Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ferme
    Ferme Rosult - 692 rue Adèle-Wion - en village - Cadastre : 1830 E 20, 21, 24 à 26 1912 912 à 919 2003 A 3004
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    conservé datant de 1826 (plan des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire) qui fait état d'une implantation antérieure daté de la seconde moitié du 18e siècle et dont témoigne la date de 1772 portée sur le pignon de importantes exploitations du village. Au début du 20e siècle, elle est la propriété de Jules Detourmignies -Lacquemant (maire de la commune de 1876 à 1910). Le plan de ses propriétés dressé en 1914 indique l'adjonction, au cours du 19e siècle, de quelques dépendances dans les abords immédiats du corps principal  : une remise à matériel (détruite), un oratoire dédié à Notre-Dame de Bonsecours, construit vers 1870 minière de la région, est installé à l'arrière du grand chartil. Il a servi pour l'élevage de faisans.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives Privées : Plan géométrique des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire, 1826. Archives Privées : Plan des propriétés de à Jules Detourmignies-Lacquemant, 1914. AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    ménagée côté cour. Le corps d'étable parallèle à la rue n'est pas visible de l'extérieur car bordé L'ensemble des bâtiments du corps principal de la ferme est construit en brique, exception faite du Tournaisis). Une grande homogénéité règne également dans la mise en oeuvre des matériaux de couverture avec la terre cuite naturelle de la tuile flamande traditionnelle. Seule la grange porte une couverture de tuile mécanique en remplacement de l'ardoise (démontée après la Seconde Guerre mondiale). Le porche d'entrée en anse de panier est surmonté par un haut pigeonnier de deux niveaux couvert d'un toit en bâtière souligné d'une corniche à motifs de denticules (ou modillons ?) et de dents-de-scie. La grille d'envol est immédiatement d'un second corps de bâti composé d'un chartil et d'une bergerie. La grange, dont le mur pignon sur rue est daté 1772 à la chaux, est percé de deux passages charretiers couverts par un arc en anse de panier. Une porte piétonne latérale permet d'accéder à une cave creusée sous la grange. Le logis
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907404NUCA Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : Série P : P31/ 624). IVR31_20055907388NUC Plan géométrique des propriétés de Jean-Baptiste Lemaire, 1826 (Archives Privées Plan de la ferme en 1914, appartenant à Jules Detourmignies-Lacquemant (Archives Privées Vue générale de la cour : les communs et le pigeonnier-porche. IVR31_20055900150X Vue générale de la façade du logis sur cour. IVR31_20045900630X
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Rosult - 18 rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1830 B 576 1912 A 1952 à 1954 2003 AD 26
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison est un ancien logis de ferme désaffecté ; les parties agricoles ont été détruites dans le courant du 20e siècle. Sur le cadastre de 1830, la parcelle est occupée par deux bâtiments non jointifs, en équerre, à l'angle de la rue du Rosier (actuellement rue des Rosiers) et de la rue du Tour-du -Riez (actuellement de l'Adjudant-Dufour). Le cadastre de 1912 montre que la ferme a été entretemps augmentée d'un troisième bâtiment, parallèle au logis, en fond de cour : la ferme en L devient une ferme en construit dans les années 1960 à l'emplacement des bâtiments agricoles, détruits ; l'ancien logis de ferme devient alors une dépendance de cette nouvelle maison.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Description :
    en rez-de-chaussée et couvert d'un toit à longs pans à pignons découverts ; le pan donnant sur la rue est couvert de tuiles flamandes, le pan donnant sur l'arrière de tôle. La porte est excentrée et la
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Rosult - 18 rue de l' Adjudant-Dufour - en village - Cadastre : 1830 B 576 1912 A 1952 à 1954
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907383NUC Détail de la porte du logis. IVR31_20055907391NUCA
  • Ferme
    Ferme Rosult - 38 rue Paul-Delannoy - en village - Cadastre : 1830 C 20 à 22 1912 2710, 2711 2003 AB 0039
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    cadastre de 1830. Entre cette date et peu avant 1870, année du projet de ligne de chemin de fer Lille -Valenciennes, la cour a été fermée sur la rue par un ensemble de petites dépendances, dont un porche couvert (ou porche-pigeonnier ?) comme en témoigne le cadastre de 1912. La ferme aurait été en partie l'explosion du 22 novembre 1943, lui a restitué sa forme en U ouvert, avec une adjonction de deux petites
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). Archives Privées : Projet de chemin de fer direct Valenciennes-Lille [...] Plan parcellaire des terrains à acquérir pour l'établissement du chemin de fer.
