Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Fonderie de zinc, de plomb et de métaux non ferreux de la Société anonyme des mines et usines de Malfidano, puis société minière et métallurgique de Peñarroya, puis Metaleurop Nord
    Fonderie de zinc, de plomb et de métaux non ferreux de la Société anonyme des mines et usines de Malfidano, puis société minière et métallurgique de Peñarroya, puis Metaleurop Nord Noyelles-Godault - rue Malfidano rue Victor-Hugo rue du Château - en ville - Cadastre : 1996 AB 93, 120, 121, 129, 130
    Historique :
    Un des bâtiments qui abrite l'administration porte la mention de 1894, date de l'édification d'une usine de traitement du minerai de zinc par l'entreprise française dite Société anonyme des Mines et Usines de Malfidano (Sardaigne). Détruit pendant la Première Guerre mondiale, le site est racheté par la Société minière et métallurgique de Peñarroya qui reconstruit les bâtiments d'usine à partir de 1920 et contribue à son développement. En 1921 est mis en route un atelier d'ouvrés de plomb ; deux ans plus tard les laminoirs à zinc sont inaugurés ; la tour à plomb de chasse démarre avant 1925 ainsi que la fonderie de zinc à creusets horizontaux ; plusieurs batteries de fours sont progressivement installés entre 1926 et 1928. La construction d'une nouvelle fonderie de plomb (inaugurée en 1936) débute en 1934 qui a pour objectif d'atteindre une production de 30 à 40 000 tonnes annuelles. En 1938 la fonderie produit 42 000 tonnes de plomb (plomb d'œuvre et plomb doux) et 115 tonnes d'argent. La tour à
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Référence documentaire :
    p. 246 Mines et cités minières du Nord et du Pas-de-Calais. Photographies aériennes de 1920 à nos jours Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille . Mines et cités minières du Nord et du Pas-de-Calais. Photographies aériennes de 1920 à nos jours Richesses de France, 1955. Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du documentation, DRAC Nord-Pas de Calais, Lille. Histoire d'une société : Peñarroya 1881 - 1981, imprimerie du , 1911. AD Pas de Calais. M4947. Usine à zinc et plomb de Noyelles-Godault, n'emploie pas de pyrites et Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°15, 1/10000, 1951. Conseil Régional Société minière et métallurgique de Penarroya in Le Pas-de-Calais, extrait de la collection patrimoine, Lille. Société minière et métallurgique de Penarroya in Le Pas-de-Calais, extrait de la Usine à zinc et plomb de Noyelles-Godault, n'emploie pas de pyrites et n'opère pas de grillages
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Annexe :
    (Finistère) et elle a installé en 1894 dans le département du Pas de Calais, à Noyelles-Godault, une usine janvier 2003 et le site est fermé en mars suivant. Depuis 2004, SITA Nord met en œuvre un plan de Extrait d'une plaquette descriptive sur la Société anonyme des Mines de Malfidano, usine de Noyelles Godault, zinc, plomb, argent, siège social au 76 rue de la Victoire à Paris. Centre Historique Minier de Lewarde, 3322 La Société anonyme des Mines de Malfidano est une société française constituée en 1869 au capital de 125.000.000F, divisée en 25.000 actions de 500F entièrement libérée. La société est propriétaire de mines de zinc et de plomb argentifère en Sardaigne. Ces mines produisent annuellement 400.000t de minerais. Elle possède en outre en France la concession de mines de plomb de Houelgoat pour le traitement des minerais de zinc et plomb. Société anonyme des mines de Malfidano, usines de Noyelles-Godault. Usines à zinc, construite en 1894, elle comprend actuellement : Un hall de 180m de
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Hydrographies :
    canal de la Haute-Deûle
    Précision dénomination :
    fonderie de zinc fonderie de plomb fonderie de métaux non ferreux
    Description :
