Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation de la commune de Saméon
    Présentation de la commune de Saméon Saméon - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    dans la commune, alors que les autorisations n'ont pas été accordées pour l'installation de fabriques L'origine du village se situe au 7e siècle lors de la construction de la première église, au nord du village, au lieu-dit Vieux-Condé. Le plan terrier de l'abbaye de Saint-Amand, réalisé en 1665 , situe les différents fiefs (Sassegnies, Rosne et Pallio), les 134 maisons, et les censes de l'abbaye de Saint-Amand (de Lélié, de le Quiesse et d'Eris) et leurs terres. Les limites du territoire et la disposition des rues étaient semblables à celles du village actuel à l'exception de la rue de le Quiesse qui aboutissait à la cense du même nom et fut prolongée par la rue du Presbytère, percée lors de la reconstruction de l'église et du presbytère à leur emplacement actuel en 1771, entraînant ainsi le déplacement et le développement du centre du village. On note une évolution du bâti au sud de la commune qui semble lié au axes de circulation : au 17e siècle, la rue de le Quiesse (devenue de la Quièze) est bordée de nombreuses
    Référence documentaire :
    Le pays de Pévèle en ce temps. Société historique de Pévèle p. 89. AC Saméon : Plan terrier de 1665.
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Saméon
    Annexe :
    de Fréchy, ce pourrait être le logis d'une ferme dont les autres bâtiments ne seraient pas conservés fournil à chaque extrémité. Il n'y a pas ou plus de grange. Le logis semble dater du début du 19 siècle Le repérage du patrimoine bâti de Saméon Les maisons 470 édifices ont été recensés sur un ensemble de 518 logements existants, soit 91%. Parmi ce corpus, l'on peut distinguer deux grandes familles simples, les maisons de maître ou en série sont des exceptions. Ces dernières ont été construites entre 1818 et 1875 (cadastres successifs) et sont situées rue de la Mairie (fig. 3). Les maisons longs pans en tuile et ont une élévation à trois travées. Elles sont construites au cours de la seconde conservés 1059 rue de Lelier (fig. 4) et 41 rue de l'Eglise (IA59002215) et rue du Presbytère, en alignement de 3 maisons (du n°235 au 251) (fig. 5). Il semble que c'est à Saméon qu'elles sont les plus nombreuses, en comparaison avec les autres communes de la Campagne habitée. Il existe le même type, plus
    Illustration :
    Vue générale du plan terrier de 1665 (AC Saméon). IVR31_20055900374XA Le moulin des Ewuilles, carte postale ancienne (extrait de Le pays de Pévèle en ce temps Alignement de maisons en série, rue de la Mairie. IVR31_20045900639X Maison élémentaire, 1059, rue de Lelier. IVR31_20045900643X Vue générale, 541 rue de Beaumetz. IVR31_20045900632X Ferme élémentaire, 985, rue de Lelier. IVR31_20045900625X Ferme située très en retrait de la rue (dispositif du 17e siècle ?), rue Lelier. IVR31_20045900623X Vue générale de la ferme, 849, rue du Moulin des Ewuilles. IVR31_20045900647X Ferme, 1087, rue de Lelier, le portail. IVR31_20045900624X Ferme, 344, rue de Balory, vue générale. IVR31_20045900627X
  • Ferme
    Ferme Saméon - 7 rue du Vieux-Condé - en village - Cadastre : 2003 B 1355
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    siècle, sans précision de datation. Le cadastre de 1818 n'est pas assez précis et ne peut pas être La disposition du logis de cette ferme laisse à penser qu'elle a pu être construite au début du 19e superposé au cadastre actuel de manière fiable, des fermes élémentaires et maisons simples se succèdent sur
    Description :
    extrémité. Il n'y a pas ou plus de grange. Le logis est en brique peinte avec une couleur différente pour le située 284 rue de Balory (cadastre 2003 B 0780), reconstruite pendant la 1ère moitié du 20e siècle, le
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Plan de situation. Cadastre de 1818 (AD Nord. Série P31/169). IVR31_20045906140NUCA
  • Maison
    Maison Saméon - rue de Fréchy - en village - Cadastre : 2003 B 2064
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison ou logis de ferme a été construit en 1927 et porte la date sur le pignon.
