Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Michel
    Église paroissiale Saint-Michel Flines-lez-Raches - place Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2007 A 0803
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    de temps après, puis englobé dans l'église à l'occasion d'agrandissements successifs des côtés nord en 1899 (AD Nord O235/63) (fig. 4) qui construisit également le bureau de poste en 1907. Le dernier agrandissement a lieu en 1851-52 par l'élargissement des bas-côtés du choeur, la reconstruction de la partie nord effectués en 1970 et 1975 ont permis la restitution de l'édifice initial, construit vers le Xe ou le XIe siècle, composé de l'actuelle nef et d'étroits bas-côtés. Le clocher fut adjoint à l'édifice primitif peu , sud et du choeur. Les agrandissements successifs de l'église se sont faits lors de la construction puis de l'essor de l'abbaye ; l'église est agrandie au XIIIe ou XIVe siècle au sud par la construction ajoutées, en deux phases, un large choeur et les chapelles situées au nord. En 1561, le clocher est enserré l'actuel, construit au XVIIe siècle. Des travaux de réparation à la toiture sont réalisés tout au long du , 1831 par l'architecte douaisien Boulé (AD Nord O235/52) puis l'architecte départemental Emile Duforest
    Référence documentaire :
    BARBIEUX José. L'église Saint-Michel de Flines-les-Râches. Revue du Nord. Tome LXV, n° 256 Archéologie et Patrimoine. Lumière sur Saint-Michel de Flines-les-Râches. La Voix du Nord, 24 Dossiers de la Médiathèque du patrimoine : http : //www.mediatheque-patrimoine.culture.gouv.fr/fr /059/2005 : plan archéologique de l'église, Guët Georges, 1907. - 1996/025/0735 - 1999/008/0035  : devis de restauration des deux demi-reliquaires formant un coffre, Macé de Lépinay François, 1980 . - 2003/019/0040 : restauration de l'édifice et création d'une fresque contemporaine, Blin Jean-Pierre BARBIEUX José, DEMOLON Pierre. L'église Saint-Michel de Flines-les-Râches. Les Amis de Douai. Tome HEDDEBAUT, Monique, VAN BERLEERE, Guy. Pièces armoriées et sculptures sur bois de l'église Saint -Michel de Flines-les-Râches. Pays de Pévèle, n° 61, 2007, pp. 27-33. AD Nord : Série 2O 335 / pièces 52, 56, 57, 59 à 63.
    Canton :
    Douai-Nord
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'édifice visible aujourd'hui est une église-halle adjointe d'une tour-clocher, de plan rectangulaire d'environ 32 m de long sur 22 m de large, orienté est-ouest, précédé d'un porche. Sur le sur des plaques de calcaire ont été insérées dans la maçonnerie ; la première est illisible, de la deuxième subsiste "le bien d'avtrvy", "donne av pavvre vovs n apavvr" et la date de 1561. L'élévation ouest a été remaniée dans ses ouvertures. Le choeur a une abside à trois pans et est flanqué de bas-côtés . L'élévation est en brique sur un soubassement en grès. La tour, de plan presque carré de 6 m de côté s'élève sur 13 m et a un appareillage de grès équarri et de tuiles romaines de récupération ; son étage supérieur est couvert d'une voûte d'arête. L'élévation est divisée en quatre vaisseaux de largeur irrégulières, délimitées par des colonnes aux fûts cylindriques, ornés de chapiteaux en pierre de Tournai, à sont tous couverts de lambris en berceau brisé lambrissés enduits. Les corbeaux portent des ornements
    Localisation :
    Flines-lez-Raches - place Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2007 A 0803
    Annexe :
    titre objet le 25/07/1975. Bas-côté nord, de l'ouest vers l'est : Chapelle de la Vierge (XIXe siècle du "Nouveau Testament", oeuvre contemporaine en haut relief de Philippe Aïni dans la chapelle nord Liste sommaire des objets mobiliers - statue d'évêque : en ronde bosse, en pied, traces de ont étés brisés et la base sciée. Hauteur = 80 cm, largeur de la base = 25,15 cm. Statue classée au contemporain (1948) : Notre-Dame de Flines, saint Bernard et la comtesse Marguerite de Constantinople Bas-côté sud, de l'est vers l'ouest : Chapelle Sainte-Thérèse (1561) : - poutre de chêne datée 1683 - corbeau sculpté aux armoiries de Philippine de Torck, abbesse de Flines de 1561 à 1571 : blason d'azur à sautoir - pierre tombale d'une religieuse des Dames de Flines (morte en 1709). - fonts baptismaux, grès , datés 1554 Chapelle Notre-Dame de Lourdes (XIIIe siècle) : - pierre d'autel provenant d'une ancienne chapelle de l'église - tableau Le Bon Samaritain, Raymond (?) Tellier Chapelle Saint-Michel - autel
