Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 18 sur 18 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Mairie, école, actuellement mairie
    Mairie, école, actuellement mairie Rosult - rue du Capitaine-Deken - en village - Cadastre : 1912 A 2037, 2038 2003 AD 51
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    de 10 ares au lieu-dit Couture de la Caterie (A.D. Nord série O 511/10). Le premier projet de depuis peu, fait désormais office de salle de musique ; contre le pignon nord de la classe a été bâtie L'école qui existait à côté de l'église est jugée en très mauvais état en 1859. La commune vote la construction d'une école de garçons, d'une mairie et d'un dépôt de pompes à incendie ; le projet est confié à l'architecte Louis Dutouquet (A.D. Nord série O 511/27) ; en 1862, la commune acquiert à cet usage un terrain Dutouquet, daté du 14 février 1859, ne donne pas satisfaction et est complètement modifié ; le deuxième projet, en date du 26 septembre 1860, lui non plus ne convient pas pleinement : la commission octobre 1862, le sous-préfet demande, pour des raisons d'hygiène, que le plancher de la classe soit remplacé par du carrelage. Le projet, enfin retenu, comprend un bâtiment sur rue abritant le logement de indépendante ; un toit à longs pans à croupe, prévu, n'est pas réalisé. Néanmoins, un campanile coiffé d'une
    Observation :
    L'architecte Dutouquet a passé outre à l'avis de la commission départementale des bâtiments civils en maintenant le système de pilastres et d'arcatures sur les façades antérieure et postérieure, que la commission jugeait d'un "style d'un goût regrettable et point de proportions". Ce système donne cependant un rythme et une certaine monumentalité à ce corps de bâtiment.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série O 511 pièces 9, 10, 27. AD Nord : Série O 511 pièces 9, 10, 27. AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le bâtiment sur rue est construit en brique sur un soubassement de grès ; il est couvert d'un toit restée entièrement en brique apparente). L'intérieur du bâtiment, aujourd'hui à usage de mairie, a été complètement transformé. La porte du logement de l'instituteur, située sur la face latérale donnant sur l'entrée vers la cour, a été obturée. Située au fond de la cour, la salle de classe, en rez-de-chaussée quatre travées, scandées par des pilastres ; un cordon interrompu court au niveau de la partie basse des
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Plan général de mairie et de l'école, Dutouquet architecte (AD Nord : Série O 511 pièces 9, 10, 27 Elévation antérieure de la mairie, plan de l'architecte Dutouquet (AD Nord : Série O 511 pièces 9 Elévation antérieure de l'école, plan de l'architecte Dutouquet (AD Nord : Série O 511 pièces 9, 10 Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907383NUC Vue générale de trois quarts, élévation antérieure. IVR31_20055900160X Elévation postérieure de trois quarts. IVR31_20055900486X
  • Ecole de filles, actuellement maison
    Ecole de filles, actuellement maison Rosult - rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1912 A 2147 2003 AE 58
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    commune ne possède pas d'école de filles mais qu'elle loue à cet usage un local jugé en mauvais état Maillard n'a donc pas été retenue) ; les plans de Maillard montrent que la salle de classe, à quatre prolongeant côté cour le mur pignon de la salle de classe (A.D. Nord série O 511). Vers 1860, le bureau de l'instruction primaire de la sous-préfecture de Valenciennes indique que la . L'entrepreneur Jean-Baptiste Broutin, de Rosult, propose alors de vendre à la commune un bâtiment qu'il a  ; le premier, à 7 travées, semble bien correspondre à l'édifice de Broutin (nombre de travées , disposition des fenêtres et de la porte) ; le second en est très proche, l'architecte proposant simplement d'ajouter une travée à gauche et d'aménager un étage de chambres sous comble pour le logement de l'institutrice, à droite. La commune achète en 1864 le bâtiment construit par Broutin (la 2e proposition de travées, était située à gauche et le logement de l'institutrice, à deux travées, à droite, sur cave, avec
    Observation :
    n'a pas été construit à l'origine à cet usage.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). AD Nord : Série O 511 pièces 9, 27.
