Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cité ouvrière dite cité du Pas de la Ville
    Cité ouvrière dite cité du Pas de la Ville Leforest - rue de Thiers rue de Royat rue de Saint-Nectaire rue de Clermont-Ferrand rue de Pontaumur - en ville - Cadastre : 1966 AH 223 à 237, 240 à 281, 283 à 291, 293 à 295, 297 à 301, 304, 305, 309 à 312, 314 à 316, 320 à 343, 349 à 352, 604, 605, 653, 698, 699, 701 à 706, 841
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    fosse 2 du Groupe de Douai des Houillères du Bassin du Nord Pas de Calais (anciennement Compagnie des D'après une carte du groupe d'exploitation de Douai de 1954, la construction de la cité du Pas de la Ville, composée de maisons en série et de maisons jumelles, est envisagée à partir de 1955. Elle Mines de l'Escarpelle) située dans le département du Nord sur la commune d'Auby. La cité se trouve enclavée, au nord par la cité de Folemprise et au sud par la cité des Boussinières sise sur la commune de Raimbeaucourt (59). Elle n'est plus constituée aujourd'hui que de 110 groupes de 2 ou 4 logements en rez-de -chaussée de type C3 dont les plans datent de 1959, et de type 106. A l'origine elle était composée également de 210 petits logements de type Camus A3 (comme à la cité du Planty à Leforest), groupés par 4 ou 6 et détruits il y a quelques années ainsi que de deux autres cités (Duquesnoy et du Hallot ) constituées de 79 logements dits baraques rasés à une date inconnue. Les modèles 106 C ou D et C3 sont encore
    Référence documentaire :
    Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°15, 1/10000, 1951. Conseil Régional Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P cités du Planty, du Bois, Folemprise, Sapin Vert et Pas de la Ville à Leforest. Plan de situation, plans . Soginorpa : H.B.N.P.C., groupe de Douai, commune de Leforest, Cité du Pas-de-la-Ville, repérage des types de Carte éditée par le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, groupement d'urbanisme du Hauts-de-France, Direction de l'Information et de l'Accueil, Centre de documentation du patrimoine Centre Historique Minier de Lewarde. 32W82. Groupe de Douai, généralités 1950-1957, inventaires des logements et plan du groupe d'exploitation de Douai, situation du logement au 01/01/1955. Centre Historique Minier de Lewarde : 32W83. Groupe de Douai dont programmes de construction des 13 logements type baraques : Plan n-°120 avec indication des logements détruits et de l'emplacement
    Murs :
    pan de béton armé
    Description :
    Les logements de la cité sont disposés de part et d'autre de voies sans issue que dessert un axe principal (la rue de Clermont-Ferrand). Aucune n'a de vis-à-vis. Les logements sont groupés par 2 ou 4 pour de 75 m2 environ. Les murs sont des panneaux de béton fabriqués en usine et montés sur place (en 15 jours) enduits de ciment, couvert de toit à un pan. Le type 106 est proche des types 101, 103 ou 104 de la cité du Château-Royaux à Leforest : murs de briques avec toit à longs pans en ciment amiante. Il superficie de 50 m2 environ. En terme de décor et à la différence des modèles précédemment cités, les portes
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Leforest - rue de Thiers rue de Royat rue de Saint-Nectaire rue de Clermont-Ferrand rue de
    Titre courant :
    Cité ouvrière dite cité du Pas de la Ville
    Appellations :
    cité du Pas de la Ville
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Maison de pensionnés, de type 106D, 1959, 5, 7 rue d'Issoires, cité du Pas de la Ville à Leforest Logement double, de type camus bas, C3, 1959, 6, 8 rue de Thiers. IVR31_20036200109X
  • Cité ouvrière dite cité de Folemprise
    Cité ouvrière dite cité de Folemprise Leforest - 44, 46, 48, 50, 52, 54, 56, 58 rue Lazare-Carnot rue de Givors rue de Lyon 1 à 8 rue de Villefranche 1 à 15 rue de Beaujeu rue Robespierre - en ville - Cadastre : 1980 AK 255, 258, 261 à 308, 391 à 395, 502, 664, 665, 697 1980 AH 18, 23 à 25, 28 à 31, 33 à 47, 588, 590, 622, 623
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Groupe de Douai des Houillères du Bassin du Nord Pas de Calais en 1946. Elle est installée à proximité de la fosse 6 du Groupe de Douai et de la cité du Pas de la Ville, et présente un type de logement déjà La cité de Folemprise, composée de maisons en série et de maisons jumelles, est implantée au début du 20e siècle, pour loger les mineurs de la Compagnie des Mines de l'Escarpelle qui incorporera le réalisé à Courcelles-lès-Lens à la cité de la Fosse 7 pour les maisons d'employés datant de 1898 et à la
    Référence documentaire :
    Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°15, 1/10000, 1951. Conseil Régional Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P cités du Planty, du Bois, Folemprise, Sapin Vert et Pas de la Ville à Leforest. Plan de situation, plans Carte éditée par le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, groupement d'urbanisme du Hauts-de-France, Direction de l'Information et de l'Accueil, Centre de documentation du patrimoine . Soginorpa : H.B.N.P.C., commune de Leforest, Cité du Sapin Vert, Cité Folemprise, Vieux Corons, repérage des types de maisons, 24 maisons en rez-de-chaussée à mansardes (Sapin Vert), 78 maisons à étage et 10 H.B.N.P.C., catalogue des types de maisons : fiche descriptive avec dessins de groupe de 2 logements, à étage, de type Escarpelle 1913, 4 pièces principales dont une salle commune, une buanderie au rez-de-chaussée et trois chambres à l'étage, annexes ( WC, remise à charbon, remise, clapier et
    Description :
    Cette cité prolonge la cité du Sapin-Vert au nord ; les rues de Lyon et Givors forment une axe concentrique et sont accessibles par les rues Marceau et Lazare-Carnot. De l'autre côté de celle-ci, vers l'est et dans la continuation de la rue de Lyon, la rue de Beaujeu dessert la rue de Villefranche et Robespierre. Elle comporte 39 maisons ouvrières jumelées, à étage de type Escarpelle 1913, et 10 maisons pour employés groupées par deux de type Escarpelle 1898. La cité avoisinait la cité des Vieux Corons aujourd'hui détruite, qui se composait de 2 barres de 18 corons adossés. Les maisons pour employés sont en brique, ont un étage et sont couvertes de toits à longs pans. Elles sont composées d'une salle à manger, d'une grande cuisine, d'une buanderie et de commodités au rez-de-chaussée, et de trois chambres à l'étage. Leur surface habitable dépasse de peu les 90 m2. Les maçonneries sont agrémentées de jeux de briques bicolores . Les maisons ouvrières sont couvertes de toit à longs pans à demi-croupe et se composent de trois
    Auteur :
    [promoteur, commanditaire] Compagnie des mines de l'Escarpelle puis Groupe de Douai
    Localisation :
    Leforest - 44, 46, 48, 50, 52, 54, 56, 58 rue Lazare-Carnot rue de Givors rue de Lyon 1 à 8 rue de Villefranche 1 à 15 rue de Beaujeu rue Robespierre - en ville - Cadastre : 1980 AK 255
    Titre courant :
    Cité ouvrière dite cité de Folemprise
    Appellations :
    cité de Folemprise
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Logements pour employés de type Escarpelle 1898, par groupe de 2, 52, 54 rue Lazare Carnot Groupe de 2 logements ouvriers, type Escarpelle 1913 à étage, 6 rue de Beaujeu. IVR31_20036200070X
  • Cité ouvrière dite cité du Sapin-Vert
    Cité ouvrière dite cité du Sapin-Vert Leforest - 1 à 20 rue de La Mure 53, 55, 57, 59 rue Marceau - en ville - Cadastre : 1980 AK 309, 654 à 663, 666 à 676
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    l'Escarpelle rattachée en 1946 au Groupe de Douai des Houillères du Bassin du Nord Pas de Calais. Elle est installée à proximité de la fosse 6 du groupe de Douai et de la cité du Pas-de-la-Ville, suivant un modèle La cité du Sapin-Vert, composée de maisons en série et de maisons jumelles, est implantée au début du 20e siècle, d'après un plan établi en 1903, pour loger les mineurs de la Compagnie des Mines de déjà développé par la compagnie à Courcelles-lès-Lens aux cités de l'Abreuvoir, de la Fosse 7 ainsi
    Référence documentaire :
    Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°15, 1/10000, 1951. Conseil Régional Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P cités du Planty, du Bois, Folemprise, Sapin Vert et Pas de la Ville à Leforest. Plan de situation, plans Carte éditée par le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, groupement d'urbanisme du Hauts-de-France, Direction de l'Information et de l'Accueil, Centre de documentation du patrimoine . Soginorpa : H.B.N.P.C., commune de Leforest, Cité du Sapin Vert, Cité Folemprise, Vieux Corons, repérage des types de maisons, 24 maisons en rez-de-chaussée à mansardes (Sapin Vert), 78 maisons à étage et 10 Centre Historique Minier de Lewarde. 32W82. Groupe de Douai, généralités 1950-1957, inventaires des logements et plan du groupe d'exploitation de Douai, situation du logement au 01/01/1955. Centre Historique Minier de Lewarde : 32W83. Groupe de Douai dont programmes de construction des
    Description :