    Illustration :
    Projet d'agrandissement de l'église, plan, Delval architecte,1851 (AD Nord : Série 2O 335 Projet d'agrandissement de l'église, coupe, Delval architecte, 1851 (AD Nord : Série 2O 335 Rénovation du clocher, élévation, Emile Dufôrets architecte, 1899 (AD Nord : Série 2O 335 Elévation nord et le choeur. IVR31_20085901061XA Les vaisseaux (nef et bas-côté nord). IVR31_20095903399NUCA
  • Presbytère, actuellement maison
    Presbytère, actuellement maison Rosult - Petit-Rosult - 39 rue Richelle - en écart - Cadastre : 1830 B 418 à 420 1912 A 698 à 700 2003 AD 3010
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    " en 1809 à la suite des dégâts causés par un ouragan (A.D. Nord, Série O). Distant d'environ 300 m de celles qui existaient déjà sur les autres bâtiments (A.D. Nord, série O). Les cadastres de 1830 et de Selon P. Duvillers, le presbytère a été construit ou reconstruit en 1535 à l'instigation de Georges d'Egmont, abbé de Saint-Amand et évêque d'Utrecht ; une clef de linteau, récupérée lors de la démolition récente du mur de clôture prolongeant l'aile en retour du logis, le long du fossé (déposée à la mairie ), porte les armes du commanditaire et la date de 1537, qui pourrait ête la date de fin des travaux . Toujours selon le même auteur, le presbytère est détruit lors de la révolte des Gueux en 1566 et l'église, il est envisagé un temps de le vendre et de le reconstruire à proximité du lieu de culte ; ce projet est abandonné (A.D. Nord, série O). En 1847, l'architecte valenciennois Alexandre Grimault dresse un projet de restauration et d'agrandissement, malgré la mauvaise volonté de la commune ; la
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série O 511 pièces 11, 24, 31. AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    accède par un escalier droit en charpente ; la partie en retour, en rez-de-chaussée, longe le fossé ; il est construit en brique sur un soubassement de grès, vestige d'un édifice antérieur. La partie principale est prolongée, avec un décrochement vers l'intérieur de la cour, par une grange-écurie (celle-ci est située dans la partie du bâtiment la plus proche du logis) ; accolé au mur pignon de la grange situé du côté du logis se trouve un puits couvert. Les ouvertures de la grange-écurie ont été remaniées  ; la grande porte à arc en anse de panier, située au centre, a été bouchée et repercée d'une petite porte ; l'arc est formé d'une succession de rangs de brique aux agencements variés (le premier rang est panneresses formant larmier). Toutes les toitures, à l'exception de celle du puits couvert, à croupe, sont à pignon découvert. Les deux corps de logis sont aujourd'hui couverts en ardoise, la grange-étable en tuile
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1912. IVR31_20055907388NUC Vue générale de trois quarts. IVR31_20055907324NUCA
  • Chapelle Notre-Dame-de-Malaise
    Chapelle Notre-Dame-de-Malaise Bruille-Saint-Amand
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Bénite en 1244, la chapelle Notre-Dame-de-Malaise est construite à l'emplacement d'une apparition de la Vierge. D'après des sources historiques, l'intérieur de l'édifice est remis en état entre 1718
    Observation :
    Chapelle ; prieuré (façade et toitures de la partie 18e siècle) ; sol (C 1571) (cad. C 705, 706
    Description :
    L'édifice est entièrement bâti en pierre de Tournai et grès. Il est composé d'une nef unique rectangulaire, avec des ressauts successifs marquant la nef et le choeur. De nombreuses reprises (bouchage de
    Titre courant :
    Chapelle Notre-Dame-de-Malaise
    Vocables :
    Notre-Dame-de-Malaise
    Illustration :
    Vue générale de la chapelle et du prieuré attenant. IVR31_20155901607NUCA Vue générale de la chapelle et du prieurér attenant. IVR31_20155901602NUCA Elévation antérieure de la chapelle. IVR31_20155901601NUCA Vue générale de trois quarts de la chapelle. IVR31_20155901598NUCA Vue générale de la façade méridionale. IVR31_20155901599NUCA
1