    Description :
    L'école est construite en brique, sur un soubassement formé de 2 assises de grès appareillé. Elle fenêtres de l'ancienne salle de classe, à gauche, et la porte d'entrée sont surmontées d'impostes vitrées pour en améliorer (salle de classe) et en assurer (couloir) l'éclairage. A droite, une seule lucarne surmonte une des deux fenêtres de l'ancien logement de l'institutrice (l'autre a disparu ou n'a jamais été
    Localisation :
    Rosult - rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1912 A 2147 2003 AE 58
    Titre courant :
    Ecole de filles, actuellement maison
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : Série P : P31/ 624). IVR31_20055907383NUC Projet de l'école de filles par l'architecte Maillard, 1860 (AD Nord : Série O 511 pièces 9, 2 Projet de l'école de filles par l'architecte Maillard, 1862 (AD Nord : Série O 511 pièces 9, 2
  • Ferme
    Ferme Rosult - 692 rue Adèle-Wion - en village - Cadastre : 1830 E 20, 21, 24 à 26 1912 912 à 919 2003 A 3004
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    conservé datant de 1826 (plan des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire) qui fait état d'une implantation antérieure daté de la seconde moitié du 18e siècle et dont témoigne la date de 1772 portée sur le pignon de importantes exploitations du village. Au début du 20e siècle, elle est la propriété de Jules Detourmignies -Lacquemant (maire de la commune de 1876 à 1910). Le plan de ses propriétés dressé en 1914 indique l'adjonction, au cours du 19e siècle, de quelques dépendances dans les abords immédiats du corps principal  : une remise à matériel (détruite), un oratoire dédié à Notre-Dame de Bonsecours, construit vers 1870 minière de la région, est installé à l'arrière du grand chartil. Il a servi pour l'élevage de faisans.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives Privées : Plan géométrique des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire, 1826. Archives Privées : Plan des propriétés de à Jules Detourmignies-Lacquemant, 1914. AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    ménagée côté cour. Le corps d'étable parallèle à la rue n'est pas visible de l'extérieur car bordé L'ensemble des bâtiments du corps principal de la ferme est construit en brique, exception faite du Tournaisis). Une grande homogénéité règne également dans la mise en oeuvre des matériaux de couverture avec la terre cuite naturelle de la tuile flamande traditionnelle. Seule la grange porte une couverture de tuile mécanique en remplacement de l'ardoise (démontée après la Seconde Guerre mondiale). Le porche d'entrée en anse de panier est surmonté par un haut pigeonnier de deux niveaux couvert d'un toit en bâtière souligné d'une corniche à motifs de denticules (ou modillons ?) et de dents-de-scie. La grille d'envol est immédiatement d'un second corps de bâti composé d'un chartil et d'une bergerie. La grange, dont le mur pignon sur rue est daté 1772 à la chaux, est percé de deux passages charretiers couverts par un arc en anse de panier. Une porte piétonne latérale permet d'accéder à une cave creusée sous la grange. Le logis
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907404NUCA Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : Série P : P31/ 624). IVR31_20055907388NUC Plan géométrique des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire, 1826 (Archives Privées Plan de la ferme en 1914, appartenant à Jules Detourmignies-Lacquemant (Archives Privées Vue générale de la cour : les communs et le pigeonnier-porche. IVR31_20055900150X Vue générale de la façade du logis sur cour. IVR31_20045900630X
  • Relais de poste L'Alène d'Or, actuellement maison
    Relais de poste L'Alène d'Or, actuellement maison Rosult - l' Alène-d'Or - 388, 426 rue de l' Alêne-d'Or - en écart - Cadastre : 1830 B 388 1912 A 1774 à 1779 2003 A 1580 à 1582
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le relais de poste a été construit en 1802, comme en atteste cette date portée trois fois, côté rue , sur le pavillon est, sur les fers d'ancrage du corps central et sur le linteau de la porte piétonne '"Alêne d'Or" donné au relais de poste et à son auberge. Par contre, selon la tradition orale, ce nom a été donné en raison de la présence en ce lieu d'un bourrelier habile qui travaillait avec une alêne en . Le cadastre de 1830 montre un quadrilatère enserrant une cour rectangulaire ; l'auberge occupait sans doute le corps de bâtiment sur rue, les autres corps de bâtiment abritant chambres (?), remise et écurie relais est désaffecté vers 1860 et divisé en deux unités d'habitation. Le cadastre de 1912 montre de partie détruites ; une grange a été construite en retour de l'aile ouest, sur sa partie médiane, la partie postérieure de l'aile ayant été élargie ; la grange, bombardée en 1940, a été en partie tronquée.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Dénominations :
    relais de poste
    Description :
