Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Denis
    Église paroissiale Saint-Denis Lecelles - route de Roubaix - en village - Cadastre : 1805 B 0028 1821 B 0878 1885 B 0000 2003 B 0643
    Historique :
    L'ancienne église avait été construite par les religieux de Saint-Amand au lieu-dit du Pont des l'architecte valenciennois Henri Vallez (AD Nord série O 338/ 28, 29). Les boiseries du choeur ont été
    Référence documentaire :
    PLATEAUX, Alain (dir.). Les églises de la Pévèle française. Histoire et architecture du IXe au XXe
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    enclos funéraire. L'élévation reflète les deux campagnes de construction de l'édifice : le grand volume abritant la nef et les bas-côtés, précédé d'une tour-porche imposante, contraste avec celui du transept et choeur. En effet, les murs sobres des bas-côtés élevés en brique sont plus bas que ceux du choeur et du le choeur et le transept. Les bas-côtés sont éclairés par des baies simples surbaissées, alors que celles des croisillons arrondis et du choeur sont plus hautes et en plein cintre. La nef et les bas-côtés doubleaux et les bas-côtés de voûtes d'arêtes, qui ont remplacé des voûtes en demi-berceau en 1867. Des colonnes ioniques à tambours, en pierre calcaire locale appelée pierre bleue, soutiennent les arcs en plein
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Denis
    Annexe :
    AD Nord : Série C pièce 10563 lettre de M. Flescher (? prévôt de Saint-Amand-les-Eaux ?) à refluen de Mortagne à St Amand et au dela ne peut recevoir dans son lit les eaux de la rivière de l'Elnon du Hayon, 1869 * saint Amand, don des familles Cordier, 1869 * saint Louis, offert par M. Eloy réparation des chemins... de faire construire 2 ou 3 petits ponts pour écouler les eaux. mémoire concernant tranquillité... les eaux n'ont pas inondé le carreau du bâtiment de M. le curé mais les tonneaux de la cave fournil doivent servir annuellement de retraite aux poissons, D'où provient les eaux qui dégradent les recevoir dans son lit les eaux de la Scarpe en décembre, janvier et mois suivants la scarpe de nécessoité d'autres personnes m'ont assuré que les eaux d'Elnon refluent vers le village de Nivelle et de Thun et inondent considérablement les 2 communes de façon que... au mois d'avril de chaque année les eaux se ..., ces eaux ne peuvent... ? R : M. De Flescher diligente à faire relever les chemins de 2,5 pieds les
    Vocables :
    Saint-Denis
    Texte libre :
    (Belgique) (1709, 1710, 1744 et 1745) située au bord de l'Escaut, dont les eaux refluent dans la Scarpe puis ) ou non de l'église de Lecelles. L'enquête fait apparaître que les chemins permettant l'accès à
  • Village
    Village Lecelles - en village
    Historique :
    puis détruit par les Normands. Une église dédiée à saint Denis fut implantée au lieu-dit Vieille Eglise dès le 10e siècle. Jusqu'au 13e siècle, Lecelles dépend de la seigneurie de Saint-Amand, au sein du belges) sur le village de Gonsiniacas et sur la rive droite étaient installés les Atrebates (gaulois , ayant la tutelle sur le village de Gonsiniacas sauf sur les fermes de Dombrie, Choques, Wabimpré, qui
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    de la route de Roubaix et relié à Saint-Amand-les-Eaux, date de la seconde moitié du 19e siècle. Au même axe, séparés par les champs et cultures. C'est ainsi que nous avons toujours des visions larges actuel (Doc. 5). La rivière de l'Elnon coupait le village en deux. Au nord, les rues de Lasson (Doc. 6 sur la longueur de 5 quarts de lieu... Il n'existe qu'un pont pour les cultivateurs ; le pont de qu'avec chevaux et brouettes. Ce pont a été détruit par les Prussiens". Le pont des Turcs est reconstruit sud, les actuels lieux-dits du Merdinchon, Bourbetin et Rue Baudouin existent sur le cadastre de 1805 et ont été peu modifiés depuis : les fermes présentes en 1805 se sont agrandies pendant la seconde un ensemble de maisons à pans coupés qui rappellent les anciens estaminets. C'est l'établissement . Cet ensemble est complété par la salle des fêtes construite dans les années 1950 à côté de la mairie
  • Ferme de Coutan
    Ferme de Coutan Lecelles - Coutan - 515 rue du Rivage - en écart - Cadastre : 1805 B 16 1821 B 401, 402, 403, 404 1885 B 517, 522, 523, 524, 525 2003 B 0383
    Historique :
    Cette ferme était une dépendance de l'abbaye de Saint-Amand. Les traces architecturales les plus exploitent la ferme de Coutan. Ils reconstruisent les étables, les écuries, installent la brasserie, et construisent un chartil. Les cadastres successifs (1805, 1821 et 1886) permettent de dater cette évolution : le
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    (?) entourant la ferme, rappelant les dispositions avec douves des autres censes de la région. Le plan il ne reste que les murs de soubassement en pierre et grès et une brasserie sur la rive opposée, dont
  • Ferme Dombrie
    Ferme Dombrie Lecelles - 476 rue Dombrie - en village - Cadastre : 1805 C 0000 1821 C 0420 1885 C 0021(?), 0032 2003 OC 2088
    Historique :
    Cette ancienne ferme d'abbaye a été reconstruite en 1750 par les religieux de Saint-Amand. En 1792 d'un nouveau logis construit dans les années 1950.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    pierre calcaire. De très belles fausses-voûtes en pendentifs couvrent les écuries. La toiture à longs
