Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Tube de Crookes avec roue à aube

Dossier IM59002847 réalisé en 2014

Fiche

Instrument de démonstration en électrodynamique.

Fin XIXème siècle.

Dénominations instrument de démonstration en électrodynamique
Aire d'étude et canton Nord - Pas-de-Calais - Tourcoing-Nord
Adresse Commune : Tourcoing
Adresse : 80 boulevard Gambetta ,

Le tube ne porte aucune marque de fabricant mais le travail du verre permet une datation à la fin du XIXème siècle.

Le "Catalogue du matériel scientifique des lycées et collèges de garçons " de 1884, mentionne à la page 22, qu'il est nécessaire d'acheter plusieurs tubes de Crookes, mais sans préciser lesquels, et indique que le prix est fonction de la taille.

Crookes se met à inventer des tubes à partir de 1876. Si leurs fonctions sont un peu différentes (le tube avec la croix de malte ou celui avec la roue à aube permettent de détecter, d'autres servent à prouver que le flux est chargé d'électricité négative, qu'il peut être dévié par un aimant, ou encore qu'il est capable de rougir et de faire fondre une tige de platine placé sur son parcours...), ils ont tous comme point commun d'être en verre, d'être sous un vide poussé, de posséder une cathode en forme de disque et une (ou plusieurs) anode(s). Ces tubes sont encore appelés tubes à cathode froide. La différence de potentiel entre la cathode et l'anode est élevée, généralement plusieurs milliers de volts. Elle est obtenue à l'aide d'une bobine de Ruhmkorff, d'une machine électrostatique ou d'une batterie de piles.

Ces travaux sont à l'origine des tubes cathodiques utilisés pendant longtemps dans les téléviseurs.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle

L'appareil est composé d'un tube en verre dans lequel un vide très poussé a été fait. Il contient deux petits rails parallèles en verre sur lesquels une roue à aube avec des palettes en mica peut se déplacer. La taille des deux électrodes, placées à chaque extrémité du tube, est calculée de manière à ce que leur extrémité soit à la même hauteur que les ailettes de la roue.

Lorsqu'on alimente le tube, la roue à aube, placée sur la trajectoire du flux électrique, se met à tourner. Le sens de rotation est à l'opposé de la cathode, ce qui suggère que les rayons qui mettent la roue en mouvement en sont issus. Ils prendront donc le nom de rayons cathodiques. Lorsque l'on inverse le sens du courant, le mouvement de la roue s'inverse également.

Catégories enseignement
Matériaux glace claire
mica
métal
Mesures l : 27.0 cm
h : 12.0 cm
Précision dimensions

La hauteur donnée est celle du tube, sans la base.

(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général - GIRARD Karine
Karine GIRARD , né(e) GIRARD (02 septembre 1967 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.