    Le corps de bâtiment sur rue est à neuf travées, avec porte d'entrée centrée, tant sur la façade antérieure que sur la façade postérieure ; il est prolongé de part et d'autre par deux ailes plus basses à deux travées de baie, contiguës au corps central et une travée plus large abritant chacune une porte cochère en chêne clouté (celle de droite a conservé ses chasse-roues). A chaque extrémité se trouve un pavillon, plus élevé que les ailes latérales ; quasiment aveugles, ils devaient servir de "témoins " annonçant le relais. L'ensemble, symétrique, est dans le même alignement, en bordure de rue. Le comble du corps central est éclairé de quatre lucarnes sur rue et, sur cour, d'une lucarne pendante au centre, au -dessus de la porte, et d'une lucarne à l'ouest, celle de l'est ayant été remplacée par un velux ; les ailes latérales ont chacune une lucarne sur rue. Le soubassement est fait de gros blocs de pierre bleue , dite de Tournai ; la pierre bleue alterne avec la brique dans l'encadrement des baies, de manière plus
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Rosult - l' Alène-d'Or - 388, 426 rue de l' Alêne-d'Or - en écart - Cadastre : 1830 B 388 1912 A
    Titre courant :
    Relais de poste L'Alène d'Or, actuellement maison
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907393NUC Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord P31/ 624). IVR31_20055907392NUCA Vue générale de trois quarts depuis la rue. IVR31_20055900481X Vue générale de trois quarts depuis la rue. IVR31_20095901337VA Détail de la porte : l'imposte vitrée et le linteau chantourné sculpté. IVR31_20055900483X La porte charretière de l'élévation antérieure. IVR31_20055900484X Détail de la porte charretière : ferrure signée et datée par l'artisan. IVR31_20055900485X Vue générale de l'élévation postérieure. IVR31_20055900169X
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Rosult - 18 rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1830 B 576 1912 A 1952 à 1954 2003 AD 26
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison est un ancien logis de ferme désaffecté ; les parties agricoles ont été détruites dans le courant du 20e siècle. Sur le cadastre de 1830, la parcelle est occupée par deux bâtiments non jointifs, en équerre, à l'angle de la rue du Rosier (actuellement rue des Rosiers) et de la rue du Tour-du -Riez (actuellement de l'Adjudant-Dufour). Le cadastre de 1912 montre que la ferme a été entretemps augmentée d'un troisième bâtiment, parallèle au logis, en fond de cour : la ferme en L devient une ferme en construit dans les années 1960 à l'emplacement des bâtiments agricoles, détruits ; l'ancien logis de ferme devient alors une dépendance de cette nouvelle maison.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    en rez-de-chaussée et couvert d'un toit à longs pans à pignons découverts ; le pan donnant sur la rue est couvert de tuiles flamandes, le pan donnant sur l'arrière de tôle. La porte est excentrée et la
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Rosult - 18 rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1830 B 576 1912 A 1952 à 1954
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907383NUC Détail de la porte du logis. IVR31_20055907391NUCA
  • Village
    Village Rosult - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Référence documentaire :
    Archives privées : Plan terrier des propriétés de l'abbaye de Saint-Amand, 1664.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Vers 1600, le village est représenté dans les Albums du duc de Croÿ sous la forme d'un paysage composé de hameaux dispersés aux maisons de torchis et toits de chaume, ainsi que d'une modeste église les parties "du Villaige et Srie du Rosu appertenant à Messieurs les Abbé Religieux et Convent de l'Abbaye de Saint-Amand" réalisé sous Nicolas Dubois, abbé de Saint-Amand et exécuté en 1664 par Joannes Bayart, échevin de Saint-Amand. Il montre une organisation du territoire déjà très proche de sa configuration actuelle, c'est-à-dire un territoire traversé par de nombreux courants d'eau et un réseau sinueux de chemins reliant les nombreux hameaux et grandes exploitations agricoles. Il mentionne parmi les du grand Rosu (le Grand Rosult), la place de Vellier (rue de Veillez), le grand Riez (rue du Riez ), le pluvinaige (hameau du Pluvinage), la rue de Bertinquesne (actuelle rue du Plaquenard, hameau de Bertinquesne), la rue de Gadmont (actuelle rue Paul-Delannoy, hameau de Galmont), la Clorière (rue de la
  • Ferme
    Ferme Rosult - 38 rue Paul-Delannoy - en village - Cadastre : 1830 C 20 à 22 1912 2710, 2711 2003 AB 0039
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    cadastre de 1830. Entre cette date et peu avant 1870, année du projet de ligne de chemin de fer Lille -Valenciennes, la cour a été fermée sur la rue par un ensemble de petites dépendances, dont un porche couvert (ou porche-pigeonnier ?) comme en témoigne le cadastre de 1912. La ferme aurait été en partie l'explosion du 22 novembre 1943, lui a restitué sa forme en U ouvert, avec une adjonction de deux petites
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). Archives Privées : Projet de chemin de fer direct Valenciennes-Lille [...] Plan parcellaire des terrains à acquérir pour l'établissement du chemin de fer.