    L'accès à la cité se fait par les rues Marceau et Lazare-Carnot qui desservent la rue de La-Mure le long de laquelle s'élèvent 24 maisons ouvrières avec mansardes de type Escarpelle 1903. La cité avoisine la cité de Folemprise au nord et à l'est. Les logements de la cité sont disposés de part et d'autre de la rue de La Mure et se font face. Elles comportent toutes 4 pièces dont 2 chambres à l'étage mansardé, pour une surface habitable de 70 m2 environ, les commodités se trouvent à l'extérieur. Un jardinet à l'avant et un jardin à l'arrière clôturent la maison. Les murs, agrémentés de jeux de briques bicolores, sont couverts de toiture à longs pans brisés. Ces logements ont été restaurés.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Leforest - 1 à 20 rue de La Mure 53, 55, 57, 59 rue Marceau - en ville - Cadastre : 1980 AK 309
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Maison ouvrière avec mansardes de type Escarpelle 1903, par groupe de 2, 14, 16 rue Lamure
  • Cité ouvrière dite cité du Château-Royaux
    Cité ouvrière dite cité du Château-Royaux Leforest - rue Léon-Blum rue de Touraine rue Emile-Zola - en ville - Cadastre : 1990 AK 11, 28 à 35, 36, 90 à 93, 96, 98, 405, 644, 648, 728, 728, 704, 744, 745 à 748, 750, 752, 767, 804, 818, 819, 821, 844, 845, 847, 849 à 854
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    Bassin du Nord Pas de Calais après 1946. La cité du Château-Royaux, composée de maisons en série et de maisons jumelles, est implantée dans les années 1950 pour le Groupe de Douai, en plein cœur du village sur le site arboré de l'ancien château Royaux datant de 1554 et ayant appartenu à la Compagnie des Mines de l'Escarpelle, dont il ne subsiste que le bâtiment de l'ancienne écurie et un portail d'entrée. La fosse la plus proche est la numéro 6. La cité est constituée de 22 logements doubles de type 101, 104, 232 et 233. Ces modèles sont très répandus sur le territoire de l'est de l'arrondissement de Lens dont les communes de Libercourt , d'Evin-Malmaison, d'Hénin-Beaumont ; ils sont représentatifs de la reconstruction des Houillères du
    Référence documentaire :
    Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°15, 1/10000, 1951. Conseil Régional Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P cités du Planty, du Bois, Folemprise, du Sapin Vert et du Pas de la Ville, 1958. Carte éditée par le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, groupement d'urbanisme du Hauts-de-France, Direction de l'Information et de l'Accueil, Centre de documentation du patrimoine Centre Historique Minier de Lewarde. 32W83. Groupe de Douai, constructions de cités, années 1940
    Description :
    La cité est constituée de deux parties que sépare la rue de Touraine. De celle-ci partent deux impasses qui desservent 3 et 5 logements. On accède à l'autre partie de la cité par la rue Léon-Blum . L'entrée est marquée par un portail monumental subsistant de l'époque du château et une impasse mène aux autres logements disposés sans vis-à-vis et entourés de verdure et de jardins. Les 6 plain-pieds de type pièces, l'emplacement et la forme des fenêtres changent. Les petites maisons de type 101 ou 104 abritent 2 pièces principales (séjour et chambre) pour une superficie de 43 m2 environ ; la forme du toit et toutes en rez-de-chaussée, construites en brique, couvertes de toit à longs en tuile flamande mécanique
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Leforest - rue Léon-Blum rue de Touraine rue Emile-Zola - en ville - Cadastre : 1990 AK 11
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Groupe de 2 logements ouvriers de type 233A, 38, 40. IVR31_20036200111X Groupe de 2 logements ouvriers, de type 104, 34, 36 rue de Touraine. IVR31_20036200112X
  • Cité ouvrière dite cité du Calvaire
    Cité ouvrière dite cité du Calvaire Leforest - 2, 4, 6, 8, 10, 12, 14, 16 à 36, 38, 40, 42, 44, 46, 48 rue d' Abbeville 1 à 12, 14, 16 rue d' Amiens 1, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 15, 17, 19, 21, 23, 25, 27, 29, 31, 33, 35 rue de Doullens 1, 3 rue de Cayeux - en ville - Cadastre : 1990 AC 277 à 294, 302 à 309, 311 à 355, 405 à 415
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    par les Houillères du Bassin du Nord Pas de Calais (Groupe de Douai) date de 1952. On retrouve ces La cité du Calvaire, composée de maisons en série et de maisons jumelles, est implantée à côté de la fosse 10 de la Compagnie des mines de L'Escarpelle mise en service en 1924 et détruite en 1991 , dont il ne subsiste que les anciens bureaux sis au bout de la rue d'Amiens. Une partie de la cité date du début du 20e siècle ; elle a été complétée par une série de maisons dont le modèle mis en œuvre types de maisons ouvrières à la cité du Planty et à la cité Folemprise à Leforest pour les jumelles de 1913 ; les groupes de logements de type 731-733 sont identiques à ceux de la cité du Planty.
