Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • hôpital-hospice dit hôpital Napoléon, puis hôtel-Dieu, enfin hospice Blanchemaille
    hôpital-hospice dit hôpital Napoléon, puis hôtel-Dieu, enfin hospice Blanchemaille Roubaix - rue de Blanchemaille rue Isabeau-de-Roubaix avenue des Nations-Unies rue de l'Alma - en ville - Cadastre : 1985 LX
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    ignore, par l'architecte Achille Dewarlez, mais cette proposition ne reçut pas l'agrément de la En 1853 la Chambre consultative des arts et manufactures lança une souscription publique afin de doter la ville d'un hôpital-hospice proportionné à sa nouvelle importance d'un point de vue tant municipalité de Roubaix qui se rallia à l'idée de l'ouverture d'un concours public d'architecture. A la suite de l'organisation de ce concours, le Conseil des bâtiments civils choisit parmi les divers projets signait ses plans sous le nom de Botrel d'Hazeville. Le devis fut établi le 13 janvier 1859 et le terrain acquis par les hospices civils de Roubaix en 1860-1861, et le 12 juin 1860, fut déclarée d’utilité publique la construction du nouvel hôpital sur le site dit de Blanchemaille. Les travaux furent adjugés le 15 juillet 1861, puis la pose de la 1ère pierre eut lieu le 15 août 1861, jour anniversaire de l'empereur Napoléon III. Aussi, l'édifice fut-il baptisé hôpital Napoléon en l'honneur de l'empereur. Bien
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine hospitalier du Nord-Pas-de-Calais
    Référence documentaire :
    Avant-projet d'hôpital-hospice par l'architecte Achille Dewarlez dit Dewarlez aîné, plan de distribution générale du rez-de-chaussée, 1854. Archives communales de Roubaix, II Mc 3 : avant-projet d'hôpital-hospice par l'architecte Achille Dewarlez dit Dewarlez aîné, plan de distribution générale du rez -de-chaussée, 1854. d'architecture, plan de distribution générale des sous-sol, rez-de-chaussée et 1er étage, vers 1857. Archives communales de Roubaix, II Mc 3 : projet d'hôpital non réalisé, vraisemblablement en rapport avec l'organisation d'un concours d'architecture, plan de distribution générale des sous-sol, rez-de-chaussée et 1er d'Hazeville, plan de distribution générale du rez-de-chaussée, 1857. Archives communales de Roubaix, II Mc 3 Botrel dit Botrel d'Hazeville, plan de distribution générale du rez-de-chaussée, 1857. Projet de construction d'un étage sur le bâtiment dit de la réception, siège du bureau des
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    L'hôpital-hospice fut implanté sur une vaste parcelle occupant tout un îlot de forme légèrement trapézoïdale, délimité par la rue de Blanchemaille, la rue Isabeau-de-Roubaix, la rue de l'Alma et la rue Saint -Vincent de Paul. Cette dernière rue fut rebaptisée avenue des Nations-Unies lorsque la rue partant de la gare fut prolongée et en sus élargie après destruction de l'hôpital-hospice et à ses dépends en 1980 , l'édifice se présentait comme un quadrilatère allongé recoupé sur l'avant par le corps de bâtiment dit de la bains. Étaient ainsi délimitée une succession de trois espaces enclos : sur l'avant, une cour d'honneur ouverte sur la rue de Blanchemaille, au centre un jardin intérieur ceint de galeries de service couvertes , sur l'arrière une cour étroite, desservant les locaux de la communauté religieuse, au centre de , typique de l'architecture hospitalière du XIXe siècle. Les bâtiments qui étaient probablement presque tous en simple rez-de-chaussée à l'origine, finirent par s'élever tous d'un étage à la suite de
    Localisation :
    Roubaix - rue de Blanchemaille rue Isabeau-de-Roubaix avenue des Nations-Unies rue de l'Alma
    Aires d'études :
    Nord - Pas-de-Calais
    Illustration :