    Description :
    Les trois principaux corps de bâtiment sont disposés de façon traditionnelle, en U ouvert sur la fond de cour. La grange est reliée aux étables par une extension de toiture faisant office de remise et au logis par un appentis clos. La ferme est construite en brique, couverte de toitures à longs pans en tuile mécanique. Les coutures des matériaux distinguant les deux époques de fabrication de la brique en terre cuite permet de connaître la nature exacte des reconstructions. Le logis a conservé ses murs et le percement de sa façade principale à 6 travées d'ouvertures couvertes d'arc segmentaire. Il a toutefois été surélevé d'un comble à surcroît, ceci entraînant la modification de la charpente. Un trottoir en grandes dalle de "pierre bleue" (calcaire carbonifère du Tournaisis) borde la façade sur cour . L'étable-écurie est percée de quatre portes (précédées de seuil en "pierre bleue") alternant avec des petites baies. Elle est reconstruite en presque totalité, ne conservant du bâtiment précédent qu'un pan de
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord P31/ 624). IVR31_20055907401NUCA Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord P31/ 624). IVR31_20055907400NUCA Plan parcellaire des terrains à acquérir pour l'établissement du chemin de fer (ligne Valenciennes Vue générale de la cour : étables-écuries et grange. IVR31_20055900006X
  • Ferme
    Ferme Rosult - le Plaquenart - 556 rue du Plaquenart - en écart - Cadastre : 1830 A 76-78 1912 A 87-91 2003 A 69
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    1895, Louis Duflos demande l'autorisation d'installer une briqueterie à l'arrière de la parcelle, dans un champ (A.D. Nord M 417/ 6934) : un plan schématique accompagnant la demande montre qu'à l'époque la ferme affecte un plan en U, à bâtiments non jointifs ; un bâtiment de remise est situé derrière la grange ; à l'arrière se trouve un jardin au-delà duquel est projeté le dessin de la briqueterie ; un oratoire est situé en bordure de la rue du Plaquenard. Les briques produites servent probablement à construire l'aile fermant l'ensemble sur la rue. La remise visible sur le plan de 1895 a disparu sur le cadastre de 1912.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives Privées : plan des propriétés de Monsieur Duflos Louis, 1914. AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). AD Nord : Série M 417 pièce 6934 : demande d'établissement d'une briqueterie, 1895.
    Description :
    La ferme est formée de 4 corps de bâtiment disposés autour d'une cour pavée. Le corps d'entrée sur corps de logis, en rez-de-chaussée, à 8 travées sur la cour, à 9 travées régulièrement disposées sur la est éclairée par 3 baies) ; sur la cour, côté logis, une porte donne accès à une cave ; l'aération de étable, surmonté d'un fenil côté cour, est relié à la grange par un pan de toiture couvrant un passage l'arrière des écuries et de l'étable ; dédié à saint Joseph (ainsi que l'indique le cartouche situé au -dessus de la porte), il est de plan polygonal et surmonté d'une croix de faîtage ; l'intérieur est patiné. L'ensemble des bâtiments est construit en brique ; la pierre calcaire de Tournai est utilisée en appui de fenêtre, en cordon au niveau des appuis du logis (côté cour), en ouverture de soupirail et en encadrement de baies (il pourrait s'agir de remplois des bâtiments antérieurs). Le logis et le pan postérieur de la grange sont couverts en tuile flamande ; les autres bâtiments sont couverts de tuile flamande
    Étages :
    en rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830. IVR31_20055907394NUC Situation sur le cadastre de 1912. IVR31_20055907395NUCA Vue générale de trois quarts de la ferme, côté logis. IVR31_20055900033X Vue générale de trois quarts de la ferme, et l'oratoire. IVR31_20055900040X Vue générale de trois quarts de l'oratoire. IVR31_20055900041X
  • Maisons d'ingénieur (série de 2)
    Maisons d'ingénieur (série de 2) Rosult - 589, 599 rue du Pont-Censier - en village - Cadastre : 2003 AC 0179, 0180
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Les deux maisons d'ingénieur ont été construites pendant l'entre-deux-guerres, à l'initiative de la famille Desmoutier, propriétaire jusqu'en 1920 avec Taelman de l'atelier de chaudronnerie (notice
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette
    Précision dénomination :
    maisons en série (série de 2)
    Description :
    du toit. Deux bow-windows éclairent le rez-de-chaussée surélevé. Le chambranle de toutes les ouvertures est cimenté, avec décor à crossettes et clé en pointe de diamant.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Titre courant :
    Maisons d'ingénieur (série de 2)
  • Usine de chaudronnerie
    Usine de chaudronnerie Rosult - place de la Gare - en village - Cadastre : 1912 SU 2481 à 2484 2003 AC
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Un atelier de chaudronnerie est créé vers 1897 rue de Galmont par Talmant. En 1902, le propriétaire , Alfred Dubois, sollicite le transfert près de la gare de l'atelier "de chaudronnerie, de galvanisation et un appareil producteur d'acétylène" (AD Nord, M417/6933). En 1908, Desmoutiers et Taelman prennent la direction de l'usine, reprise par Desmoutiers seul en 1920. C'est vers cette époque que peuvent être situés la construction de la maison patronale (notice IA59002207) et les deux maisons d'ingénieurs (notice , seaux et chaudrons). Elle est vendue en 1936 et conserve son activité de chaudronnerie. Les repreneurs construisent vers 1962-63 un ensemble de seize maisons regroupées en maisons jumelles, situées 534-712 rue du
    Référence documentaire :
    AD Nord : Série M 417 pièce 6933 : établissement d'un atelier de chaudronnerie, 1902. DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). Historique de l'entreprise et présentation du groupe. s.l., s.d.
