Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ferme Denis
    Ferme Denis Salesches - 40 Grand Rue - en village - Cadastre : 1804 AB 102, 103 1804 AB 102, 103 1931 A 218, 219 1931 A 218, 219 2009 ZA 24, 44 2009 ZA 24, 44
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    ne permet cependant pas de les dater de cette époque. Construite en brique et calcaire blanc, une Sur le cadastre de 1804, la ferme est composée de deux bâtiments en L, positionnés symétriquement autour de la cour, ainsi que d'un jardin. L'analyse stylistique des édifices conservés à cet emplacement logements d'ouvriers agricoles) peuvent être datés par analyse stylistique de la seconde moitié du 19e Saint-Joseph, située devant la ferme, a dû être érigée à la suite de la proclamation par le pape Pie IX du saint comme patron de l’église universelle en 1870. D'après les indications portées sur les toujours connue sous l'appellation de ferme Denis (dont témoignent les initiales DD portées sur le portail).
    Référence documentaire :
    Archives départementales du Nord. Série P ; P 30/330/000001. Salesches : Plan de la commune de Salesches. Archives départementales du Nord. Série P ; P 30/330/000001. Salesches : Plan de la commune de Archives départementales du Nord. Série P ; P 31/776/013912. Salesches : section unique en 5 feuilles, 5ème feuille. Archives départementales du Nord. Série P ; P 31/776. Salesches : section unique en 5 feuilles, 5ème feuille, par le géomètre de 1ère classe R. Lemette, le 5 décembre 1924. Archives départementales du Nord. Série P ; P 31/776/013905. Salesches : Section A dite du nord achevée sur le terrain le 30 septembre 1831. Archives départementales du Nord. Série P ; P 31/776 . Salesches : Section A dite du nord achevée sur le terrain le 30 septembre 1831, levée par M. Lombois Salesches levé en exécution de l'arrêté du gouvernement du 12 Brumaire an II, par le citoyen Robin, géomètre
    Description :
    Il s'agit d'une ferme à cour fermée, partiellement pavée de grès, située sur une légère éminence la cour. Les volumes donnant sur la Grand'Rue ne comportent pratiquement pas d'ouvertures. La ferme se compose au sud d'un vaste volume de grange et d'étables présentant une élévation ordonnancée ; en effet, deux portes cintrées encadrées de calcaire blanc sont placées symétriquement de part et d'autre d'un fronton surmontant une plate-bande appareillée et de pilastres à bossages en calcaire blanc , situés au centre de l'élévation sur cour. Aucun décor de ce type n'a été repéré pour l'instant dans une ferme de ce secteur de l'Avesnois. Il reflète peut-être une influence du Cambrésis voisin. La grange , un petit volume de brique assure la liaison avec le pigeonnier-porche. Dans le prolongement de celui -ci, sont placés deux volumes successifs d'écuries, surmontées de fenils. Leur toiture est en tuile . En retour est situé le logis, au nord, face à la grange. Accessible par un emmarchement semi
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale A et B. Plan de situation en 1804. IVR31_20095902586NUCA Extrait de la feuille cadastrale A. Plan de situation en 1831. IVR31_20095902587NUCA Extrait de la feuille cadastrale (section unique). Plan de situation en 1925. IVR31_20095902588NUCA Vue de l'élévation sur cour du logis. IVR31_20095902699NUCA Vue de la grange-étable située au sud. IVR31_20095902697NUCA Vue du fronton et des pilastres sur la façade de la grange-étable. IVR31_20095902698NUCA Détail du fronton sur la façade de la grange-étable. IVR31_20095902701NUCA Vue de la chapelle Saint-Joseph située à l'éxtérieur de la ferme, le long du pigeonnier-porche et Détail de la chapelle Saint-Joseph. IVR31_20095902706NUCA Vue d'un pignon de la grange. IVR31_20095902309NUCA
  • Maisons, fermes
    Maisons, fermes Salesches
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'habitat repéré de Salesches est composé à 64% de fermes et à 22% de maisons. Il date à 78% du 19e siècle (de 1800 à 1914) , à 14% du 18e siècle et à 8% du 20e siècle (de 1915 à 1940) £Les enquêteurs n'ont pas été autorisés à visiter l'ancienne ferme-brasserie du Mesnil, appartenant à l'origine à l'abbaye de Vicoigne.
