Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 18 sur 18 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Relais de poste L'Alène d'Or, actuellement maison
    Relais de poste L'Alène d'Or, actuellement maison Rosult - l' Alène-d'Or - 388, 426 rue de l' Alêne-d'Or - en écart - Cadastre : 1830 B 388 1912 A 1774 à 1779 2003 A 1580 à 1582
    Historique :
    reliant Lille, Douai, Saint-Amand-les-Eaux et Valenciennes. On y logeait les voyageurs à pied ou à cheval , sur le pavillon est, sur les fers d'ancrage du corps central et sur le linteau de la porte piétonne doute le corps de bâtiment sur rue, les autres corps de bâtiment abritant chambres (?), remise et écurie
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    pavillon, plus élevé que les ailes latérales ; quasiment aveugles, ils devaient servir de "témoins -dessus de la porte, et d'une lucarne à l'ouest, celle de l'est ayant été remplacée par un velux ; les mécanique plombifère, ardoise, fausse ardoise). Les menuiseries sont presque toutes d'origine et la plupart linteau en bois chantourné portant, à gauche de la date 1802, les lettres LIP, et, à droite, MAD ; un la signature et la date Antoine Mailly 1804. Les parties subsistantes des corps de bâtiment sur cour
  • Village
    Village Rosult - en village
    Référence documentaire :
    Archives privées : Plan terrier des propriétés de l'abbaye de Saint-Amand, 1664.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    l'Abbaye de Saint-Amand" réalisé sous Nicolas Dubois, abbé de Saint-Amand et exécuté en 1664 par Joannes Bayart, échevin de Saint-Amand. Il montre une organisation du territoire déjà très proche de sa Vers 1600, le village est représenté dans les Albums du duc de Croÿ sous la forme d'un paysage les parties "du Villaige et Srie du Rosu appertenant à Messieurs les Abbé Religieux et Convent de de chemins reliant les nombreux hameaux et grandes exploitations agricoles. Il mentionne parmi les précieux témoignages sur l'architecture des exploitations agricoles au 17ème siècle : les divers bâtiments territoire communal dont les chemins sont directement reliés à la route de Lille à Valenciennes. Les
    Illustration :
    Chapelle Saint-Roch, rue des Censes. IVR31_20055900163X
  • Ferme dite cense de Hongrie
    Ferme dite cense de Hongrie Rosult - Ferme de Hongrie - 698 rue du Capitaine-Deken - en écart - Cadastre : 1830 E139 à 149 1912 877 à 879, 881 à 889 2003 A 543, 544, 546, 2391, 2392
    Historique :
    travaillées) est une des quatre exploitations que possède l'abbaye de Saint-Amand sur le territoire de Rosult La cense d'Hongrie (autrefois Hungrie, Angrie dérivé du latin Agri, désignant les champs ou terres . Les cadastres successifs de 1830 et 1912 confirment cette disposition, seule une construction carrée
    Référence documentaire :
    Archives privées : Plan terrier des propriétés de l'abbaye de Saint-Amand, 1664.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    encadré par les murs-pignons du logis et du bâtiment de justice dont le soubassement en moellons et blocs équarris de grès est un vestige antérieur au 18e siècle. Les parties remontées avec cartouche sont siècle. Une épaisse corniche de brique couronne les murs gouttereaux. Au rez-de-chaussée, une porte côté bois. L'écurie, située perpendiculairement au logis, présente un important coyau côté cour. Les est percé de jours. Les abouts de poutre en mortaise et les clavettes forment des ancres en bois solidarisant murs et poutraison. Les étables, d'une longueur peu commune, en brique, conservent des moellons grange dîmière, dont la lisibilité est rendue difficile par les appentis modernes, est bâtie en brique sur un soubassement de grand appareil en grès et calcaire, dont les blocs sont calés à l'aide de entre l'anse-de-panier et le segment de cercle en appareil de type alterné tournaisien. Les jours
    Illustration :
    Vue générale de trois quarts, les étables-écuries au premier plan. IVR31_20055900487X
  • Presbytère, actuellement maison
    Presbytère, actuellement maison Rosult - Petit-Rosult - 39 rue Richelle - en écart - Cadastre : 1830 B 418 à 420 1912 A 698 à 700 2003 AD 3010
    Historique :