    Dénominations :
    usine de chaudronnerie
    Description :
    Le site industriel a connu de nombreux remaniements et extensions. Les élévations des bâtiments mécanique. Deux bâtiments sont à signaler : un petit hangar en brique, couvert de tôle cintrée et le magasin à la façade de style Art Déco, mitoyen de la maison patronale.
    Localisation :
    Rosult - place de la Gare - en village - Cadastre : 1912 SU 2481 à 2484 2003 AC
    Titre courant :
    Usine de chaudronnerie
    Illustration :
    Plan de situation, 1902 (AD Nord : Série M 417 pièce 6933). IVR31_20055907303NUCA Plan de situation, extrait du cadastre de 1912 (AD Nord Série P : P31/ 624). IVR31_20055907302NUCA Vue générale de l'usine et de la maison patronale. IVR31_20055900498X
  • Ferme dite cense de Hongrie
    Ferme dite cense de Hongrie Rosult - Ferme de Hongrie - 698 rue du Capitaine-Deken - en écart - Cadastre : 1830 E139 à 149 1912 877 à 879, 881 à 889 2003 A 543, 544, 546, 2391, 2392
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    travaillées) est une des quatre exploitations que possède l'abbaye de Saint-Amand sur le territoire de Rosult la justice et le pouvoir communaux et le censier exploitant la ferme faisait office de mayeur. Le bâtiment de justice, dit plaidoyable, semble dater de la première moitié du 15e siècle et a été remanié aux 18e et 19e siècles. Le plan terrier de 1664 indique la disposition de la ferme. L'observation de l'édifice permet de situer la reconstruction en partie entre la fin du 17e siècle et le milieu du 18e siècle . Les cadastres successifs de 1830 et 1912 confirment cette disposition, seule une construction carrée (pigeonnier ?) située au centre de la cour est détruite, ainsi qu'un bâtiment en pan de bois et chaume. Selon cours de la seconde moitié du 20e siècle, le premier chartil a été remplacé par un logis et le second a
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives privées : Plan terrier des propriétés de l'abbaye de Saint-Amand, 1664. AC Saméon : Plan terrier de 1665. AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Précision dénomination :
    cense de Hongrie
    Description :
    La ferme d'Hongrie a différents corps de bâtiment non jointifs organisés autour d'une cour trapézoïdale. Le porche est couvert de tuile plate et tuile mécanique vernissée. L'arc en anse-de-panier, à ressaut formé de deux rouleaux, est composé d'un appareil en grès soigneusement clavé. Le passage est encadré par les murs-pignons du logis et du bâtiment de justice dont le soubassement en moellons et blocs équarris de grès est un vestige antérieur au 18e siècle. Les parties remontées avec cartouche sont quadrillage de carrés sur pointe en chaux. Le logis en rez-de-chaussée surélevé comporte 10 travées, le niveau de combles est éclairé par trois lucarnes passantes coiffées en bâtière. Le bâtiment de justice , dans l'aire d'étude de la Campagne Habitée au sein du Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut. Le rez-de -chaussée en moellons de grès équarris et chaînage d'angle et le linteau monolithe supporté par deux pierres à coussinet formant un arc en épaules de la porte d'accès à l'étage permettent de le dater du 15e
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Rosult - Ferme de Hongrie - 698 rue du Capitaine-Deken - en écart - Cadastre : 1830 E139 à 149
    Titre courant :
    Ferme dite cense de Hongrie
    Illustration :
    Situation sur le plan terrier de Saméon. IVR31_20055900366XAB Vue générale de trois quarts, le logis au premier plan. IVR31_20055900158X Vue générale de trois quarts, les étables-écuries au premier plan. IVR31_20055900487X
  • Maison
    Maison Rosult - l' Alène-d'Or - 359 rue de l' Alène-d'Or - en village - Cadastre : 1830 D 220 1912 A 1789 2003 AE 0199
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    L'occupation de la parcelle est attestée depuis le début du 19e siècle (cadastre de 1830) par une
