... Il n'existe qu'un pont pour les cultivateurs ; le pont de qu'avec chevaux et brouettes. Ce pont a été détruit par les Prussiens". Le pont des Turcs est reconstruit sud, les actuels lieux-dits du Merdinchon, Bourbetin et Rue Baudouin existent sur le cadastre de 1805 et ont été peu modifiés depuis : les fermes présentes en 1805 se sont agrandies pendant la seconde un ensemble de maisons à pans coupés qui rappellent les anciens estaminets. C'est l'établissement . Cet ensemble est complété par la salle des fêtes construite dans les années 1950 à côté de la mairie
  • Village
    Village Maulde - en village
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    prolongement de la route de Saint-Amand) se rejoignant sur la place et devenant la rue du Pont, qui mène en presbytère transformé en mairie et les écoles. Le cimetière a été transféré à l'extérieur du village, au sud -ouest. Les autres constructions constituent un îlot situé à l'emplacement de l'ancien marais appelé
  • Ferme de Coutan
    Ferme de Coutan Lecelles - Coutan - 515 rue du Rivage - en écart - Cadastre : 1805 B 16 1821 B 401, 402, 403, 404 1885 B 517, 522, 523, 524, 525 2003 B 0383
    Historique :
    Cette ferme était une dépendance de l'abbaye de Saint-Amand. Les traces architecturales les plus exploitent la ferme de Coutan. Ils reconstruisent les étables, les écuries, installent la brasserie, et construisent un chartil. Les cadastres successifs (1805, 1821 et 1886) permettent de dater cette évolution : le
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    (?) entourant la ferme, rappelant les dispositions avec douves des autres censes de la région. Le plan il ne reste que les murs de soubassement en pierre et grès et une brasserie sur la rive opposée, dont
  • Enclos funéraire
    Enclos funéraire Lecelles - rue Neuve route de Roubaix - en village - Cadastre : 2003 OB non cadastré
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    -bahut, le monument commémorant les morts de la Première Guerre mondiale et un monument rendant hommage
  • Ferme
    Ferme Rosult - 340, 354 rue de la Cloyère - en village - Cadastre : 1830 C 112, 114 1912 2651, 2652 2003 AB 140, 141
    Historique :
    Le cadastre de 1830 indique une ferme de taille modeste située en retrait de la chaussée, dont les logis. L'explosion du 22 novembre 1943 a épargné les maçonneries du logis mais pas sa toiture qui
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    . La différence entre les deux époques de construction est ici particulièrement intéressante : les deux brique saillantes interrompu par les fers d'ancrage indique le niveau du plancher. Deux baies cintrées -guerre : les murs de brique sont édifiés sur une dalle de béton. La façade sur cour est régulièrement
  • Eglise paroissiale Saint-Nicolas
    Eglise paroissiale Saint-Nicolas Rosult - place du Huit-Mai - en village
    Historique :
    les projets de l'architecte Louis Dutouquet en 1854-56 et 1886. Son projet de mobilier de 1856 n'a pas de la maçonnerie de grès. Les vitraux ont été remplacés après la Seconde Guerre mondiale. La fausse
    Référence documentaire :
    PLATEAUX, Alain (dir.). Les églises de la Pévèle française. Histoire et architecture du IXe au XXe
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    , aujourd'hui en ciment, ont été construites sur les bases de l'ancien chevet. Elles précèdent le vaisseau disposée en épis pour les 3 cordons et la corniche de la tour. Le portail de la tour est couvert d'un arc matériau synthétique. Les moellons de grès de la façade nord portent des marques de tâcheron (?). Un
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Nicolas
    Vocables :
    Saint-Nicolas
1