    Projet non réalisé d'hôpital-hospice pour la ville de Roubaix par l'architecte Dewarlez aîné, daté de 1854, plan de distribution générale du rez-de-chaussée. IVR31_20015900271ZA Projet non réalisé d'hôpital lié à l'organisation d'un concours d'architecture, plan de Projet non réalisé d'hôpital lié à l'organisation d'un concours d'architecture, plan de distribution générale du rez-de-chaussée, vers 1857. IVR31_20005901834ZA Projet non réalisé d'hôpital lié à l'organisation d'un concours d'architecture, plan de Plan de distribution générale du rez-de-chaussée par l'architecte Alphonse Botrel dit Botrel Plan sommaire du rez-de-chaussée avec légende, non daté, vers 1858. IVR31_19995901072X Projet de construction d'un étage sur le bâtiment dit de la réception, siège du bureau des Projet de construction d'un étage sur le bâtiment dit de la réception, siège du bureau des
  • Hospice et orphelinat, dit hospice Barbieux, actuellement maison de retraite et hôpital de convalescents dits centre médical Barbieux
    Hospice et orphelinat, dit hospice Barbieux, actuellement maison de retraite et hôpital de convalescents dits centre médical Barbieux Roubaix - 35 rue de Barbieux - en ville - Cadastre : 1993 FP 2
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Un terrain de 32000 m² fut acquis par les hospices civils de Roubaix en 1868 dans l'intention de bâtir un hospice dont le projet de construction fut très probablement repoussé en raison d'une conjoncture défavorable liée à la guerre de 1870-1871. Selon un premier avant-projet, non daté et non signé pensionnaires auraient été disposés en double peigne de part et d'autre d'une succession de quatre cours, comme cela était alors préconisé dans un hôpital de malades. A la suite d'un concours lancé le 23 janvier bâtiments des pensionnaires étaient toujours distribués autour de quatre cours disposées en enfilade avec une vaste chapelle dressée dans l'axe, au fond de la cour d'honneur comme dans l'avant-projet cuisines avec, de part et d'autre, une succession de trois pavillons distincts, mais reliés entre eux par une galerie en simple rez-de-chaussée : pavillons respectifs des vieillards indigents, de l'infirmerie et des orphelins à droite ; pavillons respectifs des vieilles femmes indigentes, de l'infirmerie et
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine hospitalier du Nord-Pas-de-Calais
    Observation :
    de deux niveaux des ailes en rez-de-chaussée reliant les anciens pavillons.
    Parties constituantes non étudiées :
    maison de retraite
    Référence documentaire :
    L'Architecture et la construction dans le Nord, année 1895, planche III : élévation de la façade principale sur la rue de Barbieux dans le premier projet de l'architecte Louis Barbotin. L'Architecture et la construction dans le Nord, année 1895, planche III : élévation de la façade principale sur la rue de Barbieux dans le premier projet de l'architecte Louis Barbotin. Dessin reproduit en héliotypie. L'Architecture et la construction dans le Nord, année 1895, planche II : plan de distribution générale du rez-de-chaussée selon le projet initial de l'architecte Louis Barbotin L'Architecture et la construction dans le Nord, année 1895, planche II : plan de distribution générale du rez-de-chaussée selon le projet initial de l'architecte Louis Barbotin. Dessin reproduit en héliotypie. Le centre médical Barbieux, 100 ans de travaux 1894 – 1994. BOITEL (Frédéric), ESCHERICH (Didier ). Le centre médical Barbieux, 100 ans de travaux 1894 – 1994.- [Roubaix] : centre hospitalier de
    Description :
    Le porche d'entrée est voûté d'ogives et couvert d'une toiture en forme de dôme carré ; ce porche est voûtée de coupoles en pendentifs construites en briques émaillées polychromes. Depuis les jusqu'alors indépendants, l'édifice se présente sous l'aspect de deux longs corps de bâtiment continu élevé de deux étages, plus en étage de comble, flanquant la cour d'honneur laquelle est fermée sur l'arrière par par une galerie de circulation en rez-de-chaussée, s'ouvrant par des baies en plein cintre sur l'extérieur. Le corps de logis abritant les Vieux Ménages, de plan rectiligne et élevé de deux étages, est flanqué de pavillons élevés de trois étages, coiffés d'une toiture en pavillon. Chacun des niveaux est escalier de service placés respectivement aux deux extrémités du bâtiment. Le corps de logis constituant la maison de retraite dite fondation Lagache se présente sous forme d'un bâtiment de plan en T renversé , élevé de trois étages sur rez-de-chaussée surélevé. A chaque étage, un couloir central dessert les