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    Le logis, en brique, composé de 5 travées, est couvert d'un toit à longs pans, en ardoise typologie d'édifice, rappelle et semble inspiré modestement du logis patronal de l'usine de chaudronnerie et galvanisation (163, place de la Gare) dont la modénature imite le traitement d'une façade en pierre de taille et une corniche denticulée à décor d'oves et raies de coeur et le chambranle mouluré des baies avec clé passante à pointe de diamant (pour la porte) ou incrustés de petits galets colorés (pour les
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Rosult - l' Alène-d'Or - 359 rue de l' Alène-d'Or - en village - Cadastre : 1830 D 220 1912 A
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907393NUC Extrait du cadastre de 1912, 9e feuille (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907319NUCA Détail de la façade en gravier roulé. IVR31_20055907321NUCA
  • Pont, dit ponceau de la Caterie
    Pont, dit ponceau de la Caterie Rosult - Petit-Rosult - rue du Capitaine-Deken - en écart - Cadastre : non adastré
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    grande partie de son utilité (A.D. Nord série O 511). En mauvais état, sa restauration a été réalisée déplacements des habitants jusqu'aux environs de 1875 : en 1876, la commune projette d'établir un tronçon plus direct par le redressement de la rue du Pont-Censier ; les travaux une fois exécutés, le ponceau perd une
    Hydrographies :
    courant de la Caterie
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives privées : Plan terrier des propriétés de l'abbaye de Saint-Amand, 1664. AD Nord : Série O 511 pièces 32 à 44, 70.
    Description :
    Le ponceau est formé d'une arche d'environ 1,60 m de portée sur environ 4 m de large. Le tablier courbes du côté amont. Le ponceau est en moellons de grès, extrait localement, assemblés au mortier de chaux (des reprises de jointoiement indiquent des restaurations anciennes avec un mortier à la cendrée ). Les moellons sont de tailles variées ; ceux qui composent l'arche sont ébauchés en forme de trapèze type de ponceau était fréquent à Rosult, ainsi qu'en atteste le plan terrier de 1664.
    Titre courant :
    Pont, dit ponceau de la Caterie
    Appellations :
    ponceau de la Caterie
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830. IVR31_20055907394NUC Situation sur le cadastre de 1912. IVR31_20055907395NUCA Plan de waréchaix et excédant de chemin au lieu-dit la Place du Petit Rosult, 1860 Proposition de classement et de redressement du chemin du Pont Censier, 1876. IVR31_20055907397NUCA
  • Présentation de la commune de Rosult
    Présentation de la commune de Rosult Rosult - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    pont de Richelle, situé place du Petit Rosult en 1853 (AD Nord O511/21), construit une école de garçons -mairie-dépôt de pompe à incendie en 1863. Une école de filles est achetée en 1862 (AD Nord O511/9,27). En , entraînant le classement en chemin vicinal de la ruelle du Pont Censier (AD Nord O511/70) et la création du la population du nord du territoire communal et du village limitrophe de Lecelles. L'industrie hameau du Nouveau Jeu (AD Nord M417/6941) avant 1889, agrandie d'une fabrique de noir animal et une usine de chaudronnerie et de galvanisation (étudiée) (AD Nord M417/6933) au début du 20e siècle et une La découverte de monnaies, médailles, poteries et tuiles romaines atteste de l'occupation du territoire communal pendant l'époque gallo-romaine. Rosult fait partie de la dotation primitive accordée par le roi Dagobert à l'abbaye de Saint-Amand mais il faut attendre 847 pour voir apparaître la mention du village en tant que propriété de l'abbaye dans un diplôme de Charles le Chauve. Jusqu'au 13e
    Référence documentaire :
    DESILVE, Jules. Nicolas Du Bois, soixante-seizième abbé de saint-Amand (1622-1673). Mémoires historiques sur l'arrondissement de Valenciennes. Valenciennes : Société d'Agriculture, Sciences et Arts de DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette DUVOSQUEL, Jean-Marie (dir.). Albums de Croÿ, Tome XI Tournai-Tournaisis. Bruxelles : Crédit Communal de Belgique, 1991. PLATELLE, Henri. Le temporel de l'abbaye de Saint-Amand des origines à 1340. Paris : Bibliothèque AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). AD Nord : Série O 511. AD Nord : Série M 417 pièce n° 1033.