    d'Egmont, abbé de Saint-Amand et évêque d'Utrecht ; une clef de linteau, récupérée lors de la démolition ), porte les armes du commanditaire et la date de 1537, qui pourrait ête la date de fin des travaux construit également un fournil et un "trou à charbon" à gauche de l'accès à la cour ; il fait réparer les remise en employant des tuiles creuses vernissées bleues pour harmoniser les nouvelles couvertures avec celles qui existaient déjà sur les autres bâtiments (A.D. Nord, série O). Les cadastres de 1830 et de fournil et la remise à charbon édifiés sur les plans de Grimault ont été détruits après 1912. Le
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    situé du côté du logis se trouve un puits couvert. Les ouvertures de la grange-écurie ont été remaniées panneresses formant larmier). Toutes les toitures, à l'exception de celle du puits couvert, à croupe, sont à pignon découvert. Les deux corps de logis sont aujourd'hui couverts en ardoise, la grange-étable en tuile
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Rosult - 18 rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1830 B 576 1912 A 1952 à 1954 2003 AD 26
    Historique :
    Cette maison est un ancien logis de ferme désaffecté ; les parties agricoles ont été détruites dans U et des aménagements font que les trois bâtiments sont désormais jointifs. Un nouveau logis est construit dans les années 1960 à l'emplacement des bâtiments agricoles, détruits ; l'ancien logis de ferme
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
  • Mairie, école, actuellement mairie
    Mairie, école, actuellement mairie Rosult - rue du Capitaine-Deken - en village - Cadastre : 1912 A 2037, 2038 2003 AD 51
    Historique :
    départementale des bâtiments civils engage l'architecte à réduire les pignons, à supprimer ou déplacer dans la l'instituteur, le dépôt des pompes à incendie et les salles municipales ; chaque partie bénéficie d'une entrée détruit à une date inconnue. Le second bâtiment, situé en fond de cour, abrite la classe. Les travaux de
    Observation :
    en maintenant le système de pilastres et d'arcatures sur les façades antérieure et postérieure, que
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    en pavillon en ardoise. Ses quatre travées sont rythmées par des pilastres recevant les retombées d'arcs en plein-cintre (sur la façade antérieure, les pilastres, les arcs et leurs écoinçons ont été
  • Ferme
    Ferme Rosult - 38 rue Paul-Delannoy - en village - Cadastre : 1830 C 20 à 22 1912 2710, 2711 2003 AB 0039
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    Les trois principaux corps de bâtiment sont disposés de façon traditionnelle, en U ouvert sur la en tuile mécanique. Les coutures des matériaux distinguant les deux époques de fabrication de la mur ouvert d'une porte et fenêtre. La forme des linteaux distingue les deux périodes de construction
  • Ferme
    Ferme Rosult - le Plaquenart - 556 rue du Plaquenart - en écart - Cadastre : 1830 A 76-78 1912 A 87-91 2003 A 69
    Historique :
    en 1880" (inscription portée sur un cartouche en pierre et date portée par les fers d'ancrage). En oratoire est situé en bordure de la rue du Plaquenard. Les briques produites servent probablement à
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    rue comporte un passage charretier (au-dessus, le comble abrite un pigeonnier décelable par les fournil sous comble, disposition inusitée, et un logement pour les ouvriers agricoles. A gauche, le  ; le comble était éclairé par 3 lucarnes passantes, dont une seule subsiste, les 2 autres restant chenil (situé entre les deux passages, ouvert par un occulus) et une porcherie (située côté écuries, elle la grange se fait par des jours ménagés dans les pignons. A droite, le corps abritant écuries et piéton situé entre les deux corps ; des ouvertures sont ménagées sur la cour et sur les pâtures à l'arrière des écuries et de l'étable ; dédié à saint Joseph (ainsi que l'indique le cartouche situé au de la grange sont couverts en tuile flamande ; les autres bâtiments sont couverts de tuile flamande
    Illustration :
    Le pignon des étables-écuries portant les fers d'ancrage patronymiques. IVR31_20055900042X
  • Maisons d'ingénieur (série de 2)
    Maisons d'ingénieur (série de 2) Rosult - 589, 599 rue du Pont-Censier - en village - Cadastre : 2003 AC 0179, 0180
