Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation de la commune de Flines-lez-Raches
    Présentation de la commune de Flines-lez-Raches Flines-lez-Raches
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Le site de Flines-les-Râches a connu une occupation dès l'époque protohistorique, comme en témoigne les découvertes de tuiles et poteries, dont les fabriques (figulina) ont donné le nom de la commune . Une abbaye cistercienne est fondée vers 1234 à Orchies par Marguerite de Constantinople, comtesse de Flandre, puis transférée à Flines vers 1251. Cette abbaye fut le lieu de sépulture de plusieurs comtes de Flandre de la dynastie de Dampierre. Démolie à la Révolution ; les derniers vestiges ont disparu au milieu du XIXe siècle. Les cisterciennes se rattachent à la Congrégation de la Sainte-Union et ouvrent en ). La "Mer de Flines" apparaît dans les textes en juillet 1242, date à laquelle cet étang est donné par acte de Wagon de Douai, bailli de Marguerite de Dampierre, à l'abbaye de l'Honneur-Notre-Dame , installée à Orchies. Les religieuses de l'abbaye ont contribué à l'assainissement de cette zone marécageuse . Le creusement du Noîrot a permis de vider le trop-plein de l'étang, le drainage et l'irrigation des
    Référence documentaire :
    LEMAIRE, Roland (dir.). Carte archéologique de la gaule. Le Nord (59). Paris : Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Ministère de la Culture, Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Maison des Sciences de l'Homme, 1996. DELIGNE, Chloé. La vallée de la Scarpe inférieure au XIIe et XIIIe siècles, Gestion et aménagement des eaux. Douai : Société archéologique de Douai, 1998. HEDDEBAUT, Monique. Sur les traces du mobilier de l'abbaye de Flines. Pays de Pévèle. n° 53, 2003 DELMAIRE, Roland (dir.) Carte archéologique de la Gaulle. Pré-inventaire archéologique publié sous la responsabilité de Michel Provost, Professeur à l'Université d'Avignon. Le Nord, 59. Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Ministère de la Culture, Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, C.N.R.S., avec l'AFAN. Fondation Maison des Sciences de l'Homme, Paris 1996.
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Flines-lez-Raches
    Annexe :
    difficile de ne pas reconnaître dans cette conformation le schéma d´une petite agglomération routière (le première guerre. Il ne reste pas de traces de l´exploitation à Flines. Durant la période de l´entre-deux L´occupation antique à Flines L´occupation antique à Flines La commune actuelle de Flines-lez et de Tournai, est matérialisée par le courant de Coutiches qui coule de Faumont à Marchiennes en traversant la commune de Coutiches, juste au nord de Flines. Un affluent aujourd´hui bien modeste porte d ´ailleurs le nom de « Guérondelle », très probablement dérivé du celtique « equoranda », toponyme bien connu en Gaule et systématiquement associé à des limites de cités. De nombreuses trouvailles ont été faites à Flines au XIXe s. comme en témoigne la Carte Archéologique de la Gaule 59 (Delmaire 1995, p. 249 -252). On signalera entre autres le site de la « Mer de Flines », un petit étang qui a livré jadis de récentes, reprises de manière intensive depuis 2002 par E. Louis et R. Delimage ont multiplié la
    Illustration :
    La propriété de M. Dransard, actuellement tranformée en mairie. IVR31_20075900199NUCB L'exploitation de la mine, carte postale sans date (Archives privées). IVR31_20075900204NUC La graineterie Lecelles ou entreprise de semence Legland rue de la gare (aujourd'hui angle rue du La graineterie Lecelles ou entreprise de semence Legland et les maisons d'ouvriers, rue de la gare L'usine de semence Léon Legland, carte postale n°I : moteur à gaz pour calorifère séchant les L'usine de semence Léon Legland, carte postale n°2 : l'arrivée des marchandises, carte postale sans L'usine de semence Léon Legland, carte postale n°3 : le sechoir à betteraves, carte postale sans L'usine de semence Léon Legland, carte postale n°4 : appareils pour le nettoyage des betteraves L'usine de semence Léon Legland, carte postale n°5 : tarrare et aspirateur pour blés et avoine L'usine de semence Léon Legland, carte postale n°6 : une batterie de trieurs pour blés, avoine