    Référence documentaire :
    Salesches (Nord). La place, carte postale. Salesches (Nord). La place, carte postale, Hautmont Salesches (Nord). La Grande Rue, carte postale. Salesches (Nord). La Grande Rue, carte postale Salesches (Nord). La ferme du Mesnil, carte postale. Salesches (Nord). La ferme du Mesnil, carte
    Description :
    Les fermes et les maisons comportent des toitures à deux pans et le matériau de couverture le plus , matériau synthétique, ardoise et tôle. 57% de l'habitat repéré est en rez-de-chaussée pour 43% à un étage . Parmi les types de fermes identifiés, 63% sont des fermes organisées autour d'une cour pour 37% de
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue de l'entrée de la Grand'Rue au début du 20e siècle. Carte postale (coll. part Vue de la rue Jonas (actuelle rue Georges-Caffiaux) au début du 20e siècle. Carte postale (coll Vue générale de la ferme-brasserie du Mesnil, au début du 20e siècle. Carte postale (coll. part Vue de l'implantation des fermes dans la Grand'Rue. IVR31_20095902690NUCA Détail de la blocure murée en façade sur cour du logis d'une ferme située 7 Grand'Place Vue de la cave où était placé le métier à tisser (ferme située 7 Grand'Place Détail des initiales et de la date portées sur la maison située 20 Grand'Rue. IVR31_20095902684NUCA Détail de la porte d'une maison située 1 rue du Quesnoy. IVR31_20095902727NUCA Détail de la descente dans la cave par la blocure située sur une maison (6 rue du Marais Vue de la porte de la grange de la ferme située rue de Viterland à Salesches. IVR31_20095902398NUCA
  • Ferme-brasserie Philippe, actuellement maison
    Ferme-brasserie Philippe, actuellement maison Gommegnies - 78 rue de la Cavée - en village - Cadastre : 1803 F 69 1826 B1 519 à 521 1897 B3 780 à 782 2008 OB 1088, 1091
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'activité de la brasserie Philippe est antérieure à la Première Guerre mondiale. A cette période de la brasserie (témoignage oral). Elle est intégrée à une ferme dont le le logis porte la date de
    Référence documentaire :
    extrait Archives départementales du Nord ; série P : P 31 / 712 / 012836. Gommegnies : section B extrait Archives départementales du Nord ; série P : P 31 / 712 / 012849. Gommegnies : section B
    Description :
    La ferme-brasserie est organisée autour d'une cour à laquelle on accède par un porche. A droite de celui-ci, le long de la voie, au sud-ouest, se trouve le logis qui est prolongé par des écuries. A l'extrémité de celui-ci est implantée une grange en partie abattue servant aujourd'hui de garage à tracteurs
    Étages :
    en rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Gommegnies - 78 rue de la Cavée - en village - Cadastre : 1803 F 69 1826 B1 519 à 521 1897 B3 780
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Extrait de la feuille cadastrale B1. Plan de situation en 1826. IVR31_20095902623NUCA Extrait de la feuille cadastrale B3. Plan de situation en 1897. IVR31_20095902624NUCA Elévation sur rue d'une partie de l'ancienne salle des cuves, du porche et du logis Détail de l'élévation sur rue : l'ancienne salle des cuves et l'étable. IVR31_20095903256NUCA Elévation sur rue de l'ancienne salle des cuves. IVR31_20095903260NUCA Vue de la cour de la brasserie. IVR31_20095902171NUCA
  • Maisons, fermes
    Maisons, fermes Gommegnies
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'habitat repéré de Gommegnies est composé de 63% de fermes et de 29% de maisons. Il date à 82% du 19e siècle (de 1800 à 1914) , à 11 % du 18e siècle et à 6% du 20e siècle (de 1915 à 1940).