    Installée sur une superficie de 50 hectares terril compris, le site est desservi par un réseau de chemin de fer et par la voie d'eau du canal de la Haute-Deûle. L'ensemble est composé de 89 bâtiments dont deux châteaux d'eau en béton. Plusieurs cheminées existent dont une de 48 mètres de haut et une autre de 125 mètres. Les ateliers plomb et zinc sont constitués de bardage de tôle et de conception shed ou en terrasse, et couvert de tôle ou de métal. Les autres bâtiments liés à l'administration, à l'hygiène et aux salariés sont en brique, couverts de toit à longs pans en tuile flamande mécanique ou de terrasse pour certains. La tour à plomb de chasse, haute de 64 mètres, est constituée d'une structure métallique poteaux-poutres avec remplissage de béton bâtard à la chaux. Elle est composée de deux volumes respectivement de 7 et 12 étages et d'un niveau de sous-sol. Le parallélépipède rectangle que forme le volume le plus bas est couvert d'une terrasse en béton avec parapet surmonté à plusieurs endroits de boules
    Titre courant :
    Malfidano, puis société minière et métallurgique de Peñarroya, puis Metaleurop Nord Fonderie de zinc, de plomb et de métaux non ferreux de la Société anonyme des mines et usines de
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Appellations :
    Société anonyme des Mines et Usines de Malfidano, puis Société minière et metallurgique de
    Illustration :
    Travaux de dégagement et d'exhaussement du château de Noyelles-Godault, maison patronale de l'usine Machine ; étape de production d'une pièce en métal. IVR31_19876202111X Vue de l'atelier de fabrication. IVR31_19876202121X Vue générale de l'usine en destruction. IVR31_20056200122X Vue générale de l'usine avec la tour à plomb. IVR31_20056200123X Quai de déchargement. IVR31_20056200125X Quai de déchargement, grue et château d'eau. IVR31_20056200126X Quai de déchargement avec grue. IVR31_20056200124X Vue générale de la tour à plomb. IVR31_20056200256X Image de la destruction. IVR31_20056200308X
  • Mine de houille dite fosses 4 et 4 bis, puis usine de construction mécanique
    Mine de houille dite fosses 4 et 4 bis, puis usine de construction mécanique Noyelles-Godault - 129 rue Victor-Hugo - en ville - Cadastre : 1980 AK1 527
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    De source orale, le puits 4 originel a été foncé et mis en service dans la seconde moitié du 19ème siècle par la Compagnie des Mines de Dourges. Une nouvelle installation en béton est construite après la d'extraction, est occupé par une usine de construction mécanique et d'usinage. Les chevalements en béton ont
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Référence documentaire :
    p. 87 Histoire des Mines du Nord et du Pas-de-Calais (de 1946 à 1992). Album souvenir, tome 1 . Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. DUBOIS, Guy , MINOT, Jean-Marie. Histoire des Mines du Nord et du Pas-de-Calais (de 1946 à 1992). Album souvenir p. 98 Histoire des Mines du Nord et du Pas-de-Calais (de 1946 à 1992). Album souvenir, tome 2 . Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. DUBOIS, Guy , MINOT, Jean-Marie. Histoire des Mines du Nord et du Pas-de-Calais (de 1946 à 1992). Album souvenir p. 244 Mines et cités minières du Nord et du Pas-de-Calais. Photographies aériennes de 1920 à nos jours Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille . Mines et cités minières du Nord et du Pas-de-Calais. Photographies aériennes de 1920 à nos jours Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°16. Conseil Régional Hauts-de-France
    Précision dénomination :
    mine de houille
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    Les anciens bâtiments d'extraction sont composés de deux corps de bâtiment construits en parpaings de béton et béton armé. Percés de baies rectangulaires, ils sont couverts d'une voûte en plein cintre
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Mine de houille dite fosses 4 et 4 bis, puis usine de construction mécanique
    Appellations :
    entreprise de mécanique MMD
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
  • Cité jardin Crombez Jordain