  • Ancien couvent de soeurs de la Sainte-Union du Sacré-Coeur
    Ancien couvent de soeurs de la Sainte-Union du Sacré-Coeur Flines-lez-Raches - rue Delhaye - en ville - Cadastre : 2007 A 7868
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Genre :
    de soeurs de la Sainte-Union du Sacré-Coeur
    Historique :
    Les cisterciennes de Flines se retirent de l'abbaye et émigrent en 1792. Elles reviennent dès le Douai. Ensuite, elles se rattachent à la Congrégation de la Sainte-Union. Le pensionnat de Flines ministre de l'Instruction publique, il apparaît clairement que les relations entre l'Etat et les congrégations sont tendues, en particulier avec les Petits frères de Marie présents à Flines. La loi du 7 Lespagnol qui le restitue ensuite. L'édifice est actuellement sans affectation. Un projet de réutilisation
    Référence documentaire :
    Voir aussi la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine : dossier 1999/008/0035 : acquisition du reliquaire de Saint-Hubert par le musée de Douai, estimation, Macé de Lépinay François, 1981. HEDDEBAUT, Monique. L'abbaye de Flines : ruptures et continuités. HEDDEBAUT, Monique. L'abbaye de Flines : ruptures et continuités. Pays de Pévèle. n° 58, 2005, pp. 37-43.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    pas d'en attribuer la fonction de salle de classe (fig. 14). Le porche et l'aile est en retour (de la maison de l'aumônier attenante (actuellement propriété différente) (fig. 4) sont placés sur la rue, en bordure de parcelle et le jardin est situé à l'arrière du bâtiment (fig. 5). Le plan de l'édifice s'organise autour de deux cours rectangulaires (fig. 6, 7) qui avaient pour fonction d'accueillir des préaux . L'accueil se fit dans le bâtiment central (fig. 8), qui est à deux niveaux avec comble et porte un décor de par un jeu de couleur des briques de chaînage encadrant les ouvertures des différents niveau et un pignon saillant au niveau des combles qui met en valeur la niche accueillant une statue de la Vierge. Une autre niche abritant une statue de la Vierge est placée sur l'élévation nord du bâtiment méridional (fig . 11). A l'étage, ce bâtiment accueille des chambres (fig. 12). La présence de cheminées habillées d'un . Les ailes sur rue situées de chaque côté sont en rez-de-chaussée ; elles présentent une pièce éclairée
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Ancien couvent de soeurs de la Sainte-Union du Sacré-Coeur
    Illustration :
    La maison de l'aumônier et le couvent, carte postale. IVR31_20095901389NUCAB Les communs du couvent et la maison de l'aumônier attenante. IVR31_20095903371NUCA Le rez-de-chaussée de l'entrée principale. IVR31_20095903373NUCA La travée centrale de l'entrée principale. IVR31_20095903374NUCA La cour orientale : le rez-de-chaussée de l'aile nord, le porche et l'amorce de l'aile (est) en Une salle de classe (?). IVR31_20095903370NUCA Vue générale de la cour orientale : l'aile sur rue, les communs, l'accès au jardin, l'aile Une salle de classe. IVR31_20095903342NUCA Le couloir desservant les salles de classes du premier étage du bâtiment sud. IVR31_20095903340NUCA Les combles de la cour ouest. IVR31_20095903350NUCA
  • Maison
    Maison Flines-lez-Raches - 247 boulevard des Allies - en ville - Cadastre : 2007 A 0378
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Construite au cours du troisième quart du 20e siècle, cette maison est très représentative de l'architecture flinoise de cette période.