    Référence documentaire :
    Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°15, 1/10000, 1951. Conseil Régional et leur date de construction. Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P A. P. Soginorpa : H.B.N.P.C., catalogue des types de maisons. Conseil Régional du Nord-Pas-de -Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P. Soginorpa : H.B.N.P.C., catalogue des cités du Planty, du Bois, Folemprise, Sapin Vert et Pas de la Ville à Leforest. Plan de situation, plans cités du Planty, du Bois, Folemprise, du Sapin Vert et du Pas de la Ville, 1958. Carte éditée par le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, groupement d'urbanisme du Hauts-de-France, Direction de l'Information et de l'Accueil, Centre de documentation du patrimoine
    Description :
    De forme triangulaire, la cité est composée de trois rues qui se rejoignent, où sont édifiées 2 catégories de logements de type pavillonnaire et d'époque différente. Elle forme un ensemble qui compte 22 maisons jumelles type 1913 implantées rue de Doullens et rue d'Abbeville, 8 maisons jumelles pour employés rue de Cayeux, de type 1927, 4 maisons type 730 et 731 et 2 groupes de six logements, type 731-733 de habitable d'environ 70 m2. Elles sont couvertes de toits à longs à demi-croupe et sont entourées d'un jardin . Les maisons d'employés ont 3 chambres à l'étage, une cuisine et une salle de séjour pour un peu plus de 100 m2 de superficie, à quoi s'ajoute une buanderie. Les constructions de 1952, de moins de 50 m2 , sont couvertes de toits à longs pans et disposent d'un jardinet à l'avant et un jardin à l'arrière . Toutes les maisons sont en briques rouges ou roses ; elles ont été restaurées (reconstruction de l'entrée
    Localisation :
    , 16 rue d' Amiens 1, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 15, 17, 19, 21, 23, 25, 27, 29, 31, 33, 35 rue de Doullens 1, 3 rue de Cayeux - en ville - Cadastre : 1990 AC 277 à 294, 302 à 309, 311 à 355, 405 à 415
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Vue générale de la rue d'Amiens, avec les numéros 5 et 7 au premier plan : maisons d'employés de Maisons ouvrières à étage, groupées par deux, de type Escarpelle 1913, 14, 16 rue d'Abbeville Maisons ouvrières à étage de type Escarpelle 1913, 33, 35 rue d'Abbeville. IVR31_20056200135X Groupe de 6 maisons à étage, à 3 pièces principales de type vis à vis 731 et 733, 34, 36, 38, 40 Groupe de maisons à étage, de type 731 et 733, détail du numéro 37 rue d'Abbeville
  • Cité ouvrière dite cité du Planty
    Cité ouvrière dite cité du Planty Leforest - 1, 3 place de Salers rue de Glénat rue de Dienne rue de Saint-Cernin rue de Barriac 16, 22 rue Florent-Evrard rue d' Aurillac 5, 7 rue de Saint-Flour rue de Murat rue de Mauriac rue de Pléaux - en ville - Cadastre : 1990 AD 326 à 333, 335 à 340, 341, 342, 352, 353, 415 à 418, 503 à 519, 441, 442, 445, 446, 455 à 460, 477 à 480, 635, 638 AE 7 à 91, 111 à 114, 138 à 155, 158 à 185, 188 à 217, 219 à 246, 250 à 252, 255 à 260, 324, 325, 338, 342, 343
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    du Nord Pas de Calais jusqu'en 1958 environ. La cité formait un ensemble de 340 logements par séries La cité du Planty, composée de maisons jumelles et de maisons en série, est située à la limite de la commune de Leforest et de Raimbeaucourt (59). Elle est assez éloignée de la fosse 10. Elle a été bâtie dans le premier quart du 20e siècle par la Compagnie des Mines de l'Escarpelle, comme en témoignent les logements les plus anciens de type Escarpelle 1913. On retrouve ce modèle à la Nouvelle cité du Village à Courcelles-lès-Lens ainsi qu'aux cités du Calvaire et de Folemprise à Leforest même. Les de 2, 4, 6 ou 8, composée à l'origine de 13 lots de 4 (1), 6 (11) ou 8 (1) maisons de type Camus A3 , de 26 lots de 2 logements de type 232 (5) et 233 (21), de 2 chalets individuels de type Sibylle ou Aquitaine, de 14 lots de 2 maisons semi-provisoires (SP), de 3 lots de 2 et 1 lot de 4 maisons de type 730 -732, de 3 lots de 4 de type 731-733 et enfin de 19 lots de 2 maisons de type baraque B27 qui ont été