    Description :
    Les toitures à deux pans sont recouvertes majoritairement de matériau synthétique, souvent associé à l'ardoise ou à la tuile mécanique. 56% de l'habitat repéré est en rez-de-chaussée et 44% à un étage. Les maisons à un étage sont concentrées en centre-bourg, tandis que les fermes en rez-de-chaussée rayonnent sur tout le territoire de la commune. Parmi les types de fermes mis en évidence, 50% sont des perpendiculairement à la voie. Parmi les types de maisons déterminés, 55% sont des maisons de bourg, 20% des maisons élémentaires, 14% des villas et 11% des maisons de maître.
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue générale de la maison située 103 rue Barbeau. IVR31_20095903267NUCA Vue générale de la maison située 1424 rue du Sarloton. IVR31_20095903244NUCA Vue générale de la maison située 376 rue du Centre. IVR31_20095903170NUCA Vue générale de la maison située 350 rue du Centre. IVR31_20095903268NUCA
  • Maisons, fermes
    Maisons, fermes Beaufort
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Historique :
    L'habitat repéré de Beaufort est composé de 68% de fermes et de 27% de maisons. Il date à 46% du 19e siècle (de 1800 à 1914) , à 40% du 18e siècle et à 12% du 20e siècle (de 1915 à 1940). Les principaux matériaux de construction sont, à 60%, le calcaire marbrier et, à 29%, la brique.
    Description :
    %). 58% de l'habitat est en rez-de-chaussée pour 42% à un étage. Les fermes sont à 50% des fermes
    Aires d'études :
    Parc Naturel Régional de l'Avesnois
    Illustration :
    Vue générale de la maison située 55 rue Pasteur. IVR31_20055904316V Vue générale de la ferme située 35 rue d'Avesnes. IVR31_20055900653V Vue de la ferme située 7 rue d'Avesnes IVR31_20055900626X Vue générale de la ferme située 3 Grand Rue. IVR31_20055900629X Vue de l'élévation postérieure de la ferme située 3 Grand Rue. IVR31_20055900633X Vue de la ferme située 7 rue d'Avesnes. IVR31_20055900627X Vue du pigeonnier-porche de la ferme située 11 rue d'Avesnes. IVR31_20055900647V Vue de l'élévation postérieure du pigeonnier-porche de la ferme située 11 rue d'Avesnes
  • Ferme
    Ferme Rosult - 692 rue Adèle-Wion - en village - Cadastre : 1830 E 20, 21, 24 à 26 1912 912 à 919 2003 A 3004
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    conservé datant de 1826 (plan des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire) qui fait état d'une implantation antérieure daté de la seconde moitié du 18e siècle et dont témoigne la date de 1772 portée sur le pignon de importantes exploitations du village. Au début du 20e siècle, elle est la propriété de Jules Detourmignies -Lacquemant (maire de la commune de 1876 à 1910). Le plan de ses propriétés dressé en 1914 indique l'adjonction, au cours du 19e siècle, de quelques dépendances dans les abords immédiats du corps principal  : une remise à matériel (détruite), un oratoire dédié à Notre-Dame de Bonsecours, construit vers 1870 minière de la région, est installé à l'arrière du grand chartil. Il a servi pour l'élevage de faisans.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives Privées : Plan géométrique des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire, 1826. Archives Privées : Plan des propriétés de à Jules Detourmignies-Lacquemant, 1914. AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    ménagée côté cour. Le corps d'étable parallèle à la rue n'est pas visible de l'extérieur car bordé L'ensemble des bâtiments du corps principal de la ferme est construit en brique, exception faite du Tournaisis). Une grande homogénéité règne également dans la mise en oeuvre des matériaux de couverture avec la terre cuite naturelle de la tuile flamande traditionnelle. Seule la grange porte une couverture de tuile mécanique en remplacement de l'ardoise (démontée après la Seconde Guerre mondiale). Le porche d'entrée en anse de panier est surmonté par un haut pigeonnier de deux niveaux couvert d'un toit en bâtière souligné d'une corniche à motifs de denticules (ou modillons ?) et de dents-de-scie. La grille d'envol est immédiatement d'un second corps de bâti composé d'un chartil et d'une bergerie. La grange, dont le mur pignon sur rue est daté 1772 à la chaux, est percé de deux passages charretiers couverts par un arc en anse de panier. Une porte piétonne latérale permet d'accéder à une cave creusée sous la grange. Le logis