    Description :
    Cette maison est située sur le boulevard des Alliers, en retrait de la rue. Inscrite dans son jardin, cette maison, de plan en L, s'élève sur deux niveaux : rez-de-chaussée et étage. Les murs sont en , de forme rectangulaire, ont des encadrements en béton peint, et son pourvues de volets roulants dont le coffrage est intégré dans l'encadrement. En arrière de parcelle se trouve le garage, en brique également. La forme particulière de la maison, ainsi que sa disposition dans la parcelle, par rapport au garage, donnent une succession de trois ressauts lorsque l'on regarde la façade principale depuis la rue
  • Maison dite maison Lespagnol
    Maison dite maison Lespagnol Flines-lez-Raches - 48 rue des Résistants - en ville - Cadastre : 2007 A 6821
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Cette maison de maître a été construite pour la famille Lespagnol, propriétaires de la brasserie située en face. Les inscriptions permettent de dire que cette maison a été construite en 1901 par
    Description :
    Cette maison de maître, située en plein centre du bourg et face à la brasserie familiale, est en reposant sur de larges consoles, des fenêtres à meneaux (?), un décor de céramique, un chéneau sur toupies
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Elévation antérieure de la maison Lespagnol. IVR31_20095902064VA Elévation postérieure de la maison Lespagnol. IVR31_20095902072VA
  • Série de 6 maisons jumelles
    Série de 6 maisons jumelles Flines-lez-Raches - 83- 93 boulevard des Alliés - en ville - Cadastre : 2007 A 1338 parcelles 1338 à 1349
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Maisons en série datant de la première moitié du 20e siècle.
    Description :
    Série de maisons doubles, en alignement sur le boulevard des Alliers, situées dans la partie nord -ouest du village. Des jardins sont situés à l'arrière de la parcelle. Les façades principales, sur rue , sont animées par des jeux de briques différents d'une habitation à l'autre : damiers de briques rouges et briques ciment, bandeaux alternant deux couleurs de briques, etc. Les ouvertures sont couvertes d'un arc surbaissé. Elles ont été modifiées par la pose de volets roulants. Les toits, à deux pentes
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Série de 6 maisons jumelles
    Illustration :
    L'ensemble des maisons, au moment de leur achèvement (?), carte postale. IVR31_20075900216NUCB
  • Maisons dites villas de menuisier (4)
    Maisons dites villas de menuisier (4) Flines-lez-Raches - rue du Deux-Septembre - en ville - Cadastre : 2007 A 4555, 4556, 4557, 4558
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    Maisons construites dans les années 1950, appelées villas de menuisier, corps de métier fort
    Description :
    Ensemble de quatre villas, situées à l'extrémité ouest du bourg, sur la rue du Deux-Septembre . Chacune d'entre elles est situées en milieu de parcelle, et ceinturée d'un mur de clôture. Elles se composent de trois niveaux : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, et pour deux d'entre elles un étage de comble. De volumes identiques, elles se diférencient par leur disposition extérieure sous un porche (lui-même en arc en plein cintre ou de forme rectangulaire) ou inscrite sous une , sont couvertes de tuiles mécaniques vernissées, pourvues d'épis et de rives de faitage.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Titre courant :
    Maisons dites villas de menuisier (4)
    Appellations :
    villas de menuisier
    Illustration :
    Vue générale de l'alignement des maisons. IVR31_20085900861VA
  • Poste
    Poste Flines-lez-Raches - 78 rue des Résistants - en ville - Cadastre : 2007 A 937
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    bâtir situé rue Neuve pour la construction d'un bureau de poste, qui jouxte la mairie, aménagée en même temps. Les travaux de construction d'un bureau de poste et d'un dépôt de pompe, d'agrandissement de la mairie sont réalisés par l'entrepreneur Herchy sous la direction de l'architecte Emile Duforest, à Douai , membre de la Société Archéologique du Nord de la France, directeur et vérificateur des travaux entre 1907 salle à manger est transformée en cabine de téléphone, la cuisine devient la salle du facteur, la remise