    Description :
    Cette maison pourrait être un logis d'une ferme, dont les autres bâtiments n'auraient pas été pans en tuile vernissée rénovée. Le jeu de formes et de rythmes est assez sobre : des ouvertures en anse-de-panier alternent avec des ouvertures en plein-cintre au rez-de-chaussée, soulignées par un droit, chaînage et bandeau. Les conduits de la cheminée sont soulignés par un faible relief de brique sur le pignon où est inscrite la date de 1927. Elle fait partie d'un corpus restreint sur le
    Localisation :
    Saméon - rue de Fréchy - en village - Cadastre : 2003 B 2064
  • Village
    Village Saméon - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Référence documentaire :
    DUVOSQUEL, Jean-Marie (dir.). Albums de Croÿ, Tome XI Tournai-Tournaisis. Bruxelles : Crédit Communal de Belgique, 1991.
    Description :
    Le village de Saméon est un village-rue. Le noyau originel était situé autour de l'ancienne église est située l'actuelle église. Le long de la rue du Vieux-Condé, le bâti est assez dense, constitué de ) présentant leur pignons sur la rue et de quelques maisons élémentaires implantées parallèlement à la rue. La rue Bias est bordée de fermes plus importantes, construites au 19e siècle. La reconstruction de , celle des écoles, l'installation de la mairie et l'implantation du bâti le long de l'actuelle rue de la Mairie, et le développement de la commune vers le sud. La rue de la Mairie est bordée de maisons à un étage d'un côté et de petites maisons en rez-de-chaussée, en série, de l'autre, vraisemblablement liées de la Quièze sont bordées de fermes plus importantes et implantées de manière assez lâche dans la rue de la Quièze. Des fermes en U avec un retrait important par rapport à la rue sont nombreuses le long de la rue Lélier et uniques sur le territoire de la Campagne Habitée. La rue de Fréchy, à l'est, en
    Texte libre :
    L'agriculture à Saméon La comparaison des statistiques agricoles du 19e et du 20e siècle permet de saisir l'évolution de l'agriculture à Saméon. Elle est basée sur la culture et l'élevage. En ce qui augmentation de 80 hectares consacrés au labour entre ces deux années, soit une augmentation de 4% environ de consacrés (une réduction de moitié) aux vergers, bois (utilisé pour le chauffage et l'industrie), culture maraîchère et surface bâtie. Ce dernier chiffre peut surprendre, y a-t-il eu beaucoup de dégâts pendant la du seigle et du colza s'amenuisent alors que la culture de la pomme de terre prend de l'ampleur et celle de la betterave apparaît. La culture du lin, peu développée connaît une apogée en 1885. L'élevage
    Illustration :
    Le centre bourg rénové en 2009 : la place de l'église. IVR31_20095901355VA
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Saméon - rue de la Mairie - en village - Cadastre : 1818 C 558, 559 1875 B 1446 2003 B 1188
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    village, au lieu-dit Vieux-Condé et faisait partie de la mense abbatiale d'Elnone. L'édifice visible sur l'Album de Croÿ (1601) date de 1170 et était consacrée à Saint-Martin. Elle est connue par la description de la visite effectuée en 1446 par l'évêque Guillaume Filastre qui déplore les vitraux brisés du choeur en attente d'une réparation, et par sa représentation sur le plan terrier de l'abbaye de Saint -Amand de 1665. Une enquête sur sa réparation ou reconstruction est menée entre 1768 et 1771. Le Parlement de Douai rend son jugement le 29 mai 1770 et ordonne la démolition de l'ancienne église et sa reconstruction à un autre emplacement, à laquelle les abbayes de Tournai et Saint-Amand contribuent. L'architecte de l'abbaye de Saint-Amand, le frère Louis, souvent cité dans les documents, semble d'après Alain Voisin en 1809 (AD Nord série O 550/23), Aimé Dubrulle en 1859 puis de 1879 à 1882 (AD Nord série O 550
    Référence documentaire :
    PLATEAUX, Alain (dir.). Les églises de la Pévèle française. Histoire et architecture du IXe au XXe
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église est de plan rectangulaire, à 3 vaisseaux et 4 travées, adjoint d'une abside à trois pans clé datée de 1771. L'ensemble est élevé en brique et pierre bleue avec un toit à deux pans couvert de par rapport au clocher et sont percés de niches abritant des statues datant du 19e siècle. Les colonnes doriques soutiennent les arcades en plein cintre, aux écoinçons décorés de médaillons de style rocaille, couvertes de voûtes en berceau, les bas-côtés sont couverts de demi-berceaux.