    Historique :
    Les deux maisons d'ingénieur ont été construites pendant l'entre-deux-guerres, à l'initiative de la
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    Les deux maisons mitoyennes sont situées à l'arrière du site industriel, donnant sur la rue du Pont du toit. Deux bow-windows éclairent le rez-de-chaussée surélevé. Le chambranle de toutes les
  • Usine de chaudronnerie
    Usine de chaudronnerie Rosult - place de la Gare - en village - Cadastre : 1912 SU 2481 à 2484 2003 AC
    Historique :
    la construction de la maison patronale (notice IA59002207) et les deux maisons d'ingénieurs (notice , seaux et chaudrons). Elle est vendue en 1936 et conserve son activité de chaudronnerie. Les repreneurs
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    Le site industriel a connu de nombreux remaniements et extensions. Les élévations des bâtiments
  • Ecole de filles, actuellement maison
    Ecole de filles, actuellement maison Rosult - rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1912 A 2147 2003 AE 58
    Historique :
    construit et qui lui paraît présenter les aménagements nécessaires à une école. Deux relevés, sans doute Maillard n'a donc pas été retenue) ; les plans de Maillard montrent que la salle de classe, à quatre 2 lucarnes dans le comble ; entre les deux, se trouve la travée permettant d'accéder à la salle de couloir abritait un escalier droit donnant accès au comble. Les toilettes étaient situées le long d'un mur
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    est couverte d'un toit à longs pans en tuile flamande plombifère, à pignons découverts. Les quatre
  • Maison
    Maison Rosult - l' Alène-d'Or - 359 rue de l' Alène-d'Or - en village - Cadastre : 1830 D 220 1912 A 1789 2003 AE 0199
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    synthétique, encadré par les rampants des pignons. Sa particularité réside dans l'enduit ciment et le gravier . Un soubassement à bossage en chanfrein, des pilastres cannelés marquant les angles, un cordon mouluré clé passante à pointe de diamant (pour la porte) ou incrustés de petits galets colorés (pour les
  • Pont, dit ponceau de la Caterie
    Pont, dit ponceau de la Caterie Rosult - Petit-Rosult - rue du Capitaine-Deken - en écart - Cadastre : non adastré
    Historique :
    direct par le redressement de la rue du Pont-Censier ; les travaux une fois exécutés, le ponceau perd une
    Référence documentaire :
    Archives privées : Plan terrier des propriétés de l'abbaye de Saint-Amand, 1664.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    est enherbé ; le parapet a disparu. Les culées sont protégées par des bajoyers inclinés, légèrement qui, par ses qualités physico-chimiques, était employé pour lier les maçonneries exposées à l'humidité ). Les moellons sont de tailles variées ; ceux qui composent l'arche sont ébauchés en forme de trapèze assez épais à l'intrados et sont régulièrement assisés ; ceux qui les surmontent sont plus petits. Ce
  • Ferme
    Ferme Rosult - 692 rue Adèle-Wion - en village - Cadastre : 1830 E 20, 21, 24 à 26 1912 912 à 919 2003 A 3004
    Historique :
    l'adjonction, au cours du 19e siècle, de quelques dépendances dans les abords immédiats du corps principal -1880 d'après la tradition orale et un poulailler ainsi qu'une dépendance située dans les vergers
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    . Les fenêtres sont protégées par des barreaux de fer et des persiennes à décor ajouré. Le chartil est refend. Une porte perce chacun de ses murs et permet le passage d'une nef à l'autre. Les murs à pignons fréquemment sur les granges : ceci laisse présumer l'utilisation du comble pour le stockage du matériel ou de chaume disparue, attestée par les propriétaires) maçonné en épis et les ancrages de mur en bois (motif runique traditionnel) a été conservé sur les murs de l'église et sur le pignon à rue du logis de de la Campagne habitée. Le fournil est, à l'instar du chartil principal, attesté sur les plans du avec les oratoires Notre-Dame-Auxiliatrice de la ferme d'Hongrie (parcelle cadastrale A 2391) rebâtie . Des carreaux de pavement en terre cuite (tomettes) ont été utilisés en décor pour les bases et chapiteaux des pilastres. Les piédroits et l'arc brisé de la porte ont été rejointoyés au mortier teinté surmontée d'une imposte en fer dont les motifs d'étoile inscrite dans un cercle et d'ogives dans des demi
