Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Machine à calculer Thalès

Dossier IM59002858 réalisé en 2016

Fiche

Voir

Dénominations instrument de calcul mécanique
Aire d'étude et canton Nord - Pas-de-Calais - Tourcoing-Nord
Adresse Commune : Tourcoing
Adresse : 80 boulevard Gambetta

L'entreprise Thalès, qui fabrique cette machine à calculer, a été fondée en 1911 à Rastatt en Allemagne par Emil Schubert. Elle tient son nom du mathématicien grec du VIIème siècle avant JC.

Elle a fabriqué plusieurs séries de machines, qui toutes fonctionnent sur le principe de la roue à dents variables inventée par le suédois Wilgott Hodner en 1878. Elles portent des noms allant de A à D, en fonction du nombre de chiffres disponibles pour le calcul et des opérations effectuées, additions, soustractions, multiplications, divisions avec ou sans décimales. D'après un catalogue du fabricant datant de 1950 environ : "La machine à calculer Thalès exécute tous les calculs dans le domaine des quatre opérations fondamentales et de leurs combinaisons, rapidement et exactement. Il suffit d'un essai sommaire pour reconnaitre qu'il s'agit d'un auxiliaire indispensable qui permet d'économiser beaucoup de temps et d'efforts. Grâce à ses importants perfectionnements obtenus au cours de quarante années de travail couronnés de succès dans le domaine de la construction des machines à calculer, la machine Thalès possède une réputation mondiale confirmée par un grand nombre de diplômes et d'approbations".

Ces différentes machines ont été fabriquées et commercialisées dans toute l'Europe jusque vers 1965. Elles étaient couteuses. Vers 1935, une modèle A, c'est à dire le modèle le plus simple, coutait 425 marks.

Période(s) Principale : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Schubert Emil,
Emil Schubert (1883 - 1952)

Titulaire d'un diplôme d'horlogerie, puis contremaitre dans l'usine de fabrication de machines à calculer Triumphator, Emil Schubert fonde sa propre entreprise qu'il baptise Thalès. "Rechnenmaschinen, Spezialfabrick, G.m.b.H. (Gesellschaft mit beschränkter Haftung - société à responsabilité limitée) est créée à Rastatt - Baden" (autrefois Landau in Pfalz) en 1911. A partir de 1936, il se sépare de l'entreprise Thalès, sans ses brevets, et fabrique sous son propre nom des machines à calculer utilisant, tout comme les précédentes, le système Odhner.

L'entreprise Thalès a poursuivi la fabrication de machines à calculer mécaniques jusque vers 1965.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant marchand

La machine est un modèle CER datant de 1950 environ. Le fabricant précise qu'elle est destinée aux opérations très compliquées. Par rapport aux autres modèles de la gamme C, qui ont tous les mêmes capacités de calcul, le modèle ER possède une partie qui permet de conserver les résultats des opérations précédentes et peut se manipuler avec une seule main.

La machine se compose de deux parties. Un premier bloc avec 10 colonnes et 8 lignes, appelé mécanisme d'inscription à 10 chiffres, permet d'entrer dans la machine les chiffres auxquels il faut faire subir les opérations mathématiques, ainsi que de conserver le résultat. Le chariot placé à l'avant, permet d'afficher le résultat dans sa partie droite, appelée totalisateur, et d'indiquer les multiplicateurs ou les diviseurs dans sa partie gauche appelée "compte tours".

Une fois les nombres et les opérateurs posés, l'activation de la manivelle d'opération, sur la droite de la machine, met les roues internes en mouvement ce qui permet d'obtenir le résultat. Des écrous à ailette, situés aux extrémités du chariot, permettent de remettre la machine à zéro.

Catégories champ d'application pour le patrimoine scientifique et technique
Structures produit élaboré d'origine minérale, instrument utilitaire
Matériaux métal
Mesures l : 19.5 cm
la : 13.5 cm
h : 14.0 cm
l : 22.0 cm
l : 28.0 cm
Inscriptions & marques marque déposée, sur l'oeuvre, incrusté
Précision inscriptions

La machine porte en lettres dorées italiques liées le nom du fabricant "Thalès patent".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Société française pour la construction des machines à calculer Thalès. Instructions pour l'emploi de la Thalès CER/E. Strasbourg : [1950]

    Lycée Gambetta, Tourcoing

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - GIRARD Karine
Karine GIRARD , né(e) GIRARD (02 septembre 1967 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.