    Illustration :
    Les travées du chartil. IVR31_20045900048X
  • Temple de protestants
    Temple de protestants Lecelles - rue de Chorette - en village - Cadastre : 2003 D 0053
    Historique :
    librement et qu´un temple protestant peut être édifié pour les communes de Maulde, Saint-Amand et Lecelles de refuge des Réformés. C´est seulement après la Révolution que les différents cultes s´exercent l'architecte roubaisien Théodore Lepers ; les plans font apparaître une véritable reconstruction impliquant le rehaussement des murs latéraux et l'abaissement de la toiture ; les travaux se poursuivent jusqu'en 1861. Des
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    semblent être les vestiges du premier édifice. Le sanctuaire est élevé en brique, l'usage de la pierre
  • Ferme Wabempré
    Ferme Wabempré Lecelles - Wabempré - 1 rue G.-Legrand - en écart - Cadastre : 1805 C 0012, 0013, 0016, 0017, 0019 1821 C 0116, 0117, 0118, 0126, 0131 1885 C 0365, 0366, 0367, 0372, 0373, 0376, 0407, 0408 2003 OC 0358, 0334, 0335
    Historique :
    Cette ferme double était une dépendance de l'abbaye de Saint-Amand. Les bâtiments actuels ont été à cette époque que l'ensemble est transformé, comme en témoignent les cadastres successifs de 1805 et 1821 : des bâtiments sont détruits, ouvrant ainsi les deux cours sur l'arrière, la grange et le
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    du portail a été inserré un cartouche portant les armes de la famille Baudrenghien (d'or à la croix
    Illustration :
    Le portail et l'aile abritant les communs transformés en logements ouvriers. IVR31_20095903387NUCA Cartouche au-dessus du portail portant les armes de la famille Baudrenghien. IVR31_20095903388NUCA
  • Presbytère
    Presbytère Lecelles - route de Roubaix - en village - Cadastre : 1805 B 0030 1821 B 075 1885 B 0000 2003 OB 0644, 0645
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    chaînage en pierre éclaire la cage d'escalier. Les autres baies donnant sur la cour sont hautes et larges
  • Maison
    Maison Lecelles - 478 rue Neuve - en village - Cadastre : 2003 OB 1527
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
  • Ferme de Choques
    Ferme de Choques Lecelles - Choques - rue de Choques - en écart - Cadastre : 1805 C 0052, 1821 C 0358, 0362 1885 C 0208, 0211 2003 C 0167, 0164, 0163, 0165, 0151
    Historique :
    Cette cense est citée dès 1509 (AD Nord 12 H 259). Les bâtiments visibles aujourd'hui datent de 1751-1771, comme en témoigne une poutre dédicace de la grange : le logis, les écuries et la boulangerie (fournil) sont construits en 1751-1752 et la grange en 1771. Les cadastre du 19e siècle permettent de lire ) ont été construits entre 1805 et 1821. A cette même époque, l'aile abritant les écuries et le logis soldats anglais pendant la Seconde Guerre mondiale. Les douves ont été bouchées à une date inconnue.
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    alternant pierre et brique, en partie cimenté. De part et d'autre du pigeonnier sont situées les étables et corps de logy et toutes les ecuries boulangery en 1751 et 1752 la grange en 1771 ami lecteurs priez pour
  • Enclos funéraire
    Enclos funéraire Lecelles - rue Neuve route de Roubaix - en village - Cadastre : 2003 OB non cadastré
    Canton :
    Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
    Description :
    -bahut, le monument commémorant les morts de la Première Guerre mondiale et un monument rendant hommage
  • Présentation de la commune de Lecelles
    Présentation de la commune de Lecelles Lecelles - en village
    Historique :
    été construit par les communes de Maulde, Saint-Amand et Lecelles, sur un plan de l'architecte par la salle des fêtes construite dans les années 1950 à côté de la mairie. Une communauté
    Annexe :
    Le repérage du patrimoine bâti de Lecelles. Les maisons Le bâti de la commune s'organise en Tournai) et les rues principales (rue des Fèves, rue de Chorette). Les maisons sont souvent en retrait par rapport à la rue et non mitoyennes. Les maisons et les fermes sont disposées en alternance, en particulier sur la route de Roubaix qui s'est lotie depuis le milieu du 18e siècle. Les fermes de taille moyenne Baudoin et à l'est, le long de la route de Roubaix. Les fermes les plus anciennes et les plus importantes (anciennes fermes abbatiales) sont isolées (Coutan, Choques, Wabimpré, Dombrie). Parmi les quelques maisons (fig. 9). Les fermes Quatre fermes sont d'origine abbatiale : les censes de Choques (IA59002000 rappelons simplement ici leur particularité. Choques Cette cense est citée dès 1509 (AD Nord 12 H 259). Les siècle et d'écuries et porche-pigeonnier datés 1829. Les écuries conservent de très belles voûtes en souches de cheminée décoratives). Les communs ont été restaurés et adjoints d'un fournil. La seconde ferme
    Texte libre :
    puis détruit par les Normands. Une église dédiée à saint Denis fut implantée au lieu-dit Vieille Eglise dès le 10e siècle. Jusqu'au 13e siècle, Lecelles dépend de la seigneurie de Saint-Amand, au sein du belges) sur le village de Gonsiniacas et sur la rive droite étaient installés les Atrebates (gaulois , ayant la tutelle sur le village de Gonsiniacas sauf sur les fermes de Dombrie, Choques, Wabimpré, qui
    Illustration :
    Ferme, 1608 route de Tournai, les écuries. IVR31_20045900103X
1