    Illustration :
    Vue générale de la cour : les communs et le pigeonnier-porche. IVR31_20055900150X
  • Ferme
    Ferme Rosult - 340, 354 rue de la Cloyère - en village - Cadastre : 1830 C 112, 114 1912 2651, 2652 2003 AB 140, 141
    Historique :
    Le cadastre de 1830 indique une ferme de taille modeste située en retrait de la chaussée, dont les logis. L'explosion du 22 novembre 1943 a épargné les maçonneries du logis mais pas sa toiture qui
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    . La différence entre les deux époques de construction est ici particulièrement intéressante : les deux brique saillantes interrompu par les fers d'ancrage indique le niveau du plancher. Deux baies cintrées -guerre : les murs de brique sont édifiés sur une dalle de béton. La façade sur cour est régulièrement
  • Maison patronale
    Maison patronale Rosult - 163 place de la Gare - en village - Cadastre : 2003 AC 0103
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    guirlandes, de rubans noués et de médaillons organise la façade en trois travées et relie les deux niveaux sur de fortes consoles. Les larges ouvertures du rez-de-chaussée sont couvertes d'un arc en anse de panier mouluré, clavé et orné d'un cartouche en agrafe. Les fenêtres à l'étage sont rectangulaires et
  • Eglise paroissiale Saint-Nicolas
    Eglise paroissiale Saint-Nicolas Rosult - place du Huit-Mai - en village
    Historique :
    les projets de l'architecte Louis Dutouquet en 1854-56 et 1886. Son projet de mobilier de 1856 n'a pas de la maçonnerie de grès. Les vitraux ont été remplacés après la Seconde Guerre mondiale. La fausse
    Référence documentaire :
    PLATEAUX, Alain (dir.). Les églises de la Pévèle française. Histoire et architecture du IXe au XXe
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    , aujourd'hui en ciment, ont été construites sur les bases de l'ancien chevet. Elles précèdent le vaisseau disposée en épis pour les 3 cordons et la corniche de la tour. Le portail de la tour est couvert d'un arc matériau synthétique. Les moellons de grès de la façade nord portent des marques de tâcheron (?). Un
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Nicolas
    Vocables :
    Saint-Nicolas
  • Présentation de la commune de Rosult
    Présentation de la commune de Rosult Rosult - en village
    Historique :
    le roi Dagobert à l'abbaye de Saint-Amand mais il faut attendre 847 pour voir apparaître la mention siècle, Rosult dépend de la terre de Saint-Amand. Au début du 14e siècle, le monastère possède quatre -Valenciennes passant par Saint-Amand est créée, donnant naissance au hameaux du faubourg de l'Alêne d'Or et du l'Alêne d'Or par les Américains le 1er avril 1944 entraînent la reconstruction d'un nombre important de
    Référence documentaire :
    DESILVE, Jules. Nicolas Du Bois, soixante-seizième abbé de saint-Amand (1622-1673). Mémoires PLATELLE, Henri. Le temporel de l'abbaye de Saint-Amand des origines à 1340. Paris : Bibliothèque
    Annexe :
    Repérage du patrimoine bâti Les maisons L'habitat se compose essentiellement de maisons bâties pendant l'entre-deux-guerres (dont 550 et 561, rue des Rosiers). Les fermes 31 fermes ont fait  : 9 possèdent une grange en fond de cour, disposée parallèlement à la rue et les corps de logis et d'étables-écuries perpendiculaires, - 1 présente la grange (fig. 3) perpendiculairement à la rue et les -Deken). - 10 fermes possèdent un édicule religieux. Les anciennes censes et grandes fermes indiquées sur le plan terrier et les cadastres successifs ont été détruites, exceptée la ferme de Hongrie qui a la seconde moitié du 19e siècle comme le montrent les nombreux millésimes inscrits sur les pignons en événement lié à la Seconde Guerre mondiale marque considérablement les constructions du secteur de Galmont alentours, les destructions ont été très importantes amenant la reconstruction partielle ou totale des (partiellement ou non), les fermes sont les édifices qui témoignent le plus visiblement de cet épisode. Cinq
    Illustration :
    Chapelle Saint-Roch, rue des Censes, la façade. IVR31_20055900163X
1