    Localisation :
    Saméon - rue de la Mairie - en village - Cadastre : 1818 C 558, 559 1875 B 1446 2003 B 1188
    Illustration :
    Plan de situation. Cadastre de 1875, feuille B7 (AD Nord. Série P31/465). IVR31_20045905502NUCA Vue générale de face (avant rénovation, en 2004). IVR31_20045900655X Vue générale de trois quarts (avant rénovation, en 2004). IVR31_20045900656X
  • Presbytère
    Presbytère Saméon - 90 rue du Presbytère - en village - Cadastre : 1818 C 560 1875 B 1448 2003 B 1187
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    proximité de l'église au lieu-dit Vieux-Condé ; leur reconstruction est ordonnée par le Parlement de Douai le 29 mai 1770. Un accord est pris le 22 mars 1771 entre les abbayes de Tournai, Saint-Amand et le curé pour la reconstruction d'un presbytère, non loin de l'église paroissiale en cours de reconstruction. Un projet de nouveau presbytère, établi par l'architecte Simon en 1829 (AD Nord, série O 550/24 l'architecte douaisien Vinoir. Aujourd'hui, il sert de maison d'habitation.
    Description :
    L'ancien presbytère est implanté perpendiculairement à la rue, non loin de l'église paroissiale avec laquelle des communications ont été facilitées lors de sa restauration au 19e siècle. Le bâtiment est de grandes dimensions, à 8 travées avec alternance d'ouvertures et de baies aveugles à arcs est couverte de tuile flamande vernissée, de restauration récente, qui a vraisemblablement remplacé de l'ardoise qui couvrait partiellement l'édifice comme le mentionne le devis de réparation de 1830. Une grange (détruite) et un fournil faisaient partie du presbytère à l'origine. L'édifice est en cours de restauration.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Plan de situation. Cadastre de 1875, feuille B7 (AD Nord. Série P31/465). IVR31_20045905502NUCA Projet de construction non réalisé, élévation antérieure (AD Nord : Série O 550/pièce 24 Projet de construction non réalisé, plan du rez-de-chaussée (AD Nord : Série O 550/pièce 24 Projet de construction non réalisé, plan des caves (AD Nord : Série O 550/pièce 24 Projet de construction non réalisé, projection horizontale du voûtement des caves (AD Nord : Série Projet de construction non réalisé, projection horizontale du plancher (AD Nord : Série O 550/pièce Projet de construction non réalisé, coupe (AD Nord : Série O 550/pièce 24). IVR31_20035901413X Projet de construction non réalisé, coupe (AD Nord : Série O 550/pièce 24). IVR31_20035901412X
  • Maison
    Maison Saméon - 41 rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1875 B 1501 2003 B 1108
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Description :
    Cette maison élémentaire est située dans le centre du village, à proximité de l'église paroissiale et s'inscrit dans un alignement de maisons simples. Elles sont toutes implantées parallèlement à la rue, en léger retrait, à l'exception de celle étudiée. Elle est en brique, couverte d'un toit à longs pans et pignon découvert, en tuile flamande. Elle est en rez-de-chaussée, à trois travées et assez profonde. Le trottoir en pierre de Tournai est conservé. Il s'agit d'un bel exemple de maison élémentaire.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Saméon - 41 rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1875 B 1501 2003 B 1108
    Illustration :
    Plan de situation. Cadastre de 1875, feuille B7 (AD Nord. Série P31/465). IVR31_20045905502NUCA
  • Maison
    Maison Saméon - 218 rue du Richon - en village - Cadastre : 2003 B 1918
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La tradition orale attribue la construction de cette maison en 1950 à l'architecte valenciennois
    Description :
    d'un bandeau large de parement en brique. Elle est couverte d'une croupe en ardoise, percée de lucarnes l'entrée, la porte de la cuisine, ouvertures des lucarnes) circulaires (oculus) et les pleins et vides (portes, oculus, bow-window) rythment la façade. L'emplacement de l'escalier est déterminé par l'emplacement des oculi décalés. La salle de séjour, située à gauche, est mise en valeur par le bow-window à
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
  • Maison
    Maison Saméon - 541 rue de la Quièze - en village - Cadastre : 2003 B 1539, 1540
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le style néo-régionaliste de cette maison permettrait de situer sa construction entre 1925 et 1935 . L'utilisation de la brique de parement annonce les constructions des années 1950.