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Rosult
    Annexe :
    Repérage du patrimoine bâti Les maisons L'habitat se compose essentiellement de maisons élémentaires en rez-de-chaussée non mitoyennes, construites pendant la seconde moitié du 19e siècle. L'essor industriel entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle a entraîné la construction de rangs de maisons ouvrières (quartier du Nouveau Jeu, maisons de la sucrerie), et de maisons patronales. Deux remarquables exemples sont situés 163, rue Paul-Delannoy et 163 place de la Gare (notice IA59002207). La étage datant de la fin du 19e siècle se remarquent aux abords de l'église (dont celle située 83, rue du Général-Koenig). Le hameau de l'Alêne possède quelques maisons à un ou deux niveaux et comble habitable  : 9 possèdent une grange en fond de cour, disposée parallèlement à la rue et les corps de logis et étables-écuries en fond de cour (16, rue du Capitaine-Deken), - 1 agrandie d'un second logis parallèle à en raison de leur implantation ou de la reconstruction de certains éléments : la ferme située 13
    Illustration :
    La fabrique de jardin (gloriette) du 163, rue Delannoy. IVR31_20055900004X Ferme de Hongrie, vue générale. IVR31_20055907305NUCA Fermes reconstruites après la Seconde Guerre mondiale, rue de la Cloyère. IVR31_20055900020X Ferme partiellement reconstruite après la Seconde Guerre mondiale, 318, rue de la Cloyère, vue Extrait du cadastre de 1912, murs d'enclos. IVR31_20055907309NUC Enclos en brique de la ferme de Hongrie. IVR31_20055907311NUC Le ponceau de la Caterie, vue générale. IVR31_20055900161X Ferme 284, rue de l'Alêne d'Or, linteau chantourné. IVR31_20055907314NUCA Ferme, 190 rue du Général-Leclerc, détail de la porte charretière. IVR31_20055907315NUCA Atelier de menuisier, 249, rue des Rosiers, vue générale. IVR31_20055900156X
  • Presbytère, actuellement maison
    Presbytère, actuellement maison Rosult - Petit-Rosult - 39 rue Richelle - en écart - Cadastre : 1830 B 418 à 420 1912 A 698 à 700 2003 AD 3010
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    " en 1809 à la suite des dégâts causés par un ouragan (A.D. Nord, Série O). Distant d'environ 300 m de celles qui existaient déjà sur les autres bâtiments (A.D. Nord, série O). Les cadastres de 1830 et de Selon P. Duvillers, le presbytère a été construit ou reconstruit en 1535 à l'instigation de Georges d'Egmont, abbé de Saint-Amand et évêque d'Utrecht ; une clef de linteau, récupérée lors de la démolition récente du mur de clôture prolongeant l'aile en retour du logis, le long du fossé (déposée à la mairie ), porte les armes du commanditaire et la date de 1537, qui pourrait ête la date de fin des travaux . Toujours selon le même auteur, le presbytère est détruit lors de la révolte des Gueux en 1566 et l'église, il est envisagé un temps de le vendre et de le reconstruire à proximité du lieu de culte ; ce projet est abandonné (A.D. Nord, série O). En 1847, l'architecte valenciennois Alexandre Grimault dresse un projet de restauration et d'agrandissement, malgré la mauvaise volonté de la commune ; la
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série O 511 pièces 11, 24, 31. AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    accède par un escalier droit en charpente ; la partie en retour, en rez-de-chaussée, longe le fossé ; il est construit en brique sur un soubassement de grès, vestige d'un édifice antérieur. La partie principale est prolongée, avec un décrochement vers l'intérieur de la cour, par une grange-écurie (celle-ci est située dans la partie du bâtiment la plus proche du logis) ; accolé au mur pignon de la grange situé du côté du logis se trouve un puits couvert. Les ouvertures de la grange-écurie ont été remaniées  ; la grande porte à arc en anse de panier, située au centre, a été bouchée et repercée d'une petite porte ; l'arc est formé d'une succession de rangs de brique aux agencements variés (le premier rang est panneresses formant larmier). Toutes les toitures, à l'exception de celle du puits couvert, à croupe, sont à pignon découvert. Les deux corps de logis sont aujourd'hui couverts en ardoise, la grange-étable en tuile
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1912. IVR31_20055907388NUC Vue générale de trois quarts. IVR31_20055907324NUCA
  • Ferme
    Ferme Rosult - 340, 354 rue de la Cloyère - en village - Cadastre : 1830 C 112, 114 1912 2651, 2652 2003 AB 140, 141
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le cadastre de 1830 indique une ferme de taille modeste située en retrait de la chaussée, dont les trois corps de bâtiment non jointifs forment un U. Sur le cadastre de 1912, l'ensemble est remanié selon une disposition peu commune : le bâtiment situé en fond de cour (la grange ?) a été démoli et deux logis. L'explosion du 22 novembre 1943 a épargné les maçonneries du logis mais pas sa toiture qui
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830).
