Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison
    Maison Beuvry-la-Forêt - 363 (? ou 344) rue Jacques-Varlet - en village - Cadastre : 1817 A 784, 783 1875 A 811, 810 2003 B 494
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Les caractéristiques générales du bâti et l'occupation de la parcelle attestée sur le cadastre de du 19ème siècle. Le cadastre de 1875 indique l'adjonction de deux petits volumes contre un des murs dans la seconde moitié du 19ème siècle. L'enduit de soubassement a été restauré plus récemment.
    Référence documentaire :
    DELSALLE, Paul. L'Ermitage de Beuvry-la-Forêt. Un petit château disparu. s.l., n.d. AD Nord : Série P (cadastre) : P31/127 : 1817, section A de Bourgogne, 2ème feuille. AD Nord : Série P (cadastre) : P31/419 : 1875, section A de Bourgogne, 2ème feuille.
    Description :
    La maison, de modeste dimension, est construite en brique et couverte d'un toit à longs pans brisés , en tuile flamande, à pignons découverts. Sa forme est marquée par l'important volume de la toiture et la faible hauteur des murs gouttereaux. La façade sur rue se compose de 4 travées irrégulièrement disposées. Elle est recouverte d'un enduit fait "aux clous" (tradition orale : planche de bois cloutée passée sur l'enduit frais pour réaliser une multitude de petites cavités) sur soubassement en faux -appareil régulier. Les murs pignons se distinguent par le remploi de blocs appareillés en calcaire et la réalisation particulière des rampants en épis de différents formats. Une ancre de mur en bois est visible sur le pignon ouest. Une série de petites constructions basses et mitoyennes en appentis vient prolonger pan. Le remploi de calcaire blanc, matériau inusité dans l'habitat vernaculaire de la commune , pourrait provenir de l'ermitage de l'abbaye de Marchiennes construit à la fin du 18ème siècle, détruit
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1875 (AD Nord : Série P (cadastre) : P31/419). IVR31_20055907356NUCA Vue générale de trois quarts. IVR31_20045901080X
1