    Murs :
    faux pan de bois
    Description :
    Le premier niveau de la façade-pignon est couvert d'une briquette de parement débordante et moulurée, la partie supérieure est couverte d'un faux colombage en ciment. Un jeu de pleins et de vides -dessus de l'entrée, en retrait, légèrement surélevée, est soutenu par une colonnette trapue et large. A gauche de la façade, un faux contrefort à courbe et contrecourbe accentue le pittoresque de l'élévation . La toiture est composée de deux longs pans s'interpénétrant. Une lucarne à deux pans fait écho à la façade-pignon. Cette maison est la seule de cette époque de construction sur la commune et fait partie
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Saméon - 541 rue de la Quièze - en village - Cadastre : 2003 B 1539, 1540
    Illustration :
    Vue générale de trois quarts. IVR31_20045900632X
  • Ferme
    Ferme Saméon - 1262 rue de la Quièze - en village - Cadastre : 1875 B 0000 2003 B 0533
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La disposition du chartil laisse à penser que l'origine de cette ferme est à situer au 18e siècle
    Description :
    L'implantation en retrait de cette ferme par rapport à la rue est plus important que de coutume. Ce retrait est occupé sur la gauche par un double chartil. La ferme est à cour ouverte de type courant  : logis face aux étables-écuries et grange dans le fond de la cour. Sa particularité est d'avoir un pigeonnier isolé dans l'aile en retour fermant la cour. Une laiterie est situé à côté de la grange . L'ensemble des bâtiments est en brique, enduite pour le logis, couvert de toitures à longs pans en tuile
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Saméon - 1262 rue de la Quièze - en village - Cadastre : 1875 B 0000 2003 B 0533
    Illustration :
    Plan de situation. Cadastre de 1875, feuille B3 (AD Nord P31/465). IVR31_20045906139NUCA
  • Ferme
    Ferme Saméon - 1036 rue de la Quièze - en village - Cadastre : 1875 B 0652 2003 B 0550
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Description :
    Cette ferme est de taille exceptionnelle. Le portail est composé de trois passages : deux portes d'ouvrier. La cour pavée a conservé sa cuve à fumier. La disposition de cette ferme à cour fermée est la plus courante : logis face aux étables-écuries et grange dans le fond de la cour. Plus rares et à signaler sont le fournil, situé dans le prolongement du logis et le chartil à côté de la grange. Les toits pour les étables-écuries et la grange. Le logis en rez-de-chaussée surélevé à 7 travées dispose d'un permet de stocker la paille. L'aile abritant les étables-écuries se termine par deux arcades - disposition courante dans le village voisin de Lecelles - qui permettent un accès des bêtes de manière directe aux pâtures situées derrière la ferme. Les écuries sont couvertes de voûtains en berceau en brique
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Saméon - 1036 rue de la Quièze - en village - Cadastre : 1875 B 0652 2003 B 0550
    Illustration :
    Plan de situation. Cadastre de 1875, feuille B3 (AD Nord P31/465). IVR31_20045906139NUCA Vue générale de la ferme de trois quarts depuis la rue. IVR31_20055900969X Vue générale de la ferme de face depuis la rue. IVR31_20055900966X Le pigeonnier depuis la cour, 1036 rue de la Quièze.. IVR31_20055900971X Vue générale du logis, 1036, rue de la Quièze. IVR31_20055900964X Le salon au décor faux bois, 1036, rue de la Quièze. IVR31_20055900970X Le salon au décor faux bois, 1036, rue de la Quièze. IVR31_20095902003XA Cartouche commémoratif de construction. IVR31_20045905483NUCA
1