    Référence documentaire :
    Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°15, 1/10000, 1951. Conseil Régional Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P cités du Planty, du Bois, Folemprise, du Sapin Vert et du Pas de la Ville, 1958. Carte éditée par le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, groupement d'urbanisme du Hauts-de-France, Direction de l'Information et de l'Accueil, Centre de documentation du patrimoine
    Murs :
    essentage de planches
    Description :
    La cité est desservie, depuis le village, par l'ancien chemin vicinal de Leforest à Raimbeaucourt coupées par un axe de symétrie où sont rangés les logements jumeaux de type 1913. De cet axe, on accède aux logements construits dans les années 1950 (730-732 ; 731-733 et SP) d'un côté, et de l'autre aux possèdent trois chambres et ont une superficie d'environ 70 m2. Elles sont couvertes de toit à longs pans à -sol avec garage, cave et annexes, d'un rez-de-chaussée avec vestibule, salle commune et 3 chambres , d'un étage de 3 chambres et commodités, pour une superficie d'un peu plus de 200 m2. Les constructions de 1952, de moins de 50 m2, sont couvertes de toit à longs pans. Les logements dit semi-provisoires (SP), en rez-de-chaussée, abritent deux petits logements de chacun 3 pièces et commodités pour environ 30 m2. Les plain-pieds de type 232 et 233, avec cave et alcôves, sont des logements d'environ 67 m2 ). Tous les logements disposent de jardin ou jardinet. Toutes les maisons sont en briques rouges ou roses
    Jardins :
    carré de jardin
    Localisation :
    Leforest - 1, 3 place de Salers rue de Glénat rue de Dienne rue de Saint-Cernin rue de Barriac 16, 22 rue Florent-Evrard rue d' Aurillac 5, 7 rue de Saint-Flour rue de Murat rue de Mauriac rue de Pléaux - en ville - Cadastre : 1990 AD 326 à 333, 335 à 340, 341, 342, 352, 353, 415 à
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Groupe de 2 logements à étage, de type 730-732, 24, 26 rue Florent Evrard. (cité du Planty à Groupe de 2 logements à étage, type Escarpelle 1913, 30, 32 rue Mauriac. IVR31_20036200059X Groupe de 2 logements dits Sp semi-provisoires en rez-de-chaussée, 72, 74 rue Florent Evrard Groupe de 4 logements à étage, de type 731-733, 5, 7, 9, 11 rue Mauriac (cité du Planty à Leforest Groupe de 2 logements pour pensionnés, de type 233, 1, 3 place de Salers (Leforest Groupe de 2 logements pour pensionnés, de type 232, 7, 5 rue Saint Flour (Leforest
  • Minoterie Benoit, puis Louis Capelle, puis Capelle, puis Capelle-Dubois
    Minoterie Benoit, puis Louis Capelle, puis Capelle, puis Capelle-Dubois Leforest - 117 rue Lazare-Carnot - en ville - Cadastre : 1966 AH 509, 510
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    De source orale, un magasin à grains est créé par un dénommé Benoit à la fin du 19e siècle. En 1907 former une S.A. au nom de Capelle-Dubois. Les équipements techniques du moulin sont modernisés en 1979 et emploie une vingtaine de personnes. Elle produit de la farine pour des boulangeries situées à Lille, Roubaix, Tourcoing, Calais, dans la Somme et dans l'Aisne. Le logement patronal abritait une
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Référence documentaire :
    Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°15, 1/10000, 1951. Conseil Régional Carte éditée par le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, groupement d'urbanisme du Hauts-de-France, Direction de l'Information et de l'Accueil, Centre de documentation du patrimoine
    Description :
    . L'atelier de fabrication à trois étages et élévation à travées est en brique ; il est couvert d'un toit à cour face à l'usine, est constitué d'un sous-sol, de deux étages et d'un comble et recouvert d'un toit
    Annexe :
    Chronique d'Alexandre Libert, extrait du journal de Leforest (?) sur la minoterie de Leforest  : 1894 : le 8 juin, M.Benoit négociant en grains, son, tourteaux édifie sur un terrain loué à la Cie de Chemin de Fer du Nord, un premier magasin, puis un second en 1898. 1907 : le 20 juin, M. Jean BaptisteBenoit Renault, fils du précédent, demande l'autorisation à la Cie du Chemin de Fer du Nord d'installer un moulin à proximité de ses magasins ; bail du 27 août 1907. 1928 : le 15 septembre, M. Benoit vend son moulin à M. Louis Capelle originaire de Wavrin. M. Louis Capelle démolit les premiers magasins Benoit et dès 1932 il porte la capacité du moulin à 200 quintaux par jour.L'approvisionnelment en blé de la minoterie s'effectuait alors de gré à gré entre le meunier et les agriculteurs. 1936 : le Front . Capelle doit s'équiper d'un quai de déchargement dessservi par une courte voie ferrée se raccrochant à la voie des Mines de l'Escarpelle. Les wagons de blé en sacs arrivant en gare de Leforest, sont mis en
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Atelier de fabrication, élévation sur cour. IVR31_20026200022X
  • Cité ouvrière dite cité du Bois
    Cité ouvrière dite cité du Bois Leforest - rue de Mont-de-Marsan rue de Bayonne rue de Dax rue de Pau rue de Biarritz rue de Gavarnie - en ville - Cadastre : 1990 AC 1 à 224
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    La cité du Bois est implantée par la Compagnie des Mines de l'Escarpelle, à côté de la fosse 10 mise en service en 1924 et détruite en 1991. Ce type de lotissement, composé de maisons en série et de maisons jumelles, se retrouve à la Nouvelle cité Nationale à Courcelles-lès-Lens et date de 1925.
    Référence documentaire :
    Bassin Minier du Pas-de-Calais, groupement Hénin-Liétard-Carvin, n-°15, 1/10000, 1951. Conseil Régional Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, DAIRE, Centre de documentation du patrimoine, Lille. A. P Centre Historique Minier de Lewarde : 696/1 et 2  : E. Vuillemin : le bassin houiller du Pas de cités du Planty, du Bois, Folemprise, du Sapin Vert et du Pas de la Ville, 1958. Calais, 1880. Carte éditée par le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, groupement d'urbanisme du Hauts-de-France, Direction de l'Information et de l'Accueil, Centre de documentation du patrimoine H.B.N.P.C., catalogue des types de maisons : fiche descriptive avec dessin de maison ouvrière de 2 logements, à étage, de type cité du Bois de l'Escarpelle, décembre 1925, comprenant une salle commune, une chambre au rez-de-chaussé et 2 chambres à l'étage, dessin de l'élévation de la façade sur rue et d'un
    Description :
    maisons jumelles en brique à étage de type Escarpelle 1925, maison ouvrière à étage (MO 1925) abritant et un jardin à l'arrière. Les façades et pignons sont agrémentés de jeux de brique.
    Localisation :
    Leforest - rue de Mont-de-Marsan rue de Bayonne rue de Dax rue de Pau rue de Biarritz rue de Gavarnie - en ville - Cadastre : 1990 AC 1 à 224
    Aires d'études :
    Pas-de-Calais
    Illustration :
    Maisons ouvrières de type Escarpelle 1925, vue de la rue de Dax. Au premier plan, les 14, 16 Maisons ouvrières à étage, groupées par 2, de type Escarpelle 1925, 5, 7, 9 rue de Gavarnie
1