    Description :
    Les trois principaux corps de bâtiment sont disposés de façon traditionnelle, en U ouvert sur la fond de cour. La grange est reliée aux étables par une extension de toiture faisant office de remise et au logis par un appentis clos. La ferme est construite en brique, couverte de toitures à longs pans en tuile mécanique. Les coutures des matériaux distinguant les deux époques de fabrication de la brique en terre cuite permet de connaître la nature exacte des reconstructions. Le logis a conservé ses murs et le percement de sa façade principale à 6 travées d'ouvertures couvertes d'arc segmentaire. Il a toutefois été surélevé d'un comble à surcroît, ceci entraînant la modification de la charpente. Un trottoir en grandes dalle de "pierre bleue" (calcaire carbonifère du Tournaisis) borde la façade sur cour . L'étable-écurie est percée de quatre portes (précédées de seuil en "pierre bleue") alternant avec des petites baies. Elle est reconstruite en presque totalité, ne conservant du bâtiment précédent qu'un pan de
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830 (AD Nord P31/ 624). IVR31_20055907401NUCA Situation sur le cadastre de 1912 (AD Nord P31/ 624). IVR31_20055907400NUCA Plan parcellaire des terrains à acquérir pour l'établissement du chemin de fer (ligne Valenciennes Vue générale de la cour : étables-écuries et grange. IVR31_20055900006X
  • Ferme
    Ferme Rosult - le Plaquenart - 556 rue du Plaquenart - en écart - Cadastre : 1830 A 76-78 1912 A 87-91 2003 A 69
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    1895, Louis Duflos demande l'autorisation d'installer une briqueterie à l'arrière de la parcelle, dans un champ (A.D. Nord M 417/ 6934) : un plan schématique accompagnant la demande montre qu'à l'époque la ferme affecte un plan en U, à bâtiments non jointifs ; un bâtiment de remise est situé derrière la grange ; à l'arrière se trouve un jardin au-delà duquel est projeté le dessin de la briqueterie ; un oratoire est situé en bordure de la rue du Plaquenard. Les briques produites servent probablement à construire l'aile fermant l'ensemble sur la rue. La remise visible sur le plan de 1895 a disparu sur le cadastre de 1912.
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives Privées : plan des propriétés de Monsieur Duflos Louis, 1914. AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). AD Nord : Série M 417 pièce 6934 : demande d'établissement d'une briqueterie, 1895.
    Description :
    La ferme est formée de 4 corps de bâtiment disposés autour d'une cour pavée. Le corps d'entrée sur corps de logis, en rez-de-chaussée, à 8 travées sur la cour, à 9 travées régulièrement disposées sur la est éclairée par 3 baies) ; sur la cour, côté logis, une porte donne accès à une cave ; l'aération de étable, surmonté d'un fenil côté cour, est relié à la grange par un pan de toiture couvrant un passage l'arrière des écuries et de l'étable ; dédié à saint Joseph (ainsi que l'indique le cartouche situé au -dessus de la porte), il est de plan polygonal et surmonté d'une croix de faîtage ; l'intérieur est patiné. L'ensemble des bâtiments est construit en brique ; la pierre calcaire de Tournai est utilisée en appui de fenêtre, en cordon au niveau des appuis du logis (côté cour), en ouverture de soupirail et en encadrement de baies (il pourrait s'agir de remplois des bâtiments antérieurs). Le logis et le pan postérieur de la grange sont couverts en tuile flamande ; les autres bâtiments sont couverts de tuile flamande
    Étages :
    en rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1830. IVR31_20055907394NUC Situation sur le cadastre de 1912. IVR31_20055907395NUCA Vue générale de trois quarts de la ferme, côté logis. IVR31_20055900033X Vue générale de trois quarts de la ferme, et l'oratoire. IVR31_20055900040X Vue générale de trois quarts de l'oratoire. IVR31_20055900041X
  • Ferme dite cense de Hongrie
    Ferme dite cense de Hongrie Rosult - Ferme de Hongrie - 698 rue du Capitaine-Deken - en écart - Cadastre : 1830 E139 à 149 1912 877 à 879, 881 à 889 2003 A 543, 544, 546, 2391, 2392
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    travaillées) est une des quatre exploitations que possède l'abbaye de Saint-Amand sur le territoire de Rosult la justice et le pouvoir communaux et le censier exploitant la ferme faisait office de mayeur. Le bâtiment de justice, dit plaidoyable, semble dater de la première moitié du 15e siècle et a été remanié aux 18e et 19e siècles. Le plan terrier de 1664 indique la disposition de la ferme. L'observation de l'édifice permet de situer la reconstruction en partie entre la fin du 17e siècle et le milieu du 18e siècle . Les cadastres successifs de 1830 et 1912 confirment cette disposition, seule une construction carrée (pigeonnier ?) située au centre de la cour est détruite, ainsi qu'un bâtiment en pan de bois et chaume. Selon cours de la seconde moitié du 20e siècle, le premier chartil a été remplacé par un logis et le second a
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette Archives privées : Plan terrier des propriétés de l'abbaye de Saint-Amand, 1664. AC Saméon : Plan terrier de 1665. AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830). AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).