    Description :
    Edifice s'apparentant à une maison de ville. Seule, la façade-pignon à faux redent néo-régionaliste
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Plan du projet de construction de la poste, élévation antérieure, 1907, Emile Duforest, architecte Plan du rez-de-chaussée du projet de construction de la poste, 1907, Emile Duforest, architecte Elévation antérieure de la Poste, actuellement siège des Sapeurs-Pompiers. IVR31_20095903393NUCA Vue générale de la tour des sirènes des pompiers. IVR31_20075900196NUCA
  • Maison
    Maison Flines-lez-Raches - rue du Cattelet - en ville - Cadastre : 2007 A 7160
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Description :
    Cette villa est située dans le hameau du Cattelet, au sud-est de la commune, à l'angle de deux voies de circulation, au milieu d'une grande parcelle. L'édifice est de plan rectangulaire simple. C'est l'adjonction de bow-windows peu saillants, d'un porche d'entrée, le jeu des différents niveaux, des toitures et du décor régionaliste (néo-normand) qui en font un édifice rare sur la commune de Flines-lez-Raches.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Vue générale de trois quarts. IVR31_20085900369XA Elévation antérieure de la maison de style régionaliste. IVR31_20085900367XA
  • Église paroissiale Saint-Michel
    Église paroissiale Saint-Michel Flines-lez-Raches - place Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2007 A 0803
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    effectués en 1970 et 1975 ont permis la restitution de l'édifice initial, construit vers le Xe ou le XIe siècle, composé de l'actuelle nef et d'étroits bas-côtés. Le clocher fut adjoint à l'édifice primitif peu de temps après, puis englobé dans l'église à l'occasion d'agrandissements successifs des côtés nord , sud et du choeur. Les agrandissements successifs de l'église se sont faits lors de la construction puis de l'essor de l'abbaye ; l'église est agrandie au XIIIe ou XIVe siècle au sud par la construction l'actuel, construit au XVIIe siècle. Des travaux de réparation à la toiture sont réalisés tout au long du en 1899 (AD Nord O235/63) (fig. 4) qui construisit également le bureau de poste en 1907. Le dernier agrandissement a lieu en 1851-52 par l'élargissement des bas-côtés du choeur, la reconstruction de la partie nord homogénéisé par un enduit blanc, cachant les lambris de couvrement en bois.
    Référence documentaire :
    Dossiers de la Médiathèque du patrimoine : http : //www.mediatheque-patrimoine.culture.gouv.fr/fr /059/2005 : plan archéologique de l'église, Guët Georges, 1907. - 1996/025/0735 - 1999/008/0035  : devis de restauration des deux demi-reliquaires formant un coffre, Macé de Lépinay François, 1980 . - 2003/019/0040 : restauration de l'édifice et création d'une fresque contemporaine, Blin Jean-Pierre BARBIEUX José. L'église Saint-Michel de Flines-les-Râches. Revue du Nord. Tome LXV, n° 256 BARBIEUX José, DEMOLON Pierre. L'église Saint-Michel de Flines-les-Râches. Les Amis de Douai. Tome HEDDEBAUT, Monique, VAN BERLEERE, Guy. Pièces armoriées et sculptures sur bois de l'église Saint -Michel de Flines-les-Râches. Pays de Pévèle, n° 61, 2007, pp. 27-33. L'église de Saint-Michel de Flines-les-Râches raconte près de 10 siècles d'évolution architecturale Archéologie et Patrimoine. Lumière sur Saint-Michel de Flines-les-Râches. La Voix du Nord, 24
