Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

orphelinat de filles, dite maison de Sainte-Anne ou de la Noble Famille

Dossier IA59000779 réalisé en 2000
Genre de filles
Appellations maison de Sainte-Anne dite de la Noble Famille
Dénominations orphelinat
Aire d'étude et canton Nord - Pas-de-Calais - Lille-Ouest
Adresse Commune : Lille
Adresse : 78 rue de la Barre
Cadastre : 1981 KT 44

Par deux actes datés des 7 février et 21 novembre 1684, Marie-Anne de Septmeries et Marie de Noyelles fondèrent un établissement pour y accueillir des jeunes filles nobles tombées dans l'indigence. Les travaux de construction furent vraisemblablement exécutés entre 1686, date d'octroi des lettres patentes approuvant la fondation, et 1696, date à laquelle le plan de distribution générale du rez-de-chaussée de l'édifice fut relevé par l'architecte J. Millan, arpenteur juré de la ville de Lille.

En l'an IV de la République l'institution fut supprimée comme tant d'autres petits hôpitaux et hospices et ses biens se trouvèrent réunis à ceux de l'hôpital général. L'édifice abrita, à partir de l'an V de la République, l'administration générale des hospices civils de Lille, puis il fut loué successivement aux Dames de Saint-Maur et à la Faculté catholique de Lille. Pour palier l'insuffisance de capacité d'accueil des locaux d'un autre orphelinat de filles, appelé hôpital Notre-Dame-des-Sept-Douleurs ou hospice Stappaert, et l'insalubrité du quartier où était situé cet établissement, la commission des hospices arrêta, le 18 novembre 1885, que ses pensionnaires seraient transférés dans la maison de la Noble-Famille qui était alors vacante. La restauration des bâtiments de la Noble-Famille fut entreprise le 8 novembre 1886, achevée en 1888, le tout pour un montant de près de 80 000 francs, et la translation définitive des pensionnaires du vieil hospice Stappaert eut lieu en 1888. En outre le nom d'hospice Stappaert fut repris pour désigner désormais l'établissement de la Noble-Famille une fois rénové. Le 25 janvier 1954 un violent incendie ravagea l'étage de comble du bâtiment principal ; au surplus une partie des planchers de cet étage s'effondrèrent sur l'étage sous-jacent sous le poids de l'eau déversée par les pompiers pour maîtriser le sinistre. Aussi devant l'ampleur des dégâts, toute idée de restauration fut-elle écartée et l'édifice alors entièrement démoli.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle , daté par source

Cet édifice était implanté sur un terrain d'assiette d'une surface au sol de 2528 mètres carrés et était formé de trois corps de bâtiment disposés autour d'une cour, chaque bâtiment comportant un étage, le corps de logis principal présentant en sus un étage de comble. Le gros œuvre était fait de briques avec un revêtement d'un appareil de grès à la base des murs. Le corps de logis principal était couvert d'un toit à longs pans brisés, son sous-sol était voûté. Après 1888 le nombre d'orphelines pensionnaires passa rapidement d'une soixantaine à environ 80 (dès 1894) en raison de l'arrivée sur place de toutes les orphelines de l'hospice Stappaert, avant de redescendre à moins de 60 après 1919. Les pensionnaires étaient logées dans cinq dortoirs répartis entre le premier étage et l'étage de comble.

Murs brique
grès
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Couvrements voûte en berceau segmentaire
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit à longs pans brisés
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour

États conservations détruit
Statut de la propriété propriété d'un établissement public communal

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Nord, AH (archives hospitalières) XIV A2 : dessin de l'élévation du portail monumental d'entrée d'ordre dorique, dont chacune des colonnes flanquant la porte est amortie par un pot-à-feu, 1691.

    Archives départementales du Nord, Lille : AH (archives hospitalières) XIV A2
  • Archives départementales du Nord, AH (archives hospitalières) XIV A2 : plan de distribution générale du rez-de-chaussée avec légende par J. Millan, architecte et arpenteur juré de la ville de Lille, dessin à l'encre sur papier, 15 octobre 1696.

    Archives départementales du Nord, Lille : AH (archives hospitalières) XIV A2
  • Archives départementales du Nord, 96 J 2485 : projet de restauration et d'aménagement de l'édifice pour y transférer les pensionnaires de l'hospice Stappaert, plan de situation et plans de distribution générale respectifs du rez-de-chaussée, du premier étage et de l'étage de comble, coupe transversale générale et coupe longitudinale partielle, dessins à l'encre sur papier, 1886.

    Archives départementales du Nord, Lille : 96 J 2485
  • Archives départementales du Nord, plan 2762 : plans de distribution générale respectifs du 1er étage et du sous-sol avec légende, 1898.

    Archives départementales du Nord, Lille : Plan 2762
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général - Laget Pierre-Louis