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907404NUCA Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : Série P : P31/ 624). IVR31_20055907388NUC Plan géométrique des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire, 1826 (Archives Privées Plan de la ferme en 1914, appartenant à Jules Detourmignies-Lacquemant (Archives Privées Vue générale de la cour : les communs et le pigeonnier-porche. IVR31_20055900150X Vue générale de la façade du logis sur cour. IVR31_20045900630X
  • Ferme
    Ferme Rosult - 38 rue Paul-Delannoy - en village - Cadastre : 1830 C 20 à 22 1912 2710, 2711 2003 AB 0039
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    cadastre de 1830. Entre cette date et peu avant 1870, année du projet de ligne de chemin de fer Lille -Valenciennes, la cour a été fermée sur la rue par un ensemble de petites dépendances, dont un porche couvert (ou porche-pigeonnier ?) comme en témoigne le cadastre de 1912. La ferme aurait été en partie l'explosion du 22 novembre 1943, lui a restitué sa forme en U ouvert, avec une adjonction de deux petites
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). Archives Privées : Projet de chemin de fer direct Valenciennes-Lille [...] Plan parcellaire des terrains à acquérir pour l'établissement du chemin de fer.
    Description :
    Les trois principaux corps de bâtiment sont disposés de façon traditionnelle, en U ouvert sur la fond de cour. La grange est reliée aux étables par une extension de toiture faisant office de remise et au logis par un appentis clos. La ferme est construite en brique, couverte de toitures à longs pans en tuile mécanique. Les coutures des matériaux distinguant les deux époques de fabrication de la brique en terre cuite permet de connaître la nature exacte des reconstructions. Le logis a conservé ses murs et le percement de sa façade principale à 6 travées d'ouvertures couvertes d'arc segmentaire. Il a toutefois été surélevé d'un comble à surcroît, ceci entraînant la modification de la charpente. Un trottoir en grandes dalle de "pierre bleue" (calcaire carbonifère du Tournaisis) borde la façade sur cour . L'étable-écurie est percée de quatre portes (précédées de seuil en "pierre bleue") alternant avec des petites baies. Elle est reconstruite en presque totalité, ne conservant du bâtiment précédent qu'un pan de
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord P31/ 624). IVR31_20055907401NUCA Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord P31/ 624). IVR31_20055907400NUCA Plan parcellaire des terrains à acquérir pour l'établissement du chemin de fer (ligne Valenciennes Vue générale de la cour : étables-écuries et grange. IVR31_20055900006X
  • Ferme de Coutan
    Ferme de Coutan Lecelles - Coutan - 515 rue du Rivage - en écart - Cadastre : 1805 B 16 1821 B 401, 402, 403, 404 1885 B 517, 522, 523, 524, 525 2003 B 0383
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette ferme était une dépendance de l'abbaye de Saint-Amand. Les traces architecturales les plus anciennes conservées datent vraisemblablement du 17e siècle, comme en témoigne une poutre de la grange portant l'inscription "1606 verdebras". Au début du 19e siècle, la famille de censiers, meuniers et brasseurs, Legrand, achète la ferme de Wabimpré pour en faire leur manoir, cense affermée aux Wibault, et exploitent la ferme de Coutan. Ils reconstruisent les étables, les écuries, installent la brasserie, et construisent un chartil. Les cadastres successifs (1805, 1821 et 1886) permettent de dater cette évolution : le chartil et un édifice rectangulaire (au milieu de la cour) ont été construits entre 1805 et 1821, le