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'édifice visible aujourd'hui est une église-halle adjointe d'une tour-clocher, de plan rectangulaire d'environ 32 m de long sur 22 m de large, orienté est-ouest, précédé d'un porche. Sur le sur des plaques de calcaire ont été insérées dans la maçonnerie ; la première est illisible, de la deuxième subsiste "le bien d'avtrvy", "donne av pavvre vovs n apavvr" et la date de 1561. L'élévation ouest a été remaniée dans ses ouvertures. Le choeur a une abside à trois pans et est flanqué de bas-côtés . L'élévation est en brique sur un soubassement en grès. La tour, de plan presque carré de 6 m de côté s'élève sur 13 m et a un appareillage de grès équarri et de tuiles romaines de récupération ; son étage supérieur est couvert d'une voûte d'arête. L'élévation est divisée en quatre vaisseaux de largeur irrégulières, délimitées par des colonnes aux fûts cylindriques, ornés de chapiteaux en pierre de Tournai, à sont tous couverts de lambris en berceau brisé lambrissés enduits. Les corbeaux portent des ornements
    Localisation :
    Flines-lez-Raches - place Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2007 A 0803
    Annexe :
    Liste sommaire des objets mobiliers - statue d'évêque : en ronde bosse, en pied, traces de ont étés brisés et la base sciée. Hauteur = 80 cm, largeur de la base = 25,15 cm. Statue classée au titre objet le 25/07/1975. Bas-côté nord, de l'ouest vers l'est : Chapelle de la Vierge (XIXe siècle contemporain (1948) : Notre-Dame de Flines, saint Bernard et la comtesse Marguerite de Constantinople Bas-côté sud, de l'est vers l'ouest : Chapelle Sainte-Thérèse (1561) : - poutre de chêne datée 1683 - corbeau sculpté aux armoiries de Philippine de Torck, abbesse de Flines de 1561 à 1571 : blason d'azur à sautoir - pierre tombale d'une religieuse des Dames de Flines (morte en 1709). - fonts baptismaux, grès , datés 1554 Chapelle Notre-Dame de Lourdes (XIIIe siècle) : - pierre d'autel provenant d'une ancienne chapelle de l'église - tableau Le Bon Samaritain, Raymond (?) Tellier Chapelle Saint-Michel - autel - statue de Saint-Michel terrassant le démon, bois, XVIIIe siècle - statue de la Vierge, bois doré, XVIIIe
    Illustration :
    Projet d'agrandissement de l'église, plan, Delval architecte,1851 (AD Nord : Série 2O 335 Projet d'agrandissement de l'église, coupe, Delval architecte, 1851 (AD Nord : Série 2O 335
  • Village
    Village Flines-lez-Raches
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Description :
    Du point de vue géologique, Flines fait partie du bassin éocène d'Orchies où se rencontrent des formations de landénien (sables d'Ostricourt) et d'yprésien (argile d'Orchies) masquées par des formations sableuses (au nord, le bois de Flines) et des alluvions modernes (au sud, la vallée de la Scarpe). Les commune actuelle de Flines-lez-Raches se situe sur le territoire antique des Atrébates, à la frontière la limite des diocèses d´Arras et de Tournai, est matérialisée par le courant de Coutiches qui coule de Faumont à Marchiennes en traversant la commune de Coutiches, juste au nord de Flines. Un affluent aujourd´hui bien modeste porte d´ailleurs le nom de "Guérondelle ", très probablement dérivé du celtique "equoranda", toponyme bien connu en Gaule et systématiquement associé à des limites de cités. La "Mer de Flines" (fig. 1 et 2) est une étendue d'eau de trois hectares, d'environ 600m de périmètre, alimentée par des sources ; le trop-plein est évacué par le Manchon jusqu'au Décours, à l'entrée de Marchiennes. Le
    Annexe :
    Analyse de l'évolution du village au XIXe et XXe siècles . Le dépouillement rapide des matrices cadastrales ont permis de relater brièvement l'évolution du village aux XIXe et XXe siècles : En 1807-1808 cadastrales de 1830 indiquent un total de 686 maisons, dont la moitié se concentre sur la section appelée Mer de Flines (lieux-dits Mer de Flines, Jardins de Montreuil, au Thielloy, Saul Cordier, Bosquet du Roi , Saul du Roy). L'industrie se compose d'une forge, de trois moulins à vent à farine, de deux brasseries une inflation plus prononcée : 150 habitants et 140 maisons. Cela se traduit par des alignements de maisons, pour celles construites entre 1950 et 1970, et plus récemment, entre 1990 et aujourd'hui, par de
    Illustration :
