Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Mairie-école de garçons, actuellement mairie-salle des fêtes

Dossier IA59002299 réalisé en 2003

Fiche

Genre de garçons
Destinations mairie, salle des fêtes
Dénominations mairie, école
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
Adresse Commune : Sars-et-Rosières
Adresse : place de la Mairie
Cadastre : 1913 4e feuille 692, 693 ; 2003 A 1073

En 1859, le sous-préfet de Valenciennes déplore auprès du préfet du Nord l'absence d'école de garçons et de mairie. Le projet est mis en oeuvre la même année : la commune passe commande à l'architecte valenciennois Louis Dutouquet d'une maison de mairie et d'école de garçons ; le projet, daté de 1859, est approuvé par le conseil municipal le 7 janvier 1860 ; le terrain, acquis en 1862, se situe sur l'axe principal traversant le village, mais isolé au milieu des champs et des pâtures ; il est qualifié de "bien central, bien aéré et paraît réunir tous les avantages désirables". La réception définitive des travaux a lieu le 13 février 1864. Le projet d'origine prévoit une salle de classe à trois travées, avec entrée commune avec le logis de l'instituteur ; ce projet avait pour inconvénients une entrée commune et une salle de classe trop exiguë, alors que la commune était en pleine expansion démographique ; un travée est donc ajoutée, à gauche, pour agrandir la salle de classe, et une porte est ménagée sous la fenêtre de droite pour accéder à cette salle de façon indépendante. La porte commune initialement prévue pour les élèves et leur instituteur est donc désormais réservée à celui-ci ; elle donne accès à un vestibule dans le prolongement duquel se trouve l'escalier menant à l'étage composé de 3 chambres et d'une pièce à linge desservies par un couloir ; au rez-de-chaussée, le vestibule donne à droite sur le cabinet de l'instituteur, sur la rue, et à l'arrière sur la cuisine, sur laquelle ouvrent successivement un fournil, un four et une remise ; un puits est accolé au droit du four, dans la cour de récréation. Celle-ci est située à l'arrière, les latrines étant disposées contre le mur du fond. L'accès à la mairie se fait par la porte située à droite du bâtiment ; elle ouvre directement sur un escalier en vis menant, à l'étage, à une antichambre donnant accès au cabinet du maire, situé au-dessus du vestibule, et à la salle du conseil municipal, placée au-dessus de la cuisine de l'instituteur. Le projet prévoyait une couverture en ardoise de Fumay.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Dates 1859, daté par source
Auteur(s) Auteur : Dutouquet Louis, architecte, attribution par source

L'édifice, construit en brique et couvert en tuile mécanique, avec tuiles creuses faîtières vernissées, comporte 1 étage carré et 7 travées ; un cordon de brique sépare les deux niveaux. Les deux parties du bâtiment sont clairement individualisées. L'élévation des 3 travées de la partie de droite est tant pleine que vide, alors que les 4 travées de gauche sont plus larges que les trumeaux qui les séparent. La partie gauche, au rez-de-chaussée surélevé, consacrée à l'école, est à 4 travées, avec des baies couvertes d'arcs segmentaires, plus larges que les autres, afin de permettre un meilleur éclairement de la salle de classe ; la porte donnant accès à cette salle est percée sous la baie latérale de droite, ce qui entraîne un ressaut du cordon courant sous les baies ; la porte latérale de gauche est un aménagement récent, réalisé pour des raisons de sécurité depuis la transformation de la salle de classe en salle des fêtes ; la partie de droite, à 3 travées, ouvre par 2 portes latérales ; au rez-de-chaussée, les 3 baies sont couvertes en plein-cintre. Les 7 baies de l'étage, homogènes, encadrées de pilastres en brique, tentent, malgré la différence de taille des trumeaux qui les séparent, de donner une certaine homogénéité au bâtiment.

Murs brique
Toit tuile mécanique, tuile creuse plombifère
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Nord. Série O 553.

(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc naturel régional Scarpe-Escaut - Cailleau Cyril - Benoit-Cattin Renaud - Luchier Sophie