    Hydrographies :
    rivière de l' Elnon
    Description :
    L'ensemble est situé en bordure de la rivière de l'Elnon et bénéficie de l'aménagement d'un bief (?) entourant la ferme, rappelant les dispositions avec douves des autres censes de la région. Le plan géométrique de 1805 indique l'emplacement d'un moulin à demi ruiné, aujourd'hui disparu, un moulin à eau, dont il ne reste que les murs de soubassement en pierre et grès et une brasserie sur la rive opposée, dont l'activité a été intégrée à la ferme à la fin du 19e siècle, actuellement disparue. L'ancienne cense de (19e siècle). L'élévation du logis et en brique sur un soubassement de grès et pierre, qui est le fournil, et sur le côté est, le chartil. La grange, entièrement élevée en moellons de pierre, est le seul exemple conservé de ce mode de construction de l'aire d'étude (Campagne Habitée) et conserve l'inscription "verdebras 1606" sur l'entrait de la grange.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Ferme de Coutan
    Appellations :
    de Coutan
    Illustration :
    Plan de situation, cadastre de 1805 (AD Nord P30/192). IVR31_20035904078NUCA Plan de situation, cadastre de 1821 (AD Nord P31/598). IVR31_20035904077NUCA Plan de situation, cadastre de 1886 (AD Nord P31/598). IVR31_20035904082NUCA Vue générale de la ferme. IVR31_20045900190X Vue générale intérieure de la cour ; le pigeonnier-porche. IVR31_20045900187X Vue générale de la grange. IVR31_20045900298X
  • Ferme Dombrie
    Ferme Dombrie Lecelles - 476 rue Dombrie - en village - Cadastre : 1805 C 0000 1821 C 0420 1885 C 0021(?), 0032 2003 OC 2088
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette ancienne ferme d'abbaye a été reconstruite en 1750 par les religieux de Saint-Amand. En 1792 , la ferme est vendue à des officiers puis occupée par la famille Simon. Aucune source ne permet de connaître la disposition originelle dont il ne subsiste que le logis et la grange sur le cadastre de 1805 date 182 (9 ?). Le bombardement de 1940 endommage le logis et la grange qui sont restaurés et adjoints
    Référence documentaire :
    AD Nord : Série P (cadastre) : P30/192 (1805). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 598.
    Description :
    La ferme est située au nord-ouest de la commune, à la frontière avec la Belgique. La disposition en L (logis et grange) existant au début du XIXe siècle a été adjointe de deux ailes qui ferment la cour, composées de vastes écuries et d'un pigeonnier-porche. L'ensemble est en brique et un chaînage de pierre calcaire. De très belles fausses-voûtes en pendentifs couvrent les écuries. La toiture à longs pans est prolongée par un coyau. Le passage du haut pigeonnier-porche est en arc en anse-de-panier avec du logis du 18e siècle est remanié, mais est lisible de l'extérieur. Le chartil est un bâtiment
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Plan de situation, cadastre de 1821 (AD Nord P31/598). IVR31_20045905470NUCA Plan de situation, cadastre de 1885 (AD Nord P31/598). IVR31_20045905471NUCA
  • Ferme à cour fermée, actuellement maison
    Ferme à cour fermée, actuellement maison Beuvry-la-Forêt - 10 Place du Général-de-Gaulle - en village - Cadastre : 1817 B 0411, 0412 1875 B 0641 à 0643 2003 B 0483
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'analyse stylistique permet de dater la construction de cette ferme de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle.Elle figure sur les cadastres successifs de 1817 et 1875. Après cette date, un bâtiment situé dans le prolongement des étables a été détruit. Le corps de logis, déjà modifié vers 1914
    Référence documentaire :
    AD Nord : Série P (cadastre) : P31/127 : 1817, section B du Village, 1ère feuille. AD Nord : Série P (cadastre) : P31/419 : 1875, section B du Village, 2ème feuille.