    La Mer de Flines, début du 20e siècle. IVR31_20075900211NUCB La Mer de Flines, début du 20e siècle. IVR31_20075900210NUCB Vue générale de la rue Neuve au début du 20e siècle. IVR31_20075900214NUCB La place de la (nouvelle) mairie (au fond), début du 20e siècle (?). IVR31_20075900213NUCB La bergerie de l'abbaye. IVR31_20075900225NUCA Vue partielle de la ferme située 64, rue du Moulin. IVR31_20085900372XA Vue générale de la place. IVR31_20085900366XA Alignement de maisons sur la place et l'ancienne auberge (au fond, à gauche). IVR31_20085900863VA
  • Maison
    Maison Flines-lez-Raches - 67 rue du Moulin - en ville - Cadastre : 2007 A 7881
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    La tradition orale indique que cette maison a été occupée au début du 20e siècle par un marchand de
    Description :
    Cette maison, de type urbain, est couverte de brique de parement sur un soubassement en pierre calcaire dite pierre bleue, également utilisée pour les larmiers et clés, dont certaines sont en pointe de diamant. La croupe est en tuile mécanique plombifère, éclairée par une lucarne rampante couverte de zinc en écaille de poisson. La singularité de cette habitation réside en la diversité des menuiseries des ouvertures, formant un véritable catalogue, ce qui a laissé supposer qu'il s'agissait d'une maison de de marchand de bétail.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue générale de la maison possédant une fenêtre au châssis chantourné. IVR31_20085900370XA
  • Deux maisons en série
    Deux maisons en série Flines-lez-Raches - 6-8 rue Delhaye - en ville - Cadastre : 2007 A 7359, 7368
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Description :
    Maison de ville mitoyenne, alignée en bordure de la rue Delhay, dans le centre bourg de Flines. Son garage, en rez-de-chaussée, lui est attenant. La façade principale, en brique, est agrémentée d'un soubassement porté en surépaisseur, imitant un appareillage en pierre de taille régulier. La maison se compose de deux travées, aux encadrements en arc surbaissé. Les ouvertures sont pourvues de châssis en bois sculpté et chantourné, et sont closes de volets roulants, dont les coffrages ont été intégrés aux encadrements. Des éléments de décor sont portés en façade par l'utilisation de la brique en céramique émaillée , soulignant les linteaux des ouvertures, agrémentant un bandeau entre fenêtre et porte au rez-de-chaussée, et formant des losanges entre les fenêtres de l'étage. Le chéneau est également travaillé : il alterne des briques en céramique de couleur et les consoles à toupies portant le débord de toiture. Le toit à longs pans est couvert de tuile mécanique. Cette maison est représentative des maisons jumelles urbaines du
    Étages :
    rez-de-chaussée
  • Auberge, actuellement maison
    Auberge, actuellement maison Flines-lez-Raches - place Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2007 A 1030
    Copyrights :
    (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général
    Historique :
    portant la date, placée sous la niche, qui abritait une statue de Saint-Michel, volée dans les années 1980 . L'édifice a changé de destination depuis une dizaine d'années et est devenu une maison d'habitation.
    Description :
    L'élévation de cet édifice est en brique sur un soubassement en grès, l'usage de la pierre étant réservé au larmier, au chaînage, aux encadrement des baies, en plein cintre pour le rez-de-chaussée et en arc surbaissé pour l'étage carré. La toiture à deux pans avec pignon découvert est couverte de tuile flamande mécanique vernissée. L'élévation postérieure est en brique. La maison est adjointe de communs en rez-de-chaussée, en brique sur soubassement en grès.
    Localisation :
    Flines-lez-Raches - place Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2007 A 1030
    Illustration :
    Etage carré avec cartouche portant la date (1689) et la niche destinée à accueillir la statue de La niche et le cartouche de dédicace. IVR31_20095903401NUCA
1