    Description :
    La ferme est composée de deux corps de bâtiment disposés en vis-à-vis, perpendiculairement à la rue . La différence entre les deux époques de construction est ici particulièrement intéressante : les deux rez-de-chaussée avec comble en surcroît, présente une façade sur cour rythmée par 7 travées d'ouvertures couvertes en arc segmentaire. La porte principale est surmontée d'une imposte vitrée. Un cordon de gouttereau. Un trottoir de grandes dalles de pierre bleue (calcaire carbonifère du Tournaisis) précède le -guerre : les murs de brique sont édifiés sur une dalle de béton. La façade sur cour est régulièrement le débord protège le pignon. La cour conserve son sol pavé de grès.
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Rosult - 340, 354 rue de la Cloyère - en village - Cadastre : 1830 C 112, 114 1912 2651, 2652
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1912, feuille 12 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907318NUCA
  • Maison patronale
    Maison patronale Rosult - 163 place de la Gare - en village - Cadastre : 2003 AC 0103
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison patronale a été construite vers 1920 à l'initiative de la famille Desmoutiers , propriétaire jusqu'à cette date avec Taelman de l'atelier de chaudronnerie (IA59002236).
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    La maison est mitoyenne de l'ancien magasin construit pendant l'entre-deux-guerres. Elle est située légèrement en retrait et séparée de la chaussée par un muret surmonté d'une grille. L'accès se fait par un du plan de l'édifice est contrecarré par la richesse et la qualité du parement de l'enduit ciment de l'élévation antérieure, dans le goût du style Louis XVI, à l'imitation des architectures en pierre de taille de la seconde moitié du 18e siècle. Le décor de pilastres ioniques colossaux, cannelés, agrémentés de guirlandes, de rubans noués et de médaillons organise la façade en trois travées et relie les deux niveaux sur de fortes consoles. Les larges ouvertures du rez-de-chaussée sont couvertes d'un arc en anse de présentent, à l'exception de la fenêtre centrale couverte d'un épais linteau-larmier, un chambranle mouluré à crossettes surmonté d'un décor de guirlandes, cartouches et divers ornements. Une frise de guirlandes feuillagées et nouées court sous le bord de la toiture. Le mur-pignon aveugle est également traité à
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Rosult - 163 place de la Gare - en village - Cadastre : 2003 AC 0103
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907400NUCA Vue générale de trois quarts. IVR31_20095901358VA Vue générale de l'entrée et du perron. IVR31_20055907301NUCA
  • Eglise paroissiale Saint-Nicolas
    Eglise paroissiale Saint-Nicolas Rosult - place du Huit-Mai - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    les projets de l'architecte Louis Dutouquet en 1854-56 et 1886. Son projet de mobilier de 1856 n'a pas inversion de l'orientation. Des travaux d'entretien sont réalisés au 19e siècle, en 1803, 1809, puis d'après de la maçonnerie de grès. Les vitraux ont été remplacés après la Seconde Guerre mondiale. La fausse -voûte en berceau est remplacée par l'architecte Yves Devaux en 1975 par une charpente couverte de
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette PLATEAUX, Alain (dir.). Les églises de la Pévèle française. Histoire et architecture du IXe au XXe
    Escaliers :
    escalier de distribution escalier tournant en maçonnerie
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    matériau synthétique. Les moellons de grès de la façade nord portent des marques de tâcheron (?). Un L'église est située à environ 300 m de l'ancien presbytère, sur la place du Huit-Mai (où était situé l'ancien cimetière), le long de l'avenue du Général-Koenig, à quelque distance de l'actuel centre du village. Une tour-porche et sa tourelle d'escalier, à l'origine couverte d'un dôme de maçonnerie , aujourd'hui en ciment, ont été construites sur les bases de l'ancien chevet. Elles précèdent le vaisseau unique et le chevet à trois pans, adjoint de la sacristie. L'élévation est en brique sur un niveau de moellons de grès pour le vaisseau et le chevet, en moellons de grès et de calcaire pour la tour-porche. Le grès et le calcaire appareillé sont utilisés en chaînage d'angle harpé de la tour. La brique est disposée en épis pour les 3 cordons et la corniche de la tour. Le portail de la tour est couvert d'un arc cartouche en craie, portant la date de construction (1750), est accompagné d'un décor de briques peintes à
    Couvrements :
    cul-de-four lambris de couvrement
    Illustration :
    Vue générale intérieure de l'église, vers le choeur, carte postale sans date (Archives Privées
1