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Typologies :
    galeries de circulation
    Localisation :
    Roubaix - 35 rue de Barbieux - en ville - Cadastre : 1993 FP 2
    Titre courant :
    Hospice et orphelinat, dit hospice Barbieux, actuellement maison de retraite et hôpital de
    Destinations :
    centre de convalescents
    Illustration :
    Hospice, avant-projet non signé et non daté, plan de distribution schématique du rez-de-chaussée montrant une disposition en double peigne des pavillons de malades. IVR31_19985900379X Hospice, plan de distribution générale du rez-de-chaussée selon le projet initial de l'architecte Louis Barbotin où avaient été prévues une grande chapelle dans le fond de la cour d'honneur avec trois cours échelonnées sur l'arrière de cette dernière. IVR31_19995902504XB Hospice, élévation de la façade principale sur la rue de Barbieux avec, en arrière-plan , l'élévation de la façade de la chapelle initialement prévue dans le premier projet de l'architecte Louis Hospice, projet d'agrandissement de la chapelle par l'architecte Jules Derégnaucourt, plan de Hospice, façade sur la rue de Barbieux, vue générale prise de face. IVR31_19985900420XB Hospice, aile des cuisines et bâtiment des Vieux Ménages, élévations sur le jardin potager de
  • Église paroissiale du Saint-Rédempteur
    Église paroissiale du Saint-Rédempteur Roubaix - rue Fénelon - en ville - Cadastre : 2010 CK 686
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le projet de la nouvelle église du Saint-Rédempteur est réalisé dans le cadre de la réhabilitation du quartier. L'église de l'architecte Paul Destombes, élevée en 1881-1884, est abattue pour cause de vétusté (cf. IA59002362). Un concours d'idées lancé en 1989 n'aboutit pas immédiatement. Le mécontentement abandonner le projet de Christian Barré. L'église réalisée en 1993-1994 est due à Philippe Escudié et Jean -François Fermaut. Sa construction est financée par la commune de Roubaix mais la maîtrise d'ouvrage est assurée par l'association diocésaine de Lille.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    passage couvert permet d'assurer l'entrée côté immeuble et côté place. L'édifice comporte un lieu de culte d'une capacité d'accueil de 130 à 140 personnes, deux salles de réunion séparées par une cloison
    Illustration :
    Détail de la porte. IVR31_20105900227NUCA
  • Chapelle Notre-Dame-de-Czestochowa
    Chapelle Notre-Dame-de-Czestochowa Roubaix - Grand-Rue - en ville - Cadastre : 2005 BV 73
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'église Notre-Dame-de-Czestochowa est construite en 1968 par l'architecte d'origine polonaise Andrzej Kulesza, auteur de plusieurs églises dans le diocèse d'Arras. C'est la paroisse polonaise de
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Description :
    L'église, construite en béton, mitoyenne des locaux de la paroisse polonaise de Roubaix, est implantée en retrait de la rue. Un parvis est ainsi aménagé devant l'entrée. Il est partiellement couvert
    Titre courant :
    Chapelle Notre-Dame-de-Czestochowa
    Vocables :
    Notre-Dame-de-Czestochowa
    Illustration :
    Élévation antérieure de la chapelle. IVR31_20155900880NUCA Vue de la salle paroissiale. IVR31_20155900879NUCA Vue du flanc droit de la chapelle depuis l'extérieure. IVR31_20155900878NUCA Entrée de la chapelle. IVR31_20155900877NUCA Vue générale du flanc droit depuis l'entrée de la chapelle. IVR31_20155900871NUCA Vue arrière de l'autel et du flanc droit de la chapelle. IVR31_20155900867NUCA Vue du flanc gauche de la capelle depuis l'arrière de l'autel. IVR31_20155900868NUCA Chemin de croix sur le flanc gauche, vue depuis l'entrée de la chapelle. IVR31_20155900872NUCA Vue de la verrière de l'entrée depuis l'intérieure de la chapelle. IVR31_20155900870NUCA
  • Eglise paroissiale de la Sainte-Famille
