Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Rue Mathieu Dumoulin et avenue du Clos

Dossier IA59005001 réalisé en 2012

Fiche

Voir

Ces deux rues, situées dans le prolongement l'une de l'autre, ont été créées après la destruction de l'abbaye, dont le vivier et les jardins occupaient le terrain au nord de la ville. Cette destruction a vraisemblablement permis la naissance d'une politique d'aménagement de la ville qui apparaît dès le milieu du XIXe siècle avec la volonté de gestion des canaux d'irrigation, issus du déplacement de la Scarpe et de ses différents affluents traversant les îlots du centre ville.

Dénominations rue, avenue
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Saint-Amand-les-Eaux
Adresse Commune : Saint-Amand-les-Eaux
Adresse : rue Mathieu-Dumoulin , avenue du Clos
Adresse Cadastre : 1817 791, 798, 798 bis, 795

Plusieurs longues parcelles horizontales (795 (?), 798 et 798bis, 791) situées entre l'échevinage (à l'ouest) et la Drève du château (à l'est) sont rectifiées pour constituer la rue Mathieu-Dumoulin. Pour cette création, des canaux - aménagés au Moyen Age (?), lors de la création du Vivier du Clos, le jardin de l'abbaye, entre le courant Le Manquet (à l'ouest) et la rivière de la Scarpe (à l'est) et devenus obsolètes - sont recouverts.

L'avenue du Clos, situé dans le prolongement de la rue Mathieu-Dumoulin, reprend le tracé de la drève du Château, qui longeait l'abbaye et aboutissait au "Petit Château" qui semble avoir remplacé le Château de la Motte, avec une emprise moins large que la drève, l'avenue étant asséchée des canaux d'irrigation la bordant.

Le recensement de population de 1906 recense dans l'avenue du Clos 43 maisons, accueillant 45 ménages et 155 individus, la rue Mathieu-Dumoulin compte 17 maisons, accueillant 17 ménages et 66 individus.

La plupart des maisons, de styles éclectiques, y est construite entre 1880 environ et 1920 et un ensemble d'immeubles a été construit vers 1963 près de la piscine.

Ces rues constituent longtemps la limite du développement concerté de la ville vers le nord ; il faut attendre les années 1980 pour voir se lotir d'immeubles collectifs la partie nord du "Vivier du Clos" vers le faubourg de Tournai.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle , daté par source

Ces deux rues rectilignes relient le centre ville à la sortie est de la ville. La première piscine - bains douches de la commune a été établi pendant l'Entre-Deux-Guerres au bout de l'avenue du Clos.

Elles abritent le florilège des maisons les plus éclectiques de la commune, construites entre 1880 et 1970.

(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général - Luchier Sophie