Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison de brasseur
    Maison de brasseur Landas - 69 rue Albert-Lagache - en village - Cadastre : 1818 A 110, 111 2003 C 127
    Historique :
    brassicole en 1932, date à laquelle la société des Eaux thermales de Saint-Amand-les-Eaux réalise un bière fabriquée à Denain continuent jusqu'en 1946. Les bâtiments ont été reconstruits vers la fin du 19e
    Annexe :
    établissements sera fait en pierres dures rejointoyées au ciment avec pente vers la citerne étanche. Les eaux plan des lieux ; le procès-verbal de commodo et incommodo auquel la demande a été soumise ; les avis de des tiers et aux conditions suivantes. Les foyers des chaudières seront mis en communication avec une cheminée dépassant d'au moins 2m les toits voisins dans un rayon de 50 mètres. L'atelier des chaudières n'aura pas d'ouverture dans les murs latéraux et sera terminé supérieurement par une cheminée d'appel qui touraille n'aura pas d'ouverture dans les murs latéraux ; elle sera terminée supérieurement par une cheminée 2m les toits voisins dans un rayon de 50 mètres. Les murs mitoyens seront protégés par des contre -murs contre le voisinage des chaudières, bacs, carneaux, foyers et cheminées, de manière à les . Les drêches seront enlevées chaque jour. Article 2.- L'administration se réserve le droit de prescrire , en tout temps, les mesures de précautions et les dispositions qu'elle jugerait utiles dans l'intérêt
  • Minoterie dite moulin de Landas
    Minoterie dite moulin de Landas Landas - 664, 668, 668 bis, 682, 686, 702 rue du Maréchal-Leclerc - en village - Cadastre : 2003 B 737, 738, 739, 944
    Historique :
    jusqu'en 1948-1949. Les travaux sont réalisés par l'entreprise "Cyril Navez & frères" à Saint-Amand-les Bléharies (Belgique), réalise les plans d'une seconde maison ("villa") patronale, comme en témoignent les -Eaux. Vers 1963, un nouveau bâtiment industriel de taille imposante (30 m de long, 9, 5 m de large et personnes. Reprise par une société de la région de Loire, puis par la société " Les moulins de Paris qualités de farines (marques déposées "Froment neige", "Fromentel", "Fromendor", etc.) pour les "ménages extension ainsi que le bâtiment des bureaux sont actuellement divisés en plusieurs logements. Les grands
    Description :
    L'entrée du site est marquée par les deux bâtiments les plus anciens : le 1er, à usage mixte à passé à l'eau forte pigmentée rouge, des linteaux peints en blancs et un oculus en pignon. Les de nombreuses lucarnes. Les autres bâtiments sont construits successivement en arrière du bâtiment sobriété, renforcée par l'utilisation d'épais linteaux en béton armé pour les ouvertures. Seule, la haute
  • Présentation de la commune de Landas
    Présentation de la commune de Landas Landas - en village
    Historique :
    , à laquelle les abbayes de Saint-Amand, Marchiennes, Cysoing achètent leur protection, de même que le , connaît une histoire mouvementée : elle est saccagée au début de la guerre de Cent Ans par les troupes du transition des Pays-Bas bourguignons aux Autrichiens. Enfin, les Prussiens la saccagent vers 1815. Son chapitre de la cathédrale de Tournai. Les sires et barons de Landas auraient établi leur château sur une de Landas qui en sont les seigneurs au début du 15e siècle. La seigneurie de L'Espesce serait un prend de l'importance par les acquisitions de terres que ses possesseurs, les Sénellart de Douai, font à comme bien national. Le nouvel acquéreur le revend au retour des émigrés. Les descendants de Bretel place Verte (actuelle place Roger-Salengro) est alors utilisé par les soeurs dispensant l'éducation aux jeunes filles (notice IA59002751). En 1928, l'école privée Sainte-Bernadette (notice IA59002748) est ´avènement d'une ère agricole, artisanale et industrielle prospère : en raison du blocus napoléonien sur les
    Référence documentaire :
    quelques notes sur les communes du canton). Lille : Etablissements Douriez-Bataille, 1959.
    Annexe :
    Repérage du patrimoine bâti de Landas Les fermes. Les nombreuses fermes de la commune ont été Communauté du Pays de Pévèle. Les 15 notices monographiques réalisées à cette occasion (versées dans la base carbonifère (disposition rare). En 2006, 62 fermes ont été repérées. Parmi les 19 fermes à cour fermée (ou la rue (dont 1668, rue du Quesne et 982, du Hennoy). Les fermes dites "en équerre" ou "en L systématique en habitation, leur taille modeste facilitant les transformations de volume et d'usage. La entravé les activités agricoles. Les relevés de l'Inventaire montre qu'une des préoccupations principales (parfois surélevé pour le logis) les divers corps de bâti afin de permettre le passage "à pieds-secs" d'un trottoir de brique à chant et d'une cour pavée de grès. Les 14 cours pavées recensées sont généralement couvertes de grès taillé en pavé ou en moellon (les plus anciens). La ferme (605, rue du Général-de-Gaulle valeur les nombreux vestiges d'une technique de mise en oeuvre traditionnelle localement disparu : le pan
    Illustration :
    Les haras du Hennoy : des écuries construites vers 1950. IVR31_20095902010VA Les Haras du Hennoy : l'atelier. IVR31_20095902012XA
1