    Description :
    Le plan irrégulier de la ferme est conditionné par sa position à l'angle de la route départementale et de la place du village. Les différents corps de bâti (logis, grange, étable-écurie, porcherie l'extérieur, excepté le logis percé de 7 travées de fenêtres côté place et réparé entre les deux guerres (?) d'un enduit ciment à décor de faux appareil régulier et d'"opus incertum" en soubassement. L'ensemble est édifié en brique et couvert de toits à longs pans et pignons découverts. Tuile flamande et tuile est réservée, à l'exception de la grange en tuile flamande vernissée, pour les versants donnant sur la par de nombreux contreforts. Elle présente un passage charretier couvert d'un arc en anse-de-panier , un trottoir sur la cour en dalle de pierre de Tournai (calcaire carbonifère) et la partie supérieure du mur est épaissie d'une assise de brique supplémentaire terminée par un motif denticulé. Cette caractéristique, peut-être unique dans l'aire d'étude de la "Campagne Habitée" du PNR Scarpe-Escaut, semble ici
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Beuvry-la-Forêt - 10 Place du Général-de-Gaulle - en village - Cadastre : 1817 B 0411, 0412 1875
    Illustration :
    Vue générale de trois quarts de la ferme. IVR31_20045901110X Elévation postérieure de la grange. IVR31_20045901111X Vue générale de la grange et de la petite étable sur cour. IVR31_20045901107X Elévation antérieure de l'étable-écurie sur cour. IVR31_20045901106X
  • Ferme dite cense de Hongrie
    Ferme dite cense de Hongrie Rosult - Ferme de Hongrie - 698 rue du Capitaine-Deken - en écart - Cadastre : 1830 E139 à 149 1912 877 à 879, 881 à 889 2003 A 543, 544, 546, 2391, 2392
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    travaillées) est une des quatre exploitations que possède l'abbaye de Saint-Amand sur le territoire de Rosult la justice et le pouvoir communaux et le censier exploitant la ferme faisait office de mayeur. Le bâtiment de justice, dit plaidoyable, semble dater de la première moitié du 15e siècle et a été remanié aux 18e et 19e siècles. Le plan terrier de 1664 indique la disposition de la ferme. L'observation de l'édifice permet de situer la reconstruction en partie entre la fin du 17e siècle et le milieu du 18e siècle . Les cadastres successifs de 1830 et 1912 confirment cette disposition, seule une construction carrée (pigeonnier ?) située au centre de la cour est détruite, ainsi qu'un bâtiment en pan de bois et chaume. Selon cours de la seconde moitié du 20e siècle, le premier chartil a été remplacé par un logis et le second a
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives privées : Plan terrier des propriétés de l'abbaye de Saint-Amand, 1664. AC Saméon : Plan terrier de 1665. AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Précision dénomination :
    cense de Hongrie
    Description :
    La ferme d'Hongrie a différents corps de bâtiment non jointifs organisés autour d'une cour trapézoïdale. Le porche est couvert de tuile plate et tuile mécanique vernissée. L'arc en anse-de-panier, à ressaut formé de deux rouleaux, est composé d'un appareil en grès soigneusement clavé. Le passage est encadré par les murs-pignons du logis et du bâtiment de justice dont le soubassement en moellons et blocs équarris de grès est un vestige antérieur au 18e siècle. Les parties remontées avec cartouche sont quadrillage de carrés sur pointe en chaux. Le logis en rez-de-chaussée surélevé comporte 10 travées, le niveau de combles est éclairé par trois lucarnes passantes coiffées en bâtière. Le bâtiment de justice , dans l'aire d'étude de la Campagne Habitée au sein du Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut. Le rez-de -chaussée en moellons de grès équarris et chaînage d'angle et le linteau monolithe supporté par deux pierres à coussinet formant un arc en épaules de la porte d'accès à l'étage permettent de le dater du 15e
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Rosult - Ferme de Hongrie - 698 rue du Capitaine-Deken - en écart - Cadastre : 1830 E139 à 149
    Titre courant :
    Ferme dite cense de Hongrie
    Illustration :
    Situation sur le plan terrier de Saméon. IVR31_20055900366XAB Vue générale de trois quarts, le logis au premier plan. IVR31_20055900158X Vue générale de trois quarts, les étables-écuries au premier plan. IVR31_20055900487X
  • Ferme
    Ferme Landas - 202 rue de Guivarmez - en village - Cadastre : 1818 C 55 à 57 1876 C 547 à 549 2003 C 1907, 1910, 1917
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'origine de la ferme remonte avant le 19e siècle. Les cadastres de 1818 et 1876 font état d'un corps de ferme dont les bâtiments forment un U (parties jointives sur le dernier cadastre). Actuellement peut être daté de la seconde moitié du 18e siècle ; il a été doublé à l'arrière sur une grande partie de sa longueur par un volume en appentis, qui semble utiliser des éléments en remploi (huisseries
    Référence documentaire :
    AD Nord : Série P31/153 : cadastre de 1818, section A du Quenne, 1ère partie. AD Nord : Série P31/447 : cadastre de 1876.