    Cité jardin Crombez Jordain Noyelles-Godault - cité Crombez, 1 à 312 - en ville - Cadastre : 1980 AK2 157, 158, 183, 185 à 192, 195 à 200, 211, 213, 215 à 217, 220, 221, 227, 243 à 245, 276, 283 à 290, 297 à 302, 323 à 333, 336 à 338, 340 à 343, 376, 377, 379 à 393, 397 à 408, 411 à 417, 420, 427, 429, 432, 438, 441, 448 à 450, 453 à 457,464 à 473, 475, 480 à 482, 489 à 491, 622, 624, 648, 650, 652, 670, 689, 690, 697 à 700, 702, 703, 707 à 709, 717, 719, 721, 722, 726, 735, 739, 741, 744, 746, 748, 749, 754, 769, 773, 779, 781, 783, 784, 795 à 840, 842, 843, 845 à 847, 849 à 882, 885, 886, 888 à 890, 893 à 900, 905, 907 à 921, 923, 927, 929, 931,935, 937, 939, 943, 949, 951, 955, 957, 959, 961, 963, 965, 980 à 984, 1028
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La cité jardin Crombez Jordain a été construite en 1910 par la Société des Mines de Dourges pour loger les mineurs travaillant aux fosses 4 et 4 bis, aujourd'hui en partie détruites. L'extension de la cité se poursuit dans les années 1920. En 1923, le comité de patronage des Habitations à Bon Marché visite la cité qui comprend alors 80 maisons de types A2 (7 de 2 logements), C (10 de 3), E (4 de 4) et F (10 de 2). Quelques années plus tard, elle se compose de 129 maisons de 14 types différents, de 2, 3 , Darcy, Promper, Margodillot, Voisin à Hénin-Beaumont et à la cité Bruno de Dourges dès 1906, ces deux communes appartenant à la même concession exploitée par la Compagnie des Mines de Dourges avant la nationalisation. Cette société minière a joué un rôle de précurseur et d'innovateur dans la construction de cités jardins. Elle a édité des livrets de prescription sur les habitations ouvrières en 1909, sur les cités jardins en 1911 et sur les œuvres sociales pour une exposition organisée à Roubaix. Les mines de Blanzy
    Référence documentaire :
    Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P
    Description :
    La cité plantée d'arbres est dessinée selon un plan aux lignes courbes et comporte 1 logement de type 35, 20 de type 36, 6 de type 37, 3 de type 38, 20 de type 39, 2 de type 42 bis, 1 de type 43, 8 de type 43 bis, 2 de type 46, 13 de type A2, 20 de type C, 3 de type D, 8 de type E, 19 de type F. Ils sont, selon les cas, en brique, enduits de ciment ou en parpaing de schiste rose ; quelques façades sont à faux colombages, de style néorégionaliste (types A2, C, D, E, F). Le logement du gardien est couvert d'un toit à longs pans. Les types 36 à étage de comble et les type 37 à un étage sont couverts de toits à croupes brisées et appentis ; les types 35 et 38 à un étage et le type 39 à un étage de comble sont couverts de toits à longs pans et appentis. Le type 42bis forme un ensemble de 4 logements constitué de 2 maisons à étage de comble et lucarnes pendantes, flanquées de 2 autres à un étage, le tout couvert de toits à longs pans et appentis. Les type 43 et 43bis sont semblables au précédent mais
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Vue générale d'une rue de la cité. IVR31_20056200129X Maison du garde de la cité, individuelle. IVR31_20036200081X Maison jumelée de type 35. IVR31_20056200130X Maison jumelée de type 36. IVR31_20036200085X Maison jumelée de type 37. IVR31_20036200045X Maison jumelée de type 38. IVR31_20036200080X Maison jumelée de type 39. IVR31_20056200133X Maison jumelée de type 39. IVR31_20036200040X Maison jumelée de type 39. IVR31_20036200087X Groupe de 4 logements, de type 42bis. IVR31_20036200041X
  • Cité ouvrière dite cité de Godault
    Cité ouvrière dite cité de Godault Noyelles-Godault - rue de Beaumont rue de Quiéry - en ville - Cadastre : 1980 ZC 1, 99, 100, 104, 106, 131, 132, 133, 135, 171 à 190
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Située en face de la fosse 4 de Dourges, la cité était constituée à l'origine, d'après les archives de la Soginorpa, d'une rangée de 20 maisons pour employés de type coron datant de la fin du 19e siècle (1878) aujourd'hui disparues, et de groupes de maisons d'employés à étage abritant 1 à 2 familles et datant du début du 20e siècle. De ces dernières il ne subsistait lors de l'enquête que 5 groupes de 3 types différents. Les logements de type coron ont été détruits en 2004, ne subsistent que les 5 groupes situés rue de Beaumont et Quiéry.
