Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Brillon

Dossier IA59004345 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'études Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut
Adresse Commune : Brillon

Le nom de la commune, Brillon, vient peut-être de l'anthroponyme romain Berullius. Dans les années 1960, des travaux de fondations permettent de mettre à jour des vestiges gallo-romains. Une motte castrale est également localisée sur le territoire de la commune. En 871, à la demande de l'abbé Gazlin, Charles le Chauve cède à l'abbaye d'Elnone de Saint-Amand 8,5 manse de terres in Brilliane. Cette donation est confirmée en 899 par Charles le Simple. Dès 1194, l'abbaye dispose d'un autel. Ce droit de patronat lui permet de récupérer une partie de la dîme. Brillon dispose sous l'Ancien Régime de 8 moulins à vent, dont le plus ancien remonté au 14e siècle.

La superposition du cadastre napoléonien de 1830 et du cadastre actuel démontre que le village de Brillon n'a pas subi de grand changement depuis le début du 19e siècle. Dans les années 1830, les principaux noyaux de la commune existent déjà : la rue principale du village, partant de l'église et du presbytère, et allant vers Sars-et-Rosières, passant par les hameaux du Moulinet et de la Laide Rue. D'après le parcellaire, la commune est alors à dominance agricole : des corps de ferme (cour fermée, fermes en U, en L ou encore élémentaire) jalonnent le territoire, disséminés le long des principales voies de communication. Des pavillons plus contemporains sont cependant venus peu à peu combler les espaces le long de la trame viaire.

(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc naturel régional Scarpe-Escaut - Baud Véronique