    Description :
    linteau en arc en anse de panier, encadrée par des pilastres en brique saillante et couronnée d'un fronton triangulaire dont le tympan accueille une niche à fond plat, en plein-cintre, ornée de sujets de dévotion religieuse protégés par un châssis en bois vitré. Le corps de logis est bordé par un trottoir surélevé maçonné en brique et recouvert de grandes dalles en calcaire carbonifère dite pierre bleue ou pierre de Tournai partiellement conservées. Il est construit en brique portant d'importantes traces de badigeon de des pignons découverts appareillés en épis. La façade sur cour est percée de fenêtres de tailles diverses, couvertes de linteaux droits en bois et protégées par des contrevents en bois peint. Certaines bois est composée de lames clouées, ayant conservé des ferrures ouvragées ; disposition unique observée sur le secteur, elle est surmontée d'une imposte vitrée de petite dimension qui semble être ménagée dans le linteau de la porte elle-même et qui confère à ce dernier une forme tout à fait inhabituelle
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Landas - 202 rue de Guivarmez - en village - Cadastre : 1818 C 55 à 57 1876 C 547 à 549 2003 C
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1818 (AD Nord : Série P31/153). IVR31_20055907431NUCA Situation sur le cadastre de 1876 (AD Nord : Série P31/447 : cadastre de 1876 Vue générale depuis la rue de Guivarmez. IVR31_20085901088X Vue générale de la façade du logis sur cour. IVR31_20085901089X Vue générale de la façade postérieure du logis. IVR31_20085901090X Détail de la façade postérieure du logis ; huisserie à croisée de bois. IVR31_20055907429NUCA Détail de la façade sur cour du logis ; porte d'entrée. IVR31_20055907430NUCA
  • Ferme
    Ferme Saméon - 1262 rue de la Quièze - en village - Cadastre : 1875 B 0000 2003 B 0533
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La disposition du chartil laisse à penser que l'origine de cette ferme est à situer au 18e siècle
    Référence documentaire :
    AD Nord. Série P31/465.
    Description :
    L'implantation en retrait de cette ferme par rapport à la rue est plus important que de coutume. Ce retrait est occupé sur la gauche par un double chartil. La ferme est à cour ouverte de type courant  : logis face aux étables-écuries et grange dans le fond de la cour. Sa particularité est d'avoir un pigeonnier isolé dans l'aile en retour fermant la cour. Une laiterie est situé à côté de la grange . L'ensemble des bâtiments est en brique, enduite pour le logis, couvert de toitures à longs pans en tuile
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Saméon - 1262 rue de la Quièze - en village - Cadastre : 1875 B 0000 2003 B 0533
    Illustration :
    Plan de situation. Cadastre de 1875, feuille B3 (AD Nord P31/465). IVR31_20045906139NUCA
  • Ferme
    Ferme Rosult - 340, 354 rue de la Cloyère - en village - Cadastre : 1830 C 112, 114 1912 2651, 2652 2003 AB 140, 141
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le cadastre de 1830 indique une ferme de taille modeste située en retrait de la chaussée, dont les trois corps de bâtiment non jointifs forment un U. Sur le cadastre de 1912, l'ensemble est remanié selon une disposition peu commune : le bâtiment situé en fond de cour (la grange ?) a été démoli et deux logis. L'explosion du 22 novembre 1943 a épargné les maçonneries du logis mais pas sa toiture qui
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830).