    Référence documentaire :
    p. 244 Mines et cités minières du Nord et du Pas-de-Calais. Photographies aériennes de 1920 à nos jours Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille . Mines et cités minières du Nord et du Pas-de-Calais. Photographies aériennes de 1920 à nos jours plans du rez-de-chaussée et de l'étage, sans date. Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P. Soginorpa : H.B.N.P.C -chaussée et de l'étage, sans date. Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation de l'étage, sans date. Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du -de-chaussée et de l'étage, sans date. Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°16. Conseil Régional Hauts-de-France SOCIETE DES MINES DE DOURGES. Habitations ouvrières, août 1909. AD Pas de Calais. Série X ; 177
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    Les 20 logements accolés (détruits), constitués de 5 pièces, étaient construits en brique, avec un flamande mécanique. Deux groupes de logements pour employés subsistent rue de Beaumont et de Quiéry : en brique, à un étage et étage de comble percé d'œils de bœuf, ils sont couverts de toits à longs pans (cf . cité des Croix à Hénin-Beaumont). Quatre autres groupes de 2 logements sont encore visibles de la route nationale : 3 de type porion ME 77 (cf. logements d'instituteurs à la cité Bruno Ancienne à Dourges et à la cité Cornuault à Evin-Malmaison) et un de type chef porion ME 71 recensé à la cité Cornuault à Evin -Malmaison. Construits en parpaings de béton enduits de ciment peint et formant de faux colombages, ils ont un étage et sont recouverts de toits à longs pans, adjoints de terrasse pour le type ME 71. On retrouve certains types de logements à Hénin-Beaumont (cités des Trente, Jules Vernes, de la Perche , Declercq) et Oignies (cités De Clercq). Complément d'adresse : R.N. 43, 69, 71, 73, 75, 77, 79, 81, 83, 85
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Noyelles-Godault - rue de Beaumont rue de Quiéry - en ville - Cadastre : 1980 ZC 1, 99, 100
    Titre courant :
    Cité ouvrière dite cité de Godault
    Appellations :
    cité de Godault
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Détail des logements de type coron pour employés, ici à la cité de Godault à Noyelles-Godault Logement pour chef porion de type ME71, vue générale. IVR31_20026202001NUCA Maison de porions à 2 logements, de type ME77, vue générale. IVR31_20026202002NUCA Maison d'employés à étage, de 2 logements, vue générale (cité de Beaumont à Noylles-Godault
  • Cité ouvrière dite cité de la Borne-aux-Loups
    Cité ouvrière dite cité de la Borne-aux-Loups Noyelles-Godault - 13 à 34 rue de la Borne-des-Loups - en ville - Cadastre : 1996 AB 5 à 15, 29 à 39
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    De source orale, la cité ou coron, composée de maisons en série et identiques, aurait été construite à la fin du 19e siècle pour y loger les mineurs de la Compagnie des Mines de Dourges, à proximité de la fosse 2 de Dourges. Leur typologie est proche des barres de logements construites à Montigny-en -Gohelle, à la cité du Boisgelin. D'après les archives de la Soginorpa, elle était constituée à l'origine de 5 rangées dont 3 de 4 logements, soit un total de 34 logements ; il n'en subsiste actuellement que 2 comptant 11 logements de 4 pièces, en cours de réhabilitation.
    Référence documentaire :
    Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P jour en février 1974. Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du , avec plans du rez-de-chaussée et de l'étage, sans date. Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°16. Conseil Régional Hauts-de-France Carte éditée par le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, groupement d'urbanisme du , Direction de l'Information et de l'Accueil, Centre de documentation du patrimoine, Lille . Soginorpa : H.B.N.P.C., groupe d'Hénin-Liétard, Bureau de Dourges, Service des eaux, commune de Noyelles -Godault, Cité de la Borne des Loups : Plan n-°46C, liasse 502, n-° d'archives 26C1 : alimentation en eau potable des maisons ouvrières, avec implantation, vues en plan, plans des rez-de-chaussée des maisons de Soginorpa, commune d'Hénin-Beaumont, de Dourges et de Noyelles-Godault : plan n°104-106-106-107
    Description :
    Les 22 logements subsistants sont de type A tandis que les 3 groupes de 4 étaient de type B. Les logements sont constitués de 3 chambres, d'une salle commune et disposent d'une cour à l'arrière. Ils sont construits en brique, couverts en tuile flamande mécanique, en rez-de-chaussée à étage de comble.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Noyelles-Godault - 13 à 34 rue de la Borne-des-Loups - en ville - Cadastre : 1996 AB 5 à 15, 29 à
    Titre courant :
    Cité ouvrière dite cité de la Borne-aux-Loups
    Appellations :
    cité de la Borne-aux-Loups
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Vue générale d'une rangée de maisons. IVR31_20036200127X
1