    Eglise paroissiale de la Sainte-Famille Roubaix - rue de Mazagran - en ville - Cadastre : 2010 AT 12
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La paroisse de la Sainte-Famille est fondée en 1949 dans l'un des quartiers industriels de Roubaix . Une salle de culte provisoire est prêtée par les Etablissements Dubar-Delespaul, tandis qu'un terrain de la société des jardins ouvriers est libéré pour la construction d'une église dont les plans sont essentiels tandis que la main-d'oeuvre locale a assuré les travaux secondaires. Le lieu de culte est inauguré . L'aménagement intérieur de l'église est achevé en 1954.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Description :
    L'église en brique de plan rectangulaire est un édifice simple, bâti avec les moyens de la paroisse Famille donne sur un petit parvis. Un clocheton couronne la façade. Les façades latérales sont percées de
    Localisation :
    Roubaix - rue de Mazagran - en ville - Cadastre : 2010 AT 12
    Titre courant :
    Eglise paroissiale de la Sainte-Famille
    Vocables :
    de la Sainte-Famille
    Illustration :
    Élévation antérieure de l'église. IVR31_20155900898NUCA
  • Eglise paroissiale Sainte-Bernadette
    Eglise paroissiale Sainte-Bernadette Roubaix - avenue Alfred-Motte - en ville - Cadastre : 2005 EV 140
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    vaste pour les besoins paroissiaux et inadaptée aux modes de célébration contemporains (cf. IA59002361 ). En 1990, l'évêché de Lille annonce la décision de vendre l'église et ses locaux annexes. Un concours d'architecture est aussitôt organisé et la première pierre de la nouvelle église posée en 1991, sur un terrain commune de Roubaix.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Description :
    L'architecture de l'église Sainte-Bernadette répond aux exigences de la maîtrise d'ouvrage. Le en respectant les croyances diverses des habitants du quartier, en faisant montre de qualité. Le plan toiture inclinée conduisent vers l'autel, plusieurs salles de réunion et le logement du prêtre.
    Illustration :
    Élévation antérieur de trois quart gauche. IVR31_20155900893NUCA Vue en enfilade de l’élévation antérieure. IVR31_20155900895NUCA Élévation antérieur de trois quart droit, entrée de l'église. IVR31_20155900894NUCA Vue de l'autel et du côté gauche depuis la tribune. IVR31_20155900890NUCA Vue de l'autel et du côté droit depuis la tribune. IVR31_20155900892NUCA Vue de la tribune. IVR31_20155900891NUCA
  • Eglise paroissiale du Saint-Sépulcre
    Eglise paroissiale du Saint-Sépulcre Roubaix - place d' Amiens - en ville - Cadastre : 2010 KW 357
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'ancienne église datant de 1870-1873, vétuste, est démolie en 1961. La Commission des églises de Roubaix est chargée, par un accord entre la commune, propriétaire de l'église, et l'évêché de Lille , d'assurer le suivi du projet de construction d'un nouveau lieu de culte. Un concours d'idées est lancé en
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église en brique, de plan rectangulaire, comprend un porche, un narthex entouré d'une chapelle et des fonts baptismaux, une nef d'une capacité de 800 places. Au choeur sont accolées une entrée secondaire, les sacristies et une chapelle de semaine pouvant s'ouvrir largement sur le sanctuaire. Une flèche élancée couronne un campanile translucide situé au-dessus de l'autel et éclairant celui-ci d'un
    Illustration :
    Flanc droit et entrée de la sacristie. IVR31_20155900883NUCA Vue depuis le choeur de la nef. IVR31_20155901534NUCA Vue de trois quart du côté droit de la nef, depuis le choeur. IVR31_20155901535NUCA Vue du côté droit de la nef et confessionnal. IVR31_20155901536NUCA Verrière de la tribune d'orgue. IVR31_20155901539NUCA Vue générale de l'église vers le choeur depuis la tribune d'orgue. IVR31_20155901540NUCA Vue générale, depuis la tribune d'orgue, du côté droit de l'église. IVR31_20155901541NUCA Vue générale de la chapelle secondaire. IVR31_20155901542NUCA
1