    Description :
    La ferme est composée de deux corps de bâtiment disposés en vis-à-vis, perpendiculairement à la rue . La différence entre les deux époques de construction est ici particulièrement intéressante : les deux rez-de-chaussée avec comble en surcroît, présente une façade sur cour rythmée par 7 travées d'ouvertures couvertes en arc segmentaire. La porte principale est surmontée d'une imposte vitrée. Un cordon de gouttereau. Un trottoir de grandes dalles de pierre bleue (calcaire carbonifère du Tournaisis) précède le -guerre : les murs de brique sont édifiés sur une dalle de béton. La façade sur cour est régulièrement le débord protège le pignon. La cour conserve son sol pavé de grès.
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Rosult - 340, 354 rue de la Cloyère - en village - Cadastre : 1830 C 112, 114 1912 2651, 2652
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1912, feuille 12 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907318NUCA
  • Ferme Wabempré
    Ferme Wabempré Lecelles - Wabempré - 1 rue G.-Legrand - en écart - Cadastre : 1805 C 0012, 0013, 0016, 0017, 0019 1821 C 0116, 0117, 0118, 0126, 0131 1885 C 0365, 0366, 0367, 0372, 0373, 0376, 0407, 0408 2003 OC 0358, 0334, 0335
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette ferme double était une dépendance de l'abbaye de Saint-Amand. Les bâtiments actuels ont été construits aux 18e et 19e siècles. Le logis de la première ferme conserve un cartouche sur le pignon portant l'incription AW 1767, P (ou H) WIBAUT. Le style du second logis permet de dater ce dernier de la seconde moitié du 18e siècle. Au début du 19e siècle, la famille de censiers, meuniers et brasseurs Legrand achète cette ferme pour en faire son manoir, cense affermée aux Wibault, et exploite la ferme de Coutan. C'est à cette époque que l'ensemble est transformé, comme en témoignent les cadastres successifs de 1805 un bassin installé dans la première cour. Entre 1821 et 1885, l'aile sud de la seconde cour est d'aménagements de style éclectique (cheminée, balcon, porche, fournil).
    Référence documentaire :
    AD Nord : Série P (cadastre) : P30/192 (1805). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 598.
    Description :
    du portail a été inserré un cartouche portant les armes de la famille Baudrenghien (d'or à la croix de gueules et cantonné de trois molettes de même (couleur), soutenu par deux griffons et surmonté d'un heaume). Le logis de la première ferme conserve un cartouche sur le pignon portant l'incription AW 1767, P (ou H) WIBAUT. Cet édifice est profond et a de larges ouvertures. Ce type de logis est le seul exemple conservé sur le territoire étudié. Il est en brique et chaînage de pierre, en rez-de-chaussée rue est en rez-de-chaussée, en brique et couverte d'une toiture à deux pans en tuile. Elle abritait fait face au logis. Le fournil a été construit à l'arrière de la grange. Un passage couvert permet
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Cadastre de 1885, la ferme Wibault (AD Nord : 31P/598). IVR31_20045905468NUCA Plan de situation, cadastre de 1885 (AD Nord 31P/598). IVR31_20045905469NUCA Cadastre du Consulat, 1805 (AD Nord : P31/ 192). IVR31_20045905467NUCA Vue générale de la ferme depuis le chemin d'accès de la ferme : la terrasse, le pignon du logis et Vue générale du logis de la première ferme et de l'aménagement datant du XIXe siècle Cartouche au-dessus du portail portant les armes de la famille Baudrenghien. IVR31_20095903388NUCA
1