    Précision dénomination :
    cense de Hongrie
    Description :
    La ferme d'Hongrie a différents corps de bâtiment non jointifs organisés autour d'une cour trapézoïdale. Le porche est couvert de tuile plate et tuile mécanique vernissée. L'arc en anse-de-panier, à ressaut formé de deux rouleaux, est composé d'un appareil en grès soigneusement clavé. Le passage est encadré par les murs-pignons du logis et du bâtiment de justice dont le soubassement en moellons et blocs équarris de grès est un vestige antérieur au 18e siècle. Les parties remontées avec cartouche sont quadrillage de carrés sur pointe en chaux. Le logis en rez-de-chaussée surélevé comporte 10 travées, le niveau de combles est éclairé par trois lucarnes passantes coiffées en bâtière. Le bâtiment de justice , dans l'aire d'étude de la Campagne Habitée au sein du Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut. Le rez-de -chaussée en moellons de grès équarris et chaînage d'angle et le linteau monolithe supporté par deux pierres à coussinet formant un arc en épaules de la porte d'accès à l'étage permettent de le dater du 15e
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Rosult - Ferme de Hongrie - 698 rue du Capitaine-Deken - en écart - Cadastre : 1830 E139 à 149
    Titre courant :
    Ferme dite cense de Hongrie
    Illustration :
    Situation sur le plan terrier de Saméon. IVR31_20055900366XAB Vue générale de trois quarts, le logis au premier plan. IVR31_20055900158X Vue générale de trois quarts, les étables-écuries au premier plan. IVR31_20055900487X
  • Ferme
    Ferme Rosult - 340, 354 rue de la Cloyère - en village - Cadastre : 1830 C 112, 114 1912 2651, 2652 2003 AB 140, 141
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le cadastre de 1830 indique une ferme de taille modeste située en retrait de la chaussée, dont les trois corps de bâtiment non jointifs forment un U. Sur le cadastre de 1912, l'ensemble est remanié selon une disposition peu commune : le bâtiment situé en fond de cour (la grange ?) a été démoli et deux logis. L'explosion du 22 novembre 1943 a épargné les maçonneries du logis mais pas sa toiture qui
    Référence documentaire :
    DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912). AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830).
    Description :
    La ferme est composée de deux corps de bâtiment disposés en vis-à-vis, perpendiculairement à la rue . La différence entre les deux époques de construction est ici particulièrement intéressante : les deux rez-de-chaussée avec comble en surcroît, présente une façade sur cour rythmée par 7 travées d'ouvertures couvertes en arc segmentaire. La porte principale est surmontée d'une imposte vitrée. Un cordon de gouttereau. Un trottoir de grandes dalles de pierre bleue (calcaire carbonifère du Tournaisis) précède le -guerre : les murs de brique sont édifiés sur une dalle de béton. La façade sur cour est régulièrement le débord protège le pignon. La cour conserve son sol pavé de grès.
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Rosult - 340, 354 rue de la Cloyère - en village - Cadastre : 1830 C 112, 114 1912 2651, 2652
    Illustration :
    Situation sur le cadastre de 1912, feuille 12 (AD Nord : P31/ 624). IVR31_20055907318NUCA
1